• Coeur itinérant, tome 1 : Hors de portée (Jane Harvey-Berrick)

     

    En vente sur Amazon et MXMBookmarks

    Jeu obscur, Episode 1 (Mell de Pouhindeu)

     

    Auteur : Jane Harvey-Berrier

    390 pages numérique (epub)

    Thème : Romance contemporaine

      *******

    fait partie de la série

    Cœur itinérant

    Résumé :

    « Aimee assiste pour la première fois à une fête foraine à l'âge de 10 ans quand celle-ci passe deux semaines dans sa ville. Elle y rencontre Kes, un garçon de son âge qui y travaille, et une amitié rare et touchante se construit entre eux. Chaque année, ils se retrouvent pour deux semaines qui illuminent leur vie. Et alors que leur amitié d'enfance se développe en amour, une fois adultes, les choix deviennent difficiles à faire et tous les deux comprennent que deux semaines par an ne seront jamais suffisantes. »  

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    La clé d'Oriane (Leslie Héliade)

    17/20

     

    Je remercie NetGalley ainsi que la maison d'édition   pour m'avoir offert l'opportunité de lire ce premier tome.

     

    La couverture m'a attirée, elle est fraîche et rassemble pas mal d'éléments. Quant au résumé, j'ai eu envie de voir si ce dont je me souvenais des fêtes foraines étaient bien présents.

     

    Aimee fête ses 10 ans et elle demande à pouvoir passer quelques heures avec ses parents et sa grande sœur à la fête foraine. Son père ne semble pas enclin à le vouloir, surtout qu'il trouve le prix du billet d'entrée trop cher, mais Aimee va avoir ce qu'elle désire. Parcourir cette fête foraine qui est vivante ! Elle va faire la rencontre particulière de Kes, un jeune garçon de 11 ans qui travaille dans cette fête, pour son grand-père. Ils vont décider de se revoir, malgré les a priori de leurs parents respectifs. Mais cela ne dure que deux semaines. Une année s'écoule et ils se retrouvent. Tous les ans, c'est la même chose, mais à 16 et 17 ans les enjeux deviennent différents. Ces fameuses deux semaines vont sembler bien trop courte surtout lorsque les cœurs s'en mêlent.

     

    J'ai retrouvé la magie de la fête foraine de mon enfance. (Oui, je suis plus âgée qu'on pourrait l'imaginer :p) Cette même magie que Aimee cherche au travers de ses livres et de ce lieu qui l'attire tant ! Les différences entre les enfants ne devraient pas exister et pourtant les adultes sont là pour le leur rappeler. Les forains ne sont toujours pas bien vu et je me demande si un jour cela changera. C'est dommage, nous avons tous à apprendre de ceux qui n'ont pas la même vie que nous. Mais en fait, c'est le cas du voisin et du voisin suivant... Les réputations vont plus vite que les échanges verbaux. Le contexte est bien amené avec les points forts et les points faibles de ces « sociétés ». La grande roue est toujours mon attraction préférée et elle le restera encore après cette lecture.

     

    L'univers des forains est bien décrit. Avec leurs règles, leurs lois – sans pour autant oublier la loi qui est la même pour tous, mais celles qui sont intégrés à leur valeur – leur manière de fonctionner. Ils n'ont pas les mêmes attentes, la même philosophie qu'un sédentaire. Les familles, ou plutôt il s'agit d'une seule et grande famille. C'est une réalité et cela fait un bien fou de plonger dans un autre décor. J'ai beaucoup aimé le vocabulaire des uns et des autres, entre les "normaux" et les "ploucs".

     

    « Je vis la douleur dans ses yeux.
    — Reste !
    C’est là que je l’achevai.
    — Je ne peux pas. Je dois retourner travailler.
    Frustré et blessé, il lâcha un grognement.
    — Si tu veux partir à ce point, démerde-toi pour trouver une bagnole !
    Il sortit en claquant la porte.
    Mes mains tremblaient quand je composai le numéro de Zachary. Quand il décrocha, j’arrivai à peine à parler, la gorge serrée par la douleur. Si je me laissais aller maintenant, j’allais me briser en mille morceaux. L’air était chaud, lourd, et j’étais en sueur. »

     

    Le livre est découpé en deux parties. La première est l'enfance de ces deux jeunes qui découvrent le monde de l'autre durant 2 semaines : l'école d'Aimee, le travail de Kes, les échanges sur leurs vies, sur leur famille. Il y a bien de la magie dans l'air. Leur rencontre est réaliste. Aimee lâche la main de sa mère pour suivre ce jeune garçon. L'envie de voir ce qu'il va lui montrer sans arrière-pensée. Lui l'observe depuis son entrée dans la fête et semble déjà en terrain conquis. Tous les ans ils se retrouvent et évoluent au fil du temps. L'un comme l'autre, ils ont toujours hâte de se retrouver. C'est une fête à chaque fois, même si Kes cache plus ses sentiments. Ils se débrouillent pour ne pas se faire attraper, car le père d'Aimee est dur.

     

    Il va se produire un événement à leur 16/17 ans qui va les séparer. Et nous sautons quelques années pour les retrouver adultes dans la seconde partie. Elle a réussi à être professeur, son rêve. Leur route s'est séparée, mais le destin ne les a pas lâchés. Ils se retrouvent, pour comprendre que leurs univers est toujours aussi différents. Mais il n'y a plus personne pour leur dire quoi faire. Enfin il y a toujours des indésirables. Des choix vont être dans l'obligation de se produire. Ce n'est pas évident de quitter le monde que l'on connaît pour l'inconnu, surtout lorsque les deux ont avancé dans la vie.

     

    « Je crus que monter dans la grande roue allait me faire pleurer mais, avec Dylan à mes côtés, aucun mauvais souvenir ne refit surface.
    Je finis par me demander si cette histoire ne m’avait pas aidée à grandir. Après tout, j’avais vingt-cinq ans maintenant, il était temps d’oublier tout ça. De l’oublier, lui. Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom. »

     

    Les personnages prennent de la maturité, ce qui est logique vu que nous les suivons dès leur 10/11 ans. Aimee a une vie stricte avec des parents stricts, surtout vu comment cela se passe entre eux. Par chance, sa grande sœur est présente pour l'aider et l'écouter. Je l'ai beaucoup aimé par ailleurs et la revoir après toutes ces années m'a plu. Elle adore lire et voyage au travers de ses lectures. La fête foraine est son souffle, sa liberté. Kes (Kestrel de son prénom en entier) est fougueux même tout petit. Il ne se laisse pas faire, il travaille dur, n'a pas de filtre lorsqu'il ouvre la bouche. Mention spéciale à Sorcha, elle joue parfaitement son rôle de garce !

     

    Les deux ensemble, ils s'apaisent mutuellement. Même si la relation est compliquée au vu de leur naissance, du fait qu'ils sont à l'opposé l'un de l'autre, rien n'est laissé au hasard. La confiance, l'amitié va laisser la place à leur amour pur et sincère. Tout ne sera pas facile, des obstacles ils en auront, enfants, adolescents, adultes. Vouloir à tout prix être avec l'autre n'est pas au goût de tout le monde, mais qu'importe. Ils vont tout tenter. L'adaptation de l'un dans le monde de l'autre n'est jamais évidente. J'ai beaucoup aimé leur manière de découvrir le corps de l'autre. Ils sont tout neufs, tout mignons, attendrissants.

     

    « Il recommença et je réagis tout aussi violemment. Il décida alors de concentrer ses caresses à cet endroit-là. Ses sourcils étaient froncés et il s’appliquait. Il regardait mon corps trembler, se cambrer et il trouva enfin le rythme parfait pour moi. Je lâchai alors un gémissement rauque. Je n’avais encore jamais fait un bruit aussi animal.
    — C’est tellement excitant de te voir comme ça, murmura Kes en accélérant ses caresses.
    Le voir aussi surpris et ravi à l’idée de me donner un tel plaisir me fit tourner la tête. Je ressentis quelque chose de complètement nouveau. Des lumières explosèrent derrière mes paupières closes et je me mis à trembler si fort que Kes m’attira contre lui pour m’enlacer et me bercer. »

     

    Je me suis laissée bercer par l'histoire, revenant dans mes propres souvenirs. Les fêtes foraines de l'époque ne ressemblent plus à celles que nous avons dorénavant, qu'importe. Je sentais la barbe à papa, les pommes d'amour, j'entendais les cris que nous avions lorsque nous voyons le clown tomber dans l'eau. L'écriture est fluide, les mots simples et l'histoire m'a totalement embarquée ! Dommage que le livre se soit arrêté, j'aurai adoré en avoir plus.

     

    En conclusion, j'ai adoré suivre les aventures de Aimee et Kes. Plonger au cœur d'un décor nouveau qui ne laisse pas indifférent. Un grand huit niveau émotions et une fin en train fantôme ! Une histoire qui nous laisse sur un tout est possible, jusqu'à quel point ? Il faudra le découvrir. Vivement le tome 2 !

     

     

    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :
    « Coeur itinérant, série (Jane Harvey-Berrick)MxM Bookmark Editions »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    6
    Hamisoitil
    Jeudi 26 Octobre 2017 à 01:57

    J'ai survolé ta chronique car ce livre est sur ma liseuse et j'ai l'intention de le lire très bientôt !

      • Jeudi 26 Octobre 2017 à 16:07
        Bonne future lecture qui je te l'espère sera agréable :)
    5
    Mercredi 25 Octobre 2017 à 08:05

    La couverture ne me plait pas spécialement, mais ce que tu en dis si ... Je me laisserais peut-être tenter. 

      • Mercredi 25 Octobre 2017 à 11:41

        Je crois qu'ils ont changé de couverture il n'y a pas si longtemps :)

    4
    Vampilou
    Mardi 24 Octobre 2017 à 20:37
    Ah, j'avoue que celui-là me tente vraiment beaucoup !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :