• Chroniques/Accueil

     

    Tout ce qui se rapproche de près ou de loin à un avis, c'est par ici. Attention, il y en a beaucoup. Le mieux serait de visiter le menu déroulant au dessus et de choisir ce qui vous tente de découvrir dans le menu "Chroniques" ou "Thèmes"

     

    Focus Littérature

     

  •  

    La cité lagune, tome 2 : à la recherche de Nella (Anne Kalicky)

    disponible sur le site de l'éditeur

    Les Chroniques de Kelton, tome 3 : Secret d'état (Jack Heath)

    Auteur : Anne Kalicky

    158 pages

    Thème : Jeunesse Fantastique

     *******

    Fait partie de la série

    La cité lagune

     

    Résumé :

    « Dans les rues sombres de la cité lagune, deux sœurs sont prêtes à tout pour découvrir le secret de leur naissance...
    Nella a disparu, enlevée par d’étranges ombres. Sa sœur Mahaut se lance alors dans une quête captivante qui l’amènera à combattre de terrifiants esprits.
    »   
     
     

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    17/20

     

     
    Je remercie la maison d'éditions Flammarion Jeunesse pour ce partenariat. Concernant cette lecture, je l'attendais avec impatience, juste moi, pas mon fils qui était resté sur "c'est pour les filles". Dommage pour lui, car ce second volet apporte plus d'actions qui lui aurait plu, je verrais plus tard. En attendant, oui, je suis une fille et cette aventure prend un nouveau tournant pour Mahaut et Nella. Cette couverture est magnifique, souple, plus rigide qu'un livre classique. Quant à l'intérieur, j'aime beaucoup les arabesques qui font penser à l'enluminure que leur Papito crée.
     
     
    Mahaut est triste, sa sœur Nella a disparu lors du fameux carnaval que tout le monde attendait avec impatience, sauf qu'apparemment nul ne s'en souvient, sauf elle, ses parents adoptifs et Antoine. Est-ce que c'est à cause de ce qu'ils ont vu ce soir-là ? est-ce qu'ils mentent ? Certains personnages semblent mal à l'aise lorsque Papito essaye d'avoir de l'aide. Nella n'est pas perdu pour tout le monde et la façon dont elle arrive à communiquer avec sa jumelle apporte encore plus de mystères. Comment est-ce possible ? De vraies jumelles, c'est probablement la clé de tout ce mystère sans pour autant que cela suffise. Il y a des forces en action et ces fameuses ombres vont tout faire pour que Mahaut ne réussisse pas à retrouver sa sœur et encore plus, ce qui pourrait les sauver totalement.
     
     
    La peur est un élément qu'il vaut mieux mettre de côté, pourtant pour une jeune fille comme Mahaut, elle devrait être terrifiée, et elle l'est, mais préfère le cacher. Elle fera tout pour sa sœur qui est quelque part, toujours en vie et si pour cela il faut parcourir les ruelles sombres de sa petite ville, s'échapper face à des gardes et "emprunter" des documents, elle le fera. Elle a gardé sa joie d'enfant, mais a dorénavant des choses plus importantes : retrouver les éléments clés pour sauver Nella. Enfants de la peste noire, elles ont un lien avec ce qui s'est passé il y a des années. Le premier tome était vraiment la mise en place et je me rends compte que j'étais frustrée de ne pas connaître la suite, de ne pas savoir ce qui se tramait dans le fin fond de l'esprit de l'auteur.
     
     
    Ce second tome est à 100 à l'heure. Mahaut va dans tous les sens avec son ami Antoine. Elle a le soutien infaillible de sa famille, même s'ils ne peuvent pas faire grand-chose pour le moment. Les adultes semblent vouloir cacher quelque chose, mais quoi ? Auraient-ils peur de se dévoiler ou de mettre les pieds dans un endroit ? Et si par hasard certains d'entre eux étaient dans la confidence ? Les énigmes sont nombreuses et j'adorerai savoir qui est derrière Nella lorsque sa voix change. Nous savons que Mahaut n'a pas fini de parcourir les ruelles, les fonds d'eau, les puits pour trouver ce qui pourrait terrasser ce dragon d'ombre qui est prêt à tout pour montrer sa force et revenir sur le devant de la scène.
     
     
    Nous avons aussi des comportements étranges, je pense à certains qui pensent qu'un enfant qui n'est pas à soi, mais qui a été adopté est moins qu'un légitime. Comme si ce n'était qu'une quantité négligeable. L'auteur démontre par son texte qu'il existe une minorité qui pense ainsi et une grande partie qui au contraire s'en fiche. Le lien est plus important que le sang qui coule dans ses veines. Alors est-ce une vérité ou juste une idée fixe ? Est-ce qu'ils le pensent réellement ou jouent-ils un jeu ? Des questions se posent et ce phénomène que nous avons eu en fin de premier tome revient, c'est à se demander si les espions ne sont pas plus près que nous le pensions. Cela reste à voir, bien entendu...
     
     
    Nous nous retrouvons en pleine chasse aux trésors, avec des enquêtes, des énigmes, des quêtes d'objets... tout cela pour une jeune fille qui va devoir compter sur son courage et ses amis, mais surtout sur elle-même. Elle ne veut impliquer personne et préfère avancer seule afin de trouver au plus vite sa jumelle. Elle a une force de caractère qui va beaucoup l'aider. C'est véritablement une partie dangereuse qui s'annonce et elle n'est pas terminée,  bien au contraire, nous sommes au tout début d'un bras de fer géant. Les chapitres courts nous entraînent plus vite dans l'aventure, difficile de lâcher le livre même pour un instant. Nous nous disons allez, encore un peu et puis hop, nous arrivons à l'épilogue.
     
      
    En conclusion, ce second tome est véritablement dans l'action. Suivre les pas de Mahaut dans ce dédale de danger apporte son lot de mystère, car même si nous en apprenons beaucoup plus comme sur la naissance des jumelles, il reste toujours cette part d'ombre à découvrir. J'ai hâte de découvrir la suite !
      
     
     
    Extrait choisi :
     


    « — Rentre chez toi. Tu m'inquiètes. Tu as l'air malade. Il faut que tu te reposes. Je vais me renseigner pour un enquêteur privé. Je te tiens au courant dès que j'en sais plus. Mais n'oublie pas les enluminures du Possidente, n'est-ce pas ? Embauche des ouvriers supplémentaires, s'il le faut. Je compte sur toi !
    Don Claudio lui donna une tape dans le dos tandis qu'il sortait et la porte se referma d'un coup sec. Une fois dans la rue, le Maestro Carlo se sentit à nouveau désemparé. Décidément, la même scène qu'à la capitainerie se répétait : le guet et le mécène ne feraient rien pour l'aider. Seules les affaires et le maintien de leur position importaient. Étrange... À l'espoir se succéda la déception. Le sort des enfants ne valait pas grand-chose, semblait-il. »

     

    https://www.flammarion-jeunesse.fr/media/cache/couverture_medium/flammarion_img/Couvertures/9782081496200.jpg

     

    Partager via Gmail

    8 commentaires
  •  

    disponible sur le site de l'éditeur

    Les Chroniques de Kelton, tome 3 : Secret d'état (Jack Heath)

    Auteur : Vincent Morrone

    382 pages

    Thème : Fantastique

     *******

    Fait partie de la série

    Visions

     

    Résumé :

    « Bristol Blackburn est-elle sur le point de rencontrer l’amour de sa vie… ou son meurtrier ?

    Après la mort de ses parents, la vie de Bristol Blackburn est plongée dans le chaos et elle se voit contrainte de déménager à Spirit, une petite ville où les ombres rodent. Alors qu’elle apprend à naviguer dans sa nouvelle école et la manière de garder ses capacités psychiques secrètes, sans rien révéler à sa famille, Bristol se retrouve face à face avec un garçon qui apparait régulièrement dans ses rêves : le magnifique, et potentiellement mortel, Payne McKnight. Bientôt, elle découvrira si Payne est l’amour de sa vie, ou s’il y mettra un terme – et elle n’a aucune idée de ce qui la terrifie le plus.

    Et il y a pire. D’étranges ombres hantent ses rêves, et elles préparent quelque chose qui pourrait mettre en péril Bristol et tous ceux qu’elle aime. »   

     
     

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    15/20

     

     
    Je remercie la maison d'éditions Juno Publishing pour la lecture de ce premier tome. J'ai craqué pour la couverture, même si la demoiselle fait un peu plus que 17 ans, comme l'héroïne. Quant au résumé, le petit côté "Ghost Whisperer" était trop tentant pour découvrir ce récit. Vous savez, Melinda qui est capable de communiquer avec les âmes des personnes défuntes et les aide à aller dans l'au-delà. Ici, c'est un peu différent, dans le sens où Bristol parle avec les défunts depuis sa plus tendre enfance, mais ne les aide pas à passer de l'autre côté, d'ailleurs elle ne saurait pas le faire.
     
     
    Le début du livre est surprenant, mais au final lorsque nous prenons en compte les capacités de Bristol, il est clair que rien ne peut être véritablement normal. Confidences après confidences auprès d'une psy, Bristol parle de sa vie, depuis le jour où elle a su que son maître d'école allait mourir en pleine classe. Depuis ce jour, ses parents l'ont misent de côté. Elle a toujours eu à manger, un toit sur la tête, mais le manque d'affection est bien présent. Ses parents penseraient-ils que c'est un monstre ? Nous ne le savons pas, par contre c'est ce que pense Bristol, jusqu'au jour où elle est invité à aller manger avec eux. Fausse bonne idée, ils vont lui dire qu'ils se séparent. Vraiment très mauvaise idée ce repas, car c'est ce fameux jour qu'ils vont avoir un accident de voiture devant les yeux de leur fille et mourir. Ils ne lui apparaitront pas, même en fantômes. Bristol doit continuer sa vie et à 17 ans, il est impossible de rester seule, surtout lorsqu'il existe une famille qui vous attend à Spirit.
     
     
    Une idée de départ où se mêle un peu de tout, dans le sens où Roméo et Juliette version fantômes et ombres sont de la partie. Les McKnight et les Blackburn sont deux familles puissantes qui vivent depuis... toujours ? à Spirit. Ils ne peuvent pas s'entendre et même lorsque les deux familles ont failli se réunir sous un mariage, il a fallu que la jeune femme disparaisse pour que les rancœurs reviennent de plus belle. Bien des années après, Bristol fait la connaissance de Payne. Si la jeune femme ne connait pas du tout cette histoire de malédiction, de haine et tout ce qui va avec entre leur deux famille, lui le sait, mais il passe outre. Les erreurs du passé ne devraient pas entrer en ligne de compte, sauf quand un fantôme semble vouloir la pagaille à tout prix. Une histoire de familles où le passé se traine derrière eux et ne laisse pas l'avenir en paix. Un récit où chacun des personnages ont un point commun : ils ont un lien avec le surnaturel d'une manière ou d'une autre.
     
     
    Bristol est plutôt renfermée, pour ne pas dire une solitaire. Avant la mort de ses parents, elle n'a pas d'amis, ne sort pas, parle uniquement à son hamster et les âmes qui lui tournent autour. La peur ? Non, elle ne connait pas, elle a l'habitude de leur parler, de les entendre et qu'ils disparaissent un jour pour toujours. Lorsqu'elle est obligée de déménager, sa vie va prendre un tournant radical. Une amie qui prend de la place, mais qui d'un jour au lendemain nous ne voyons plus. Dommage elle avait du pep's Maggie. Bristol récupère une famille, avec Mark le shériff et ses deux fils et le grand-père. La femme de Mark, Eve est morte depuis quelques années, quant à celle du grand-père cela fait déjà plus de temps qu'il n'en faut. Bien entendu, il y a toujours un fantôme qui traîne dans les parages et pour l'histoire, il s'appelle Jay, un homme qui adore draguer Bristol et la regarder dormir la nuit. (ça fait flipper, non?) Une nouvelle vie qui est de plus en plus agitée et cela dérange par moment la jeune femme. Elle n'a pas le temps d'avoir de la peine pour ses parents décédés qu'elle est déjà aux prises avec quelque chose de vraiment pas net.
     
     
    Payne est un véritable chevalier des temps modernes, il aurait été sur un cheval à une époque que cela ne m'aurait pas étonné. Il s'accroche vite à Bristol, tandis qu'elle le trouve sympa, très beau, très sexy, mais pas pour elle, car elle se trouve insignifiante. Le danger guette la jeune femme et tous ses proches, autant dire que Payne est en lice pour faire partie des futurs morts, ainsi que son oncle Mark, ses cousins et autres de sa famille. Payne a une particularité qu'il faudra découvrir au fil du texte. Lorsque Bristol rêve de lui, ce n'est pas que dans du rose, le rouge est aussi une couleur de fond et la mort semble inéluctable. La vie de Payne vu par Bri est assez léger, nous apprenons qu'il a des ennuis avec son père régulièrement. Certaines questions restent en suspend, mais comme il ne s'agit que d'un tome 1, je me doute que l'auteur nous garde plein de choses pour la suite.
     
     
    Les deux familles sont en danger et lorsque nous lisons d'où cela vient, c'est impensable. Et puis le déclic se fait, jusqu'à ce qu'une autre surprise nous tombe dessus. Ces ombres ne sont pas encore dévoilées, mais elles sont bien là et prêtent à tout pour en finir avec Bristol. Pourquoi ? Les personnages cherchent et en arrivent à la même conclusion que le lecteur : elle sait quelque chose et risque d'en apprendre encore plus, ce qui pourrait leur créer des problèmes. Il y a un point qui m'a gêné dans tout cela, ce sont les réactions de Bristol lorsqu'elle parle de Payne. Par moment elle donne l'impression d'avoir 12 ans et pas 17. Les jeunes femmes de cet âge ne parlent pas de cette manière et j'en sais quelque chose, je travaille dans un collège où les conversations vont bon train. En fait c'est le décalage entre sa manière de se comporter comme une adulte avec les fantômes et l'enfant pour ce qui est des relations entre les hommes et les femmes.
     
     
    Nous découvrons de nombreux personnages avec leurs caractéristiques, le passé commun des familles, des fantômes gentils et d'autres qui ont aussi les moyens de créer de sacrés ennuis aux vivants. On ne peut pas nier qu'il y a beaucoup d'émotions, cela explose comme une voiture qui se retrouve piégée. Bristol qui n'avait jamais connu, l'amour, l'amitié, la famille, l'espoir de rester en vie jusqu'à la fin du récit, cela va la faire s'ouvrir un peu plus et surtout comprendre que les choix qu'elle fait ne sont pas toujours les bons, même si elle pense pouvoir les sauver tous. La manière dont l'auteur nous emmène dans les pensées et la vie de Bristol est très instructive. Nous voyons l'évolution d'une jeune femme qui s'épanouit peu à peu au contact des autres. Même si les rancœurs entre les deux familles sont encore présents, Bristol semble avoir réussi à amadouer quelques uns.
     
     
    En conclusion, un premier tome qui a su me séduire, surtout lorsqu'il s'agit de fantômes. Une histoire qui n'est pas simple lorsque les morts se mêlent aux vivants. Des surprises, des émotions vives, la vie de notre héroïne n'est pas de tout repos. J'ai hâte de découvrir la suite !

     

    Extrait choisi :
     


    « — C’est un brin démodé, de venir nous demander ta main en premier.
    Je restai bouche bée quelques secondes avant que mon grand-père n’éclate de rire.
    — Détends-toi, Payne n’a pas demandé ta main ou n’importe quelle partie de ton corps d’ailleurs. Mais je suis content de savoir ce que tu penses de ça.
    — Vraiment très marrant.
    — Oui, je trouve. Ce que j’essayais de te dire avant que tu fasses ta petite crise paranoïaque à propos du mariage c’est que nous sommes maudits. Tous. Les McKnight et les Blackburn. Tant que les deux familles coexisteront, elles ne trouveront pas la paix. Payne et toi n’êtes pas les premiers à entamer une relation depuis Tristan et Annabelle. Vous ne serez pas les derniers. Mais je voulais te prévenir.
    — Merci.
    — Mais, poursuivit mon grand-père, je suppose que tu ne m’écouteras pas. Tu es une ado. Suivre les bons conseils est pathologiquement impossible pour toi.
    — Tu peux être tellement gentil, papi.
    — Je sais, mais tais-toi, veux-tu ? Tu me rappelles ta grand-mère. C’était une femme merveilleuse. Trop bien pour moi. Trop bien pour n’importe quel homme. Je suis désolée que tu n’aies pas pu la rencontrer. Tu l’aurais appréciée[…] »

     

    https://juno-publishing.com/wp-content/uploads/2020/06/Visions-1-Les-Ombres-655x987.jpg

     

    Partager via Gmail

    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique