•  

    Il y a une bonne semaine, nous avons été voir "Vice-versa" avec mon fils. Les bandes annonces, c'est le MAAAAAAAAAAAAAAAAAAAL et bien entendu, l'ayant vu lors du dernier film d'animation vu, nous n'avons pas pu faire autrement qu'aller le voir.

     

     

    Résumé :

    Au Quartier Général, le centre de contrôle situé dans la tête de la petite Riley, 11 ans, cinq Émotions sont au travail. À leur tête, Joie, débordante d’optimisme et de bonne humeur, veille à ce que Riley soit heureuse. Peur se charge de la sécurité,  Colère s’assure que la justice règne, et Dégoût empêche Riley de se faire empoisonner la vie – au sens propre comme au figuré. Quant à Tristesse, elle n’est pas très sûre de son rôle. Les autres non plus, d’ailleurs… Lorsque la famille de Riley emménage dans une grande ville, avec tout ce que cela peut avoir d’effrayant, les Émotions ont fort à faire pour guider la jeune fille durant cette difficile transition. Mais quand Joie et Tristesse se perdent accidentellement dans les recoins les plus éloignés de l’esprit de Riley, emportant avec elles certains souvenirs essentiels, Peur, Colère et Dégoût sont bien obligés de prendre le relais. Joie et Tristesse vont devoir s’aventurer dans des endroits très inhabituels comme la Mémoire à long terme, le Pays de l’Imagination, la Pensée Abstraite, ou la Production des Rêves, pour tenter de retrouver le chemin du Quartier Général afin que Riley puisse passer ce cap et avancer dans la vie…

     

    Notre avis :

    Alors, alors, alors, nous voici de retour avec un nouveau film d'animation Pixar.

    L'histoire est simple, Riley nait et ce qui arrive avec elle, ce sont ses émotions. La première étant Joie, très vite suivi de près par Tristesse et ainsi de suite. Plus elle grandit et plus ses émotions prennent le pas sur ce qu'elle devient, ce qu'elle est, ce qu'elle pense. Un véritable poste de commandement est en place, mais lorsque la jeune adolescente va déménager de sa petite ville natale pour une plus grande, beaucoup plus grande, les ennuis commencent. Et lorsque l'on vous parle d'ennuis, c'est tout simplement que les émotions de Riley ne savent plus où donner de la tête.

    Cette jeune fille n'est pas la préférée de mon fils, ni la mienne non plus, par contre Dégout est la plus sympathique aux yeux de mon fils. Pour ma part, j'ai beaucoup aimé Tristesse. Bien entendu Peur et Colère sont tout à fait splendides également, et chacun à sa manière donne de sacrés scènes délirantes, si ce n'est pire.

    #22 Une journée... "Vice-Versa"

    Lorsque Joie et Tristesse disparaissent dans les méandres du cerveau, les trois autres sont obligés de prendre les commandes et la catastrophe n'est pas loin d'arriver.

    Ce qui a vraiment plu, c'est le fait de voir comment tout est compartimenté dans l'esprit de Riley. Les différentes îles de la personnalité sont telles des minis parcs d'attractions, représentant ce qui est le plus important pour un enfant : la famille, les bêtises, les passions... Mais il n'y a pas que cela, le fait d'avoir le secteur à imagination, avec les châteaux de cartes, les souvenirs qui restent là, bien présents et au bout d'un moment, la mémoire fait un tri sélectif sur ce qu'elle veut garder ou non. L'ami imaginaire Bing Bong (pas sur de l'écriture de ce personnage) donne des envies de pleurer par moment, surtout sur la façon dont lui ne veut pas disparaitre. Il est très drôle par moment et a des attitudes humaines à d'autres.

    #22 Une journée... "Vice-Versa"

    Pour ma part, j'ai vraiment apprécié la façon dont les émotions sont montrés, tout comme le système nerveux, l'esprit et ce qui peut s'y passer. Un tout petit passage avec ce qui se produit dans l'esprit des parents est tout simplement risible : entre "le pilote de l'hélicoptère" et le fait que "c'est le jour des poubelles oubliées" il y a de quoi rire.

    Pour Riley, il s'agit pour elle d'apprendre à affronter la réalité, les changements comme une nouvelle école, de nouveaux élèves, un nouveau contexte de vie. Tout ce qu'un enfant peut avoir à franchir comme obstacles dans sa vie.

    Il y a eut beaucoup de rires dans la salle, et j'ai trouvé qu'ils étaient plus que mérité. Nous avons suivi les aventures de Joie et de Tristesse, car ceux sont les deux qui sont mises en avant, même si les autres ont leur importance, avec beaucoup d'enthousiasme.

    C'est un voyage qui est très prenant, avec des épreuves à surmonter, des moments purement magiques et d'autres dangereux.

    La fin a une très belle morale : comme quoi toutes les émotions sont utiles pour un bon équilibre.

    #22 Une journée... "Vice-Versa"

     


    11 commentaires
  •  

    Mercredi, un film d'animation nous avait tapé dans l’œil et il s'agit donc de "en route" de DreamWorks. Fous rires garantis au vu de la bande annonce.
     

    Résumé :

    Les BOOVS, aliens à l’ego surdimensionné, choisissent, pour échapper à leurs ennemis jurés les GORGS, de faire de la Terre leur nouvelle planète d’adoption. Mais OH, l’un d’entre eux, va révéler accidentellement la cachette de son peuple... Contraint de fuir, il fait la connaissance de TIF, une jeune fille à la recherche de sa mère. Ensemble, ils vont devenir d’improbables fugitifs embarqués dans l’aventure de leur vie et vont réaliser que les enjeux auxquels ils font face sont beaucoup plus complexes que de simples mésententes intergalactiques…

     

    Notre avis :

    Le résumé donne beaucoup de détails sur les fameux BOOVS. Ils se croient les meilleurs du monde, mais sont des trouillards de première. Ils fuient sans cesse les GORGS, d'affreux monstres sans pitié, au vu de ce que nous montre les débuts. Oh est gentil, mais bête, indiscipliné et surtout une véritable calamité pour les siens. Obligé de fuir, il va tomber sur une adolescente, Tif, qui recherche sa mère. Cette dernière ayant été "enlevé" par les BOOVS et parquée comme les autres humains de la planète Terre.

    Tif est jeune, indépendante et refuse de se retrouver aux côtés de cet étrange personnage qu'est Oh. Il est violet, mais change de couleurs en fonctions de ce qu'il ressent (colère, joie, tristesse...) sans compter qu'il parle étrangement. Quand à Oh, il est différent des siens parce qu'il a besoin de contact avec les autres, d'avoir des liens.

     

    Les deux personnages, accompagnés du meilleur ami de Tif, le chat, vont apprendre à se découvrir, à faire confiance à quelqu'un de différent. Une histoire pleine de bons sentiments et qui montre aux plus petits qu'il ne faut pas s'arrêter à l'aspect de l'autre, mais de chercher plus loin pour y découvrir une belle âme généreuse et aimante. Il y a également beaucoup de messages sur le comment surmonter ses peurs et défendre ce qui en vaut la peine.

    La fin est surprenante avec un Paris renversant et une quête enfin terminée, mais pas pour celui ou celle que l'on peut croire. 

     

     

    Mon fils a beaucoup aimé ce film, et moi aussi d'ailleurs, car nous avons passé un bon moment à rire, à attendre ce qui en serait réellement. Beaucoup de rebondissements, de gag en tout genre et des émotions nombreuses. La voiture volante est une invention de Oh qui a énormément plu dans la salle, surtout vu la façon dont elle fonctionne.

    Bien entendu, nous savons que la petite Tif allait retrouver sa mère, mais comment ? C'est ce qui a été le plus apprécié, le comment elle va réussir et surtout l'histoire d'amitié entre deux personnes totalement différentes.

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique