•  

    En vente sur Amazon

     

    Un Noël pas comme les autres (Collectif E.P.S.)

     

    Auteurs : Patrick Ferrer

    87 pages numérique (epub)

    Thème : recueil de nouvelles SFFF

      *******

    Résumé :

    « Une jeune détective se lance sur les traces d’un tueur en série dans les brumes de l’Angleterre victorienne. Une princesse africaine doit affronter le désert et la montagne de la déesse-serpent pour réclamer son héritage. L’île tropicale féérique où ses parents l’ont emmenée n’est peut-être pas aussi inoffensive que Sybille pourrait le croire. Aux portes de la Cité des ombres, une jeune indienne apprend la danse du vent pour se protéger des esprits malins. La vie n’est pas simple quand on est une zomb’ adolescente dans un monde d’humains sans pitié. Un étudiant en Archéologie égyptienne fait une découverte bouleversante sur le quai déserté d’une petite gare anglaise...

    « C’était bien ma chance, j’étais tombé sur une dingue. On croise toutes sortes d’individus dans les gares. J’aurais dû m’en douter en la voyant arriver dans ses habits d’une autre époque. Comment allais-je me dépêtrer d’elle maintenant ? Je lui avais déjà avoué que j’attendais un train, je pouvais difficilement me défiler. Peut-être simuler une envie pressante mais, connaissant l’état des toilettes de gare, surtout avec cette chaleur, l’idée n’était guère tentante. Après tout, elle n’avait pas l’air bien dangereuse et je n’avais rien d’autre à faire. Si je faisais semblant de jouer le jeu, elle se lasserait peut-être toute seule…
    — Glaneuse de temps ? Je n’avais encore jamais entendu parler de ce genre d’occupation. Ça paie bien ? »

    Laissez Les Glaneuses de temps vous transporter dans des mondes à la fois étranges et familiers, où les apparences peuvent être dangereusement trompeuses. Un kaléidoscope d’aventures fantastiques par l’auteur du best-seller #1 « Le baiser de Pandore »... »  

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Les glaneuses de temps (Patrick Ferrer)

    16/20

     

    Par le biais du site simplement et le fait que j'ai déjà lu des histoires de Patrick Ferrer (dont le baiser de Pandore que j'ai adoré) j'ai eu l'opportunité de découvrir ce recueil de nouvelles. Je l'en remercie. Déjà j'adore la couverture. Le côté étrange, fantastique, mystérieux des récits y sont évoqués.

     

    « La vie peut être très courte.
    La mort, implacable ennemi, guette à chaque instant notre moindre faux pas pour nous priver de ce bien inné qu’aucune richesse ne pourrait acheter : le temps qui nous est imparti. Ce qui ne nous empêche en rien de le gaspiller avec une insouciance qui fait frémir. »

     

    Le temps est le point qui les relie toutes. C'est à peut-être la seule chose qui les rassemble, en plus du fait qu'il n'y a qu'un seul auteur bien entendu. 6 nouvelles composent ce recueil. 6 histoires totalement différente. La première intitulée "Près du lac de Vermaudit" démarre avec Amandine, une jeune fille de 12 ans. Son père est détective. Il doit trouver qui s'amuse à tuer dans leur petite ville. Entre un jardinier Victor qui ressemble à John Coffey de la ligne verte et la petite amandine qui connaît bien plus de choses qu'elle ne devrait à son âge, le meurtrier devra bien faire attention. Je dois avouer que c'est la seule histoire (la fin) que je n'ai pas compris, même après l'avoir relu une deuxième fois... Mais la plume est belle, glauque et originale.

     
    « Les nuages noirs avançaient à l’horizon comme une horde poussée par le vent, secouant furieusement la cime des grands arbres sur leur passage. Absorbée dans ses jeux, Amandine ne les avait pas vus arriver et fut surprise par la bourrasque qui arracha sa coiffe de dentelle. Elle la vit s’envoler par-dessus les massifs de fleurs avant de disparaître dans les bois qui bordaient le jardin. Elle allait se lancer à sa poursuite lorsqu’une main ferme se referma sur son épaule. C’était une main rugueuse, parcourue de veines épaisses, aussi grosse que sa tête. Elle tenta de se dégager, mais la prise ne faiblit pas. Amandine leva le nez. L’homme faisait facilement le double de sa taille, il était massif, les traits épais, et la regardait d’un air étrange. »


    Vint ensuite "Les Sables de Méroé". Shana doit terminer une quête afin de devenir la nouvelle reine. Entre visions et imaginations, la jeune fille va devoir réussir à traverser l'étape de la montagne et du désert. Seule. Trouver des réponses et connaître l'avenir semble complexe. La vie, la mort, il n'y a que le temps qui pourra démontrer si ce qu'elle voit est l'avenir ou juste une hallucination. Cette histoire est simple, courte et très agréable à lire.

     

    Puis nous avons, "La Porte bleue". Un monde où les personnes physiques vivent dans un monde virtuel. L'envie de vivre dans la vraie vie, d'être libre est si forte. Elle me laisse sur ma faim cette histoire, j'aurai aimé avoir plus de détails. Dans tous les cas, elle est prenante !

     

    Après, nous entrons dans "La Cité des Ombres". Le Shérif de la ville se retrouve avec un bébé enlevé. La famille est complètement... étrange. Un vieillard qui a élu domicile sur le palier de la porte, la petite fille qui est considéré comme une sauvageonne et la mère légèrement brutale. C'est ma préférée, je l'ai trouvé très complète. Les personnages, les légendes, la manière d'approche de l'auteur sur ce que va vivre ces personnages. Il y a beaucoup de mystères et j'ai aimé que tout ne soit pas dévoilé.


    « — Le vieux sorcier. Ça fait des années qu’il guette, qu’il attend.
    Son regard s’était dirigé vers la fenêtre. Il n’y avait rien dehors, sinon le vieux hibou desséché.
    — Je vous en supplie, shérif. Pour l’amour de Dieu. Retrouvez mon bébé. Je… vous en serai éternellement reconnaissante.
    Son odeur si proche me fit vaciller. Deux taches roses étaient apparues sur ses joues. Ses lèvres s’étaient muées en prière et je devins brutalement conscient du fait que nous étions seuls dans sa chambre, au pied du grand lit à l’air terriblement douillet. Une vision qui n’avait rien de chrétien me noua les tripes. Pourquoi fallait-il que les filles qui me plaisent soient toutes folles à lier ? »

     

    L'avant-dernière "Safari" nous montre une parcelle de la vie de Patchouli, un zombie femelle. Oui femelle et non femme, car nous découvrons qu'elle a des instincts redevenus primaires. Manger ou être mangé. Qu'est-ce que j'ai pu rire ! En plus les zombies ont de l'idée. Beaucoup d'humour et des grognements à volonté !

     

    Enfin la dernière et non pas des moindres : "les Glaneuses de Temps", celle qui a donné son nom au recueil. Un homme attend son train à la gare, lorsqu'une femme âgée l'approche et lui fais une proposition qu'il ne peut refuser. Ce temps si précieux qui nous pousse à toujours aller plus vite va devenir un véritable mystère.

     

    Au final, nous avons 6 histoires qui traitent du temps, passé, présent, à venir. Chacune à sa façon de voir venir, que ce soit historique, fantastique et même de la science-fiction. Il y a beaucoup d'originalité, d'humour et de suspense. J'ai passé un très bon moment de lecture !

     

     

    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

     


    14 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique