• Jamais deux sans toi (Jojo Moyes)

    Jamais deux sans toi (Jojo Moyes)

    Jamais deux sans toi (Jojo Moyes)

    Auteur : Jojo Moyes

    495 pages papier

    Thème : Romance Contemporaine

      *******

    Lu en format

    "Épreuves non corrigées"

    Résumé de l'éditeur :

    « Jess a la vie dure : elle élève seule ses deux enfants et se tue à la tâche pour arrondir les fins de mois. Comme un malheur n'arrive jamais seul, le don pour les maths de sa fille surdouée risque de rester lettre morte si personne ne la soutient. Quant à son fils, il est victime de harcèlement au collège et ne peut se défendre seul contre ceux qui s'en prennent à lui. Ed cherche à fuir un avenir incertain. Il a du temps à revendre et veut leur venir en aide... Une histoire d'amour aussi captivante que non conventionnelle. La rencontre improbable de deux êtres en perdition.»

    Liens de Sang Tome 1 (Callie J. Deroy)

    Jamais deux sans toi (Jojo Moyes)

    Un grand merci à Babelio et Milady pour m’avoir permis de lire ce livre en « avant-première » si je peux l’indiquer de cette façon. Je ne connaissais que de nom Jojo Moyes, n’ayant pas eut l’occasion de la découvrir avant. L’invitation de Babelio m’avait intrigué, et j’ai accepté, me disant que c’était l'opportunité de découvrir l’univers de l’auteur.

    N’étant pas une très grande lectrice de romance, mais sachant être objective, encore heureux, je peux vous dire que très peu de livre m’ont touché. Celui-ci en fait partie. Il n’est pas un coup de cœur pour des raisons que j’énoncerais à la fin, par contre, il y a beaucoup de passages que j’ai aimés.

    Le début pose les bases et même si le premier chapitre, je me suis posé la question de savoir ce qui se passait réellement, la suite était plus facile à comprendre. Ed est un homme dont la vie est une réussite. Il a sa propre entreprise, travaille avec des gens qu’il apprécie, ou presque, gagne bien sa vie, mais a fait un mauvais choix en sortant avec Deanna Lewis. Cette dernière a sut profiter de lui et maintenant il va s’en mordre les doigts.

    Jess est une jeune femme qui a eut une vie difficile. Enceinte à 17 ans, elle fera de son mieux jusqu’à ce que nous la rencontrions six ans plus tard, une petite fille Tanzie, âgée de dix ans, qui est très douée en math, et un garçon Nicky, seize ans, un peu paumé, qu’elle a prit sous son aile, puisque personne ne voulait de lui. Elle arrive tout juste à joindre les deux bouts pour subvenir au besoin de cette famille recomposée en cumulant deux boulots, depuis que son mari est retourné chez sa mère. Sympa le cher mari, père de deux enfants… Bref, très sympa surtout lorsque nous arrivons vers la fin du livre et que nous découvrons certains secrets le concernant. J’en ai été estomaquée ! Je ne reviendrais pas sur le père, pas besoin.

    « Avant, l’argent ne faisait pas partie des préoccupations de Jess. Marty travaillait cinq jours par semaine pour une compagnie de taxi, gérait les finances et il pouvait se permettre d’aller au pub plusieurs soirs par semaine tandis que Jess s’offrait quelques sorties en compagnie de Nathalie. Parfois ils partaient en vacances. Il y avait des hauts et des bas, mais ils s’en sortaient bien.

    Puis Marty en eut assez de se contenter d’une vie médiocre !... »

    La rencontre entre Ed et Jess est réaliste. Il a dut s’exiler dans une de ces maisons, suite à de gros problèmes dont il aimerait ne plus entendre parler. Elle est sa femme de ménage, tout simplement. Le premier regard démontre bien la sensation qu’il a envers les petites gens, tandis qu’elle ne se laisse pas démonter par ce monsieur aux grands airs, surtout lorsque l’on vient de se prendre une porte dans la figure. Voir le déclin de cet homme lorsqu’il se retrouve au bar où la jeune femme travaille le soir le rend plus humain. Tout le monde a des problèmes, et chacun se débrouille de la manière qu’il peut. Ed boit pour oublier et Jess travaille pour s’en sortir.

    Tanzie est très douée, ça je l’ai déjà cité au dessus, en résumé, c’est une surdouée. Si elle veut intégrer une école prestigieuse mais privée, ce qui signifie payante, Jess cherche une solution pour ne pas priver sa fille. Au dernier moment, un concours se profile à l’horizon, celui qui permettra à la jeune fille et surtout à sa mère de pouvoir s’en sortir financièrement et ainsi l’inscrire dans cette école. Elle a des idées arrêtées, rationalisant tout avec les mathématiques, jusqu’à un certain point. Son comportement va évoluer au fil des pages et se modifier, devenir craintive à cause de certains faits. Nicky, son grand frère, ne se sent pas à sa place dans le monde qui l’entoure. Et c’est sans compter sur le fait qu’il soit différent des autres garçons. Ce qui, malheureusement, le mettra souvent dans des situations pénibles. Tous les deux font leur possible pour aider leur mère, mais malgré cela, ce n’est pas encore suffisant pour que leur vie soit améliorée.

    Un voyage vers l’Ecosse, le pays de rêve où Tanzie va devoir réussir son concours et gagner. Un road-trip qui aurait dû durer neuf heures de route, si et seulement si la jeune fille n’était pas malade dès qu’une voiture dépasse le 70 kilomètres par heure. Le trajet va durer des jours et des nuits, ce qui va nous permettre de connaitre plus en détails chacun des protagonistes, connaitre leurs sentiments, leurs idées, leurs sensations. C’est ce que l’auteur nous propose à chacun des changements de point de vue. Personnellement, j’ai beaucoup aimé la vision de Nicky. Bon le chapitre cinq y est pour beaucoup, mais lire ses réflexions sur ce qu’il veut, ce qu’il est, sa souffrance émotionnelle, malgré le fait qu’il aime Jess comme sa mère. C’est un jeune garçon meurtrit par le fait de n’avoir pas été aimé plus jeune et cela s’en ressent. Nicky est mon personnage préféré sur le lot de personnages qui traversent le livre.

    «  Puis retentit un vacarme au loin, et M. Nicholls apparut, courant comme un dératé dans le couloir en tenant à bout de bras un sac en plastique qui semblait plein de lunettes. Lorsqu’il se rua vers le bureau pour se disputer avec les organisateurs, le soulagement de Nicky fut si intense qu’il dut sortir, s’effondrer contre le mur et poser la tête sur les genoux jusqu’à ce que son souffle ne menace plus de se changer en un immense sanglot dévastateur… »

    Le chien – oui, j’ai totalement oublié de vous en parler – a une place très importante au sein de cette famille. Il est imposant, bave, pète, sachant être répugnant quand il le veut ou ne le veut pas, mais il leur est fidèle, loyal et surtout protecteur. Lors de ce périple, car avouons-le bien, il s’agit d’un véritable parcours du combattant qu’ils vont effectuer, les deux adultes vont se retrouver confronter à une proximité qui ne leur sera pas forcément fatal.

    Ed se rend compte que cela fait du bien d’avoir une présence à ses côtés, même si elle est une simple femme de ménage, mais il se rend compte également de ce qu’elle est vraiment. Une femme forte, qui ne fait que se relever à chaque fois qu’elle tombe. Comme elle le dit si bien, elle tombe et alors ? Il suffit de recoudre le pantalon et de continuer à avancer. Son optimisme est tout ce qui lui reste, en plus de ses enfants bien entendu, mais sans cela, elle aurait déjà sombré dans la folie. Elle sait se remettre en question, surtout lorsqu’elle se rend compte qu’elle a tort. C’est une maman très protectrice qui s’en veut de ne pas être plus présente, de ne pas pouvoir acheter ce qu’elle voudrait pour eux, mais elle les aime et le leur dit souvent. Jess va découvrir un autre homme en le côtoyant, différent de ce qu’elle pensait. Oui, il est riche, plus que la moyenne, mais malgré tout, il vit sans le montrer à tout le monde. Elle va apprendre ce qu’il subit, ce qui le rendra encore plus humain à ses yeux.

    « Ed, de son côté, marchait sans dire un mot, le regard fixe. Arrivé devant sa voiture, il la déverrouilla dans un claquement sonore. Puis il s’arrêta. Comme paralysé. Il resta planté là, un bras légèrement tendu, rivant sur sa voiture un regard vide de toute expression.
    Jess attendit une minute, puis fit à pas lents le tour du véhicule. Elle prit sa clé dans sa main. Et enfin, lorsque son regard glissa vers elle, elle passa les bras autour de sa taille et le serra très fort jusqu’à ce que sa tête vienne doucement se poser sur son épaule… »

    Ce road trip ne pourra pas vous laisser de marbre. De l’humour, des bons comme des mauvais sentiments. La vie en somme de n’importe qui de nos jours. Beaucoup d’émotions – un peu trop pour ma part qui ne suis pas une fleur bleue – mais des personnages qui sont touchants par leur réalisme. Ils vont tous réagir de manière différente, certains vont se renfermer, d’autres s’épanouir, alors que d’autres… Bref, vous m’avez compris, il va y avoir des changements de comportement. Une scène du tout début revient en force vers la fin, meurtrissant les cœurs. J’ai eut des envies de frapper, surtout envers les Fisher, j’ai adoré le moment dans la voiture entre Ed et Nicky pour l’aider à se sentir mieux, la manière dont Ed prend soin de Jess lorsqu'elle laisse ses enfants à leur père... Tous ces petits détails ont leur importance et qui font que j’ai beaucoup apprécié la lecture.

    Le livre n’apporte pas vraiment de nouveautés, ni même de surprises monumentales, beaucoup d’événements sont courus d’avance, mais ce que j’ai aimé, c’est l’écriture de l’auteur. Elle est légère, changeante en fonction des différents personnages et une morale qui vous fait réfléchir et vous rend positif, du moins durant un certain temps. Beaucoup d’émotions, de doutes, de remise en question, d’instant fugace de bonheur, de peur, de liens forts qui se lient… Je n’ai pas pleuré, mais ce n’était vraiment pas loin pour certaines scènes qui vous prennent tout entier. Les descriptions des paysages, des mimiques, des gestes des personnages sont si réalistes, que parfois j’ai eut l’impression d’être à leur côté dans la voiture. Alors oui, nous pouvons imaginer la fin, ce qui est dommage j’aurais aimé un autre final, mais c’est l’auteur qui décide, et décidément un peu de bonheur, même haché, ne peut être que bénéfique.

    Logo Livraddict

    babelio

     Défis sur Fb

     

    « Le fils de mon boss - SP Sharon KenaLes soeurs Charbrey (Cassandra O'Donnell) »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :