• Deux soeurs : Persévérance et Trahisons (Céline Dominik-Wicker)

     

    Deux soeurs (Céline Dominik-Wicker)

    disponible sur Amazon

    Galénor, tome 1 : le livre des portes (Audrey Verreault)

    Auteur : Céline Dominik-Wicker

    40 pages

    Thème : Conte revisité

     *******

     

    Résumé :

    « Sommes-nous libres de nos choix ou faisons-nous le jeu de nos aînés ? Lorsque le Sage du village vous choisit un prénom censé refléter votre personnalité et votre avenir, devez-vous vous y conformer ? Ou alors, existe-t-il une échappatoire à votre destinée ? »   
     
     

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    17/20

     

     
    Je remercie Céline pour m'avoir offert ce conte revisité une nouvelle fois. Avec les trois sorcières, nous partions au pays des fées, ici nous retournons au temps de la marâtre par définition et de deux sœurs que tout oppose. L'ainée, Persévérance souvent nommée Persé travaille dur pour subvenir aux besoins de sa famille. Grande, un peu gauche peut-être, elle n'est pas commune, mais un cœur énorme et par-dessus tout elle est douée pour créer des paniers en osier. Insatiable, Sassi, est diablement belle et ne s'occupe que de sa peau. Quant à leur mère, Patience, elle ne travaille plus et voudrait garder Persé afin d'avoir une servante jusqu'à la fin de ses jours.
     
     
    Cendrillon n'a qu'à bien se tenir ! Les deux sœurs aspirent à plus, pas forcément la même chose, mais laisser leur cœur battre fort pour un amour vrai pour l'une et pécuniaire pour l'autre. Un bal, la magie du moment, une fête qui fait rêver... Cette histoire nous emporte dans un conte de fées où le pouvoir n'est pas forcément celui de l'argent, bien au contraire. La beauté est dans le regard de l'autre, celui qui fait battre notre cœur, il ne s'agit pas de la beauté que "tout le monde" voit, que les magazines ou la mode pourraient obliger. Être différent ne signifie pas être laid ou informe. Tout est subjectif, les valeurs peuvent se perdre malgré tout.
     
     
    Une mère qui ne s'occupe que d'une de ses filles, Insatiable qui est à la fois cupide et prête à tout pour avoir un prince dans ses filets. La méchanceté gratuite par des mots est journalière, ces mots qui font mal et embourbe Persé dans un cercle vicieux. L'endroit où elles vivent, leur royaume, est régi par des Sages, qui prévoient l'avenir en quelque sorte. Cette société qui, de nos jours, est restée dans ses valeurs de superficialité : le paraître est toujours plus important que ce qui est réellement fait. Se vanter d'être meilleur que les autres parce que c'est beau, cela ne sert à rien, mais la beauté est là alors c'est ça qui est devant les yeux. Alors que ce qui est pratique devrait être le plus important. 
     
     
    De nombreuses valeurs précieuses sont évoquées dans le texte, contrairement à l'ignorance et le surfait. Si les femmes de cette histoire ont un prénom particulier, ce n'est pas pour n'importe quoi. Les Sages avaient raison sur plusieurs points et même si voir l'avenir est peut-être imaginaire, ils ont trouvé les valeurs de chacune d'entre elles. L'avenir n'est pas tout tracé, il se forme à coups de pied dans le derrière, à coup d'espoir et de compréhension, à coup d'échange pour faire prendre conscience que rien n'est inéluctable, que tout peut changer si nous avons la volonté de faire ce pas qui nous libérera de ces chaînes.

     
    Les mots utilisés ne sont pas pour les plus petits, il faudrait s'arrêter régulièrement pour expliquer une expression ou une tournure de phrase, par contre je me vois très bien modifier quelques mots afin qu'ils puissent découvrir ce qui est le plus important : la persévérance est capitale et à un moment donné, la roue tourne dans le bon sens. Il y a peu de pages, pourtant j'ai eu l'impression d'avoir quelque chose d'épais, dans le sens où de nombreux échanges, de nombreux événements surviennent et nous amènent à réfléchir un peu plus encore sur ce qui est juste. Il n'y a pas besoin de chaînes physiques pour être enfermées, pas besoin de mur sans porte, il n'y a que l'esprit qui peut amener une personne à rester dans l'ombre et à flétrir. Prendre le courage à deux mains et enfin décider de sa vie est un beau message également.
     
     
    Je trouve juste dommage sur le final, ne pas savoir ce qu'il y a après, même si nous nous doutons forcément ce qui va arriver. Je pense que c'est mon côté sadique qui aurait aimé lire la nouvelle vie de Sassi et de sa mère, de découvrir enfin ce bonheur tant attendu de Persé. La générosité de ce personnage est réelle, les conditions de vie sont décrites et apporte des questions-réponses sur le fait de travailler en dehors de la maison en plus du ménage, du jardinage, des enfants (même si ici il n'y en a pas). La charge mentale, la place dans une société où l'apparence compte plus que la passion, ce récit nous plonge dans une réalité qui existe toujours. En parlant du final, la chute est bien trouvée, vu de loin, mais bien trouvée et sincèrement j'ai adoré.
     
     
    Les illustrations sont plus matures que celles des trois sorcières, et plus précises encore avec des détails. Il y en a plusieurs que j'ai beaucoup apprécié et celle-ci est ma préférée. La fougue, la liberté, les cheveux flottant dans le vent, le moindre détail, c'est cette image qui donne tout son sens à l'histoire sans possible retour en arrière. Il se dégage quelque chose de plus dans cette image, un regain d'espoir pour toutes femmes qui souhaitent aller plus loin.
     

    Deux soeurs : Persévérance et Trahisons (Céline Dominik-Wicker)

     
    Les prénoms vont bien avec les caractères des personnages, monsieur Sautille, le professeur de danse et ainsi de suite. Il y a beaucoup de travail sur chacun d'entre eux, sur les émotions, les sentiments, les actes également. 40 pages certes cela peut sembler court, mais elles sont intenses. Le courage d'aller au-delà, mais aussi la manière dont on se voit en fonction des autres.

     
    En conclusion, un conte revisité qui apporte à la fois du rêve et un questionnement sur la valeur réelle de la personne. Ce fut un réel plaisir de découvrir ce livre.
     

     
    Extrait choisi :
     
     
     « Déjà lorsque Insatiable était plus jeune, elle sollicitait les faveurs des marchands grâce à ses sourires. "Oh, quelle jolie poupée ! " disait-on d'elle. "Elle mériterait que je lui donne cette belle capeline rose pour réhausser la couleur de son teint ", avait dit un jour la modiste du bourg voisin, tout attendrie. Persévérance en aurait pleuré. Elle aussi avait remarqué la même capeline. Mais la modiste, qui ne l'avait pas oubliée, avait jugé qu'une coiffe d'un vert foncé lui était plus seyante. Et ce fut avec une jovialité affectée, bien sûr, qu'elle lui avait dit que le vert lui allait à ravir et qu'elle était très jolie. Jolie, elle ? De qui se moquait-on ? »

     

    Deux soeurs : Persévérance et Trahisons (Céline Dominik-Wicker)

     

    « Prévision de Lectures #69 (Novembre 2020)Dans ma boite il y a... #238 »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    16
    Je lis et je raconte
    Mercredi 11 Novembre à 13:01

    En effet ça a l'air plutôt chouette et sympathique !

      • Mercredi 11 Novembre à 14:02

        Cela se lit très vite,par contre on prend le temps pour les illustrations :)

    15
    Mardi 10 Novembre à 20:55

    Tu donnes super envie, je vais voir si je peux le trouver :3 

      • Mercredi 11 Novembre à 10:35

        Ah c'est génial, je sais qu'il en reste encore quelques uns :)

        Bonne lecture !

    14
    Dimanche 8 Novembre à 23:51

    Merci pour ton retour, les dessins m'ont l'air très sympas !

    13
    Dimanche 8 Novembre à 16:32
    Steph*

    Les dessins semblent vraiment très beaux ! J'aimerais beaucoup le découvrir !

    12
    Kim
    Dimanche 8 Novembre à 13:53

    Un belle chronique !

    11
    Vampilou
    Samedi 7 Novembre à 18:15
    Toujours friande de conte, alors je note absolument !
      • Dimanche 8 Novembre à 10:25

        Tu devrais beaucoup aimer dans ce cas :)

    10
    Céline D-W
    Samedi 7 Novembre à 18:03

    Merci beaucoup pour cette chronique ! Ravie que cela vous ait plu :) !

    9
    Samedi 7 Novembre à 17:23
    Sorbet-Kiwi

    Contente de voir que tu as aimé :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :