•  

    Mute (Joseph Kochmann)

    Disponible sur Amazon

     

    La terre des Vikings (Margaret Moore)

    Auteur : Joseph Kochmann 



    484 pages numérique (epub)

    Thème : Fantastique

    *******

     

     

    Résumé :

    « Mute, cow-boy muet aux cheveux rouges et sans aucune mémoire, erre dans un désert brûlant peuplé de créatures mutantes affamées. Une nuit, il entend une voix étrange l'incitant à se rendre au Lycée Vile, vaste et mystérieux établissement gardé par de monstrueux robots guépards.
    Au même moment, quatre adolescents : Antoine le curieux, Marianne la courageuse, Josie l'amoureuse et Jonathan l'immature, découvrent que leur proviseur torture et tue en secret des élèves...
    Que se cache-t-il dans les profondeurs du Lycée ? Quel est le véritable but de ses occupants ? Et, surtout, qui est cet inquiétant être au corps blanc qui, depuis sa baignoire, observe l'horizon ? »  

     

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Mute (Joseph Kochmann)

     

    Je remercie l'auteur, Joseph Kochmann, pour sa confiance renouvelée avec ce nouveau livre. Une couverture qui prend tout son sens dès qu'on arrive à un certain point du récit. Et quel récit !

     

    D'accord, du départ, je me suis dis "hein ?" " Quézako?" "non mais il nous fait quoi Joseph?" "Il a fumé quoi avant d'écrire?" Bref, vous l'avez compris, il vaut mieux s'accrocher comme dans un manège à sensation afin de profiter du spectacle dans lequel nous allons plonger. Le livre est d'abord découpé en plusieurs "livres", qui eux-mêmes sont composés de plusieurs chapitres. Du départ, nous suivons Mute qui assiste à une scène plutôt sympathique. Deux de ses "amis" se battent, l'un est devenu un monstre avec des pustules et l'autre est en petits morceaux sur le sable. Rien de très méchant en somme. Mais pour Mute, ce n'est rien, il ne vit que l'instant présent. Il n'a pas de passé, enfin il ne s'en souvient pas et le futur ? Ce n'est qu'un mot qu'il ne connaît absolument pas. Il respire, il regarde le soleil.... Ce n'est pas un abruti, il ne fait que vivre le moment immédiat.

     

    « Mute sortit la tête du cadavre sanguinolent, observant attentivement les alentours. Puis, souriant, il rangea son couteau et se faufila à l’extérieur de l’estomac de son ancien ami. Du sang maculait le visage et les cheveux emmêlés de Mute, tachait ses vêtements. Le cow-boy s’essuya avec soin et se rinça à l’aide de sa gourde, avant de remettre son revolver à sa ceinture. Il observa ce qui restait de ses amis. Deux corps défigurés, démantelés, baignant dans un nombre incalculable de liquides colorés, visqueux et dégoûtants, chauffaient maintenant au soleil. Tout cela était vraiment triste.
    Pourtant, Mute ne fut pas perturbé par ce qu’il voyait. Il se gratta le front, haussa les épaules, et s’élança joyeusement dans le désert »

     

    Ce n'est que le prologue et la suite est tout aussi... étrange ? L'auteur s'amuse avec ses personnages mais surtout nos nerfs. Nous suivons un cowboy du nom de Mute, parce qu'il est muet (d'où son prénom) Et puis nous sautons dans un Lycée Vile (joli le prénom aussi xD) où nos héros vont vivre des heures, des jours, des mois plutôt... étrange ! (Je pense que ce mot va revenir très souvent) Antoine, Marianne, Josie, Damien, Jonathan, Cédric, Pierre et quelques autres vont apprendre à leur dépens que la vie est vraiment... nulle ! Certains lycéens disparaissent, torturés, tués pour revenir le lendemain comme si de rien n'était. À partir de ce moment, forcément nous nous posons un certain nombre de questions : est-ce qu'il y a une substance hallucinogène qui navigue dans l'air, à moins que ce ne soit un rêve...

     

    L'auteur nous enferme dans ce lycée avec des personnages qui sont plus ou moins attachants. De nombreuses aventures, intrigues en tout genre nous entraîne dans un monde devenu angoissant. Bon nombre de mystères entoure le lycée, le proviseur, les élèves, les surveillants... Un peu de tendresse entre deux sentinelles sous forme de guépards enragés. Il faut dire que le proviseur aime punir les élèves les plus récalcitrants. Très sympathique cet homme. Enfin homme, pas tant que cela vu ce qu'il est capable de faire. L'auteur use de mots, les détourne et nous plonge dans un dédale de sentiments. L'angoisse s'agrandit, la peur s'approche, la violence monte en puissance. Un peu de trash sans s'y attarder, quelques scènes qui nous laissent assis.



    « Il retira la lame de sa faux du ventre d’Axel. Celui-ci fit quelques pas en avant et s’écroula.
    — Foutre ! Je t’avais dit de te tenir sage. Et regarde où on est. En plus, j’en ai foutu partout.
    Il essuya sa botte contre le visage du jeune homme en souriant et enfonça machinalement la pointe de son arme dans sa tête. Celle-ci fut tranchée immédiatement en deux. Le sang gicla abondamment alors que la cervelle du jeune homme se répandait par terre.
    Antoine ne quitta pas la scène des yeux, horrifié.
    — Voilà. Ça, c’est fait, fit "l'autre" en levant sa faux.
    Il déplia un long mouchoir blanc, le fit glisser sur son armure et cracha dessus. Il essuya la lame de son arme.
    — Foutre ! fit-il en débarrassant la faux des dernières taches de sang. Je crois bien qu’on est les derniers. Si on récapitule, tous mes surveillants sont morts et mes affamés viennent d’exploser.
    Il passa sa main à l’intérieur d’une petite sacoche grise attachée solidement à sa cuirasse et en sortit plusieurs pilules rouges. »

     

    Par moment je me sentais perdue dans le sens où je cherchais où il voulait nous emmener. Bon sang, j'en ai fait des suppositions, que Mute n'était peut-être qu'un alter-égo d'un personnage du lycée, que les sentinelles n'étaient pas ce qu'elles semblaient être, que les surveillants sont des schizophrène... Sur ce dernier point je ne me suis pas trompée. Et lorsque vous pensez avoir la chance d'avoir compris, l'auteur en rajoute une couche, histoire de bien nous faire comprendre qu'il a plus d'un tour dans son sac. Et puis il y a de l'humour. Dorénavant je ne regarderais plus ma main gauche de la même manière ! Le summum, c'est de découvrir qui est Mute en réalité.

     

    Un univers particulier où tout est vrai et tout est faux. Le mystère s'épaissit jusqu'à ce qu'enfin on découvre où nous sommes vraiment. qui est qui, qui fait quoi, qui vient d'où... Le voile posé sur nos yeux s'étire, s'effrite pour laisser place à une surprise de taille. Des personnages qui sont tout autant surprenants que le monde dans lequel ils évoluent. Nous trouvons de l'action, des questions, des tourments, du sang (oui sinon cela ne serait pas drôles), des créatures particulières...

     

    En conclusion, une lecture où j'ai adoré plonger dans ce monde quelque peu déjanté (oui, un peu plus qu'un peu). Il ne reste plus qu'à le découvrir !
     

     

    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

     

     

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  •  

    Les nouvelles de l'été - le jour (Collectif d'auteurs Editions du Saule)

    Disponible sur Amazon

     

    La terre des Vikings (Margaret Moore)

    Auteurs :



    258 pages numérique (epub)

    Thème : Nouvelles

    *******

     

     

    Résumé :

    « Les vacances d’été…
    Être en vacances, c’est profiter d’une parenthèse durant laquelle il est enfin possible de se reposer, voyager, faire des rencontres, prendre du temps pour soi et ceux que l’on aime. Neuf auteurs ont abordé ce sujet des vacances, pour vous faire rêver, voyager, explorer et replonger dans vos souvenirs d’enfance.
    Venez vous changer les idées aux Bahamas, explorer l’Australie et l’Inde, profiter de la famille, vous ressourcer dans votre village d’enfance ou découvrir la vie au XIXème siècle.  »  

     

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Les nouvelles de l'été - le jour (Collectif d'auteurs)

     

    Je remercie la maison d'édition du Saule pour cette nouvelle lecture. La couverture est fraîche, le cocktail fait envie et la plage donne des idées de... vacances ! C'est tout à fait le thème des 9 nouvelles qui composent le livre. À savoir qu'il existe son jumeau "les nouvelles de l'été - la nuit" dans un thème plus sombre. Neuf auteurs nous racontant des histoires de vacances plus ou moins méritées.

     

    Humdrum d'Emma Leryo qui nous raconte une maman qui en a assez et décide de partir sur un coup de tête, laissant enfants et mari derrière elle. Elle a besoin de vacances tout de suite sinon elle risque de tout plaquer. Une histoire sympathique, très peu réalisable, par contre on comprend très bien ce raz-le-bol surtout lorsque l'on vit la même chose.

     

    Une simple de cabane de Dominique Koun : trois enfants partent chez leur grands-parents maternel pour les vacances. Leur maman est malheureusement décédée et le père ne peut pas les garder durant leurs congés car il travaille. Ils vont faire une très belle découverte. C'est un récit qui est très émouvant de part les trouvailles que les frères et soeurs vont avoir. C'est ma nouvelle préférée.

     

    « — En me promenant, je cherchais des insectes sur les troncs et je suis tombé sur cet arbre gigantesque. C’est un chêne qui doit avoir des centaines d’années. Et en l’admirant, j’ai rapidement vu qu’il y avait quelque chose de bizarre dans les branches. Quand j’ai compris qu’il s’agissait d’une vieille cabane en bois, j’ai essayé d’escalader le tronc, mais je n’ai pas réussi.
     Jules parlait de plus en plus vite, il semblait revivre la scène de la découverte.
     — J’ai voulu aller chercher une échelle, mais elle était trop lourde pour moi tout seul, alors j’ai demandé à Julie de m’aider.
     — Et pourquoi pas à moi ?
     — Ben… toi... la nature… c’est pas trop ton truc. Depuis que nous sommes arrivés, t’es restée tout le temps dans ta chambre. »

     

    Voyage de noces entre amies de Sam Castel est du genre humoristique (pour moi bien sur). Clara va se marier mais à 10 minutes de passer devant le prêtre, elle trouve son futur-ex-mari dans les bras d'une autre. Le voyage de noce aura bien lieu, mais avec Roxane, l'une de ses meilleures amies. Il y a de quoi avoir de bonnes surprises en partance pour l'Australie.

     

    Itinéraire Bis de Céline Poullain emmène Julie dans un périple pour un voyage initiatique. La fin est surprenante l'amenant dans mon top 3.

     

    « Je pourrais presque sentir l’odeur du repas qui doit embaumer leur cuisine. Je suis également avec Cécile. J’assiste à son inquiétude de ne pas avoir déjà reçu le SMS indiquant que je suis bien arrivée. Je perçois tout ce qui se passe à l’instant présent. Partout où je souhaite aller. Je distingue la mer. Je perçois par-dessus l’océan. Il me suffit de penser à un endroit ou à une personne et instantanément, je vois ce qui se passe. »

     

    Dans Des vacances étonnantes de Morgane Scheinmeer. Une famille part en vacances en Auvergne. Romane, la fille décide que le trou est pourri, paumé, et sans réseau (la loose!) Jusqu'à ce que le coin apporte de nouveaux arrivants et de potentiels nouveaux amis ? J'avais déjà eu l'occasion de découvrir cet auteur en fantasy avec "les Brumes du Sortchor" que j'avais beaucoup aimé. Cette histoire, je ne l'ai pas apprécié plus que cela, je pense qu'elle s'adresse à plus jeune que moi.

     

    Un été indien de Florence Metge en Inde (en même temps avec le titre hein). Miquela hérite d'un père qu'elle n'a pas connu : un hôtel en Inde. Elle veut le vendre, mais bien des péripéties vont peut-être lui faire changer d'avis. C'est une nouvelle sympathique qui se laisse lire sans accroc.

     

    Retour aux sources de Franck Dozion emmène Colin dans son village natal. Il a besoin de s'éloigner de Marion pour y voir plus clair. Je pense être passée à côté de cette histoire, malheureusement.

     

    Trois semaines en août de Christine Jean où comment avoir du temps pour soi avec ses enfants en camping. Partir en vacances avec ses trois enfants n'est pas de tout repos, surtout quand le premier est en âge de se trouver une copine de vacances et que le dernier a trois ans et s'amuse à voler les jouets des autres. Trois semaines où chacun y va de son petit grain de sel : c'est comme une histoire de déjà vu dans la réalité ! Et pourtant je n'ai qu'un enfant. L'auteur use d'ironie comme j'aime ! C'est la dernière nouvelle qui grimpe dans mon top 3.

     

    « — Si tu avais été avec nous, comme tu dis, ça ne serait pas arrivé. Tu aurais pu l’emmener à temps faire pipi.

    — Je sais pas où c’est.

     Je souffle bruyamment. J’étriperai ma fille plus tard. En attendant, je voudrais bien que mon mari termine de remplir le constat pour que nous puissions rejoindre le mobil-home, ou je sens que je vais hurler. Tiens, mais qui voilà ? Le bel Estéban nous honore de sa présence ! Il s’installe à côté de sa sœur, hilare. »

     

    Vichy été 1853 de Anna Walders nous embarque dans une suite de lettres afin de nous faire découvrir Vichy-les-Bains au travers du personnage principal.  J'aime beaucoup cette période, malheureusement j'ai eu du mal avec l'écriture de ce texte et j'en suis navrée.

     

    Je dois admettre que la plupart sont très romancées, ce qui n'est pas vraiment ce que je préfère mais ce n'est pas vraiment le souci principal. La majeure partie de ces textes me semblent incomplet. La fin pour plusieurs d'entre elles nous laisse sur notre faim, difficile de se faire une idée de ce qui pourrait se passer. C'est un livre de nouvelles très légères en comparaison de celui de "la nuit" qui était plus pointu.

     

    Tous les récits ont ce point commun de vacances : partir, y être, seule ou accompagné, les situations varient, le pays aussi. Camping, maison d'hôtes, hôtel luxueux, en famille, entre amis ou en solitaire, il y a toujours de quoi faire, de quoi être surpris dans le bon comme dans le mauvais sens.

     

    En conclusion, un ensemble de nouvelles qui fait voyager. Mes préférées sont : Trois semaines en août de Christine Jean, itinéraire bis Cécile Poullain, une simple cabane de Dominique Koun. Une lecture sympathique pour le livre en lui-même, même si certaines mériteraient plus de contenu.

     

    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

     

     

    Partager via Gmail

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique