•  

     

    Le peintre (Nathy)

    Disponible sur Amazon

    Auteur : Nathy

    44 pages numérique (epub)

    Thème : Romance érotique MM

      *******

     Résumé :

    « Un soir de vernissage, Marc, un jeune peintre prometteur, rencontre un bien étrange visiteur qui suscite en lui un trouble qu’il ne comprend pas. Lui, le tombeur de ces dames, attiré par un homme ?

    Impossible !

    Comment Marc vivra-t-il cette nouvelle facette de sa personnalité ?

    ****

    Préface de Cyriane Delanghe.  »   

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Immortel Ad Vitam (Cécile Pommereau)

    15/20

     

    J'ai déjà lu pas mal de livres de Nathy et j'avoue que lorsque j'ai vu une nouvelle romantique sortir, je me suis dit qu'il fallait que je la lise. J'ai mis le temps, mais c'est enfin fait, entre deux pavés. Je connais plus Nathy dans le fantastique vampirique, avec un soupçon de romance, mais surtout de l'aventure, du sanglant, de l'action. Ici c'est totalement différent et cela change beaucoup, non pas dans l'écriture mais dans l'approche. J'y reviendrais plus tard.

     

    Marc quitte la Bretagne ainsi que sa famille d'assujettis (d'un clan de vampires) pour tenter de vivre son rêve : devenir un peintre reconnu. 12 ans plus tard, à New York, Marc expose ses oeuvres au commun des mortels. Une rencontre va l'obliger à se poser des questions sur sa sexualité.

     

    Difficile d'en dire de trop, de peur de tout dévoiler. Déjà il faut savoir que Nathy a l'habitude de mettre un lexique en début de ses récit afin que nous ne soyons pas trop perdu. Certains mots sont donc expliqués et ils nous permettent de comprendre plus rapidement.

     

    « Il n’en était pas à son premier amant et guida le novice avec douceur. Il ferma les yeux au moment où l’Ichorien saisit entre ses longs doigts fins son phallus raide, palpitant, et gémit de plaisir quand les lèvres du Néos se posèrent sur la peau veloutée, quand la langue vint titiller son gland. Il cria sa jouissance.
    Pas un instant il n’avait imaginé que leurs étreintes seraient si tendres et, quand il s’éveilla des heures plus tard après avoir découvert des plaisirs jusque-là inconnus, le corps pelotonné contre celui du vampire, il fit descendre ses doigts le long de la ligne médiane sous son nombril parsemé de poils argentés. »

     

    Marc a un rêve et il va tout faire pour y parvenir, quitte à se défaire de ses liens et de supprimer la marque qu'il porte sur lui. En douze années il a su faire son petit bonhomme de chemin, a des amis sur qui compter et une foule à ses pieds. Lorsque cet homme débarque dans la galerie où il expose, Marc ne peut s'empêcher d'être attiré tel un papillon à la lumière. Il reconnait cet homme comme un "vampire" (je fais exprès de ne pas donner de détails). La beauté de cette "créature" le prend par surprise.

     

    Cet homme est posé et ayant déjà eu l'occasion de le découvrir dans un autre livre de l'auteur, il est plutôt calme ici. Cette attirance se ressent dans les gestes de Marc et les regards de l'autre. L'univers des vampires est touché du doigt sans trop approfondir. Parfois l'attirance est si forte qu'il est difficile d'y résister, jusqu'à ce que l'on tombe sur LA bonne personne. Marc a beau être un homme qui aime les femmes, il va se découvrir attiré sexuellement par cet inconnu. Une obsession qui va l'amener à un chemin sensuel et doux. Tout ce qu'il n'aurait pas cru.

     

    « Rien qu’à repenser au bleu intense de ces yeux, à la langueur de ce sourire, les poils de ses bras se dressèrent, un frisson le parcourut. Le jeune homme était agacé et se sentait perdu face à ces émotions inédites. Il mit son trouble sur le fait que cet individu était probablement un Néos, comment aurait-il pu en être autrement ? Jamais un homme ne l’avait sexuellement attiré. Lui, il aimait les femmes, leurs courbes, la douceur de leurs peaux… Tenir dans ses paumes des seins ronds et lourds. Agripper des hanches généreuses et des tailles fines. Culbuter sauvagement ses modèles dans son atelier après avoir passé des heures à les coucher avec ferveur sur ses toiles. Il n’avait que faire de muscles masculins et d’un service trois-pièces ! »

     

    J'en viens à l'écriture, qui est plus douce, plus tendre même que d'habitude. J'aime beaucoup les écrits de Nathy. Ils sont à la fois percutants, sensuels, avec un fil conducteur qui tient la route. Ici il n'y a pas d'action, mais une rencontre entre deux êtres qui vont se découvrir des moments de bonheur. D'où le changement. Je suis admirative de ces auteurs qui traversent leur limite, leur zone de confort pour s'essayer à autre chose. Cette petite histoire donne envie de découvrir un peu plus l'avenir de Marc.

     

    En conclusion, une histoire simple, une douce romance avec juste ce qu'il faut de fantastique. J'avoue j'aurai aimé en avoir un peu plus, mais pour une première (si je ne me trompe pas) l'auteur a su écrire avec beaucoup de douceur une rencontre imprévue.

     

     

    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

     

     #Challenge contre l’Homophobie Edition 2018

     

     

    Partager via Gmail

    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique