•  

    La clé d'Oriane (

    En vente sur Amazon

    Jeu obscur, Episode 1 (Mell de Pouhindeu)

     

    Auteur : Leslie Héliade

    257 pages numérique (epub)

    Thème : Paranormal/fantastique

      *******

    Résumé :

    « Elle s’appelle Oriane, elle est dessinatrice. Il se surnomme Serrure, c’est un voleur. Lorsqu’elle le trouve dans son appartement, il prétend sortir d’un jeu virtuel. Il a besoin de son aide, car elle seule peut le sauver ! Et s’il disait la vérité ? Si tout cela n’était qu’une quête ? Une invitation à chercher la clé ? »  

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    La clé d'Oriane (Leslie Héliade)

    16/20

     

    Je remercie Leslie, l'auteur, pour m'avoir proposé de découvrir son livre, par le biais du site simplement. Ce qui m'a d'abord attiré, c'est le résumé, puis la couverture que je trouve intrigante.

     

    Nous suivons Oriane, jeune dessinatrice de BD qui, lors d'un repas avec son amoureux, se retrouve larguée, définitivement. Son compagnon Xavier, travaillant dans le police en a assez de la voir dans son monde et décide d'arrêter leur relation. Sans aucune possibilité de revenir en arrière. Perdue sans lui, elle devient la colocataire de son amie Chloé qui lui fait découvrir un jeu vidéo. tout est bon pour oublier Xavier ! Le seul hic ? Serrure, l'un des joueurs du jeu se retrouve chez elle, sous sa forme virtuel. Hallucinations dues à la fatigue et au stress ou tout simplement véridique ?

     

    « Elle cligna ses yeux doux, sans vraiment comprendre. Était-ce le même homme qui auparavant admirait ses ongles en pointe et ses longs cheveux sombres dont les extrémités étaient teintes en rouge ? Ses lèvres se pincèrent. Elle était tombée amoureuse à l’université. Quatre ans… Non… Ce n’était pas possible.
    — Si encore tu avais une vraie situation… un vrai métier…
    Elle était dessinatrice de bandes dessinées et Xavier l’avait toujours encouragée dans cette voie.
    — Avant, tu disais toujours que je pouvais faire ce que je voulais, que j’avais du talent…
    — Mais je le pense toujours ! Oriane… Regarde-moi ! J’ai vingt-neuf ans. Je suis flic, maintenant... J’ai envie de me poser, pour de bon. »


    Une idée originale, même si cela s'est déjà vu de voir un joueur sortir de l'écran. Ici c'est un petit peu différent. Il est en dehors, mais pas tout à fait en dehors. Je peux dire que seule Oriane le voit.Le mode de fonctionnement du livre est un peu comme celui d'un jeu vidéo. L'héroïne devra découvrir qui se cache derrière cette vision. Elle devra également passer des niveaux pour obtenir des indices et ainsi passer au niveau suivant. L'immeuble m'a fait penser à cela, ainsi que tout un tas d'autres petites choses.

     

    Concernant Oriane, elle a une vie de reclus. Dessinatrice, vivant dans ses personnages, , adorant les jeux vidéos, la découverte de "Ultimaland" est une révélation pour elle. Ce jeu lui apporte ce qui lui manque : conversation, contact avec d'autres. Ce n'est pas parce qu'ils ne sont pas physiquement près d'elle que c'est un problème. J'ai bien aimé le sujet qui oblige les joueurs à se reposer, cela devrait exister dans tous les jeux pour enfants, car les parents ont du mal, sauf en cas de chantage, à les arrêter ! (Foi de maman !)  Oriane est une belle jeune femme qui adore son métier et a des passions. Mais elle a un manque de confiance en elle évident. La rupture lui donne un coup supplémentaire au coeur et à l'esprit. Le jeu va l'aider à oublier durant un temps cet homme qui a été si sec avec elle.

     

    Le jeu...

     

    Ce jeu qui va lui faire vivre une sacrée aventure et entraîne le lecteur avec. Le personnage de serrure était déjà intrigant du départ. Il était capable de faire des mouvements que d'autres ne pouvaient pas. Était-ce une illusion ? Non, mais pourquoi ? C'est à découvrir dans la lecture. Le suspense est présent. A plusieurs reprises je me suis demandée si Oriane n'était tout simplement pas folle. Mais c'est plus complexe que cela. Comment peut-elle voir un personnage de jeu dans sa chambre sans que Chloé ne le voit ? Comment le faire retourner dans le jeu dans le cas où il est bien dans notre monde ? Une course contre la montre que va devoir effectuer Oriane. Une quête à assouvir. Cela devient un besoin inexplicable de l'aider.

     

    Oriane...

     

    Cette jeune femme qui ne semble pas se rendre compte de la façon dont les autres la voit. Elle est capable d'être un véritable caméléon, réussissant à se métamorphoser en quelques secondes. Certains pourrait dire qu'elle est folle d'entrer ainsi dans ce jeu réel.D'autres diraient qu'elle est courageuse. Rien n'est simple et pourtant elle a une capacité d'adaptation surprenante. Pour autant ce n'est pas une super héros, loin de là. Elle va connaître un tour en prison (non pas l'asile) et ne touchera pas 20 000 euros en passant par la case départ !

     

    Quant à Serrure, celui-là c'est un personnage qui ne connaît que son monde virtuel. Il ne connaît pas les règles du monde dans lequel vit Oriane mais cela ne l’effraie pas pour autant. Au contraire, il s'accroche à la jeune femme pour plusieurs raisons dont la principale, il ne peut pas faire un pas si elle n'est pas présente dans la pièce. Il est trop parfait, mais il ne faut pas oublier qu'il sort d'un jeu vidéo et qu'il a aussi un peu du créateur de ce personnage.


    « Elle retira son casque et cligna des yeux plusieurs fois pour reprendre contact avec la réalité. Au moment où elle se retourna, elle poussa un hurlement et retomba d’effroi sur sa chaise, une main sur sa poitrine.
    — Serrure !
    Sur le pas de la porte, debout, les bras croisés, dans une posture nonchalante d’adolescent rebelle, la tête penchée sur le côté et un sourire en coin, le personnage avec lequel elle jouait quelques jours plus tôt s’était matérialisé et la regardait d’un air sûr de lui.
    — Je t’ai bien aidée, hein ! Je suis content que tu me voies enfin…
    Il avait les traits d’un être humain d’une trentaine d’années, mais son accoutrement était tout droit sorti d’Ultimaland : son bandana ressemblait plus à une étole en soie peinte en orange qu’à un véritable signe de corsaire. Son sourcil gauche en était recouvert, de sorte que sa mèche noire remontait en pic sur le sommet de son crâne.  »

     

    J'ai beaucoup aimé le fait qu'il ne s'agisse pas que d'un jeu vidéo. Il y a aussi beaucoup d'humanité et de réalité virtuelle. Les dangers d'être trop longtemps sur une console sont abordés. J'ai apprécié les "visites" et découvrir les avancées de la technologie. Le passage du monde virtuel à la réalité est apprécié à sa juste valeur. Le bémol, c'est que j'ai trouvé trop long les recherches (Le pourquoi il est là était trop long pour ma part). La solution est un peu rapide aussi à mon gout et la fin prévisible, mais tout cela devient du détail.

     

    En conclusion, une belle découverte d'un auteur dont je n'avais pas entendu parler. Un livre qui s'amuse avec les consoles entre autres et les joueurs, mais il permet aussi de mettre un pied dans les jeux vidéos. J'ai passé un très bon moment de lecture !

     

     

    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique