• Bad, tome 5 : Amour insaisissable (Jay Crownover)

     

    Bad, tome 5 : Amour

    Disponible sur Amazon

    Neon Dreams, tome 1 : Leaving Amarillo (Caisey Quinn)

    Auteur :  Jay Crownover  

    278 pages numérique

    Thème : Romance

      *******

    Fait partie de la saga

    Bad

    de Jay Crownover

    4ème de couverture :

    «  Depuis son retour à The Point, Snowden Stark n’a qu’un objectif : éviter les problèmes. Voilà pourquoi il n’a pas réfléchi plus de deux secondes avant de claquer la porte au nez de Noe Lee lorsqu’elle a débarqué chez lui, terrifiée, en implorant son aide. Rien, et pas même le charme fou de la jeune femme, n’aurait pu le convaincre d’intervenir. Sauf qu’aujourd’hui Noe Lee a disparu, et Stark ne se le pardonnera jamais s’il lui arrivait quelque chose. Alors, pour retrouver la seule femme capable de lui retourner la tête, il est désormais prêt à toutes les transgressions. Car il le sait, pour tenter de la sauver, il n’a qu’une solution : s’associer à l’homme le plus dangereux de The Point. »  

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Neon Dreams, tome 1 : Leaving Amarillo (Caisey Quinn)

    18/20

     

    Je ne me souvenais pas qu'il y aurait d'autres tomes sur cette série et au final je suis bien contente. Par contre j'ai mis du temps à me rappeler qui était les deux principaux, mais une fois le nom de Nassir mis en ligne, j'ai eu le déclic. Ce n'était pas ceux que j'attendais mais au final, ce n'est pas bien grave, bien au contraire. Je remercie la maison d'édition Harlequin ainsi que le site Netgalley pour leur confiance.

    La corruption est toujours là, pourquoi changer ? Surtout lorsque les personnages ne sont pas des anges. Personne ne l'est, mais ceux-là font dans tout. Trafic en tout genre, avec de vrais principes. On ne touche pas aux enfants, on n'enfreint pas LEURS règles, on les suis. Et gare à celui ou celle qui s'amuse à passer le pied de l'autre côté. Noe est une jeune femme que nous avions vu dans le précédent, furtivement, mais elle était là. Douée pour se camoufler, devenir invisible aux yeux des autres. Stark également. Il était celui qui devait la trouver pour Nassir.

     

    « J’étais fatiguée, et ma tête m’élançait au rythme des battements de mon cœur chaque fois que je fermais les yeux. Le lit aux draps et au couvre-lit noirs était une vision beaucoup plus propre et luxueuse que les draps du No Tell Motel. Qui aurait cru qu’un mec comme Noah Booker et sa sauvagerie couturée et ténébreuse était du genre à se soucier des parures de lit ?
    Tous les hommes qui façonnaient la ville étaient surprenants. Je n’aurais jamais cru que Nassir Gates interférerait dans une affaire qui ne lui rapportait rien, ce qui signifiait qu’il y trouvait tout de même son compte : rendre Stark heureux et s’assurer que ses talents en informatique n’étaient pas compromis parce qu’il était perturbé par mon enlèvement. Si j’avais un pari à faire, je dirais que Nassir effectuait un investissement personnel en l’aidant. »

     

    Lorsqu'elle débarque devant chez lui, en version féminine parce qu'elle a des emmerdes plus hautes qu'elle, il lui claque la porte au nez. Forcément, c'est la seule qui arrive à lui faire ressentir quelque chose dans sa carcasse devenu un robot. Lorsqu'il ressort quelques minutes derrière, il ne trouve plus que son sac à dos. Ce fameux sac qu'elle ne quitterait pour rien au monde. Il sait qu'elle a été enlevé. Deux semaines plus tard, ce type, Stark est sur les nerfs. Il n'arrive plus à dormir, il s'inquiète, enfin non. Il est plus qu'inquiet. Heureusement, avec ses amis, Nassir et Cie, il va la retrouver. Mais dans un état... Il vaut mieux pour monsieur le maire qu'il soit bien protégé. Oui, car une histoire entre cet homme et sa belle-fille, et Noé qui intervient, forcément ce politicien le prend très mal. Et comme nous sommes à The Point, le monde du crime et de la corruption, Noé est en danger.



    « Il ne se retourna même pas en quittant le parloir.
    Il était un homme sans morale, un sociopathe et un traître. Ceux qui étaient du bon côté voulaient faire de moi un assassin. Les héros ne gagnaient jamais. Les seules personnes qui s’étaient donné la peine d’essayer d’arranger les choses dans ma vie étaient des criminels et des délinquants. Je devais tout aux méchants. Ils m’avaient adopté sans me poser de questions. »

     

    Noe a un lourd passif. C'est une combattante, elle ne lâche rien, préférant vivre dans la rue pour ne pas être trouvée, plutôt que d'avoir un toit sur la tête. Stark est tout autant meurtri, mais il a préféré faire profil bas et qu'on n'entend plus parler de lui. Entre les deux, c'est explosif ! Tous les deux ont des frayeurs au sujet de l'intimité, de se faire confiance. La confiance c'est vraiment un problème. Et les sentiments, ou plutôt le fait d'avoir mis tellement de carapaces sur leur cœur qu'il est toujours caché quelque part dans un recoin. L'auteur nous les expose tour à tour sans rien cacher. J'avais trouvé que le tome précédent avec Nassir était sombre, là je dirais qu'on touche encore plus le fond. Par chance, l'un des deux personnages est plus "joyeux" que l'autre, plus combattif.

     

    « Nassir m’avait téléphoné à la seconde où Noe avait mis les voiles. Il voulait savoir si je préférais qu’il l’arrête ou qu’il la fasse suivre. Quand il m’avait expliqué qu’elle s’apprêtait à sauter de la terrasse pour s’enfuir, je compris qu’il valait mieux la laisser faire. Elle était paniquée, flippée, affolée. Impossible de savoir de quoi elle était capable pour mettre de la distance entre l’homme qui la terrifiait et elle. Je ne voulais pas qu’elle se blesse ou fasse du mal à quelqu’un. Je lui assurai que je pourrais la retrouver et la ramener. »

     

    Bien que l'on soit dans un milieu de truands en tout genre, il y a beaucoup de solidarité. D'accord, tout le monde attend un truc de tout le monde, mais il y a tout de même cet attachement entre certains personnages qui nous les ressortent un peu plus humain, un peu moins froid. L'intrigue est bien ficelé. Comme l'indique l'auteur avant de nous laisser lire son histoire, certains points sont un peu cousu de fil blanc, mais au final, quand on est bon en informatique, on peut tout faire. Et détruire la vie d'un personnage politique serait très simple si on pouvait faire de cette façon. Malheureusement, on serait bloqué bien vite. Mais j'ai aimé la façon de voir des personnages pour se défendre. Pas besoin d'armes pour s'en sortir. Cela change des échanges de coups de feu ou de lames que l'on a pu avoir dans les tomes précédents.

     

    L'on revoit Titus plus souvent dans ce tome. La corruption chez les flics le bouffe. Lorsqu'il a enfin de l'aide de ce côté pour en terminer dans son commissariat, c'est la débandade. Il doit tenir les rênes plus fort et ne pas se démonter. Il ne ferme pas les yeux sur tout et ne va pas à l'encontre de la loi. Par contre, pour l'avoir à son propre jeu, il faut lui donner ce qu'il veut dans le bon sens du terme. Comme lui trouver le nom de ceux qui prennent des dessous de table.

     

    L'écriture est fluide, par contre j'ai remarqué plus de répétitions que d'habitude. Le final appelle "enfin" les personnages que j'attends depuis un moment, celui de Booker essentiellement.

     

    En conclusion, j'ai beaucoup beaucoup aimé ce tome plus sombre. Les personnages sont bien travaillés. The Point garde bien son image de violence, d'enlèvements, de viols. Heureusement qu'il y a des hommes qui surveillent leur territoire afin d'éviter des débordements. Gagner du fric oui, mais pas à n'importe quel prix.

     

     

    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

     

    « Chum EditionsTop Ten Tuesday # 75 »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    8
    Jeudi 6 Septembre à 12:28

    J'ai très envie de lire cette saga.

      • Jeudi 6 Septembre à 17:36

        Pour une fois que j'ai lu un livre avant toi, mdr

        Merci :)

    7
    Vampilou
    Mercredi 5 Septembre à 17:27
    Une série qui me fait toujours autant envie !
      • Mercredi 5 Septembre à 17:37

        Tu ne l'avais pas commencé ? J'avais cru.

    6
    Mercredi 5 Septembre à 16:54

    ah l'amour il en fait couler de l'encre et des larmes 

    5
    Mercredi 5 Septembre à 15:33

    Il faut vraiment que je commence cette saga !

      • Mercredi 5 Septembre à 17:01

        Il y a de très bons livres et d'autres un peu moins, cela dépend des personnages et des gouts :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :