•  

    Les MacKintosh, tome 2 : un amour à travers le temps (Julie Dauge)

    Disponible sur Evidence éditions et Amazon

    Les MacKintosh, tome 2 : un amour à travers le temps (Julie Dauge)

    ******* 

    Auteur 

    389 pages numériques (epub)

    Thème : Historique fantasy

      *******

    Fait partie de la saga

    Les MacKintosh

     

     

    Résumé :

    «   Comment surmonter le deuil de deux êtres chers ?

    Pour Élise, c’est en allant en Écosse pour suivre les traces de sa meilleure amie disparue il y a deux ans. Elle est alors loin de se douter que ce voyage ira au-delà de ses espérances et lui permettra de retrouver Laetitia, et pas que...

    Quand Graig émet ce vœu fou de trouver son âme sœur, il ne croit pas à sa chance en voyant apparaître Elise dans sa vie. Mais, quand il apprend qu’il ressemble trait pour trait à son défunt fiancé, il n’est plus si sûr de lui.

    Saura-t-il amener Élise à confier son cœur à nouveau ?

    Et surtout, saura-t-il se faire aimer pour lui-même et non pour une copie de son amour perdu ? »  

     

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    My Hipster Christmas (Mag Maury)

     

    Je remercie Jennifer et la maison d'édition Evidence pour m'avoir envoyé le second tome de cette trilogie. J'avais bien aimé le premier tome et envie de découvrir comment la suite allait bien pouvoir se passer.

     

    Après Lilou qui a disparue, deux ans plus tard, nous suivons Elise et Ethan dans une sorte de pèlerinage. Tous deux partent pour l'Ecosse afin de comprendre un peu plus et de dire adieux à leur amie Laetitia. Malheureusement pour eux, Elise disparait de notre époque pour se retrouver dans celle de sa meilleure amie, cinq cent ans plus tôt. Remonter dans le temps n'est pas sans séquelle, surtout lorsque l'un de ses highlanders ressemble comme deux gouttes d'eau à son défunt fiancé. Une plongée historique qui risque de meurtrir un peu plus Elise.

     

    « Elle pleura sur ce futur qu’elle avait tant de fois imaginé, désormais tombé dans le néant. Elle pleura sur ses projets. Elle pleura sur cette absence qui la rongeait de l’intérieur. Et surtout, elle pleura sur Marc, son amour, le seul, qui était mort depuis désormais cinq longs mois.
    Heureusement, ils s’étaient installés dans un petit coin discret. Elle put donc faire sa crise de larmes dans les bras d’Ethan sans trop attirer l’attention.
    — Tu sais, ma belle, je sais que ça fait cliché, mais quand tu sens ce vide venir, souviens-toi des bons moments que vous avez passés ensemble. Et puis un jour, pas demain, ni dans un mois, mais un jour, tu verras que lorsque tu penseras à ces merveilleux souvenirs, ils te feront sourire. »

     

    Le livre débute sur Les frères Mackintosh. Graig et Duncan sont comme qui dirait envieux de voir leur grand frère Darren amoureux à ce point de Lilou. Ce soir où les esprits s'échauffent, où l'alcool coule à flot, Graig demande à la "sorcière" de leur clan, Minerva, de lui trouver son âme soeur. La prochaine pleine lune risque de lui être fatal. Le lendemain, Elise débarque dans son monde avec le coeur en miette. Ayant cru avoir perdu sa meilleure amie pour toujours, la voila qui, cinq mois plus tôt, a perdu celui qui allait devenir son époux, Marc. En voyant Graig la copie parfaite de son ancien fiancé, son coeur va se briser une fois de plus tandis que Graig va n'avoir qu'une envie : apprendre à la connaître.

     

    Une histoire qui suit la lignée du premier, à savoir une jeune femme de notre époque qui arrive dans la leur sans qu'elle ne demande rien à personne. La découverte d'une seconde femme tout aussi bizarre que la première, avec des vêtements inappropriés pour ce temps, un langage incompréhensible, bref des ennuis qui se pointent à l'horizon ? C'est le cas, l'amour est dans les coeurs et même si c'est pour un mort, la hantise de ne plus savoir quoi faire, rester dans le passé est un poids très lourd. Le côté romance est soft, ils ne se sautent pas dessus, il y a une approche qui est plutôt mignonne. Ils prennent leur temps, car même si Graig aimerait passer à la vitesse supérieure et lui faire la cour comme il le voudrait, il sait pourquoi les beaux yeux d'Elise ont souvent des nuages. Lutter contre un mort est dur, car il est impossible de se battre contre lui. Il n'y a pas de possibilité de le contrer.

     

    Pour une jeune femme qui vient de loin, dans tous les sens du terme, le coeur et la raison se dispute. La peur d'être infidèle est très forte. Heureusement l'amitié de Lilou va l'aider à se poser les bonnes questions et a peut être avancer un pas après l'autre. Entre les deux personnages c'est plutôt lent, ils s'apprivoisent tandis que Graig prend ses fonctions de "Laird intérimaire" à coeur. Une intrigue vient les chambouler, des traîtres passent par là afin de maltraiter ceux qui seraient à même d'être du côté des Mackintosh. Je ne peux pas trop en dire, tout simplement parce que cela découle du premier tome.

     

    Elise est posée, avec un lourd passif amoureux. La douleur de la perte de l'être aimé combinée à celle d'avoir perdue sa meilleure amie est extrêmement douloureuse. Lorsqu'elles se retrouvent, l'asile n'est pas loin. Rêve, réalité, folie passagère ? La jeune femme est comme qui dirait perdue. Elle a appris à se battre dans notre époque et cela va lui servir. Graig est un homme, en comparaison de son fameux Marc qui avait quasiment le même âge. Plus mûr, plus mature, il sera sans cesse comparé au mort. Un guerrier, au vu des nombreuses cicatrices, il n'hésite pas à promettre et à suivre ses promesses à ces gens.


    « Il y avait un seul point noir dans ce tableau idyllique – enfin sans tenir compte de ce problème de renégats – si Élise lui avait ouvert son cœur, lui, n’avait pas eu le courage de lui expliquer qu’il était la cause de sa venue dans son époque. Il avait été tenté de lui dire la vérité à plusieurs reprises, durant leur discussion, mais il avait tellement peur de sa réaction. Alors, en bon égoïste qu’il était, il avait gardé ses mots pour lui afin d’avoir quelques instants supplémentaires à ses côtés. Il avait bien conscience qu’il allait bientôt devoir passer aux aveux. Mais il était terrifié par sa réaction. Bien sûr, il pourrait tout aussi bien ne jamais lui avouer sa part de responsabilité. Après tout, seul comptait le fait qu’elle soit là, peu importait comment elle y était arrivée. D’autant qu’elle n’avait jamais laissé penser qu’elle regrettait sa venue dans cette époque. Au contraire, elle semblait heureuse d’avoir retrouvé son amie.
    Seulement, voilà, il ne voulait pas que leur relation soit basée sur un mensonge. Il se promit donc à lui-même qu’il n’irait pas plus loin avec elle, tant qu’il ne lui aurait pas dit la vérité.»

     

    Nous retrouvons les personnages du premier, Darren et Lilou, Duncan, Minerva et bien d'autres encore. Concernant l'intrigue et le personnage principal qui était derrière tout cela, l'auteur a mis des pavés pour le lecteur, si bien qu'au premier "dégât" je savais déjà qui était derrière tout cela. Par contre le pourquoi, non je ne l'avais pas. Et ne pas oublier une fin qui laisse présumer un troisième tome mouvementé, avec de nombreuses questions sans réponses.

     

    Côté bémol, elle s'adapte un peu trop vite à mon gout et même si elle "râle" sur le fait qu'il n'y a pas les commodités et le manque d’électricité, nous ne voyons pas vraiment la façon dont elle supporte tout cela. Un autre point, mais je pense que nous en saurons plus dans le troisième, c'est la façon dont Ethan prend tout cela, car pour le peu que nous le voyons, au début et au final, nous ne le suivons pas, surtout que le livre s'étale en années également. Et puis il y a le cas Duncan qui me chagrine, reste à voir où l'auteur va nous emmener.

     

    En conclusion, une suite qui est différente du premier dans le sens où l'intrigue ainsi que les sentiments sont ne ressemblent en rien au premier tome. Les personnages non pas le même vécu, seule chose qui les rejoint : que les femmes viennent de notre époque. Je lirais la suite avec plaisir. 

     

    Les MacKintosh, saga (Julie Dauge)


     

    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    My Hipster Christmas (Mag Maury)

    Disponible sur Amazon

    ******* 

    Auteur : Mag Maury


    357 pages numérique (epub)

    Thème : Romance

      *******

     

     

    Résumé :

    «   Il déteste Noël, elle adore… ça démarre mal !

    À Liverpool, le Barbershop Hipster Maniac est une institution. Tenu par trois amis barbus et tatoués, c’est l’endroit idéal pour écouter du bon rock, se faire tailler la barbe et boire un coup ! Sauf que pour Line, c’est aussi le début des ennuis. Pour commencer, à son arrivée dans le quartier, elle a embouti la voiture de Jordan, l’un des trois barbiers. Ensuite, elle a découvert qu’ils étaient voisins de commerce… et de palier !

    Impossible donc d’échapper à cet homme au regard de braise, au corps imposant de muscles et de tatouages… et au caractère insupportable ! Il l’attire, la repousse, joue avec elle, mais le pire, c’est qu’il déteste Noël… alors que c’est la période préférée de Line ! À coups de décorations lumineuses, de baisers enflammés et de répliques cinglantes, la guerre est déclarée ! »  

     

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    My Hipster Christmas (Mag Maury)

     

    Je suis tombée par hasard sur ce livre, dans un groupe de lecture, surtout sur un passage qui m'a bien fait rire. Je me suis dit pourquoi pas ? N'aimant pas particulièrement Noël j'avais envie de voir comment cela allait être amené et surtout avec le passage déjà lu j'ai eu besoin de m'amuser.

     

    Line est une jeune femme qui vient de perdre son grand-père, celui qui l'a élevé alors qu'elle venait de perdre ses parents très jeune. Elle reprend la boutique d'antiquité de son papy Joe. Avec ses amis, Capucine et Victor, elle prépare son déménagement, sa nouvelle vie. Mais voilà que le jour J, sa voiture percute l'arrière de celle qui est devant elle. Manque de bol, l'homme qui en ressort est une montagne pleine de furie et n'arrive à se calmer qu'une fois qu'il comprend que c'est une femme au volant. (la casquette sur la tête forcément, cela n'aide pas !) Pas de constat en main, un échange de numéro de téléphone et Line pense que ce "bûcheron" ne l'ennuiera qu'une fois les voitures iront se faire réparer. Sauf que... pas de bol, il habite dans le même immeuble qu'elle, juste en face, au-dessus de leurs boutiques. Elle remet en état la boutique d'antiquité et lui tient un "barber shop" avec ses amis. La "cohabitation" risque d'être houleuse, très houleuse...

     

    « Mon téléphone se met alors à sonner, je me détourne de mon interlocuteur pour attraper l’appareil dans mon sac, posé sur le siège passager. Lorsque je me retourne, les yeux du sauvage sont fixés sur mes fesses puis remontent lentement, détaillant mon corps minutieusement jusqu’à harponner mon regard. Troublée et rougissant violemment comme une écolière, je rétorque néanmoins avec véhémence.
    – Surtout ne te gêne pas, espèce de pervers !
     – Je n’en ai pas l’intention, me répond-il avec sarcasme tout en affichant un rictus provocateur.
    Exaspérée par tant d’assurance, je refuse d’entrer dans son petit jeu et reporte mon attention sur mon téléphone que je décroche en détournant le regard. »

     

    Une histoire qui débute de manière banale en pleine période de noël où une jeune femme a un accident de voiture. Juste de la tôle froissée, mais un échange fort peu sympathique entre deux personnages qui sont très différent. Line est une jeune femme enjouée, adorant la neige, noël et tout ce qui englobe cette période de l'année. Malgré sa tristesse d'avoir perdu son grand-père, elle garde précieusement en elle ses souvenirs, la boutique et espère repartir d'un bon pied. Jordan déteste cette période (et une fois que l'on apprend pourquoi, c'est compréhensible). Il ne s'attache à personne sauf ces deux potes, Timothy et Sonny, qui bossent avec lui. Les filles ne sont que des exutoires et il le précise bien avant chaque rendez-vous. Il est brisé et depuis il n'attend plus grand chose de la vie. Cette petite teigne qui le bouscule dans son quotidien lui redonne goût à la vie. Il a beau vouloir l'oublier, c'est difficile surtout lorsqu'en pleine action elle s'amuse à jouer du violon fort mal. Les murs sont de simples feuilles de cigarettes et tout peut s'entendre. Il suffit de peu pour faire basculer quelqu'un du mauvais côté.

     

    Il la désire, mais cela pourrait lui donner de mauvaises idées et donc préfère la repousser plutôt que de l'amener dans son lit. Car nulle ne peut entrer dans sa chambre. De nombreux démons le poursuivent et le peu d'espoir qu'il a en regardant, en pensant à Line le tracasse bien trop. Entre les deux c'est drôle. Leurs émotions sont exacerbées. Jordan est à la limite de la schizophrénie, un dédoublement de personnalité qui le rend aimable avec un grand sourire pour devenir taciturne dans la seconde qui suit. Line est dans le besoin, celui d'aider son prochain malgré ses propres souffrances. De nombreux secrets n'auront de cesse de les éloigner. Et ce n'est pas Timothy, Sonny, Capucine ou Victor qui diront le contraire. Si les deux premiers connaissent ce mal engrangé en leur ami, le dernier s'approche de la vérité du bout des doigts.

     

    « À la fin de la journée, je ne sais toujours pas quoi faire. Dois-je mettre au clair certains points avec Line et discuter avec elle de vive voix ou poursuivre comme à mon habitude ? Totalement indécis sur la conduite à tenir, mon esprit se brouille de questions. Pourquoi sa présence me tourmente-t-elle autant ? Comment fait-elle pour s’immiscer à ce point dans ma vie ? Et surtout, comment vais-je me sortir de cette attirance que j’ai pour elle ? Elle m’obsède. Je sais que si je cède, ce sera encore plus dur. Pour elle comme pour moi. Alors je me contente de la regarder et de me satisfaire de sa présence à quelques pas de moi. »

     

    J'ai beaucoup apprécié les personnages secondaires. Timothy et Sonny sont deux véritables amis. Ils sont soudés, n'hésitant pas à se mettre dans le pétrin pour sauver leur pote. L'inverse est tout aussi vrai. Capucine est une vraie pile électrique et Victor cache bien son jeu. Tous les quatre sont des piliers pour les personnages principaux et prêts à tout pour que leurs amis soient heureux.

     

    Une romance de noël qui n'est pas toute rose, même si on sait comment tout cela va se terminer. Le combat d'un homme pour revenir à la lumière, pour réussir à sortir de ténèbres qu'il a lui-même crée. Une culpabilité qui le l'a plus lâché depuis si longtemps qu'il devient difficile de ce confier. Line est ce qu'on appelle son miracle de noël, car si cette période était devenue sombre pour lui, elle va devenir bien plus lumineuse. Je me suis bien amusée à découvrir cette histoire.

     


     

    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

     

     

    Partager via Gmail

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique