• Histoires Fantastiques (Victor Segalen)

    Histoires Fantastiques (Victor Segalen)

    Histoires Fantastiques (Victor Segalen)

    Auteur: Victor Segalen (Atelier de l'agneau)
    Date de parution : Novembre 2013
    4ème de couverture :

    D'un faubourg bordelais aux confins du Tibet, les nouvelles réunies ici ont été publiées dans le recueil Imaginaires, Rougeries, 1972. Les oeuvres complètes sont publiées chez Robert Laffont, coll. Rouquins. De Victor Segalen, à l'Atelier de l'agneau : Un grand Fleuve suivi de Les Chasseurs et la bête, 2002. Les Marquises, 2010.

    Après une rapide formation à l'école des Langues occidentales, c'est le premier voyage, 6 mois, de Pékin à Tchong-King, et descente du Yang-Tse jusqu'à Shanghaï, ce fleuve trouant l'immense Empire rond comme une orange, et savoureux comme ce fruit près de la putréfaction. Un fruit dont il a goulument pressé le jus. Médecin-interprête, spécialité français-chinois, ça ne court pas les rues. Un stage avec pour seule obligation de résider en Chine, il faut en profiter ; et une joyeuse ballade accompagné par le copain Augusto Gilbert de Voisins. Ce fut dur mais ils se sont bien amusés ; voir la nouvelle La Tête. (extrait de la Postface)

    Histoires fantastiques

    Mary Wollstonecraft (Salyna Cushing-Price) Merci à Babelio de m’avoir sélectionné, même si je ne me souviens pas avoir fait la demande, lol et merci aux éditions l’Atelier de l’agneau de m’avoir envoyé cet exemplaire. J’avoue que je ne connaissais absolument pas ni la maison d’édition, ni même l’auteur, donc une découverte intéressante. Je dirais que l’univers de l’auteur est particulier, il ne m’a ni plu, ni déplu, ne sachant pas à quoi s’attendre réellement. Je n’avais aucun apriori, juste une curiosité qui à été peu satisfaite niveau fantastique, mais plus dans les contrées lointaines des pays évoqués dans chacune des histoires.

    Le livre comporte quatre récits, entre autre textes qui suivent et qui m’ont parus être des explications de ces périples. Je ne saurais vous dire laquelle aurait plus mon meilleur avis. Je ne raconterais aucune des histoires, juste un soupçon pour vous donner l’envie ou non de découvrir ce livre.

    « Dans un monde sonore », il s’agit d’un homme qui va rendre visite à un ami de longue date et sa femme, qu’il n’a pas revu depuis longtemps. Pas de surprises, ni d’expression dans le regard de la femme et pourtant… Pourtant il subsiste quelque chose en elle, peut-être un espoir ? L’écriture est riche en mots cultivés, mais cela n’empêche pas la fluidité de la lecture se faire, bien au contraire, j’aime ce type de langage soutenu, précieux dans un sens, donnant plus de poids au récit. Les échanges verbaux entre la femme mariée et l’ancien ami, ressemblent de beaucoup à ceux d’entre les deux hommes, ne laissant pas de place à une fin extraordinaire.

    « La tête » est une histoire racontant un périple en Chine. Lire les lieux et les passages, sans oublier la découverte des temples est magnifiquement bien décrit. Dommage que nous sachions dès le début ce qu’est cette tête et par conséquent, la peur que nous aurions dû ressentir n’a pas eut l’effet escompté et cela m’a juste laissé un gout amer en bouche. Pourtant deux personnages sont très intéressants et bien joués : il s’agit d’Isabelle et d’Annie, les eux femmes à qui l’histoire fut contée. Etre épouvanté est un art qu’Isabelle tient très bien et nous devons admettre que lire ces passages même courts, sont appréciables à leur juste valeur.

    « Je donnais un grand coup qui alla jusqu'au coeur, et l'on vit une crevasse noire. J'étais hors d'haleine ; je passai la hache à Régis qui, brusquement se mit à frapper à tour de bras, sur la gorge, les débris d'épaule... à faux parfois... sur la pierre, et voilà la hache ébréchée... Il la retourne... et il s'en sert comme d'une masse... Il frappe... Il tape... Et cela sonnait dans le vide. Je ne faisais plus rien, moi. Je les regardais peiner avec rage... J'entends un craquement net : et la nuque... »

    « Le siège de l’âme », se passe dans la Chine du Nord. L’auteur sait conter les histoires, nous emmener ailleurs et je pense que celle-ci serait celle qui surpasse les autres à mes yeux. Sa façon de raconter est toujours la même et pourtant j’ai ressenti plus de vivacité et d’engouement pour l’empereur.

    Et enfin « Moi-même et l’autre » est très, très courte, suivi de « moi et moi » tout aussi courte. Dur de se faire une idée lorsque nous apprenons qu’il s’agit d’un chapitre numéroté 25.

    86 pages qui ne sont pas à proprement dites du fantastique de maintenant, mais de l’époque, un siècle nous sépare. Je pense que c’est de là que vient mon problème pour apprécier le « fantastique » des récits. Autant la manière de l’auteur de nous présenter ses périples est exprimée d’une manière soutenue, parvenant à nous propulser dans cette ère, autant le mystère entourant ces récits n’étaient pas des plus mystérieux. Il faut garder à l’esprit qu’il s’agit d’histoires écrites au début du XXème siècle et par conséquent, que l’auteur était dans les débuts du fantastique de cette époque, même si cela ne m'a pas réellement convaincu.

    Logo Livraddict

    babelio

     http://www.babelio.com/images/masse_critique.jpg

    défis

    « Romances Contemporaines, Drame (année 2015)Atelier de l'Agneau Editions »

  • Commentaires

    5
    Samedi 9 Mai 2015 à 09:33

    Oh merci c'est très gentil ♥ tu peux participer toi aussi !!! Si tu veux 

    4
    Vendredi 8 Mai 2015 à 22:17

    Le hic c'est que j'ai très peu de temps, mais je partage demain l'information sur ma page fb, si cela peut te ramener du monde, j'en serais heureuse pour toi.

    Bonne soirée wink2

    3
    Vendredi 8 Mai 2015 à 21:29

    Derien ♥ si sa t'intéresse !

    1
    Vendredi 8 Mai 2015 à 10:49

    Chèr(e)

    passionné(e) de littérature, j'aimerais t'informer que mon blog organise un concours d'écriture sur le thème fantastique voici le lien: http://leblogdesfillesasl.eklablog.com/concours-d-ecriture-a117520008 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :