• Apocalypse Riders, tome 3 : Pinky (Borya Zavod)

    Apocalypse Riders, tome 3 : Pinky (Borya Zavod)

     

     Résumé 

     

    « C’est dingue ce que l’on vient vite à s’emmerder dans la vie.
    Une fois de plus, planqué peinard dans un squat à attendre une autre partie de la meute, je me faisais bien chier, je voulais un peu d’action, bouger quoi ! J’avoue que Toon a fait fort pour mettre l’ambiance.
    Là, pour avoir de l’action, on en a eu, on a distribué l’extrême-onction par paquets de douze, et ce n’est rien de le dire !
    Faut avouer que ce soit du côté des manouches ou bien de celui des pécores, il y avait du répondant, et pas qu’un peu. C’est des violents, les gus, mais pas aussi vicieux que nous. Le seul hic pour eux, c’est que nous sommes des Loups, donc loin d’être des tendres et de nous laisser faire. Même s’ils avaient usé de vaseline, ils n’auraient pas pu nous la mettre à l’envers ! Enfin bref, c’est pas encore cette fois qu’on va être en lice pour le prix Nobel de la paix…
    »     
     

     Ma chronique 

     
    Je remercie Jennifer ainsi que Evidence Editions pour cet envoi.

     

    Ta ta ta tata ta ta tadam, ta ta ta tata ta ta tadam, pouet, piloupilou, pouet, piloupilou, pouet, ta ta ta... Bienvenue dans ce troisième moment de vie de Tonton et sa meute de loups qui s'étiole un peu plus chaque jour. Ici, Tonton va au secours des fesses nues de Toon, autrement dire son apprenti Antoine qui vient de s'amuser dans tous les sens du terme. Une gonzesse à poil sous le lit, ses frères massacrés à la tronçonneuse (non c'est pas vrai, juste hache et compagnie) éparpillés au sol, au plafond et bref il y en a partout. Toon est paumé de chez paumé, et je me dis maintenant que depuis que j'ai terminé le livre, est-ce que c'est lui qui a fait tout ça ? Bref, on s'en bats tout ce qui traîne, pauvre Antoine et le voila qui est dans les ennuis jusqu'aux couil, euh coudes, pardon. C'est sur que de flinguer les frangins, cousins, et autres du même acabits de la ptiote, ça craint un max, surtout qu'ils seraient des manouches, ou pire, des forains, du cirque quoi ! Ni une ni deux, c'est notre Tonton national qui va faire en sorte de sauver les miches de tout le monde et zou en route pour la planque.
     
     
    Ah, si tout était aussi simple, nous le saurions depuis bien longtemps, car il ne leur arrive que des ennuis, une fois de plus. Pourquoi faire simple lorsque l'on peut faire compliqué ? Toon est contrôlé par son entrejambe (on va éviter les grossièretés, si jamais des enfants passent par là) Alors lorsque la donzelle nommée Pinky (tiens le titre de ce tome) les lui tient fermement tandis qu'elle drague tout ce qui bouge, Tonton a raison : une gonzesse ça va faire des ennuis. Et pas uniquement ceux que nous pourrions penser, non ça, c'est le partage, on s'en tape un peu. Non, c'est LA FAMILLE, celle qui attend le retour de Pinky, la demoiselle de 16 ans ? Elle est coiffeuse au fait, si je vous assure même si je suis bien contente qu'elle ne s'occupe pas de moi, parce que la barbe risque d'être râpée de très prêt (un petit égorgement gratis? Non merci xD) Cette famille qui va la revoir, non sans que les Loups n'aient de quoi faire entre deux. Un frangin qui revient, un vrai, pas juste un mot dans la bouche de la meute, non un frère de Tonton qui appelle à l'aide (bah tiens encore un !) et qui lui fait promettre d'amener la cargaison de l'autre côté de la frontière : soit en Belgique. Petit récapitulatif : plus de gouvernement, les armes ont pris possession des lieux, les frontières sont soumis à des contrôles exorbitant. Le monde que nous connaissons n'existe plus depuis bien des années, alors passer une frontière est comme qui dirait mission impossible.
     
     
    Vous entendez la petite musique ? Non ? Pas grave, dans tous les cas je l'entends, ainsi que celle du cirque et surtout le vrombissement des motos, camions et autres véhicules qui roulent encore. Mère-grand que vous avez de grandes dents ? Non, ce n'était pas cela, mais pas loin, la rencontre entre Tonton qui est déjà bien entamée niveau vie et la grand-mère de Pinky qui elle semble avoir des siècles d'avance sur lui, c'est de la pure folie. Il est très facile de comprendre le comportement délurée de la demoiselle quand on a une famille pareille, franchement un psy ne pourrait rien y faire. Alors lorsque la demoiselle se prend pour Harley Quinn version brune, cela ne dérange personne. Une petite danse par si, une lame par là, un sac en peau de fesses, ouais normal, il n'y a rien à dire elle sait se servir de couteau, ciseaux, peu importe, elle est douée. Aussi tarée que la vraie, et aussi douée, plus jeune en fait, mais là n'est pas la question. En fait il n'y a pas de question, pas de réponse, juste des emmerdes qui leur colle à la peau. Une femme ça apporte les ennuis, pour les bikers, pour les bateaux également enfin à une époque. Nous sommes revenus en arrière, mais qu'à cela ne tienne avec les tontons flingueurs pas besoin de plus pour s'amuser. Et puis il y a ce chargement étrange que personne ne peut ouvrir (les portes blindées du camion scellées plus fortement que les cuisses d'une vierge effarouchée) dont il faut amener à... surprise !
     
     
    Manouches, Bikers, paysans, gens du cirque, tous sont dans des camps opposés et si certains ont besoin d'aide cela ne se fera pas sans en payer le prix fort. La mère-grand m'a bien fait marrer avec sa manière de parler, d'entrer en contact avec les oreilles de Tonton, et le rapport de force entre les deux. Franchement, un loup en pleine discussion avec la grand-mère du chaperon rouge dans une roulotte plus vieille que la première peau tannée alors que la famille attend dehors afin de savoir s'ils peuvent les tuer ou non, c'est vraiment très sympa comme cadre. Merci pour les descriptions si chatoyantes des lieux, l'odeur de la lavande prend bien le pas, à moins que ce ne soit celle du chien mouille en 1000 fois pire. Du départ nous avons un siège à tenir et la suite n'est pas mieux. 3 loups et demi jusqu'à compter à 4 contre une ribambelle de "trucs" en tout genre c'est un feu de joie qui va s'allumer. Johnny, si tu nous entend ! Quand je dis trucs, ou écris, mais on s'en fou, il s'agit de personnages qui sont tout sauf, oui, non en fait ils sont tous différents : la femme à barbe, le nain qui a eu un frère géant, un homme ou femme poisson, des étrangetés que nous ne voyons qu'au cirque de l'époque où le bossu de Notre-Dame ce n'était que du pipi de chat. Bref, imaginez cette cour des miracles qui va apporter son aide aux Loups... Allez je vous laisse rire un instant !
     
     
    Voila, terminé le rire, place à un thème que le ou les auteur(e)s ont pu nous apporter durant cette trilogie. Le soutien infaillible de la famille, quelle qu'elle soit est au cœur des récits, même si pour certains les textes sont étranges, il faut avoir les codes pour comprendre. Les années 80/90 ont une place importante dans cette histoire : de nombreuses références en tout genre sont vraiment intégrées apportant la touche de rire dans ce monde de fous. Il faut l'être un peu pour pouvoir réussir à survivre dans ce monde de fou, où la confiance est toujours un sujet qui fâche. Dézinguer, boum, prévoir, imaginer, ce n'est pas parce que la meute est réduite à un chiffre plus petit qu'ils n'ont pas les moyens de se débrouiller, même si les arbres verts sont capables de faire en sorte qu'ils restent en vie. Ils ont une vraie chance de cocus ! Chaque clan à sa façon de vivre, de se débrouiller et beaucoup de caricatures sont mise en avant sur ce que la plupart des personnes pensent d'autres sans chercher à savoir si c'est vrai. Tout est dans l'apparence et il faut dire que Tonton et Koala en première ligne de tir, cela donne peur. Ils ont beaux ne plus être de la première fraîcheur, etc etc, ils donnent cette impression que rien ne pourra les arrêter. Surement le fait que Tonton n'est plus totalement humain, quoique Mimi n'ont plus xD.
     
     
    En conclusion, une histoire qui démarre par une paire de fesses ensanglantées, pour terminer par les poser sur une bécane. Entre tout ça nous suivons une aventure de plus de nos Loups qui vont en avoir du chemin à faire pour respecter une promesse. La folie de cette trilogie me fait regretter qu'il n'y a pas un quatrième tome apocalyptique. Ces bikers d'un autre âge vont me manquer. Plus qu'à titrer un cigare et sortir cette phrase avant le générique de fin : j'adore qu'un plan se déroule sans accroc !
     
     

     Extrait choisi :   

     

    « Je dis ça pour le calmer, mais faut tout de même avouer que l’ambiance est lourde, anxiogène. Tous nous regardent d’un sale œil, même l’autre con d’homme-homard a enfilé sa marionnette débile pour que Babar nous scrute aussi !
    Mère-grand s’avance vers le bûcher, le silence se fait immédiatement. Elle se fixe devant chaque cercueil, pose ses vieilles mains ridées, et récite à chaque fois une drôle de phrase :
    — Fils de la terre et du vent, enfant de bohème, le freak, c’est chic, kouroukoukou slash-slash, nous vous vengerons, les esprits m’ont dit, je sais, et tirelipinpon ! Amen…
    Et toute la troupe qui scande amen à son tour.
    La vieille crache sur la boîte, et passe à la suivante.
    S’approche alors le microcéphale, il tient un ukulélé, il s’incline face aux morts, comme pour les saluer, puis commence à jouer et chanter :
    — Écoutez, vous aut’es, moi j’joue pour vous, il est terrible cet air-là, j’espère qu’vous aimez, on va vous venger, c’est l’Requiem pour les cons ! J’l’ai composé spécialement pour vous, on va les choper ces sales rats, pas d’prison ferme, non les crèv’ra,... »

     

    Apocalypse Riders, tome 3 : Koala (Borya Zavod)

     

    « Apocalypse Riders, tome 2 : Koala (Borya Zavod)Le voisin parfait est un enfoiré (Camilla Simon) »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    10
    Kimysmile
    Samedi 21 Août à 10:55

    ça a l'air fun !

    9
    Vendredi 20 Août à 23:06
    Franchement, cette trilogie, pourquoi pas, ça me dit bien. Mais c'est sûr qu'il n'y aura pas d'autre tome ?
      • Dimanche 22 Août à 14:40

        C'est ça xD

      • Dimanche 22 Août à 14:13
        Plus qu'à croiser les doigts, alors ;-)
      • Dimanche 22 Août à 10:41

        J'adorerais un autre, mais ils sont arrêtés à 3. Peut-être un jour ;)

    8
    Vampilou
    Vendredi 20 Août à 21:51
    J'aime beaucoup ce grain de folie, c'est assez rare et ça me fait bien envie !
      • Dimanche 22 Août à 10:40

        Faut certaines références mais même sans on rigole bien ;)

    7
    Vendredi 20 Août à 20:25

    Ca m'a l'air bien dosé en humour toute cette histoire ! lol

      • Dimanche 22 Août à 10:39

        Humour bien glauque, sordide, pourri dans le sens où se fout bien la gueule des personnages xD

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :