• Echec et love (Andy Pierce)

     

    Echec et love (Andy Pierce)

    En vente sur Amazon

    Jeu obscur, Episode 1 (Mell de Pouhindeu)

     

    Auteur : Andy Pierce

    102 pages numérique (pdf)

    Thème : Jeunesse

      *******

    Résumé :

    « Le jour où il se découvre un don pour les échecs, Maxime, quatorze ans, est loin de se douter que toute son existence va être bouleversée... Comment ses amis mordus de foot réagiront-ils ? Jusqu'où sa nouvelle passion le mènera-t-elle ? Et surtout : peut-on être à la fois un grand joueur d'échecs et un grand séducteur ? Après « Je serai toujours là pour toi », Andy Pierce vous propose de découvrir le premier roman Young Adult sur l'univers des échecs ! Une galerie de personnages désopilants, de belles histoires d'amour et d'amitié, des rebondissements en cascade... Bref, un roman comme on les aime, qui plaira autant aux amateurs d'échecs qu'à ceux qui n'y ont jamais joué ! »  

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    14/20

     

    Lorsque l'auteur, Andy Pierce m'a de nouveau proposé de découvrir un autre de ses romans, je ne pouvais qu'accepter. Le premier lu m'avait beaucoup plu ("je serai toujours là pour toi") et par conséquent, j'étais curieuse de le voir dans un autre registre. Je le remercie de me l'avoir fait parvenir par le biais du site simplement. LA couverture reste sobre, colorée et je trouve qu'elle va bien avec le livre.

     

    Maxime a 14 ans. Il adore le foot, a des copains, fait partie de "l'élite" dans le sens où son groupe est regardé comme étant les "meilleurs". Un soir, alors qu'il est collé pour avoir utilisé son iphone en classe et répondu à son professeur, il se retrouve le seul collé dans une classe qui joue aux échecs. Un jeu d'intellectuel, un jeu qui ne peut pas le passionné. Pourtant, lorsque son professeur lui propose une partie, sachant qui'l n'y connaît rien, il va se prendre au jeu. La passion devient de plus en plus forte. Maxime devient quelqu'un d'autre. Jusqu'où va-t-il aller pour assouvir cette passion ?

     

    « Parfois, je me dis que je ne devrais pas les suivre partout, mais je me vois mal en train de leur dire non. Théo est mon meilleur ami depuis la maternelle et Lucas... Lucas, c'est le mec le plus cool du collège, le genre de personne à qui on ne peut rien refuser. Alors je vous le demande : qu'est-ce que je deviendrais sans eux ? Hier encore ma mère a voulu me faire la morale. D'après elle, j'ai de « mauvaises fréquentations » et je « mets mon avenir en péril ». Moi, quand ma mère me parle comme ça, je deviens tout doux, ma gorge se serre, mes yeux se remplissent de larmes, j'ai à nouveau trois ans et j'ai juste envie de m'enfuir très loin pour ne plus avoir à l'entendre... »

     

    Une histoire sur la découverte d'un jeu qui est perçu comme étant pour les plus "intelligents", ceux qui n'ont pas de vie. Les enfants sont cruels entre eux et cela ne change pas quelle que soit l'époque dans laquelle ils vivent. Lorsqu'un adolescent décide de "changer de vie" en arrêtant le foot et s'impliquant énormément dans les échecs, forcément il y a des hauts et des bas. Sans compter le fait de refuser de sortir avec la fille la plus populaire du collège.

     

    Les personnages sont très jeunes à part le professeur et les parents que nous voyons par moment. En parlant de ces derniers, ceux de Maxime ne le comprennent pas et lorsqu'ils pensent y arriver, ils ont tout faux. En même temps, je me dis que dans quelques années je vais subir le même sort, mon fils a 11 ans et il sera probablement pareil à l'âge de Maxime. Et puis il y a Olivier Rebours, le coach des échecs. Froid au premier abord, il le reste après, pas de panique. Il veut le meilleur et n'hésite pas à "humilier" ses joueurs. Pourtant il a un aspect plus doux lorsqu'on le découvre chez lui. Maxime reste un adolescent avec les problèmes classiques et ceux que lui apporte ce jeu. Ses amis ont beaucoup de mal à la comprendre et se détourne facilement de lui.

     

    Maxime a un esprit quadrillé, mathématique à fond. Il lui suffit de fermer les yeux pour voir l'échiquier et les pièces, ainsi jouer la partie sans bouger une seule pièce. Digne d'un grand joueur. Il a un côté mature et un autre plus joueur. Je l'ai même trouvé un peu trop mur pour son âge, mais il vaut mieux qu'il soit ainsi plutôt qu'un bébé (et j'en vois assez à mon travail des ados qui se prennent pour des bébés)

     

    « Quand je repense à l'année qui vient de s'écouler, il me semble que les échecs ne m'ont causé que des ennuis. Je me suis d'abord embrouillé avec mes parents, ensuite mes deux meilleurs potes m'ont lâché comme un pestiféré, et pour finir, au moment où je vous parle, je me remets à peine de mon « histoire d'amour » désastreuse avec Luna Martinez... Alors je vous le demande : qu'est-ce qui a bien pu me passer par la tête le jour où je suis devenu accro à ce jeu ? Quel plaisir ai-je bien pu y trouver ? Pourquoi rester assis des heures et des heures autour d'une table à déplacer des figurines quand on pourrait s'amuser dehors avec ses amis, profiter de sa jeunesse, vivre tout simplement ? »

     

    Il s'agit de personnages qui peuvent exister, comme n'importe quels adolescents. Il y a pas mal de termes de ce jeu. Ayant déjà joué, j'en connaissais pas mal, mais pas tout et je dois avouer que même après avoir joué durant des années avec un de mes oncles, j'étais perdu avec les noms donnés. J'ai eu du mal à m'attacher aux personnages et ce n'est pas leur âge qui m'a posé problème vu que je lis des jeunesse de temps en temps avec des enfants en héros. C'est juste que le livre se laisse lire, mais je n'ai pas eu l'engouement que j'ai pu avoir avec le premier livre lu de cet auteur.

     

    En conclusion, une histoire d'ado simple, avec leurs tracas quotidiens. Je pense que ce livre s'adresse essentiellement à des ados, voire des jeunes adultes. Et il faut s'y connaître un petit peu également pour pouvoir suivre les parties d'échecs car celui qui n'a jamais vu un échiquier aurait du mal à "voir" les cases.

     

    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

     

    « Hex in the city, tome 2 : Die with style (Dorian Lake)Ash et Vanille, tome 2 : le chant du Mana (Sosthène Desanges) »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    6
    Mercredi 20 Juin à 09:06

    La couverture est vraiment sympa, par contre je ne pense pas adhéré à l'histoire. Le côté échec ne m'attire pas et je n'y connais absolument rien, lol. 

    5
    Vampilou
    Dimanche 17 Juin à 18:15
    J'aime beaucoup la couverture et le résumé me tente bien !
      • Dimanche 17 Juin à 19:11

        Super, je risque de le voir passer chez toi alors :)

    4
    surmatabledenuit
    Dimanche 17 Juin à 14:21
    surmatabledenuit

    Merci pour cette découverte !!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :