• Cinquante nuances plus sombre - tome 2 (EL James)

    Cinquante nuances plus sombre

    Auteur : EL James (Parution : JC Lattès)

    Date de publication : 01 janvier 2013

    Série : Romance Erotique

     

    4ème page de couverture :

     

    Dépassée par les sombres secrets de Christian Grey, Ana Steele a mis un terme à leur relation pour se consacrer à sa carrière d éditrice.

    Mais son désir pour Grey occupe toujours toutes ses pensées et lorsqu il lui propose un nouvel accord, elle ne peut y résister.

    Peu à peu, elle en apprend davantage sur le douloureux passé de son ténébreux M. Cinquante Nuances, toujours aussi passionné.

    Tandis que Christian lutte contre ses démons intérieurs, Ana doit prendre la
    décision la plus importante de sa vie...

     Fait partie de la trilogie Fifty Shades - Trilogie (EL James)Cinquante nuances de Grey - tome 1

    Anastasia, à la fin du premier tome quittait Christian, bien trop intimidée par ses goûts particuliers et surtout ses secrets bien trop sombres, décidant de faire carrière dans une maison d’édition de Seattle. Elle habite un appartement avec sa meilleure amie Kate, enfin, la collocation n’est pas encore effective car son amie est partie en vacances, laissant Ana dans un désespoir dont elle ne peut pas avoir idée.

    Le désir de l’un et de l’autre, va les rapprocher inexorablement et au bout de cinq jours, lorsque Christian lui propose un autre arrangement, elle ne va pas le refuser, au contraire, sa réflexion sera de très courte durée. J’ai pu constater que Christian est tout simplement accro à Ana, mais l’inverse est tout aussi vrai, ils vont déclencher des passions de plus en plus brûlantes et sulfureuses. Malgré tout, le passé de Christian va ressurgir sous la forme d’une de ses anciennes soumises, allant jusqu’à mettre en danger la vie de certains personnages.

    La jalousie est très présente dans ce tome, la luxure transformé en amour possession, beaucoup de révélations et de situations également. Notre couple va apprendre à communiquer par mail, autant le dire, surtout pour Ana qui à beaucoup de mal à parler ouvertement devant Christian, ce qui l’énerve et ce dont je comprends parfaitement, mais en même temps j’ai beaucoup aimé, ils arrivent à rire et à s’engueuler également !

    Christian à beaucoup évolué par rapport au premier tome, c’est très appréciable, il montre d’autres facettes qui le rende plus humain, moins machine à contrôler tout, même si cela reste encore un point qu’il ne veut pas lâcher. Le contrôle, il n’y à que cela de vrai dans sa vie, mais avec une jeune femme comme Ana, il va se faire des cheveux blancs plus vite que n’importe qui, surtout qu’elle déteste être contrôlé de cette manière. Qui ne le serait pas d’ailleurs ? Quand à Ana, son évolution est plus restreinte, je dirais même quasi inexistante, sauf niveau sexe, mais cela est naturel, nous n’y connaissons rien au début et nous apprenons au fur et à mesures des partenaires et/ou expériences, c’est ce qui me dérange le plus, elle suit le mouvement, que se soit au travail, avec Christian, en dehors elle n’a pratiquement pas de vie, c’est un véritable contraste entre les deux, à part pleurer et le confronter sans cesse, pour ma part, il y à un gouffre entre les deux, mais la mise à nue de Christian relève le niveau.

    « Ma vie paraitrait vide de sens sans toi. Je t'aime tellement. Je ne te laisserai jamais partir.»

    Je crois que je suis restée bouche bée lorsqu’il lui à posé une question, pour qu’elle en  parte pas une seconde fois ? Le coup de foudre existe, enfin je l’espère, mais là, c’était quelque chose à laquelle je ne me serais pas attendu de lui. Comment as t’il pu passer de l’homme indépendant, contrôlant tout jusque des kilomètres à la ronde pour se retrouver dans cette position de faiblesse, car s’en ai une pour lui. Le voir mortifié, à genoux, en position de soumis, attendant son verdict est insoutenable, l’auteur l’a décrit comme serein ? A ce moment précis.

    « - Qu’y a-t-il ? Souffle-t-il.
    Je secoue la tête.
    - Je ne suis pas pour toi.
    - Quoi ? fait-il, les yeux agrandis par l’inquiétude. Pourquoi dis-tu cela ? Comment peux-tu penser une telle chose ?
    - Je ne peux être ce dont tu as besoin.
    - Tu es tout ce dont j’ai besoin.
    - Le simple fait de te voir avec elle…
    Mais je ne parviens pas à finir ma phrase.
    - Pourquoi tu me fais ça ? Ça n’a rien à voir avec toi, Ana. C’est elle.
    Il inspire brusquement en passant encore une fois la main dans ses cheveux.
    - Elle est très malade.
    - Mais je l’ai senti… ce que vous aviez en commun.
    - Quoi ? Non.
    Il tend la main vers moi et je recule instinctivement. Il laisse retomber sa main en clignant des yeux. Il semble être en pleine crise de panique.
    - Tu fuis ? Chuchote-t-il, les yeux agrandis par la peur.
    Je me tais et m’efforce de rassembler mes pensées éparpillées.
    - Tu ne peux pas, m’implore-t-il.
    - Christian… je… je…
    Je lutte pour me ressaisir. Qu’est-ce que j’essaie de lui dire ? J’ai besoin de temps. De temps pour réfléchir à tout ça. Donne-moi du temps.
    - Non. Non !
    - Je…
    Il jette des regards fous autour de lui. En quête d’inspiration ? Il espère une intervention divine ? Je n’en sais rien.
    - Tu ne peux pas partir. Ana, je t’aime !
    - Je t’aime aussi, Christian, c’est juste que…
    - Non… non ! répète-t-il, désespéré, en portant les deux mains à sa tête.
    - Christian…
    - Non, souffle-t-il, les pupilles dilatées par la panique.
    Et soudain il se laisse tomber à genoux devant moi, la tête baissée, les mains étalées sur ses cuisses. Il inspire profondément et ne bouge plus.
    Quoi ?
    - Christian, que fais-tu ?
    Il garde les yeux baissés, il ne me regarde pas.
    - Christian, qu’est-ce que tu fais ? Dis-je d’une voix suraiguë.
    Il ne bronche pas.
    - Christian, regarde-moi !
    C’est à mon tour de paniquer.
    Il relève la tête sans hésiter et, avec un air totalement passif, me contemple de son regard froid et gris – il est presque serein… Il attend.
    Bordel de merde… Christian. Le soumis. »

    ATTENTION SPOILER !

    Ana est devenue son pilier, son centre de l’univers en si peu de temps, la passion du début, va-t-elle s’éteindre aussi rapidement qu’elle est venu ? Comment sera leur avenir réellement ?

    « "Qu'est-ce que je peux faire pour que tu comprennes que je ne vais pas fuir ? Qu'est-ce que je peux dire ? " Il me dévisage, et trahit encore une fois sa peur et son angoisse en déglutissant bruyamment. "-Tu peux faire quelque chose.

    - Quoi ?

    - Épouse-moi »

    Elle dira d'abord non, puis non et enfin oui très rapidement, ce qui ne m'a franchement pas étonné, dommage, cela aurait pu être abordé plus tard, beaucoup plus tard.

    La fin du tome ne laisse pas beaucoup de doutes : des problèmes avec Jack, la mégère non apprivoisé d’Elena, sans compter qu’Ana va forcément faire des envieux à cause de la place qu’elle va maintenant avoir au sein de la maison d’édition. J’avoue que je ne sais pas s’il y aura vraiment des surprises auxquelles je ne m’attendrais pas, parce que je trouve que l’auteur en dévoile beaucoup trop d’un coup dans les toutes dernières pages.

    Est-ce que la nouveauté, l’engouement du premier tome se serait estompé en lisant la suite de Monsieur Cinquante Nuances ? Peut-être, mais toujours ait-il que si Christian n’avait pas autant évolué, mon avis serait plus que négatif, pour ma part, oui, la suite est à lire, mais je reste mitigé sur la personnalité d’Ana, qui pourtant me plaisait beaucoup dans le tout premier. Sa candeur et sa naïveté rafraichissante était adorable, là elle devient irritante à force. Par contre un point positif de plus, l’auteur nous à distillé un peu plus d’informations sur Taylor, enfin ! Je désespérais de ne pas savoir qui il était vraiment et surtout s’il avait une vie bien à lui ! Sans compter l’exploration de la famille Grey, ma curiosité à été récompensée !

    Je sais que je vais lire le dernier tome, histoire de me prouver que j’ai tort sur ce que je pense et puis espérer que les personnages auront passés une étape supplémentaire, permettant de me dire que la trilogie était bien à lire entièrement.

    Logo Livraddict

     babelio

    « Rachel Morgan, Tome 1 : Sorcière pour l’échafaud (Kim Harrison)L'Amant Vengeur, Tome 7 (J.R. Ward) »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :