• De main de maître, Tome 1 : La Novice (Lorelei James)

    La novice

    Auteur : Lorelei James


    480 pages papier

    Thème : Contemporain, Erotisme, Bondage

    *****

    Fait partie de la série

    De main de maitre

    de Lorelei James 

    4ème de couverture :

    « La carrière d Amery a toujours primé sur sa vie amoureuse jusqu'au jour où, à l'occasion d'un cours de self défense, elle rencontre un homme qui la trouble au plus haut point. Dès le premier regard, Ronin Black, le maître du dojo, éprouve une vive attirance pour la jeune femme. À tel point qu'il décide de l'entraîner personnellement... en public, mais aussi en privé. Cet homme énigmatique repousse les limites d'Amery. Bientôt, elle ne peut plus se passer de lui et du plaisir qu'il lui procure. Pourtant il lui cache quelque chose, et elle s'en veut de lui avoir accordé une confiance aveugle. L'attachement qu'elle éprouve pour Ronin se révèle bien plus littéral que ce qu'elle aurait pu imaginer.»

    Liens de Sang Tome 1 (Callie J. Deroy)

     De main de maître, Tome 1 : La Novice (Lorelei James)

    Il s’agit d’un livre dont j’entendais souvent parler, pour sa nouveauté côté sport/pratique et histoire. Je vais commencer par le début, c’est logique. J’aime bien la couverture, elle dévoile la sensualité qui sera à l’intérieur des pages, ce qui est le cas.

    Amery est une jeune femme qui s’inscrit de force dans un club de self-défense avec sa meilleure amie Molly. Cette dernière ayant été agressée, elle a besoin de savoir se défendre un minimum et embarque donc Amery. Au départ, elle ne devait pas pratiquer, mais les règles étant ce qu’elles sont dans ces salles, elle ne peut pas faire autrement que de passer sur les tatamis. Ronin Black, le maitre en jujitsu, le patron du dojo pour être plus précise, va lui taper dans l’œil et inversement. Il ne s’occupe jamais des nouveaux et encore moins des débutants, mais il va s’amuser à entrainer personnellement Amery.

    Je dois dire que l’histoire, je l'ai cherché durant un long moment, jusqu’à ce que j’arrive à la fin du livre, les derniers chapitres étaient enfin intéressants de mon point de vue, bien entendu.

    Ronin est très possessif, limite, non, pas limite très jaloux, trop possessif, prêt à tout pour qu’Amery soit à lui dans tous les sens du terme. De mon point de vue, cela en devient effrayant la façon dont il la voit. Ce qu’il fait en dehors, surtout niveau sexuel est une nouveauté que nous n’avions pas eut encore dans ce style de livres, ce qui change la donne. De plus j’ai trouvé que la façon dont les liens sont fait entre autres, sans compter les clubs indiqués, semblent très réalistes. Pour ma part, l’auteur à fait une vraie recherche approfondie de ce type de pratique, ce qui ne m’a pas fait mettre le livre dans les oubliettes.

    Amery est une jeune femme qui se donne sans compter, que se soit au niveau de son travail, elle est elle-même patronne de sa propre boite, mais également envers ses amis. On pourrais la qualifier d’ermite vu la façon dont elle mène sa vie sans sortir. La rencontre la bouleverse totalement, jusqu’à la mettre dans des positions qu’elle n’apprécie pas. Pourtant, elle va céder trop facilement je trouve, une simple scène et elle devient l’objet de Ronin. C’est de son côté que cela m’a fait tiquer, elle si dure envers elle-même, ne mâchant pas ses mots, je l’ai retrouvé à maintes reprises dans la version victime/soumise – même si cela n’a rien à voir avec la sexualité – lorsqu’elle se retrouve face à cet homme. Et puis l’éducation parentale qu’elle a subit, même si elle essaye de sortir de ce cocon, ne laisse pas de traces en elle une fois que Ronin poses ses mains sur son corps.

    « Il approcha la main de son visage.

    — Chérie, qu’est-ce qui ne va pas ?

    — Je n’arrive pas à penser à autre chose qu’à toi.

    — Pourquoi ça t’embête ?

    — Parce que tu m’obsèdes. Peut-être que je dis ça à cause de ma conversation avec Tyler et que je me rends compte qu’il ne m’a jamais comprise, même après trois années passées ensemble. Alors qu’après moins de trois semaines tu connais certains aspects de ma personnalité mieux que moi. Tu arrives à repousser mes limites.

    — Tu as peur que je t’entraîne trop loin ? demanda-t-il doucement.

    — Non. J’ai peur de ne plus avoir aucune limite en ce qui te concerne.

    Ronin posa son front contre celui d’Amery.

    — Tu n’as pas idée de l’effet que tu me fais quand tu me confies ça.

    Le voiturier les interrompit.

    — Votre voiture, monsieur Black.

    Ronin lâcha la main d’Amery et ouvrit la portière. Il longea la voiture et se glissa à la place du conducteur.

    — Tu vas passer la nuit avec moi, annonça-t-il dès qu’ils furent en route. »

    J’ai bien aimé Molly et Chaz, les meilleurs amis de la jeune femme. Tous les deux donnent un peu de mouvement et montre que la relation entre Ronin et Amery devient trop exclusive. Même si la façon dont ils le disent semble égoïste, je trouve qu’ils n’ont pas tort sur ce point. Knox est aussi un personnage attachant, nous en apprenons beaucoup sur lui et Ronin, sur ce qu’ils aiment, sur la façon de faire. Les jeux ne sont pas tous sexuels et nous le prouvent par moment.

    Ce qui m’a vraiment manqué, c’est ce quelque chose dans le livre, l’histoire en elle-même ne m’a pas convaincue, jusqu’à ce que j’arrive dans les tous derniers chapitres. Je pensais qu’il y aurait un petit plus, pas juste la rencontre de deux personnes par hasard. Ce qui m’a fait mettre une fleur de bronze, c’est pour plusieurs raisons. La première, j’ai aimé les descriptions de l’auteur sur la manière de faire de Ronin, que se soit en cours, ou avec les cordes. Beaucoup de sensualité lors des pratiques artistiques. De plus il est dur à cerner, cela donne un côté mystérieux dans cette relation. La seconde raison se trouve dans les dernières pages. Disons qu’il va y avoir un sacré remaniement dans le prochain tome, que j’ai envie de savoir ce qui va se passer pour eux tous. Les secrets commencent enfin à se dévoiler La troisième et dernière raison, c’est que l’auteur a une très belle plume, rendant les passages et les personnages intéressants. Les pratiques changent, les personnages plus approfondis, le côté érotique est sensuel, j’ai beaucoup aimé la séance de photo et comprend tout à fait les réactions d’Amery.

    En conclusion, l’histoire de base est sans surprise. Je dirais que c’est une romance érotique sans suspense, jusqu’à ce final qui rend le tout plus attirant plus attractif, donnant envie de savoir ce qui va bien leur arriver.

    Logo Livraddict

    babelio

     Défis sur Fb

    « Edition du Petit CaveauMystica (Cyndie Soue) »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :