• Ciné ? Films ? Séries ?

     

    Hé, oui, toi qui passe par ici pour savoir un peu ce qui se passe, toi qui te demande si tu n'es pas tombée sur un blog un peu ou plutôt complètement strict ? Pas du tout, saches que la personne derrière est totalement est irrévocablement fêlée. Non mais c'est quoi ces phrases ? Bref, en un mot, ce coin est pour mes sorties ciné, qui se font rares et aussi des films que j'aurais pu ne pas voir au ciné, mais bien après leur sortie. Je parlerais aussi des séries que j'aurai l'occasion de regarder. Je ne suis pas très télé, donc il peut y avoir des moments où les avis des séries seront coupées par saison, tout simplement parce que je préfère lire ^^

     

     

  •  
     
     Shérif, fais-moi peur ! - Série (1979) - SensCritique
     
     
    Série | Comédie | Action | Années 1979 à 1985
     
    Synopsis

     

    " La famille Duke vit dans une zone non incorporée du comté de Hazzard — lieu fictif créé pour la série — dans l’État de Géorgie : l'oncle Jesse, chef de famille se livrant à des activités plus ou moins légales (principalement l'alcool de contrebande) ; les cousins Luke et Bo, intrépides et sportifs, au volant de leur « General Lee » (une Dodge Charger 1969 nommée ainsi en référence au Général Robert Lee) et leur jolie cousine, Daisy, serveuse au Repaire du Sanglier (Boar's Nest), sauvage et bagarreuse, vêtue, la plupart du temps, de débardeurs, mini-shorts, et talons-aiguilles.

    La famille se frotte depuis toujours au shérif Rosco P. Coltrane et au beau-frère de celui-ci, le maire, Jefferson Davis Hogg, dit J.D. ou Boss Hogg, aussi corrompus l'un que l'autre, qui rêvent de les mettre sous les verrous. Mais il s'agit souvent de petites bagarres bon enfant, les deux clans, se connaissant depuis toujours, étant toujours prêts à s'entraider lorsqu'ils sont confrontés à de vrais méchants.

    Leurs aventures sont ponctuées de courses poursuites aboutissant toujours à des sauts de General Lee. "

    Source Wikipédia

     

    7 Saisons - 147 épisodes
    Partie 1
     
     

     

    Acteurs principaux 

     

    Nous avons décidé de revoir cette vieille série (désolée Vampilou de te faire lire ça xD), c'est comme Starsky et Hutch qui trainaient dans un coin, cette série était au fin fond d'une bibliothèque et avec le confinement, autant ressortir les boitiers quelque peu poussiéreux, il fallait bien l'admettre. Si j'ai indiqué partie 1, c'est tout simplement parce que j'en suis à peu près à la moitié des 7 saisons et donc il y aura une partie 2 pour la fin, comme cela, c'est très bien.

     

    J'étais toute petite lorsque je les ai regardé et je ne suis pas certaine de les avoir tous vu. Donc pour le coup, cela était pas mal du tout.  Des anciens contrebandiers sont quelque peu bloqués à Hazzard, ne pouvant plus sortir de ce comté. Le fameux Général Lee, une Dodge Charger '69, conduite par les cousins Duke sont facilement repérables. Alors pour la petite histoire, il ne doit pas y avoir beaucoup de familles car beaucoup sont cousins. Les Dukes, Bo, Luke et Daisy déjà sont cousins, avec un oncle qui veille sur eux : le fameux Oncle Jesse. Mais Le cher Boss Hogg, le vilain de l'histoire qui est avare, adore l'argent et la nourriture et qui rend toujours ce qui n'est pas forcément à lui, est cousin avec l'un des adjoins : Cletus. Hogg est marié avec la sœur du Shérif Rosco P. Coltrane (et on n'oublie pas le P sinon attention à la fessée). Et il y en a d'autres en personnages secondaires qui vont et viennent et qui sont des cousins des uns et des autres. Cela fait de sacrées grandes familles de frères et de sœurs tout de même !

     

    Il était une fois aurait pu être un bon début, mais non, impossible avec eux de partir dans un conte de fées. Avec Bo et Luke, ils sont toujours dans la panade, le shérif est toujours à leurs trousses pour un oui ou un non. Les Duke et les Hogg sont ennemis, mais lorsque l'un des deux est réellement dans la panade, les autres viennent à la rescousse. Finalement, nous avons peut-être des chevaliers servants quelque part par là-bas. Boss Hogg est de ceux qui ont besoin d'avoir tout pour eux. Il cherche toujours la moindre défaillance et s'il ne la trouve pas, il va la créer pour gagner plus, toujours plus et dégager les Duke surtout les deux cousins pour pouvoir faire ce qu'il veut.

     

    Entre Jesse et Boss, il y a un lourd passé où tous deux étaient des amis, même s'ils le sont toujours en un sens, contrebandiers d'alcool. Boss veut faire le méchant, mais il a toujours du mal, même s'il préférerait obtenir l'argent des orphelins ou encore celui des vétérans de guerre. Quant à Jesse, c'est la sagesse même. Le fameux berger à brebis égarées qui arrive à trouver une solution à chaque problème. Quant à Daisy, elle est l'atout charme de la série, avec ses shorts ultra court, mais qui lui font des jambes de rêve (non je ne suis pas jalouse, n'ayant pas du tout de fines jambes comme les siennes xD) non je suis plutôt jalouse des talons avec lesquels elle arrive à courir, se battre et mettre des coups de pieds aux fesses. Dans la famille Duke, on sent qu'il y a beaucoup d'amour, d'affection et de respect, même avec les autres habitants de la ville.

     

    En dehors des nombreuses cascades qui ont massacrées un sacré nombre de Général Lee (car il faut bien admettre que les vols planés c'est bien, mais les atterrissages démontaient les caisses et donc changement de voitures à chaque fois ou presque), il y a  de nombreuses courses poursuites, des histoires qui tiennent plus ou moins la route et toujours le mot pour rire. Ah il faut aussi garder en mémoire que Luke et Bo n'ont pas le droit d'utiliser d'armes à feu, à cause de leur passé et donc, c'est tout naturellement qu'ils se débrouillent avec leur pilotage sur de petites routes qu'ils osent appeler autoroutes (chez nous ce sont des chemins de terre), mais aussi un arc et des flèches et ils sont doués. En même temps pour la série c'est mieux de faire arriver ou sauter ce qu'il faut quand il faut.

     

    J'aime bien Enos, il n'est pas forcément super doué en tant que shérif adjoint, même Clétus est moins, comment dire il ne se fait pas avoir autant, par contre il est gentil et pense aux habitants, essayant parfois de contrer son chef, le fameux Boss. Le personnage de Enos a disparu durant quelques saisons car il a eu son dérivé (que je n'ai pas vu). C'est comme pour le fameux personnage du Shérif P. Coltrane qui n'est pas "vu" dans tous les épisodes, car il y a eu des soucis entre son contrat et sa caravane qu'il voulait sur le tournage pour se changer. Cela s'est résolu, bien entendu.

     

    Ce qui est sympa dans les coffrets déjà vu, c'est qu'il y a des infos supplémentaires et aussi des retrouvailles, 20 ans et 25 ans après entre les acteurs, qui étaient encore en vie. Car l'oncle Jesse était déjà bien âgé au moment du tournage. Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais celui qui joue le rôle de Bo Duke (le blond), a également joué le rôle du père de Superman, dans la série Smallville (et sûrement dans d'autres séries et film d'ailleurs, c'est la seule qui me vient à l'esprit d'un coup). Les épisodes se ressemblent assez dans le sens où les Duke sont toujours dans le pétrin et arrive toujours à se sortir des griffes de Hogg. Une série amusante et si je me souviens bien, les cousins qui en ont pas mal d'ailleurs, vont voir arriver d'autres qui vont les remplacer, mais je n'en suis pas encore là. En tout cas, si je suis la série c'est bien entendu pour la voiture !

     

    Mais pourquoi diable General Lee a-t-elle les portes soudées ?

     

     

    Ma NOTE  

    #39 Shérif, fais-moi peur, la série, partie 1

     

     

    Partager via Gmail

    10 commentaires
  •  
     Ghost Rider : Affiche Mark Steven Johnson
     
     
    Film | Fantastique | Drame | Comics | Année 2007
     
    Ghost Rider

     

    " Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

    Pour sauver son père victime d'un accident, le cascadeur Johnny Blaze a vendu son âme au diable. Mais ce marché a un prix qu'il ne tarde pas à découvrir : humain la journée, il devient le Rider la nuit, un chasseur de primes traquant les âmes échappées de l'enfer.
    Lorsque Roxanne est menacée, Johnny décide d'utiliser ses pouvoirs pour se retourner contre son Maître."

     

    Film
     
     

     

    Acteurs principaux 

    • Nicolas Cage : Johnny Blaze / Ghost Rider
    • Eva Mendes : Roxanne Simpson
    • Wes Bentley : Blackheart
    • Sam Elliott : le fossoyeur / Carter Slade
    • Peter Fonda : Méphistophélès
    • Donal Logue  : Mack
    • Brett Cullen : Barton Blaze

     

    Je suis tombée par hasard dessus, un soir où je ne savais pas quoi lire et encore moins regarder. Le titre me disait quelque chose sans savoir quoi, mais comme j'ai vu la tête de l'acteur, Nicolas Cage, que j'aime beaucoup, je me suis dis que c'était une bonne idée de découvrir ce vieux film.

     

    Nicolas Cage est Johnny Blaze, devenu Ghost Rider. Pour sauver l'âme de son père, il décide de signer un pacte avec le diable, enfin pas vraiment lui, plutôt un de ses sous-fifres, Méphistophélès. Sauf qu'il n'allait surement pas comprendre ce qui lui arrivait. Motard le jour, il devient un chasseur de primes puissant pour récupérer des âmes qui arrivent à s'enfuir de l'enfer. Le fait de vouloir guérir son père est admirable, un cancer le ronge et pour cela, Johnny ne veut pas qu'il disparaisse. Sauf qu'un contrat de cet ordre, il vaut mieux faire attention. Il signe pour que son père ne meurt pas d'un cancer et guérisse, ce qui va se produire, sauf que le lendemain, le cher papa meurt sur sa moto. Tous les deux sont des cascadeurs. S'ensuit que Johnny, qui a 17 ans, lui en veut terriblement et compte devenir sur sa position. Sauf qu'il ne peut pas, bah non sinon cela ne serait pas drôle. Bien des années après Méphistophélès revient et "active" Johnny : IL est Ghost Rider.

     

    Bien des péripéties pour Johnny lui tombe dessus. Il n'a pas d'emprise sur le Ghost en lui qui se déclenche et attrape tous ceux qui ont un fond mauvais. En d'autres termes il n'est pas si méchant que cela, Ghost Rider fait juste du ménage. Les deux entités vont devoir cohabiter d'une manière ou d'une autre et sauver LA fille, car il y a toujours une histoire de fille dans l'histoire. Le coeur de Johnny bat pour elle et bien entendu, pour l'atteindre LUI. Un peu de vengeance par ici, un peu de frappes par là. Il ne s'agit plus de dégager le Ghost Rider en lui, mais bien de le garder et de le contrôler pour tenter de sauver la demoiselle en détresse. 

     

    En fouinant un peu sur le net, j'ai découvert qu'il était tiré d'un comics. Je pense qu'il doit être très sympa en version écrite, par contre la version film, je reste un peu déçue par l'histoire. Autant le jeu de rôle de Nicolas Cage est bon, cela rehausse un peu le scénario qui est tout de même bien léger. J'ai mis une note de 3/5 grâce aux acteurs qui tentent de tout donner, mais il est clair que même moi qui adore ce qui se rapproche de près ou de loin à du fantastique en tout genre, là, cela n'a pas pris comme je l'aurais voulu.

     

    Il y a de bonnes cascades, pas mal d'effet spéciaux (certains un peu pourri tout de même) et un Ghost Rider a faire peur. Ce personnage parle peu, s'enflamme en même temps que sa moto et fonce dans le tas sans trop regarder. Il est fort, use d'une jolie chaîne et de son regard qui tue, définitivement. Par contre les dialogues sont assez... creux (désolée de casser l'ambiance, mais pour le coup, entre un personnage qui ne parle quasiment pas et préfère crier et un autre qui ne fait que s'écouter parler, cela devient lassant à force). Je suis tout de même contente de l'avoir vu. J'ai su qu'il y avait un second film... Honnêtement je ne suis pas certaine de le regarder, même avec Nicolas Cage, parce qu'il a beau avoir du charme et un bon jeu, je préfère rester sur ceux que je connais avec lui.

     

    Il était à voir une fois. Je me dis que je n'ai pas perdu mon temps non plus parce que j'ai beaucoup aimé les cascades, la moto en flammes et les acteurs. Le scénario ne m'a pas plu du tout, j'ai eu beau chercher le fameux fil rouge conducteur, je me suis perdue. Plus on avance dans le film et plus Johnny devient débile, à moins que ce ne soit Ghost Rider qui le met dans tous ses états. Ce n'est pas le meilleur film avec cet acteur que j'ai pu voir, c'est certain. Le pacte est un bon point de départ, c'est juste la suite qui laisse un peu à désirer. 

     

    Ghost Rider : Photo

     

     

    Ma NOTE  

    #38 Ghost Rider, le film

     

    Partager via Gmail

    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique