• Day's Reading # 158

    Day's Reading # 158

    des mots sur vos lèvres

     

    Hello mes mordus,

     

    J'avais bien dis que j'avais trois chroniques à écrire, mais je bloque sur l'une d'entre elles, donc je me suis dis qu'il fallait peut-être que je commence à lire un petit bout ailleurs pour me débloquer, ou pas xD.

     

    Titre :   Yencil le Stratège
      Auteur : Dopffer Jean-Marc
     Édition Auto-édité

     

    Résumé :

     

    " Yencil, le Dieu de la Guerre, veille sur les peuples foisonnant à la surface de Barcil. Son œil diaphane scrute du plus profond des âges le destin des mortels. Sa volition façonne leur destin ; ses Bainges font régner sa loi sur le monde. Son obsession, conserver l’Équilibre entre les morts et les vivants. Mais la quiétude des royaumes vacille. Essaimés à travers le continent, les conflits secouant les peuples menacent l’Équilibre. L’harmonie rompue, ce sera l’avènement d’une nouvelle ère de chaos.

    Alors, du fond de son domaine, Yencil scrute le parcours du Nain Ikor. Ce dernier, un valeureux émissaire aux qualités incontestables de baroudeur, a été lancé par son roi sur les traces de Linn, son confrère et prestigieux membre de la Phalange des Cinq. Disparu en quête de formidables rubis enfouis dans l’antre d’un dragon, Linn n’a plus donné de signe de vie depuis des lunes.

    Chaperonné par la Bainge Orglin, le parcours d’Ikor le pousse à traverser les paysages millénaires de la sylve des Elfes et du désert graniteux des Nains.

    Cependant les vices des mortels sont un puits sans fond. Et faire main basse sur le trésor hante bien des esprits. Malgré leur alliance historique, Elfes et Nains rivalisent, envenimant chaque jour un peu plus la situation. Cupidité et orgueil, arrogance et ambition font trembler l’alliance. La guerre et ses calamités sont proches.

    Ikor saura-t-il éteindre l’hostilité entre les deux peuples ?
    Yencil parviendra-t-il à conserver l’harmonie du monde ? "

     

     

    La première page du récit : 

     

    « Chapitre 1
     

    Une fumée sombre dévora l'épée d'Orglin.
         Ses ailes se replièrent dans son dos à l'instant où ses pieds affleuraient le sol. Les feuilles produisirent un infime bruit.
         Suivant d'un œil farouche la fuite des Orques à travers la forêt, la Bainge pivota sur elle-même. Le danger était écarté : son protégé, Ikor, survivrait assez longtemps pour délivrer son message.
         Le Nain haletait, sa hache ruisselante d'un sang noir comme la poix. Essayant de reprendre son souffle et rassemblant ses esprits, il passa une main tremblante sur son visage. Son gant toucha ses plaies, lui arrachant un cri de douleur.
         Il promena son regard d'un arbre à l'autre. Plus rien ne bougeait. Déjà, les insectes recommençaient à striduler, comme si l'échauffourée n'eut été qu’un cauchemar. Quelque part dans les feuillages luxuriants un oiseau chanta. Un peu plus loin, un autre lui répondit. Le calme s'appropriait de nouveau les forêts millénaires de Pevek.
         Lentement, par chacun des pores d'Ikor, l'adrénaline s'écoula. À bout de forces, il mit un genou en terre. Sa vue brouillée se voilà d'écarlate.
         — Yencil garde mon âme, se recueillit-il en fermant les paupières.
         Le Nain ne pouvait se douter qu'Orglin, envoyée à ses côtés par Yencil, le Dieu de la Guerre, le couvait du regard. Ses yeux mortels étaient incapables de voir la Danseuse du Ciel qui, par ses prouesses guerrières, avait guidé sa hache jusque dans le cœur des Orques.
         C'était folie que de s'aventurer seul dans ces parages. Mais le choix ne lui avait pas été permis : la missive que son roi attendait ne souffrait aucun délai.
         Puisant dans ses réserves, Ikor invoqua ses dernières forces. Il grimpa sur la plus haute saillie alentour.
         Derrière lui, la forêt dense et verte. Dans les ondulations de la colline, les charmilles bruissaient encore au passage précipité des créatures simiesques. Blessés et décimés, ils avaient pris la fuite, mais l’expérience d’Ikor lui susurrait que ce n'était que pour mieux revenir, avec le renfort de leurs congénères. Ils attendraient, tapis dans la végétation. Plus tard, lorsque les étoiles se seraient allumées, ils reviendraient. »

     

    Il est disponible ICI, alors cela tente quelqu'un ?

     

     

    « Dans ma boite il y a... #220Top Ten Tuesday # 171 »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    12
    Jeudi 9 Juillet à 11:35

    Bonne lecture :p

    11
    Mardi 7 Juillet à 14:24
    Satine's books

    Purée, tout était là pour que ça me plaise et j'ai vu "nouvelle" ehh merde xD

      • Mardi 7 Juillet à 17:19

        Alors, oui, il a 80 pages et en fait l'auteur a écrit plusieurs nouvelles. Il y en a 10, donc un gros pavé au final xD

    10
    Mardi 7 Juillet à 13:41

    Je te souhaite une bonne lecture!

    9
    Kimysmile
    Mardi 7 Juillet à 09:43

    Bonne lecture!

    8
    Lundi 6 Juillet à 17:51

    Bonne lecture à toi. je ne peux pas dire que je sois tenter dans l'immédiat

      • Lundi 6 Juillet à 19:36

        Plus tard peut-être, ou peut-être pas :) Merci !

    7
    Vampilou
    Lundi 6 Juillet à 17:42
    Je te souhaite une bonne lecture !
      • Lundi 6 Juillet à 19:35

        Merci, cela va aller vite, il est court ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :