• Falling Down (Fleur Hana)

     

    Falling Down (Fleur Hana)

    Disponible sur amazon

    Amisseum, tome 1 : les terres inconnues (Maes Larson)

    Auteur : Fleur Hana

    81 pages numérique (epub)

    Thème : Young Adult M/M

    *******

     

     

    Résumé :

    « Une nuit, une seule, où tout est possible... sauf tomber amoureux
    Morgan
    Je ne devrais pas reluquer ce mec. La règle est claire. C’est genre une de celles qui devraient être notées dans le guide « être gay pour les nuls » s’il existait. On ne fantasme pas sur un hétéro. Non seulement c’est du masochisme, mais en plus, s’il s’en aperçoit et qu’il est homophobe, le risque que ça dégénère est trop grand. Mais bon, là, il est devant moi, c’est pas comme si j’allais regarder le plafond.
    Adrien
    Je me surprends à vouloir passer du temps avec lui. Peut-être que je pourrais l’embarquer avec moi pour terminer le graph, je ne sais pas, mais là, j’ai envie. Juste envie.
    »  
     
     

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    18/20

     

    À 17 ans, on a la vie devant soi, les rêves plein les yeux,
    À 17 ans, on ne pense pas forcément à son avenir, mais on le devine,
    À 17 ans, on ne devrait penser qu'à s'amuser,
    À 17 ans, on tombe amoureux... ou plus tard !
     
     
    Cela fait un moment que j'ai terminé la lecture et en me disant qu'il faut que j'écrive ma chronique, je n'ai qu'une envie : te maudire Fleur, totalement et irrévocablement ! Dans le même temps, tu nous l'indique après le point final, celui qui fait mal. Ce fichu point final qui aurait dû s'arrêter avant, pour que notre imagination fasse le reste au lieu de... ça ! Avant de réduire mon clavier en bouilli, revenons au début de cette soirée.
     
     
    Que tous ceux qui sont sur le toit (lèvent le doigt)
    Que toutes celles qui sont sur le toit (lèvent le doigt)
    Que ceux qui sont couchés se lèvent (suivent le pas)
    Allez maintenant on s'en va
    Ces soirées là
    Avant même qu'elles aient terminées
    On est déjà dans le tarpé et
    À peine sorti de la boite on lâche nos premiers bédos
    Avec bien plus de style que Bob Marley

     

     Je sais je n'ai pas le bon style et cette musique ne va pas vraiment avec ce qui se passe entre les pages, mais rien à faire. Une nuit, une soirée, une heure tardive, Morgan ouvre les yeux sur Adrien qui le surplombe. Un toit dans la ville, le toit d'une boite, Morgan a une belle bosse, mais ne se souvient pas de ce qui s'est passé. Alcool ? Oui, c'est sur et certain. Drogue ? Peut-être, peut-être pas, plus rien n'est moins sur, sauf cette attraction qu'il ressent pour Adrien depuis... le collège ? Toujours est-il que cette soirée qui aurait dû être celle de Morgan et d'un hypothétique moment de drague devient une soirée où tout est possible. Adrien est un tout petit peu plus vieux, juste de quelques mois afin qu'il puisse conduire. Ni trop, ni trop peu. Mais il a dans son regard la vie d'un vieillard. Si nous nous demandons pourquoi, nous le saurons bien assez vite, bien trop vite.
     
     
    Morgan a un trou noir, un de ceux qui laisse un léger gout amer en bouche, juste assez avant de passer à des moments plus sympa qui vous font tout oublier. Adrien est présent lors de son réveil et semble le connaitre. Vous connaissez ce sentiment qui vous fait chavirer, avoir un vertige, celui-là même lorsque celui ou celle qui vous fait battre le cœur vous voit pour ce que vous êtes. C'est ce sentiment que Morgan a, pas juste l'espace d'un instant, juste le temps de ces quelques heures. Adrien le connait ! C'est la danse de la joie et le jeune homme ne peut que le montrer. Bavard à souhait, il n'a aucun filtre et oublier souvent de penser sans le dire en même temps, ce qui donne des scènes cocasses. Il fait la conversation pas toujours tout seul, mais cela amuse énormément Adrien.
     
     
    Tomber.
    Tomber amoureux.
    Tomber amoureux de la bonne personne.
    Tomber amoureux de la bonne personne tant qu'il est temps.
     
     
    La nuit s'écoule lentement, avec les actes et les scènes qui s'enchaînent lentement mais inexorablement. Le récit avance de manière à ce que nous tombions amoureux de cette histoire. Cela peut être plus ou moins fortement, mais cela va arriver à un moment ou un autre. Adrien est mystérieux. Il a des passions, surtout une qui pourrait le rendre tel un artiste. Les émotions viennent doucement, c'est une romance sans que ce ne soit qu'une romance, ce qui me convient parfaitement. Adrien cache des choses que nous voulons connaître et en même temps non. Savoir n'est pas forcément le meilleur, parfois il vaut mieux imaginer quitte à se tromper.
     
     
    Entre les deux jeunes gens, il n'y a que dualité. L'un a une belle vie, l'autre non. Ils ne vivent pas dans les mêmes quartiers, n'ont pas les mêmes amis. Adrien a passé un séjour en maison de correction. Ils ne se sont pas vus, ne se sont jamais parlé, pourtant il y a un lien qui existe. Ce lien qui va leur permettre de passer une nuit totalement libre. Cette même liberté que l'un comme l'autre vont apprendre à user, à utiliser, à mettre en pratique. Allez au-delà de ce qu'ils font habituellement, essentiellement Morgan. Et puis cette question, comme tant d'autres, du fameux coming out. Si cela s'est passé correctement pour l'un pour l'autre se fut l'hécatombe. Encore deux mondes qui s'affrontent. Deux mondes qui vont se trouver, se confronter, apprendre à se connaître.
     
    J'ai interrogé 50 hommes Sur ce Qui les Fait Tomber Amoureux ...
     
     
    Complexe, complexité, nouveauté, questionnements, premiers baisers. Ils ne sont pas en quête de leur sexualité ni même de vouloir la montrer ou l'expérimenter. Les événements viennent naturellement, avec cette part d'ombre que traîne derrière lui Adrien et cette facette de boulet de Morgan. On ne peut pas lui en vouloir, il est ainsi et permet à Adrien de penser à autre chose, de s'évader. Je ne peux en dire plus sur l'histoire en elle-même car je ne saurais mettre des mots sur une émotion pure. Et puis le final... Je comprends mieux ces moments sombres, ces moments où Adrien se perd dans ses pensées, les choix qu'il fait. De simples instants de liberté volés qui sont beaux tout simplement. Et puis l'extrait juste en fin de chronique qui résume très bien leur univers, cette faille spatio-temporelle dans leur vie. Une véritable parenthèse, une bulle de bonheur, une bouffée d'air, même si ce n'est pas forcément assez.

     

    Je ne m'attendais pas à cette fin, j'en reste encore avec le souffle bloqué et pourtant il est terminé depuis quelques temps déjà. Adrien et Morgan vont vivre une nuit inoubliable. Quelques heures où leur quotidien est chamboulé, où les minutes semblent s'éterniser. Et si... Et si restera probablement à jamais gravé en l'un des deux. Le nombre de pages ne veut rien dire, c'est une novella qui a suffisamment d'émotions pour le lecteur. Pourtant je ne suis pas facilement chamboulée, c'est pour dire que le texte est poignant, je n'ai pas d'autres mots pour cela. Le destin de ces deux jeunes gens étaient de se rencontrer à cet instant donné et d'apporter un nouveau sentiment, le temps de cette unique nuit. Je crois bien que c'est le premier livre que je lis de l'auteur qui ne soit pas un fantastique et j'aime beaucoup.

     

    Merci pour ces moments passés qui nous prouve qu'il faut savoir vivre sa vie dès que nous le pouvons.


    « Puis au final, je sais déjà qu’après cette nuit, on va retourner chacun dans notre monde. C’est le hasard qui fait que je l’ai rencontré sur le toit de l’Univers. Dans la vraie vie, je n’existe pas pour lui. C’est encore un fait, pas une façon de me dévaloriser. Je suis doué pour ça, hein, je ne nie pas. Pourtant parfois, c’est logique. Lui, il évolue dans un autre espace-temps. Du coup, je dois profiter. Chaque seconde en sa compagnie est précieuse parce qu’éphémère.
    – Tu ne te refais pas les événements, des fois, en changeant un détail ? je lui demande quand il allume le joint.
    Il prend le temps d’aspirer une grande taffe et me le tend ensuite en retenant la fumée. Je suis fasciné par ses lèvres, surtout lorsqu’il les entrouvre à peine pour laisser sortir un filet brumeux, lentement. Je remarque que ses yeux me fixent, dans une expression que je n’arrive pas à déchiffrer. Je ne sais pas s’il est ennuyé, content, blasé, agacé… Il ne laisse rien paraître. »

     

    Falling Down

     

    « Dans ma boite il y a... #218Top Ten Tuesday # 169 »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    12
    Samedi 27 Juin à 17:16

    pas trop mon style j'avoue même si je ne dis pas définitivement non

      • Samedi 27 Juin à 17:32

        Je peux comprendre, ce n'est pas évident de tenter un style qui n'est pas forcément celui qu'on aime.

    11
    Mardi 23 Juin à 21:54

    Ce n'est pas mon genre de prédilection mais heureuse que tu aies aimé :)

      • Mercredi 24 Juin à 17:15

        Ce n'est pas le mien non plus, mais j'ai eu envie de tenter :)

    10
    claire chronique
    Mardi 23 Juin à 20:55

    Merci pour ton avis :)

      • Mercredi 24 Juin à 17:15

        De rien, je croise les doigts pour qu'il te tente :)

    9
    Kimysmile
    Mardi 23 Juin à 06:40
    Ça me tente :-)
      • Mardi 23 Juin à 19:17

        Génial ! Je te souhaite une bonne future lecture :)

    8
    Vampilou
    Lundi 22 Juin à 18:28
    Je suis bien d'accord avec toi, cette fin est terrible de brutalité...
      • Lundi 22 Juin à 21:21

        C'est brutal mais qui apporte les réponses aux questions qui venaient au fil de la lecture.

    7
    Lundi 22 Juin à 13:22
    Satine's books

    Ca pourrait me plaire. 

    J'aime bien découvrir de nouveaux M/M en ce moment =)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :