• Ce qui nous lie (Samantha Bailly)

    Auteur : (Milady) 

     

    Résumé :

    Alice a un don. Les liens entre les individus lui apparaissent sous forme de fils lumineux. Un phénomène inexplicable qu’elle a appris à dissimuler... et à utiliser pour démasquer les hommes infidèles et venger les femmes trompées.

    Mais au fond, Alice aspire à retrouver une vie «normale», celle du bureau, des collègues et des relations simples. Son nouveau job dans un cabinet de recrutement semble lui offrir tout cela, et plus encore.

    Parmi les personnalités variées qui cohabitent dans l’open space, elle rencontre Raphaël, chasseur de têtes et de cœurs, un homme inaccessible qui ne la laisse pas indifférente. Le seul dont Alice n’arrive pas à percevoir les liens.

    Ce qui nous lie (Samantha Bailly)

    Ce qui nous lie (Samantha Bailly)

    C’est lors d’une lecture commune organisé par moi-même, que j’ai découvert ce livre. Le choix des lecteurs est souvent synonymes de découvertes, bonne ou mauvaise. Le choix à donc été porté sur « Ce qui nous lie » de Samantha Bailly que je ne connaissais absolument pas. Je ne dirais pas que je n’ai pas apprécié, je dirais juste que je ne dois pas avoir bien compris l’histoire en elle-même, tout du moins pourquoi l’auteure nous a fait parcourir ce chemin pour ça…

    La couverture est simple, je me suis demandé ce que pouvais bien représenter les fils qui "traversaient" ou non le corps de la jeune femme. Avec la quatrième, j’ai eut un doute et en lisant, j’ai compris rapidement. En parlant de la lecture, l’histoire se déroule au présent. Enfin, en un sens. Les verbes sont au présent, mais l’auteur nous donne des informations du passé, du présent et du futur. J’avoue que cela m’a perturbé, surtout lorsque le futur si proche devient le présent à un moment donné. Les phrases sont plutôt courtes également, donnant par moment comme une hachure dans le texte. Par contre les mots utilisés, le déroulement, même si ce dernier se trouve être perturbant, l’écriture est fluide et l’histoire est originale dans le sens où Alice vit normalement, il n’y à que des humains, pas de traces extraterrestres ou de monstres de foire, juste un don qui la fait voir les choses. Malgré ce don, je ne me suis pas senti à l’aise, surtout que ce livre fait partie de le Romance des éditions Milady et je ne vois pas du tout comment cela à pu être décidé.

    Mais parlons de l’histoire dans les grandes lignes. Alice à 24 ans, qui cherche du travail. Son don, elle ne l’a que depuis très peu de temps pour une raison dont nous supposons à la fin, au vu des explications. Elle se pense unique dans ce sens, mais la suite nous révélera le contraire. Sa vie amoureuse est déserte, n’arrivant pas à trouver sa place et supposant des choses – dans le passé nous avons le droit à ces suppositions concernant celui qui va devenir son ex. A la mort de sa grand-mère, elle va hériter de son logement et y vivre. Dès lors, elle va se servir de son don pour démasquer ceux qui sont considérés comme des traitres et montrer à ceux qui sont concernés par les traitrises qu’il vaut mieux se méfier. Cela durera un temps, une année plus précisément. Les conséquences de ces actes, elle n’en prendra réellement conscience que plus tard, bien plus tard par ailleurs, mais qu’importe, elle va trouver du travail comme Chasseur de têtes dans un cabinet de recrutement et devenir le bras droit de Raphael. Le meilleur ami d’Alice, Jonathan est important. Il la connait, il à toujours été là pour elle, malgré tout ce qu’elle à pu lui faire subir, malgré tout ce qu’elle à subit. Des parents absents, un premier petit ami qui à joué avec la jeune femme, tout juste seize ans. Jonathan est toujours celui vers qui elle se tourne et j’ai pensé à un moment qu’ils finiraient ensemble. Je n’en dis pas plus, vont-ils se retrouver ou non, seule la lecture pourra vous répondre.

    « - Tu t'es prostituée, c'est ça ? J'explose de rire.

    - Eh bien, quelle vision tu as de moi...

    - Les petites provinciales qui arrivent à Paris, on les connaît.

    - Je ne suis pas provinciale.

    - Tu as grandi dans le Sud, fait une partie de tes études là-bas. C'est marqué dans ton CV.

    - Cette conversation devient malsaine.

    Je fais pensivement tourner le liquide dans ma coupe. Il se rapproche. Son parfum me prend d'assaut.

    - OK, j'arrête avec mon interrogatoire.

    - Merci.

    - C'est juste... Je n'ai pas eu d'intuition sur toi. Simplement un sentiment de familiarité. Oui, c'est ça, de familiarité.

    - Ah.

    - Depuis le début, j'ai cette envie de te protéger.

    Je m'esclaffe de nouveau, pour briser les mots, pour les empêcher de m'atteindre. »

    Raphaël est un bel homme, sachant en jouer et fiancé de surcroit à la fille du patron. Il est celui qu’elle n’arrive pas à déterminer le nombre de liens qu’il peut avoir, à croire qu’il se trouve seul, sans attaches, sans rien. Il à de bons résultats niveau travail, mais reste une parfaite énigme pour bon nombre de personnes travaillant avec et pour lui. Son pouvoir de séduction semble en éveil sans qu’il ne le souhaite, contrairement à Sébastien qui lui en joue ouvertement et s’amuse à envoyer des points par téléphone. Entre les deux hommes, je me suis demandé comment ils pouvaient être amis, mais au final, ils se complètent. Raphaël semble plus froid, plus distant, tandis que Sébastien est le boute-en-train, celui qui drague tout ce qui bouge, un véritable macho au passage.

    D’autres personnages sont légèrement en retrait par moment, mais ils ont leur importance, comme Shamin, cette jeune femme qui ne dévoile rien, qui attend patiemment, la confiance ? Elle ne montre que ce qu’elle veut, et sa carapace est une manière de réussir à s’en sortir dans ce monde d’hommes où l’apparence, les gestes et décisions sont traqués. Il y à aussi Romain qui m’a fait sourire. Ce jeune stagiaire cherche l’amour dans tout ce qui est femme, mais il ne voit pas que justement celle dont il ne prête pas attention est là, pour lui et n’attends qu’un signe de sa part. Ce que j’ai aimé, c’est le fait que la ville soit Paris, donc l’histoire se situe en France, avec tout ce qui va avec : les joies de la vie quotidienne sur Paris sont bien indiqués.

    Je me suis attaché à Sébastien, parce que sous ces apparences d’homme qui n’en à rien à faire de ce qui pourrait se dire sur lui, il est la personne vers qui se tourner, si l’on veut un ami, pas un amant. Dans le deuxième cas, il est ignoble, mais en tant que véritable ami, il sait écouter, attachant et la relation qu’il à avec Alice est incroyable, surtout lorsque l’on sait qu’il à envie d’elle, juste pour une fois, mdr. Par contre je n’ai pas réussi à m’attacher à Alice. Elle à beau eut avoir un passé peu satisfaisant, le fait qu’elle ne cesse de se remettre en question, de se chercher m’as au bout d’un moment ennuyé.

    « Amalfi. La mer translucide, qui brasille sous le soleil. Les sentiers tortueux défiant les lois de la gravité et conduisant à des maisons avec des terrasses aux vues imprenables. Sébastien et moi flânons dans une venelle pavée, au milieu de stands débordant de fruits, de légumes, de poissons et de charcuterie. Ce bain d'italien donne des accents de joie, de vitalité. Mon ancien collègue est parfaitement dans son élément, bien implanté dans une ville palpitant de bonne humeur…

    … Sébastien est plein de surprises : l'homme à femmes est aussi un ami dévoué, solide, attentionné et passionné de cuisine. Chaque soir, il nous régale d'un plat raffiné avant que nous allions danser jusqu'à épuisement… »

    Ce qui m’a gêné, perturbé, peu ou pas aimé c’est un certain nombre d’éléments. Comme je l’ai dit plus haut, le passé, présent, futur. Je n’ai pas vu l’intérêt du futur, car l’auteure nous y emmène. Le fait que les femmes soient faibles et ne peuvent pas être autre chose que les victimes des hommes séducteurs. Je pense à Sonia qui m’a semblé caricaturale, un peu trop la jeune femme qui se laisse prendre dans les filets des hommes et rejeté la seconde d’après. Alice pense trop souvent que les hommes sont des prédateurs pour les faibles créatures que nous sommes. (Là je revendique haut et fort, que oui, je suis une femme, mais que non, je peux bien me faire avoir une fois, mais la seconde fois, gare à celui qui tente !) Pour un livre dit romantique, je me suis demandé où était la véritable romance. Il y à tellement peu de pages sur la vie sentimentale des personnages, je ne parle pas de la principale, mais de tous, que je ne vois pas du tout ce livre ainsi. De même, le fait d’avoir un don aurait pu passer pour fantastique, mais non. Ce don est juste prit telle une vision et rien de plus. Voir des fils reliés entre les gens sans rien autour, enfin presque rien, je ne sais pas, je vous l’avoue, je suis dubitative. Je l’ai lu, certes, mais même si cela c’est fait rapidement, je n’en retiendrai pas plus, à part peut-être beaucoup de dialogues et de ressenti sur soi.

    Ce qui à été dit lors de la LC sur la page de l'évènement

    Bettina Nordet On va dire que j'ai moyennement aimé. Je sais que plein de lecteurs ont trouvé ça super, mais je ne suis pas parvenue à entrer dedans. C'est bien écrit, et l'idée des liens est géniale, mais je n'ai pas pu m'attacher aux personnages. J'ai eu l'impression qu'ils manquaient un peu de profondeur, surtout le personnage masculin. Parfois, les réactions des protagonistes m'ont semblées un peu enfantines. Une chose qui m'a un gênée : trop d'introspection d ela part de l'héroïne. C'était un peu lassant. Cependant j'ai ressenti un certain intérêt tout le long du livre ; je me demandais comment ça allait tourner, mais la fin m'a fait l'effet d'un soufflet qui retombe. Je me suis sentie frustrée. "Tout ça pour ça ?". J'ai l'impression qu'il y a méprise sur le thème de ce livre. Il est classé par l'éditeur en romance, et je pense qu'il verse plutôt dans le parcours initiatique. La fin aurait été plus "romance", je pense que j'aurais plus apprécié. En général, les livres que j'aime, je les relis, mais là, c'est sûr que ce ne sera pas le cas. Bref, en conclusion : il ne m'a pas déplu, mais je pense qu'il ne me laissera pas un souvenir impérissable  

     

    Francoise Llanah Ah moins que je me trompe mais il me semble qu'il est classe en romance ... après a vérifier ... Mais en tt cas il ma pas emballer plus que ça ...

     

    Fati Pimhaz C'est mignon ça se lit mais c'est 'plat' et ce n'est pas un coup de cœur 

     

    Vanessa Imhoff Comme tu la vue sur ma page j ai pas été emballée plus que sa l histoire aurais pu être top pour temps mais la c est un flop surtout la fin! Et puis autant les moment de passés avaient un intérêt mais les moments futur... Ça gâche

     

    Gabrielle Viszs je suis d'accord, le futur qui devient présent m'a paru étrange. Bettina le personnage masculin était trop en surface, par contre l'histoire était "sympa" dans le sens où "voir" dans un monde "normal" change, mais juste cela, le reste était, pour ma part juste une lecture sans plus. La fin m'a frustré énormément, je n'ai pas compris pourquoi avoir mit autant de temps pour arriver à juste...ça! Par contre, oui, j'ai appris que c'était une romance par Francoise mdr, et je ne trouve pas que cela en soit une. C'est plus un livre qui parle beaucoup de ce qu'elle ressent vraiment et savoir ce qu'elle veut faire et avec qui.

    Logo Livraddict

      babelio

     Avis de mes partenaires

    Ce qui nous lie (Samantha Bailly)

     
    Défis sur Fb
    « Est-ce que Georges est là? (Tim Corey) - nouvelleKevin Martin, un homme sans histoire (Catherine Lang) »

  • Commentaires

    14
    Vendredi 12 Août 2016 à 11:55

    Je n'avais pas particulièrement apprécié cette lecture. A la lecture de ta chronique, je me rends compte que j'ai déjà oublié pas mal de choses ^^

      • Vendredi 12 Août 2016 à 11:56

        Je vais être honnête, je ne m'en souviens presque plus non plus :/

    13
    Lundi 11 Mai 2015 à 09:10

    Oui, j'ai retenu la leçon :p

    12
    Lundi 11 Mai 2015 à 09:07

    Arf, c'est vrai qu'à nous deux on fait une bonne équipe =) mais te voilà prévenu maintenant :p 

    11
    Vendredi 8 Mai 2015 à 17:33

    Je le sais pas l'avenir maintenant ^^ Ne pas lire les commentaires de Book-attitude et de Gabrielle ^^

    10
    Vendredi 8 Mai 2015 à 17:25

    ah non, mais avec ma chérie book, forcément, vaut mieux éviter de lire nos commentaires, tu va te faire mal au ventre :p

    9
    Vendredi 8 Mai 2015 à 17:04

    Surtout, ne pas lire les commentaires avec vous deux ^^. Bon malgré ton avis, je pense que je vais quand même tenter de le lire un de ces jours :p

    8
    Mardi 1er Juillet 2014 à 17:43

    Ah quand la prochaine ? :p

    7
    Mardi 1er Juillet 2014 à 09:55

    Amazing, le meilleur moyen de savoir si on aime ou non un livre est de le lire. smile

    Il est vrai que pour ceux qui ont fait partie de cette lecture commune, nous nous rejoignons tous sur le fait qu'il n'est pas le meilleur que nous ayons lu...

    6
    Amazing Passions
    Mardi 1er Juillet 2014 à 09:05

    Je vois de plus en plus d'avis mitigé sur ce livre, ça me refroidi, moi qui voulait le lire.

    5
    Lundi 30 Juin 2014 à 23:01

    Oui, tout pareil, snif cry

    4
    Lundi 30 Juin 2014 à 22:57

    oui c'est vrai !! j'aurais d'ailleurs cru qu'entre eux il y aurait eu une petite histoire. Je les voyais ensemble à la fin ... et puis finalement non :/ 

    3
    Lundi 30 Juin 2014 à 22:56

    Oui, j'ai vu cela, mdr, Sébastien à montré plus d'émotions que Raphaël ^^

    2
    Lundi 30 Juin 2014 à 22:48

    j'intègre ta chronique à la mienne ;) dans l'ensemble on est plutôt d'accord ;) Moi aussi je me suis attaché à Sébastion, beaucoup plus qu'à Raphaël en fait :) 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :