•  

     

     

    Mon cahier de recettes (Motiv' Book)

    Disponible sur le site de l'éditeur

    Moitiés d'âme : Chroniques des Cinq-Trônes (Anthelme Hauchecorne)

    160 pages papier

    Thème : livre pratique

    *******

     

     

    Résumé :

    « Mon cahier de recettes est l'outil parfait pour conserver toutes les recettes de familles, les recettes préférées des enfants, les trucs et astuces qu'on souhaite avoir sous la main.
    Avec ses aide-mémoires, vous aurez les essentielles en cuisine, les pages couleurs vous permettront de distinguer les recettes salée et sucrées.
     »

     

     

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    15/20

     

    Je remercie Jennifer pour l'envoi de ce livre recette, ainsi que la maison d'édition Evidence.

     

     

    De la nourriture ! Avec ce carnet, ce livret, ce livre que dis-je, entre ces pages nous pouvons y écrire des recettes en tout genre. Salée, sucrée, c'est le "lecteur" qui décide. Car il ne s'agit pas de réelle lecture, non, il s'agit d'un livre où c'est NOUS qui écrivons l'histoire. Celles des recettes de gâteaux, de petits pains, de bons petits plats ou pas (cela dépend aussi du cuisinier, hein !) Là pour le coup, le cuistot est celui qui va jouer avec votre destin, ou plutôt votre estomac !

     

    Alors, c'est un livre pratique, format A5, souple comme la couverture, pas trop gros, facile à transporter ou à porter. Même si dans un sac à main je ne vois qu'un seul intérêt : le prêter à une amie ou un ami, pour qu'il ou qu'elle copie des recettes savoureuses. On débute avec les bases comprenant un sommaire où l'on peut trouver telle ou telle chose, puis plusieurs feuilles pour notre propre sommaire, suivi d'un lexique culinaire, des épices indispensables, le top 10 des herbes aromatiques, les légumes et fruits de saison, la parie recettes et enfin nous terminons avec nos propres notes.

     

    C'est bien décrit, comme le montre la photo concernant le tout d'une manière générale. Titre, mot en rapport avec la "cuisine" puis définition rapide. Un mini/mini dictionnaire pratique. C'est là que je me suis rendue compte que je connaissais presque tous les mots utilisés. J'en ai appris certain comme le "monder", je l'avais déjà exercé sauf que je ne lui donnais pas de nom. Oui, monder, c'est retirer la peau d'un fruit que l'on a mis dans l'eau bouillante avant... la suite est dans ce livre. Il y a juste l'essentiel en cuisine, en même temps pour les chefs il doit exister autre chose qu'ils utilisent. Et comme je ne suis pas un chef, c'est tout simplement très bien.

     

    Mon cahier de recettes (Motiv' Book)

     

    Dans les épices indispensables, j'avoue qu'il m'en manque quelques unes, comme le ras-el-hanout (épices que je ne connaissais pas, enfin pas avec ce nom, la plupart du temps je disais le truc qui va avec le couscous, c'est vachement plus pratique et plus simple à dire) ou encore le curcuma. Quant au top 10 des herbes aromatiques, il ne me manque que l'origan ! Je cherche souvent quels légumes manger, ici plus besoin de se gratter la tête, de pianoter sur google mon meilleur ami, j'ai tout sous la main. Cela donne des idées également car nous ne pensons pas toujours au topinambour, pourtant c'est très bon ! Donc après ces quelques pages de définitions et d'explications, nous arrivons sur ces pages là :

     

    Mon cahier de recettes (Motiv' Book)

     
    J'ai bien compris que la fourchette c'est pour les plats principaux et la cuillère pour les desserts. Oui, je ne suis pas trop blonde, ni rousse, ni brune (ainsi je ne vexe personne) En quelques secondes nous pouvons tout mettre : les ingrédients, la manière de procéder, si cela coûte bonbon ou non, le temps de préparation, de cuisson... Il suffit de bien regarder la photo du dessus pour comprendre en un coup d’œil.
     
     
    Je cherchais un livre pour écrire mes recettes healthy, vu que je commence à en avoir un sacré paquet avec ma copine. Je vais faire le tri et je vais pouvoir commencer à les écrire, tranquillement. J'avoue que je sais déjà que je ne vais pas faire le salé/sucré dans les bonnes cases, parce que je suis une rebelle. Il y a juste un point qui me chagrine : il n'y a pas d'illustrations, j'aurai bien vu quelques unes des herbes aromatiques éparpillées dans le carnet, histoire d'agrémenter, car je ne pense pas que si je colle des photos cela n'abime pas le livret.
     
     

    C'est un livret pratique qui saura trouver sa place dans n'importe quelle cuisine, petite ou grande. La couverture souple est fluide, j'irais même jusqu'à dire qu'elle est lavable, mais pas à grands jets d'eau ! Je n'ai plus qu'à vous souhaiter :

     

    Résultat de recherche d'images pour "gif bon appétit"

     

     

    https://scontent-cdt1-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/81334962_604741210279354_6009731872236503040_n.jpg?_nc_cat=101&_nc_oc=AQk3k8FtFo0CvhyKFeR_ZpD3xAONiQvELo02yjJjXuBimb5CRDNpLiPWVtIhxGc5qN0&_nc_ht=scontent-cdt1-1.xx&oh=cb19c2e98e2a89d042adaa22296ab0fb&oe=5ECD075D

     

     

    Partager via Gmail

    8 commentaires
  •  

     

     

    Hell's wings, tome 1 : Shadow (Lily Hana)

    Disponible sur Amazon

    Moitiés d'âme : Chroniques des Cinq-Trônes (Anthelme Hauchecorne)

    Auteur : Lily Hana

    269 pages numérique (epub)

    Thème : Romance contemporaine

    *******

    Fait partie de la série

    Hell's Wings

     

    Résumé :

    « Abandonnée à la naissance, Lexie a eu une enfance difficile. Jusqu’au moment où, à seize ans, elle s’est liée d’amitié avec Zaïa et a décidé de prendre son destin en main. Pour survivre, les deux jeunes femmes s’offrent aux regards des hommes devant une webcam.

    Quand toutes les économies amassées grâce à son travail de strip-teaseuse sont dérobées, Lexie est contrainte de rejoindre aux États-Unis la seule personne en qui elle a confiance : son meilleur ami, membre du redoutable gang de bikers des Hell’s Wings.

    Elle y rencontre Shadow, un homme au regard envoûtant. Lexie ne le sait pas, mais il a fait partie de ses admirateurs et il rêve de posséder ce corps qui l’a tant fait fantasmer sur Internet. Mais avec ce biker à l’âme torturée, le jeu de la séduction va se révéler particulièrement dangereux...

    Dans le monde sans pitié des bikers, les sentiments ont-ils une place ? »

     

     

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    14/20

     

    Je remercie Maïwenn pour l'envoi de ce premier service presse avec la maison d'édition Juno Publishing. Des bikers ! J'adore le thème, le type d'histoire, parce que je sais qu'il y aura de l'action, des joutes verbales entre des femmes qui se défendent, des hommes de cro-magnon. C'est un monde à part où règnent des lois bien différentes de celles que l'on connaît. La police n'a rien à faire dans l'histoire, il n'y a que la loi du gang qui est présente, le reste importe peu.

     

    Du départ nous suivons Lexie, devant une caméra où elle se donne du plaisir, pour de l'argent. Masquée, elle est obligée de travailler de cette façon, elle a besoin d'argent pour survivre. Son passé étant ce qu'il est, elle n'a pas eu beaucoup de chance dans la vie et cela semble continuer à la suivre. Alors qu'elle et son amie Zaïa commencent à voir le bout du tunnel, leur économies part en fumée. Volées, elles décident de quitter la France pour les Etats-Unis afin de rejoindre Nix, le meilleur ami de Lexie. Nix fait partie intégrante d'un gang là-bas, dirigé par Ace. Shadow en est également un membre. Il n'est pas gentil, ni méchant, il est juste lui, comme tous les autres membres d'ailleurs. Les Hell's Wings sont craints, violents comme il le faut, mais juste si besoin.

     

     

    Lexie et Zaïa ont une relation particulière. Leur passé respectif, leur vie d'avant les a amené à un point de non-retour. Elles sont solidaires et complémentaires que ce soit dans la vie intime ou non. Elles ont trouvé une manière de gérer leur vie afin de ne plus souffrir à cause des autres. Ce voyage est celui qui va changer leur vie, à tout jamais. Une manière de résoudre des problèmes, de fuir aussi une vie qui n'était plus ce qu'elles désiraient. Elles n'ont pas leur langue dans leur poche, tout comme les yeux qui sont faits pour voir. J'allais oublier les mains baladeuses au passage, mais passons. Elles ont une force de caractère qui fait plaisir à voir. Ne se laissant pas marcher sur les pieds, il faut tout de même dire que Zaïa est vraiment une grande gueule, un peu trop dans un sens, mais en même temps elle ne serait pas Zaïa et ne conviendrait pas à ce gang. Parce qu'il ne faut pas être une mauviette ou une faible femme pour devenir un jour une régulière.

     

    Shadow est le principal intéressé, même si Nyx a une belle part dans ce tome. C'est un homme qui a déjà connu des déboires, récupéré un fils de 4 ans et une "ex" qui lui en fait voir de toutes les couleurs. Son passé est aussi sombre que les ruelles malfamées du quartier. Il sait ce qu'il veut, il sait qui il veut et surtout se décharger régulièrement entre les cuisses des brebis du gang. Sauf quand il voit Lexie. Cette femme qui le hante depuis qu'il l'a vu la première fois sur son site. Car il la connaît lorsqu'elle arrive chez eux. D'ailleurs c'est marrant de voir leur rencontre. Shadow n'est pas un saint, par contre il protège les siens envers et contre tout et tous. Il n'est pas seul, c'est une armée qui se déploie lorsque les ennuis sont proches, plus proche qu'on ne pourrait le penser. Au fil de la lecture, l'auteur nous dévoile ce qu'il a déjà vu, les horreurs et atrocités d'un proche, le dégout et surtout la torture qu'il a déjà subit. Il aurait suffit de peu pour qu'il bascule totalement dans l'ombre, mais une petite flamme subsiste en lui.

     

     

    Entre Lexie et Shadow c'est explosif du départ. Elle est attirée comme un papillon qui vole vers la lumière, il la veut. Il s'est déjà imaginée entre ses cuisses depuis si longtemps que là, pour le coup, c'est une torture de ne pas pouvoir l'approcher. Cela ne dure pas longtemps, car les scènes de sexes sont nombreuses, trop à mon gout, tout comme le langage cru qui est partout. Il y a quelques points de ce côté qui m'ont fait tiquer. Une scène en particulier où Lexie, Shadow, Nyx et Zaïa sont dans la même pièce. Lorsque Lexie se cache après, je n'ai absolument pas compris sa réaction, surtout au vu de tout ce qu'on a pu découvrir avant et après.

     

    Shadow évolue énormément entre le début et la fin du livre. Pour un homme qui ne pensait plus à se retrouver avec une femme, il va devenir accro. J'aurai aimé plus de descriptions de ce côté, car même si on comprend pourquoi et comment cela se passe, j'aurai aimé le découvrir dans sa tête plus en détails. Cet homme prend en compte ce qu'il ressent, avec du mal et ne reste pas sur ses acquis. C'est comme lorsque le malheur frappe à leurs pieds, il digère, difficilement, mais il digère et montre des trésors de patience.

     

    Des surprises, il y en a. De bonnes et de moins bonnes, des doutes et le désespoir également. La fin est une petite joie, une petite victoire. Un combat a eut lieu et une guerre est en approche. Si certains sont à terre, d'autres vont devoir mettre les bouchées doubles. Je regrette qu'il n'y ait pas plus de ce côté, sur celui qui est dans l'ombre. Nous savons qui il est, le pourquoi est encore un peu brumeux, mais en ramassant les morceaux du puzzle nous avons largement de quoi comprendre. Ce tome 1 est centré sur la relation Lexie/Shadow, sur leur relation évolutive. J'aurai apprécié voir plus sur ce qu'il y a autour du gang et ne pas rester que sur les couples.

     

    Concernant les personnages, il y en a un certain nombre. Je pense au petit Tuck (désolée, cela m'a fait penser à Frère Tuck pour le coup) qui est adorable. Un petit garçon qui ne manque que d'amour et qui va reconnaître ceux qui sont capables d'en donner. Il a un coeur énorme ce petit bout. Cash est l'un de mes personnages préférés, non en fait, c'est MON personnage préféré. Il est capable de VOIR, de comprendre et d'être d'une écoute plus qu'attentive. L'auteur parle juste de son passé comme sombre, le laisse entendre, pourtant il est "doux". Le mot doux est à ne pas prendre au pied de la lettre, il montre un côté de lui qui est vraiment protecteur. Je me demande comment il est lorsqu'il est "destructeur".

     

    En conclusion, j'ai apprécié la relation entre les personnages (même la vilaine qui apporte du piquant et même si par moment Shadow m'a tapé sur le système). Savoir qu'ils ont tous, plus ou moins un passé compliqué, avec des revenants sur la fin est réaliste. De nombreux rebondissements emportent le lecteur ailleurs que chez lui. Par contre, le gang des bikers n'est pas assez approfondi pour moi et je n'ai pas apprécié le langage cru qui est avec tous les personnages.

     
    « Ses yeux s’écarquillèrent, comme s’il entendait quelque chose dans ma voix qui lui faisait peur. Tendrement, je posai ma main sur sa joue, mon pouce passant lentement sur sa lèvre inférieure, me rappelant combien j’aimais bien la mordre jusqu’à voir sa couleur foncer.
    — Je ne veux plus jamais que tu t’approches de moi. Jamais, Shadow.
    Mes paroles m’arrachèrent le cœur alors même qu’elles quittaient mes lèvres en un murmure douloureux. Je laissai lentement ma main glisser de son visage, et le contournant, je laissai derrière moi l’amour de ma vie, le père de ma fille, et celui que j’aurais rêvé qu’il soit.
    J’enfilai ma veste en jean quand j’entendis les paroles de Cash.
    — Tu vas tellement le regretter, mon frère.
    Il insista sur les derniers mots, mais sa moue dégoûtée disait clairement ce qu’il en pensait. Zaïa vint à côté de moi et glissa sa main dans la mienne, avant d’ouvrir la porte. Nous sortîmes dans le froid, Nix et Cash derrière nous, et nous retournâmes dans ma chambre, faire notre Noël en famille. »

     

    Hell's wings, tome 1 : Shadow (Lily Hana)

     

     

    Partager via Gmail

    16 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique