• Chroniques/Accueil

     

    Tout ce qui se rapproche de près ou de loin à un avis, c'est par ici. Attention, il y en a beaucoup. Le mieux serait de visiter le menu déroulant au dessus et de choisir ce qui vous tente de découvrir dans le menu "Mes chroniques"

     

  •  

    Tango endiablé, tome 1 : Incryptid (Seanan McGuire)

    Disponible sur Amazon

     

    Le sanctuaire de Nienor, braconnage à Saline (C. Nouvel, L. Major)

    Auteur : Seanan McGuire

    410 pages numérique (epub)

    Thème : urban fantasy

    *******

     Fait partie de la série

    Tango Endiablé

     

    Résumé :

    « Cryptide, nom : Toute créature dont l'existence n'a pas encore été prouvée par la science. Voir aussi à "Monstre"

    Cryptozoologue, nom : Toute personne qui pense que chasser les cryptides est une bonne idée. Voir aussi à "Idiot"

    Des goules. Des fantômes. Des créatures de la nuit... Depuis des générations, la famille Price étudie les monstres du monde entier, et s’efforce de les protéger.

    Verity Price, elle, a d’autres plans d’avenir en tête. Pour se plier à la tradition familiale, elle a suivi des études en cryptozoologie, mais elle préfère danser le tango plutôt que de s’intéresser aux démons. Elle décide donc de s’installer pour un an à Manhattan afin de poursuivre sa carrière de danseuse de salon professionnelle. Une vie simple, en apparence. Sauf que... Elle a des souris qui parlent, une cousine mathématicienne et télépathe, et surtout elle se retrouve confrontée à un assassin professionnel mandaté par le Covenant de St-George. Cette organisation est l’ennemie jurée de la famille Price et veut à tout prix purger la ville des créatures surnaturelles qui l’habitent.

    Quand une fille Price rencontre un garçon du Covenant, il faut s’attendre à des étincelles, des danses endiablées, et de nombreux dommages collatéraux. Et pour couronner le tout, des cryptides locaux disparaissent, d'étranges hommes-lézards hantent les égouts, et quelqu'un s’amuse à répandre des rumeurs à propos d’un dragon soi-disant endormi sous la ville....

    Une vie simple ? Pas si sûr ! » 

     
     

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    16/20

     

    Merci à Dehlia, du blog tour Between Dreams & Reality de m'avoir offert l'opportunité de découvrir ce premier tome. J'aime beaucoup la couverture, elle me fait penser à certaines couvertures d'une autre maison d'édition d'ailleurs, avec cette touche de fantastique. Le livre est écrit à la première personne du singulier, du point de vue de Verity, sauf pour le premier chapitre qui est le prologue, 16 ans avant qu'on ne la suive dans cette enquête.

     

    Price, c'est le nom de famille de Verity, une jeune femme qui est différente. Si au début du livre j'ai eu du mal à entrer dans l'histoire, l'après va beaucoup mieux. Avant de débuter ce premier tome, l'auteur donne des définitions de créatures qu'elle a crée dans la majorité. Il faut l'assimiler avant de pouvoir bien suivre le début. Verity est considérée comme une traitresse, pourtant ce n'est pas elle qui a décidé de quitter le covenant, c'est l'un de ses ancêtres. Elle et sa famille ont décidé de protéger les humains ET les créatures qui ne sont pas si méchantes que cela. Bien entendu, il y a des cryptides qui sont véritablement dangereuses et d'autres qui sont aussi inoffensif, si on ne vient pas les chercher. Serveuse dans un bar de striptease, dont le patron est un croquemitaine avec une tête... particulière elle aussi, elle va faire la connaissance de Dominic en se faisant prendre dans un de ses pièges. C'est sa toute première fois sur le terrain. Dominic appartient au Covenant. Il est là pour effectuer une purge...


    « Prologue

    Seize ans auparavant, Oregon, dans un bunker à environ une heure de l’Est de Portland

    Verity dansait en virevoltant autour du salon. À chaque fois qu’elle tentait une pirouette ou un saut maladroit, la horde de souris Aeslins perchées sur le dos du canapé l’acclamait en exultant de joie. Leurs applaudissements atteignaient des sommets les rares fois où elle parvenait à sauter et à retomber sur ses pieds sans accroc. Son frère leva les yeux de son livre et renifla avec mépris, avant de retourner à ses études. À neuf ans, Alexander se considérait au-dessus de ses jeunes sœurs qui avaient tendance à se comporter comme de parfaites idiotes à la moindre occasion. Evelyn Price, leur mère, observait le spectacle. Elle était appuyée contre l’arche, qui séparait le salon du couloir, et tenait sa petite dernière en équilibre contre sa hanche. Une main se posa sur son épaule. Elle soupira sans se retourner.

    — Kevin, je ne sais pas comment on va faire pour qu’elle prenne ses études plus au sérieux.

    — Elle a six ans. Je n’étais pas non plus très sérieux à son âge.

    Evelyn se mit à rire.

    — Je demande aux souris de confirmer ce que tu viens de dire, ou tu avoues tout de suite que tu mens ? Ça m’éviterait de te faire un sermon.

    — Tout ce que je dis, c’est qu’elle s’y mettra si on lui laisse un peu de temps. Je te le promets, Evie. Elle changera d’avis.

    Kevin Price se plaça à côté de sa femme. Antimony, du haut de ses trois ans, leva les bras vers lui. Il la prit et la cala contre son épaule. Elle gloussa... »

     

    La rencontre entre les deux apporte un petit plus, sans pour autant que cela soit nécessaire au départ. Price a un fort caractère, un boulot peu engageant et une double identité. Il ne faut pas oublier qu'elle adore la danse, le tango pour être plus précis. Pourquoi ? Pour plusieurs raisons qui sont très bien expliquées et nous ne pouvons que se dire que c'est la logique même qui parle. Verity chasse Dominic de SA ville, mais il s'accroche. L'histoire met en place une héroïne avec un caractère fort, loufoque et étrange. Elle a de nombreuses qualités et des défauts, comme tout personnage. Elle a de nombreuses activités et sa passion pourrait bien la trahir, ce qui va être le cas à un moment donné. Lorsque des cryptides disparaissent, elle met le comte sur Dominic qui est toujours présent.

     

    De fil en aiguille, l'histoire est de plus en plus mouvementée. L'action est au rendez-vous et le suspense à son comble. Dans un monde où il y a toutes sortes de créatures il y a ceux qui voient le côté bon dans les méchants et ceux qui les voient tous mauvais. Il y a de sombres secrets qui ne sont pas dévoilés. L'enquête reste complexe. Des femmes disparaissent, les unes après les autres et le choc en apprenant qui est derrière tout cela. En attendant de découvrir ce qui se trame vraiment, de nombreux personnages gravitent autour de Verity. Il y a tout d'abord sa famille, dont nous apprenons bon nombre de choses sur ceux qui restent et même un peu plus. Sarah est considérée comme sa cousine. Elle a un don particulier qui est plus qu'intéressant et que nous découvrons dès le début.

     

    Dominic m'a fait penser à Wesley, dans la série Angel. (Une vieille série) Au début du livre, il reste sur ses idées fixes. Il est né Covenant, il mange covenant, il dort covenant, il ne peut déroger à ce qu'ils lui ont appris. Pourtant, plus il reste, plus il découvre, apprend et comprend ces créatures qui bien que différentes ont une vie, un esprit et un coeur. (OK je fais un gros plagiat de Pocahontas, mais c'est venu tout seul). C'est un homme qui n'a pas encore cette assurance du tueur de monstres. Plus il va côtoyer Verity, car il vont faire un pacte de ne pas se tuer tout de suite, plus il va ôter les œillères. Cela ne se fait pas en une fois, en une journée. L'enquête dure sur plusieurs jours, semaines même. Le bourrage de crâne qu'il a subit, car je le vois ainsi, est difficile à supprimer. Reste à savoir ce qui va se passer dans la suite de leurs aventures.

     

    Il s'agit d'aventures où tout est possible. Je regrette juste qu'on ne voit pas plus la famille de Verity, mais en même temps l'histoire tourne autour d'elle, pour l'instant. Une aventure qui ne cesse de bouger, de partir en tout sens pour mieux se recentrer sur les disparitions. Une rumeur s'éveille dans la brume chaude de la ville. Si des cryptides disparaissent, d'autres fuient. C'est de plus en plus difficile pour Verity de savoir qui est encore en vie et qui se terre. Elle n'oublie pas la danse pour autant et c'est une forme d'exutoire qui lui fait un bien fou, lorsqu'elle peut être elle-même.



    « — Qu’est-ce que Verity a décidé de ne pas faire aujourd’hui ?

    — Le cache-cache, dit Evelyn.

    La plupart des enfants considéraient le cache-cache comme un jeu. Lorsque les enfants Price entraient à l’école primaire, ils étaient choqués et scandalisés par ce comportement étrange. Pour eux, ce jeu était une affaire sérieuse, centré sur la recherche d’embuscades probables, d’évasion et sur les stratégies à mettre en œuvre pour retrouver quelqu’un. Alex avait eu sa première commotion cérébrale lors d’une partie de cache-cache. Il avait cinq ans à l’époque. Kevin n’avait jamais vu son fils être aussi fier de lui que ce jour-là. Mais c’était vrai qu’après tout, les enfants Price n’allaient à l’école que pour être sociabilisés.

    Le fait que Verity refuse ces sessions était inquiétant, surtout qu’elle avait toujours été meilleure que son frère, et que ça lui donnait en général une motivation supplémentaire pour « jouer » aussi souvent que possible.

    — Que voulait-elle faire à la place ?

    — Elle dit qu’elle veut danser, dit Evelyn, en regardant Verity tourbillonner dans la pièce comme un petit derviche tourneur blond. C’est tout. Juste danser.»

     

    Ce que nous découvrons risque de faire trembler dans les chaumières ou plutôt les immeubles. Si nous avons compris que Verity était considéré comme catwoman, ou encore les yamakasis, ce dont elle doit faire face reste dangereux. Un petit plus : les souris ! Je n'ose imaginer vivre avec tout autant de petits cryptides qui parlent, mangent et surveillent le moindre fait et geste. Ces petites bestioles sont drôles et apportent l'humour dont a besoin certaines scènes du livre. L'auteur a énormément crée de créatures avec ses propres références, sa façon de voir leur fonctionnement. Un vrai travail de titan et la danse est vraiment très importante.

     

    En conclusion, je me suis beaucoup amusée, malgré le début un peu chaotique. J'ai hâte de retrouver tous nos héros et d'en apprendre encore plus. Qui sait si l'un des deux ne retournera pas sa veste ?

     

    Tango endiablé, tome 1 (

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    « Cryptide, nom : Toute créature dont l'existence n'a pas encore été prouvée par la science. Voir aussi à "Monstre"

    Cryptozoologue, nom : Toute personne qui pense que chasser les cryptides est une bonne idée. Voir aussi à "Idiot"

    Des goules. Des fantômes. Des créatures de la nuit... Depuis des générations, la famille Price étudie les monstres du monde entier, et s’efforce de les protéger.

    Verity Price, elle, a d’autres plans d’avenir en tête. Pour se plier à la tradition familiale, elle a suivi des études en cryptozoologie, mais elle préfère danser le tango plutôt que de s’intéresser aux démons. Elle décide donc de s’installer pour un an à Manhattan afin de poursuivre sa carrière de danseuse de salon professionnelle. Une vie simple, en apparence. Sauf que... Elle a des souris qui parlent, une cousine mathématicienne et télépathe, et surtout elle se retrouve confrontée à un assassin professionnel mandaté par le Covenant de St-George. Cette organisation est l’ennemie jurée de la famille Price et veut à tout prix purger la ville des créatures surnaturelles qui l’habitent.

    Quand une fille Price rencontre un garçon du Covenant, il faut s’attendre à des étincelles, des danses endiablées, et de nombreux dommages collatéraux. Et pour couronner le tout, des cryptides locaux disparaissent, d'étranges hommes-lézards hantent les égouts, et quelqu'un s’amuse à répandre des rumeurs à propos d’un dragon soi-disant endormi sous la ville....

    Une vie simple ? Pas si sûr ! »  

     

    Tango endiablé, tome 1 (

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique