• Haig le sang des sirènes (Thierry Poncet)

     

    Haig le sang des sirènes (Thierry Poncet)

    Disponible ici

     Partenariat

     Les Originels, tome 1 : La Naissance (Charlène Gros-Piron)

     

    Auteur : Thierry Poncet

    188 pages papier

    Thèmes : Aventure

      *******

    Fait partie de la saga

    HAIG

    Résumé :

    « Je ne suis guère qu'un gosse parti pour l'aventure.

    Quand les douaniers marocains me laissent franchir leur barrière, je me dis que j'ai du bol.

    Quand le salopard en cavale monte à mon bord, je crois lui offrir sa chance.

    Quand la ferme isolée apparaît dans nos phares, je pense que la bonne fortune nous a trouvé un refuge.

    Je me trompe sur toute la ligne.

    Un gamin, c'est fait pour se gourer.

    Et apprendre...»  

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    La caresse de la mort (Andrea Ellison)

    17/20

    Je remercie la maison d'édition Taurnada pour l'envoi de ce livre en version papier ainsi que le site Livraddict pour m'avoir permise de faire partie des futurs lecteurs.

     

    Le colis arrivé dans ma boite, je me suis demandé ce que c'était, car je ne me souvenais pas avoir commandé quelque chose. Il s'agissait bien du livre, en version poche. Je dois vous avouer qu'il se lit très vite, moins d'une soirée pour ma part. La couverture est attrayante, montrant un homme adulte qui au final n'est pas loin de sa majorité, à un an et demi près.

     

    Il s'agit du 3ème livre d'une série, mais chacun peuvent être lu indépendamment les uns des autres.

     

    Haig a 16 ans, bientôt et demi. Il a perdu sa mère il y a de cela trois mois et se retrouve dans une voiture à moitié payée, avec des papiers à moitié volé, en route pour le maroc. Un soupçon de barbe le vieillit à peine, mais cela suffit juste, ainsi qu'un gros coup de circonstances et de chance qui lui font passer la frontière sans problème. Un voyage au départ qui montre sa capacité à s'adapter ou pas face à certaines situation. Pour au final se retrouver dans une maison perdue de nulle part où la folie de son compagnon d'infortune récupéré au hasard d'une ruelle va le mettre sur les dents.

     

    « Je promène mon insouciance, ma jeunesse et ma liberté nouvelle dans le centre du Maroc. C'est une région de collines. La route étroite sinue à leurs flancs, escarpée juste ce qu'il faut. De quoi se la jouer course de côté sans trop risquer de briser de la ferraille. Agréable, le coin. Boisé, chênes et conifères. Parsemé de buissons odorants. Peuplé de petits ruisseaux chantants. Un peu comme dans certains coins de Provence, vers les contreforts des Alpes. Sauf que je croire de loin en loin des paysans en djellaba à capuche, parfois juchés sur un bourricot, souvent suivis d'une femme voilée de blanc du crâne aux pieds... »

     

    Une aventure, qui est la première de sa vie et qui ne va pas se passer aussi bien qu'elle le voudrait. Haig compte vendre la voiture se dorer la pilule au soleil, bref il veut faire son petit bonhomme de chemin. Lorsqu'il rencontre Ferraj, son chemin tout tracé va dévier grandement. 16 ans et déjà les ennuis jusqu'au cou. Haig est dans un pays dont il ne comprends pas la langue, avec un homme recherché dangereux. Les coutumes se dévoilent sous son regard, il apprend où doit être sa place, car même si c'est un "bon garçon" les hommes ne doivent pas aider au ménage, à la cuisine...

     

    L'auteur dévoile le pays par les yeux de son personnage principal. La pauvreté, le manque ne sont rien face à une famille unie. J'ai beaucoup aimé les personnages que nous rencontrons au fil des pages tournées. Ils ont peu mais sont près à aider leur prochain. La méfiance envers les étrangers est de mise, mais au final la leçon serait justement qu'il vaut mieux se méfier de celui qui dit être comme eux.

     

    Haig est parti, pour apprendre quoi ? à vivre seul ? à se débrouiller ? ou à grandir tout simplement. Faire des choix impulsifs n'est pas bon, il s'en rend bien compte, mais arrive à temporiser et fait attention à ses fesses. J'ai aimé le voir lorsqu'il découvre qui sont réellement ces femmes et ces hommes. Son malheur, la perte de sa mère est passé en second plan. Ce jeune homme se rend compte que pleurer c'est bien, mais cela ne le fera pas avancer.

     

    « Et maintenant, dans cette inaction forcée, au milieu de la tristesse de ce coin du monde, voila que la peine me transperce, douloureuse comme une lame.

    Empoigne ma gorge et serre, serre... Brûle mes yeux. Trempe mes joues. Parce que je pleure. Maya. Oui je pleure. Et je lutte pour contenir le cri qui monte de ma poitrine. Je chiale en tumulte, avec la totale de sanglots et de crachats, de hoquets et de morve. Un vrai gros chagrin de gosse, comme l'adolescent que je suis. Gamin de même pas dix-sept berges qui se sent soudain perdu. Des images me claquent au coeur, en volée sauvage... »

     

    Le livre est donc composé de deux parties. La première avec le voyage et la rencontre. La seconde partie dans la maison qui devient oppressante. Le mental prend un coup, le physique également. Les mots découlent librement comme dans une conversation normale. Il n'y a pas de pompeux, juste la réalité des événements et la noirceur de l'âme qui s'évapore comme neige au soleil.

     

    En conclusion, un livre qui se lit très facilement. Une aventure à découvrir !

     

     
    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

     

    Challenge Alphabétique 2017

    Challenge 50 romans en 2017

     

    #défi2017 #challenge2017 #challengealphabétique2017

     #challenge50romansen2017

     

    « Dans ma boite il y a... # 56Taurnada Editions »

  • Commentaires

    8
    Jeudi 26 Janvier à 07:43

    Je me le note ! 

    7
    Mercredi 25 Janvier à 14:23

    Cette série Haig me fait bien envie.

      • Mercredi 25 Janvier à 19:26

        Je ne connaissais pas et en plus, on peut les lire dans le désordre :p

    6
    Mercredi 25 Janvier à 09:21

    ton avis donne envie... mais pas sure que ce soit mon kiffe!

      • Mercredi 25 Janvier à 19:25

        J'ai tenté, j'ai aimé, mais après faut varier les thèmes (en plus tu parles comme Haig xD)

    5
    Vampilou
    Mardi 24 Janvier à 17:01
    Avec un avis pareil, difficile de ne pas avoir envie de craquer !
      • Mardi 24 Janvier à 17:05

        Tout petit, facile à transporter et se lit vite, une belle aventure pour ma part :p

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :