• 20 minutes avant la tombe (Murphy Myers)

     

    Disponible ici

    20 minutes avant la tombe (Murphy Myers)


     

    Auteur : Murphy Myers

    66 pages numérique (epub)

    Thème : Novella horrifique/fantastique

      *******

    Résumé :

    « Au bord d’une route, Elia attend Owen.

    Il ne voudra pas s’arrêter mais le fera quand même. Essayera de lutter, en vain. Elle montera dans la voiture. Fumera ses cigarettes à lui. Il lui demandera où elle veut aller, elle ne répondra pas. Ou bien dira que peu lui importe. Ça dépendra de son humeur.
    Puis, après une vingtaine de minutes, ils croiseront un camion.
    Et c’est là que les problèmes commenceront vraiment. Encore une fois…»  

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    20 minutes avant la tombe (Murphy Myers)

    15/20

    Je remercie l'auteur, Murphy Myers pour l'envoi de ce livre en version numérique. La façon de demander cette lecture m'a fait sourire mais ce qui m'a plu  c'est le titre puis le résumé. La couverture n'est par contre pas trop ce que j'aime, pour ne pas dire que je ne l'aime pas. elle est trop axée sur le rouge, un peu trop violente à mon gout. Je ne pense pas que j'aurais été attiré par l'envie de l'acheter juste en la regardant.

     

    Concernant l'histoire, je me suis posée des questions juste après le premier "chapitre". Mais cela n'a pas duré, en même temps le résumé donne déjà ce qui va se passer. Le "encore une fois" aurait dû me mettre la puce à l'oreille. La nouvelle/livre est courte mais elle contient pas mal de scènes. Owen est dans sa voiture. Il fuit le mari d'une femme. Lorsqu'il s'arrête sans trop savoir pourquoi au bord de la route afin de porter "secours" envers Elia. Une jeune femme qui semble perdue. Pas de voiture, pas de plaies apparentes, rien qui puisse penser qu'elle soit en danger, pourtant il ressent ce besoin de s'arrêter. Alors qu'il le fait, elle agit étrangement. Crevant son pneu afin qu'il ne puisse plus repartir. Pas de bol, pas de pneu de rechange, donc ils sont coincés. Le camion arrive, les phares semblent transpercer une brume et l'histoire recommence.


    « CHAPITRE 1 : QUARANTE-DEUX

    Foutue garce ! Accroché à son volant, l’homme ne comptait plus les kilomètres qui s’enchainaient. La fatigue pointait, mais il gardait l’œil vif au possible. Pour cause, malgré le temps et la distance, l’adrénaline coulait toujours dans ses veines. Ce dédale de routes sans lumière ne changeait rien à ses pensées, ni au malaise qui rongeait ses nerfs. Même la musique joyeuse de son poste radio n’y pouvait rien ; après avoir creusé un contraste malsain avec sa situation actuelle, maudites chansons romantiques, elle était passée en second plan. Il l’avait pourtant quitté depuis des heures, cette garce. Si seulement son mari ne les avait pas surpris, tous les deux ; il n’en serait pas là à parcourir les routes la peur au ventre… Il aurait dû se douter qu’elle ne lui apporterait que des problèmes. Bien sûr, il n’aurait jamais pu prévoir tout ça. Mais comme une prémonition à retardement, il se persuadait qu’il avait senti le drame venir de loin. »


    La rencontre est bloquée dans une spirale infernale. Qui est vraiment Owen ? Qui est vraiment Elia ? Pourquoi sont-ils coincés dans une boucle temporelle ? Pourquoi seul l'un des deux personnages arrive à se souvenir de ce qui se passe à chaque fois ? Est si le chauffeur était en cause ? Mort ou vie ?

     

    L'auteur joue sur ce suspense, ces questions qui ne cessent de venir en bloc jusqu'à ce que nous ayons des indications, des réponses. Le côté horrifique vient progressivement¨. Il est bien amené, mais pas si horrible que cela, justement parce que je me suis habituée à la progression lente mais efficace. Le dénouement n'est plus une surprise à partir d'un certain point, je me suis juste demander comment tout cela allait se terminer.

     

    Les personnages ont leur importance. Au début nous suivons Owen, puis par la suite Elia.  L'homme semble aux aguets. La femme semble complètement à l'ouest. Tous les deux ont une psychologie complexe qui reste à découvrir.  Je ne peux pas en raconter plus car cela dévoilerait toute l'intrigue.



    « Tout s’enclenchait dans sa tête, crescendo de battements dans son cœur. Et s’il ne parvenait pas à repartir ? Et s’il n’atteignait jamais sa destination ? Et si son secret éclatait ? Et si cette étrangère savait ? Et si… Il lui fallait cesser d’y penser. Et rester calme. Même si la panique semblait la seule façon de le libérer de cette torpeur. Tout ceci devait bien avoir un sens et, plus important encore, une solution. »


    En conclusion, il s'agit d'une nouvelle qui se lit très vite. Elle est prenante. L'auteur apporte les éléments au fur et à mesure des passages. La progression de l'horreur est douce et laisse la place à l'imagination sans pour autant être dégoutée. J'avoue qu'en même temps il m'en faut pas mal pour être dans ce cas-là. J'ai passé un bon moment de lecture, court mais agréable. Je suis contente d'avoir découvert ce nouvel auteur.

     

     
    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

     

     

    « Des mots sur vos lèvres # 56Contes et Nouvelles (Année 2017) »

  • Commentaires

    8
    Mardi 31 Janvier à 19:36

    alors moi, j'aime beaucoup la couverture!!! mais je suis fan de thrillers bien sanglants, ce doit etre pour ca!

    il est deja dans ma liste d'envie!

      • Mardi 31 Janvier à 23:03

        Tant mieux pour la couverture et tout le reste - rires -

        Bonne future lecture :)

    7
    Hamisoitil
    Lundi 30 Janvier à 10:18

    Pas très fan des livres horreurs mais merci pour ton avis !

    6
    Lundi 30 Janvier à 07:15

    La couverture me rebute un peu !

    5
    Vampilou
    Dimanche 29 Janvier à 17:49
    Ah, ça pourrait être bien sympathique effectivement !
      • Dimanche 29 Janvier à 17:58

        C'est pas très long, ça passe tout seul :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :