• #40 White House Down, le film

     
     White House Down Movie Poster 1 Face Original 27 x 40 Channing ...
     
     
    Film | Thriller Américain | Action | Année 2013
     
    Synopsis

     

    " Membre de la police du Capitole, John Cale vient de se voir refuser le job dont il rêvait : assurer la protection du président des États-Unis. Espérant éviter à sa fille une déception lorsqu’il lui apprendra la nouvelle, il l’emmène visiter la Maison-Blanche. C’est à ce moment qu’un groupe paramilitaire lourdement armé attaque le bâtiment. Alors que le gouvernement américain sombre dans le chaos, Cale va tenter de sauver sa fille, le président, et le pays tout entier… "

     

    Film
     

     

    Acteurs principaux 

     

    Film vu à la télévision dimanche dernier. J'avais envie de le regarder il y a un moment et puis l'occasion était passée sans que je puisse le mater. Difficile avec les horaires que j'avais, mais depuis quelque temps, je travaille différemment, donc j'ai pu en profiter.

     

    Channing Tatum, un acteur que j'ai vu dans 21 Jump Street et le suivant, mais autrement je ne suis pas certaine de l'avoir vu ailleurs. Il était déjà flic, mais dans ce qui s'approche plus d'une comédie qu'autre chose. C'est agréable de voir qu'il n'est pas cantonné au rôle de flic, oups perdu, mdr. Quant à Jamie Foxx, j'avais eu l'occasion de le découvrir dans l'un des derniers Spiderman, où il jouait le rôle du méchant. Là par contre, il a un sacré changement de décor et de fonction : Président des États-Unis.

     

    John Cale (Channing Tatum) cherche un poste de garde du corps pour le Président. Il a déjà un passé plutôt fort dans l'armée, bon élément, mais a du mal à écouter et rester à sa place. Lors de son entretien avec Carol, une ancienne conquête, le moment tourne en dérision. Elle le connaissait et sait des choses sur lui, comme le fait qu'il n'a pas terminé ses études. Elle ne veut pas lui donner sa chance et encore moins l'écouter comme quoi il a changé. Le passé reste ancré en elle et par conséquent, il peut aller voir ailleurs s'il y est. Pas de bol pour lui qui voulait montrer qu'il était capable devant sa fille et lui ment un peu en lui faisant croire que c'est possible qu'il obtienne ce job. Emily voit en son père un héro, et bien qu'elle l'aime, son idole est le Président.

     

    John en a gros sur la patate, mais fait bonne figure. Comme il a deux "places" pour visiter la maison blanche. Lors de cette visite, ils vont rencontrer le Président et pour le blog d'Emily, c'est une aubaine. Je crois que la question qu'elle lui a posé m'a mise sur le cul, mais lui aussi. Ce passage est terrible, on imagine très bien qu'il se demande si c'est bien une adolescente ou un alien en face de lui. Et puis le drame, on le sent (et la bande annonce le montre également) BOUM ! Une bombe explose et tout le secteur est verrouillé, avec les terroristes déjà en place. Comment ont-ils fait pour entrer ni vu ni connu surtout en voyant comment le public est vérifié ?

     

    De nombreux passages humoristiques sont présents et cela allège énormément cette prise d'otages. Il y a un moment où John se présente au Président qui lui donne son nom et prénom. Oui, m'enfin je dirais que ce passage est vraiment désastreux, comme s'il ne savait pas qui il venait de sauver les fesses. La situation rend les personnages à la fois risibles et convainquant dans le sens où ils doivent penser à tout et ratent des éléments. Ils doivent sauver leur peau contre de grands malades. Forcément ils avancent à tâtons. Par chance, le passé militaire de John va leur donner un très grand coup de main. Pour autant ils ne vont pas non plus être indemne. Entre les coups de feu, les grenades, les lances-roquettes et autres accessoires du même genre, ils ont de quoi faire.

     

    Du départ il y a des morts : la sécurité y passe, comme certaines personnes du public. Les terroristes en gardent quelques uns pour négocier. Ils veulent du pognon et se tirer. Sauf que plus nous avançons dans l'histoire et plus les ennuis grossissent à vu d’œil. Si au départ nous avions une poignée d'hommes qui est au cœur de ce désastre, de nouveaux se montrent au grand jour. Des détails sont donnés avec parcimonie et nous pensons que nous allons trouver le vrai pourquoi. Au final, non. Je n'aurais pas imaginé jusqu'où la folie d'un homme pouvait aller. La vengeance est un bon moteur, le dégout aussi. En plus de l'humour, il y a aussi beaucoup, beaucoup d'actions. Si certaines paraissent plausibles, il y en a qui franchement sont risibles. Le Président qui s'occupe de détruire un portail avec un lance-roquette alors qu'ils sont poursuivi dans le jardin de la résidence en voiture à toute allure... Mouais, là par contre c'est un peu de trop.

     

    Ce qui est bien malgré tout, c'est qu'ils tentent tout ce qu'ils peuvent pour s'en sortir vivant et récupérer la fille de John qui est aux mains de ces terroristes. D'ailleurs, c'est grâce à elle que le public extérieur a des infos. Elle fera une grande carrière dans le journalisme à sensation ou même plus que cela. Les méchants sont une sacrée flopée de malades mentaux en tout genre, de rebus de l'armée ou de la société qui ont été dénigré et veulent se venger. Il y a toujours un expert en informatique et un cerveau !

     

    C'est un film américain avec des explosions au sein même de la Maison Blanche, tout à fait américain. On explose, on donne un sens aux méchants pour obtenir ce qu'ils veulent et des armes aux gentils pour se défendre. Au final, les gentils ne sont pas tout blanc, et inversement. Il y a une part de vérité crue dans les mots du cerveau. Cela mérite réflexion certes, un choix difficile. Quant au Président, il se rend bien compte que certains actes de son côté ont fait plus de mal qu'il ne fallait et que parfois aller au-delà aurait pu être une victoire. Mais à quel prix ? La perte d'un être cher peut déclencher une véritable guerre.

    Je me suis bien amusée à suivre le déroulé de l'intrigue qui au final est complexe. Plusieurs branches avaient été soudoyé d'une manière ou d'une autre pour réussir cette guerre. Dommage pour eux, il a fallut un homme entre eux et un bouton pour la reporter.

     

    White House Down : Photo Channing Tatum, Jamie Foxx

     

    Ma NOTE  

    #39 Shérif, fais-moi peur, la série, partie 1

     

     

    « Top Ten Tuesday # 165Day's Reading # 147 »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    8
    Mardi 2 Juin à 20:42

    Ah pourquoi pas, il a l'air pas mal pour une petite soirée détente devant l'écran :D 

    7
    Vampilou
    Jeudi 28 Mai à 09:37
    Un film vu plusieurs fois et même à sa sortie, j'aime beaucoup !
      • Jeudi 28 Mai à 13:18

        Il est bien foutu (le film hein, quoi que les acteurs aussi xD)

    6
    Kimysmile
    Jeudi 28 Mai à 06:57
    Je ne l'ai pas vu mais pourquoi pas à l'occasion.
      • Jeudi 28 Mai à 13:18

        J'ai eu l'occasion dimanche dernier xD sinon il était déjà passé plusieurs fois, mais tard ^^

    5
    lheuredelire
    Mercredi 27 Mai à 14:38

    Ah j'avais hésité à le regarder !

      • Mercredi 27 Mai à 21:05

        C'est un film où tu te marre bien et tu sais d'avance que le héros gagne mais ça déconnecte de la réalité un moment ça fait du bien ;)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :