• Damnés, tome 1 (Lauren Kate)

    Auteur : Lauren Kate 

     2010

    4ème page de couverture :

    Lorsque Luce entre à Sword & Cross, un lycée d’éducation surveillée, elle est d'emblée attirée par le ténébreux Daniel.

    Dans cet endroit sinistre où les portables sont interdits, où les élèves ont un passé lourd et où des caméras surveillent les moindres faits et gestes de chacun, Daniel devient une obsession.

    Mais le jeune homme évite Luce, qui est aussi courtisée par Cam, un beau brun aux yeux verts. Malgré sa fascination pour Daniel, Luce n’arrive pas à résister à Cam.

    Ce dilemme perturbe la jeune fille, déjà déstabilisée par la présence incessante d’ombres, qui la poursuivent et l’inquiètent depuis l’enfance.

    Tout est conçu pour que l'ordre règne à Sword & Cross, pourtant, ce lieu deviendra le théâtre de drames troubles et mystérieux...

    Fait partie de la série Damnés (Lauren Kate)

    Damnés, tome 1 (Lauren Kate)Lorsque j’ai vu la couverture, il m’a fallu le tenir dans les mains, non pas parce que tout le monde ou presque disait qu’il était bon, meilleur, très bon, non, c’était la couverture qui m’intriguait. Damnés… La jeune femme y ressemblait tellement sur la première page, à cette impression de désespoir, que je me disais qu’il fallait que je lise la quatrième de couverture. Mais deux impressions de plus en le prenant. La première, la couverture est épaisse, douce, presque comme un duvet où j’aurais eut envie de m’y blottir et la deuxième, quatre mots : mon ange ma malédiction. Surprise ? C’était le premier mot qui à transpercé mon esprit, l’auteur à tellement voulu faire de mystère qu’il n’à rien donné comme croustillant ? A part quoi ? Les anges maudits ? Ouf non, il m’a suffit de fouiner et d’ouvrir la première page de couverture pour trouver ce que je cherchais, un résumé, bien au chaud à l’intérieur, sur le revers de la première page de couverture chauffante ;)

    Le prologue donne envie d’en savoir plus sur l’histoire, il donne ce petit piment qui nous dit, allez lis une page en plus et encore une et encore une. Je ne dirais pas que TOUT le livre est ainsi, il y à quelques passages plus long que d’autres et j’avoue que la mise en place des personnages est quelque chose qui n’est pas évidente à faire. Dès le début, la situation est posée, ce n’est pas un superbe lycée comme on pourrait lire dans d’autres romans ou même un lieu magique, loin de là, il s’agit d’un pensionnat/centre de réinsertion en quelque sorte, assez difficile à dire ce que "sword & cross" est vraiment. Sincèrement, avec toutes les descriptions, cela m’a fait penser à une prison d’adolescent, où un jeune dit normal n’aurait pas sa place. Chacun des personnages à sa propre personnalité, son passé plus ou moins reluisant, souvent moins que plus d’ailleurs, mais pour ma part l’héroïne est moins attachante que Penn, par exemple, après, il s’agit d’une affaire de gout. Pour ma part, Luce me semble être trimbalé d’un Daniel à un Cam sans vraiment savoir qui elle voudrait, les deux peut-être?

    L’histoire est vite établie, entre les trois protagonistes, faisant ainsi une histoire d’amour complexe, deux hommes, une femme, diverses possibilités. Daniel, Cam, Luce, voici donc les prénoms du triangle amoureux dont j’ai eut beaucoup de mal à savoir réellement qui était qui jusqu’à, je ne dirais pas la fin du livre, mais un bon trois quart. Commençons par Luce, cette jeune fille entre dans ce « lycée d’éducation surveillée » suite à des problèmes dans sa petite vie et va faire plusieurs rencontres très intéressantes, telle Gabbe, Penn, Arriane et ce ne sont que des exemples. Tous ont des secrets qui seront plus ou moins dévoilés dans ce tome. Mais bien entendu, il y à Daniel, ce beau blond, bronzé qui va l’éviter comme la peste. Ça ne vous rappelle rien cette histoire ? Si je disais juste le mot : Eternel ? Il n’y à que cette partie qui se ressemble, un immortel poursuivi des assiduités d’une humaine, mais la ressemblance s’arrête là, à part les prénoms de ces messieurs, Daniel ici et Damen dans Eternel. Et justement, Daniel et Cam. Ces deux-là ? Quelle est leur histoire ? Je ne vous la dévoilerais pas ici, tout simplement parce que l’on ne le sait que sur la fin, mais c’est surprenant surtout pour Cam. A savoir qu’ils ne sont pas les seuls dans ce cas là, à croire que tout le lycée est devenu un lycée pour créatures fantastiques, c’est ce qui m’a déçue, trop peu d’humains et surtout la mort de l’un d’entre eux qui me parait injustifié, surtout vu la manière dont cela c’est passé.

    Mais entre Cam le séducteur un peu trop pressant et possessif et Daniel le beau gosse insaisissable, Luce est servi en chevalier servant ou non d’ailleurs. Dans tous les cas, l’histoire d’amour est bien écrite, comme tout le livre, l’auteur nous fait rêver et nous donne envie de lire en entier son œuvre. Il faut aimer la romance, car elle est en grande partie du début, jusqu’à la fin, mais c’est une belle romance, un début plus que prometteur qui fera que les tomes suivants seront encore plus savoureux, sans avoir toute cette mise en scène puisqu’ils se connaissent déjà. Et enfin, l’action arrive, mais ce n’est pas une toute petite, non, elle dévale les pentes, rugit dans les brancards et nous ouvre les portes de son esprit pour enfin découvrir LE coup de théâtre qui devait se montrer. Il ne faut pas s’attendre à un roman pour adultes, mais plus pour adolescent, mais il est rafraichissant. Quelques mots pour finir cette chronique, ce livre à une part de noirceur, de mystères, de sombres secrets, d’amour interdit surtout.

    Pour terminer, voici quelques extraits dont j'ai pu apprécier la qualité de l'écriture, mais aussi l'ironie de certaines situations : 

    Elle jeta un coup d'oeil à Daniel. Il ota ses lunettes et les glissa dans la poche de son blouson puis il se tourna vers Luce pour l'observer.
    Elle vit ses yeux s'écarquiller, puis se plisser, exprimant ce qui ressemble à de l'étonnement. Mais non, c'était plus que cela. Face à ce regard appuyé, Luce retint son souffle. Elle le connaissait...elle l'avait déjà vu...
    Comment aurait-elle pu oublier un tel visage ? Et cette sensation de vertige qu'elle avait en cet instant ?
    Elle se rendit compte qu’ils se toisaient encore quand il lui sourit. Une vague de chaleur la parcourut tout entière, au point qu'elle dut agripper le banc pour ne pas chanceler. Ses lèvres esquissèrent un sourire mais, soudain, Daniel leva une main.
    Il lui fit un doigt d'honneur.

     Il faut avouer avec ce passage là, que je ne m'attendais absolument pas à cette fin! Et pour rester dans la même finesse d'esprit, voici un autre passage de Daniel et Luce et un très bon moment d'intimité!

    Elle leva les yeux vers lui. De près, elle constata combien ceux de Daniel étaient particuliers. De loin, ils semblaient gris, mais, de près, ils étaient tachetés de violet. Elle connaissait quelqu'un qui avait les mêmes...
    - Je suis sûre qu'on s'est déjà rencontrés, reprit-elle. Je suis dingue ou quoi?
    - Dingue? N'est-ce pas la raison de ta présence ici ? rétorqua-t-il d'un air hostile.
    - Je parle sérieusement.
    - Moi aussi, reprit-il, affichant une expression plus neutre. Je te rappelle que les caméras surveillent les harceleurs, ajouta-t-il en désignant le plafond.
    - Je ne te harcèle pas, répondit-elle, soudain crispée, consciente de la distance qui les séparait. Franchement, ne me dis pas que tu ne comprends pas...
    Daniel haussa les épaules.
    - C'est impossible! insista Luce. Regarde-moi dans les yeux et dis-moi que je me trompe, que je ne t'avais jamais rencontré avant cette semaine.
    En voyant Daniel faire un pas vers elle, elle sentit son cœur s'emballer. Il posa les mains sur ses épaules. Ses pouces se nichèrent dans le creux de ses clavicules. Elle eut envie de fermer les yeux pour mieux savourer la chaleur de ce contact, mais elle se retint. Daniel pencha la tête et son nez frôla le sien. Elle sentit son souffle sur son visage, une touche de douceur sur sa peau.
    Il fit ce qu'elle lui demandait: il la regarda dans les yeux et déclara, très lentement, très clairement, pour qu'il n'y ait pas de méprise possible:
    - Avant cette semaine, tu ne m'avais jamais rencontré.

    Un dernier extrait, même si il y en aurait surement d'autre à mettre, mais ce sont mes choix, tout simplement.

     

     

    La chapelle s'ébranla. Une lumière si éclatante qu'elle aurait éclipsé le soleil fit trembler les murs. Les cierges vacillèrent sur leurs grands socles en bronze. Les tapisseries lugubres battirent le mur de pierre. Mlle Sophia recula. L'éclat lumineux fit trembler Luce. En se dissipant, il emplit la pièce de chaleur et laissa place à une forme familière et adorée de Luce.

    Daniel était là, devant l'autel. Torse et pieds nus, vêtu uniquement d'un pantalon en lin blanc. Il lui sourit puis ferma les yeux et étendit les bras sur les côtés. Timidement, comme pour ne pas la brusquer, il souffla. Deux excroissances blanches poussèrent dans son dos, de plus en plus hautes, de plus en plus larges à la base de ses épaules. Alors ses ailes se déployèrent. Luce observa leurs bords festonnés. Elle brûlait de les effleurer du bout des doigts, de ses joues, de ses lèvres. L'intérieur des ailes se teinta d'un violet chatoyant. Comme dans le rêve de Luce. Maintenant que celui-ci était devenu réalité, elle pouvait enfin admirer ces ailes pour la première fois sans angoisse. Elle pouvait contempler Daniel dans toute sa splendeur.
    Il luisait encore, comme éclairé de l'intérieur. Elle fut éblouie par ses yeux gris-violet et ses lèvres pulpeuses. Ses mains puissantes, ses larges épaules... Elle aurait pu se draper dans la lumière de son amour.

    L'écriture dans toute sa splendeur, quelques détails, avec juste ce qu'il faut pour nous donner l'imagination nécessaire de voir devant nous ce spectacle dans toute cette lumière. En un mot composé : Lisez-le! Pas besoin de l'adorer, mais si vous avez ne serait-ce qu'une émotion avec, alors le pari sera tenu de vous avoir touché, d'une manière ou d'une autre.

     

    Logo Livraddict

    babelio

    Avis de mes partenaires :

    Des mots sur vos lèvres #6

    « L'Amant Ténébreux, Tome 1 (J.R. Ward)Le Choix d'une vie, tome 1, Entre rêve et réalité »

  • Commentaires

    3
    Mardi 15 Avril 2014 à 20:31

    Je l'ai lu il y a quelques années. J'avais bien accroché mais sans plus, bien que Daniel soit juste...God !!!

     

    * Be

    2
    Mardi 15 Avril 2014 à 17:10

    J'ai trouvé aussi, même si je n'ai pas encore lu la suite. Un jour, lorsque j'aurais le temps tongue

    1
    Mardi 15 Avril 2014 à 17:05

    Une lecture plutôt sympa !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :