• Jungle Shadow (Gala De Spax)

    Jungle Shadow (Gala De Spax)

    Auteur :

     

    4ème de couverture :

    Shadow est une jeune étudiante qui vit depuis ses trois ans dans une famille adoptive dont les moindres faits et gestes sont filmés pour un programme de télé réalité.

    Le producteur propose, à la suite d'un vote du public, que Shadow retourne à Sumatra afin d'y retrouver ses parents biologiques sous les yeux de la France entière.

    Notre candidate accepte et se lance donc dans cette nouvelle émission estivale qui ne va pas être aussi idyllique que prévu...

    Liens de Sang Tome 1 (Callie J. Deroy)

    Yem ou le combat d'une femme (Gilles Milo-Vacéri)

    J’ai profité d’une offre que les éditions Sharon Kena ont faites pour obtenir la version papier dédicacé et je dois dire que je comprends bien mieux la grenouille à la première page de ma dédicace :p. Je n’ai pas pu le lâcher tant que je ne suis pas arrivé à la fin, ce qui à été fait en une petite journée. Au début, j’ai cru que c’était juste un livre sur la téléréalité et tout ce qui va avec, enfin non, pas totalement, parce que ayant déjà lu deux autres livres de Gala, je me doutais bien que l’histoire ne serait pas aussi simple.

    J’en reviens à l’histoire, car c’est ce qui nous intéresse le plus, Shadow est le prénom d’une jeune femme qui à été adoptée à l’âge de trois ans. Depuis son entrée dans cette immense maison, où elle va apprendre à vivre avec onze autres enfants adoptés, ce qui déjà en soit est un réel parcours du combattant, surtout qu’ils viennent tous d’horizons différents. Mais, ils vivent tous avec des caméras autour d’eux et ce depuis que chacun d’entre eux ont mit un pied à l’intérieur de cette demeure, 24h sur 24. Vous vous imaginez surveiller à chacun de vos pas ? Epiée sans cesse, ne laissant aucun répit sauf peut-être dans la salle de bain ? Impossible d’avoir une vie normale puisque tout est disséqué par ces boites noires avec un point rouge sur le dessus et le public… Ce cher public qui est si avide, si friand de croustillants en tout genre, bref le genre d’émission que j’ai regardé une fois et qui m’a dégouté à vie de tout ce qui est téléréalité. Mais pas le livre, bien entendu, Gala montre comment les enfants font pour s’en sortir de ce coté de l’écran. Évidemment, l’auteure ne parle pas de tous les enfants, mais plus particulièrement de Shadow, la préférée de ce public et d’Ousmane, l’un de ces frères.

    Cette préférence va amener Shadow à partir en quête de ses vrais parents, le tout aidé par un très gros chèque si elle acceptait de faire cette foutue émission d’été ! Oui, parce qu’entre le fait d’être épiée qui lui plait grandement et le fait de retrouver ses parents qui l’ont abandonnée en pleine jungle, c’est tellement ironique (ironie dans mes mots bien entendu), mais il s’agit juste de vous faire part de l’ambiance électrique dans la jeune femme.

    « Il se leva et, sans un mot de plus, sortit de la chambre. Je me retrouvai seule, et pour une fois aucune caméra ne scrutait mes moindres faits et gestes. Je pus me laisser aller sans craindre le ridicule et m’effondrai sur le lit pour pleurer tout ce que je gardais au fond de moi depuis si longtemps. Je ne voulais pas retrouver mes parents biologiques, je les détestais de m’avoir abandonnée. Je n’aimais pas mes parents adoptifs qui m’utilisaient depuis toujours comme un pantin télévisuel. Je ne connaissais pas l’amitié sincère et encore moins l’amour. Ma vie n’était qu’une coquille vide que je remplissais de larmes dès qu’un endroit discret me le permettait… »

    Et c’est ainsi qu’elle, son frère, mais également une équipe de télévision vont partir pour Sumatra. Jungle magnifique, dangereuse et surtout un petit coin de… d’enfer ! Je ne raconterais pas comme j’ai pu le faire avec Laurelenn (ma chronique coup de cœur était infectée de spoiler, mais il m’avait été impossible de faire autrement, sauf que pour celle-ci, je vais réussir à contourner tout ce qu’il peut y avoir de surprises :p), par contre j’ai autant été enjouée avec cette lecture, d’où mon coup de cœur. Donc l’enfer… Cela sera le cas dans les diverses situations qu’elle va vivre, mais aussi de « belles » découvertes au niveau de son passé.

    Shadow est une jeune femme qui nous montre un visage totalement fermé, faisant la « diva » de cette émission de brin, pour rester polie. Bref, je me calme promis, mais ce que montre Shadow n’est qu’une façade. Intérieurement, les médias l’ont brisée, elle n’ose pas montrer ce qu’elle ressent à chaque fois qu’elle est décortiquée. Dans le livre, elle montre ses deux visages, dure et caractérielle devant l’écran, douce, fragile et timide derrière. Lorsqu’elle doit affronter certains pièges, elle va montrer un courage, surtout lorsqu’il s’agit de sauver son frère. Par contre, coté sentiments, elle à du mal à les gérer, ce qui est facilement compréhensible au vu de tout ce qu’elle à déjà subit et ce qu’elle vit encore.

    Il y à d’autres personnages qui ont leur importance. Pour commencer, nous avons Ousmane, le grand frère de Shadow qui sous ces airs de séducteurs, a un lourd passif et surtout un très gros instinct de protection envers sa petite sœur. Il est débrouillard, fort, un instinct que je qualifierais d’animal. Je ne parlerais que très très brièvement de l’équipe qui fait partie du tournage. Voila c’est fait pas besoin de plus pour comprendre qu'ils ne pensent qu'à être sur le devant de la scène. Ensuite Typhoon et Karina, frères et sœurs. Autant le premier peut se montrer adorable et va apprendre à faire la cour, sauf qu’en cas de danger, il préfère regarder ses pieds, autant la seconde est détestable, sauf lorsqu’elle veut jouer à « sauter » avec un homme. Jalal quant à lui est un jeune homme qui à tout perdu, arraché aux siens. Shadow va l’aider et en faisant cela, elle va reprendre goût à la vie, SA vie qu’elle avait mise entre parenthèse. L’attitude du jeune homme m’a donné envie de le jeter par-dessus bord, ou plutôt au travers d’un hublot, comme si une maladie pouvait être une excuse à la lâcheté !

    « Ces magnifiques yeux champagne plongèrent dans les miens avec curiosité alors que je le dévorais littéralement du regard. Il avait une bouche charnue et tentante à souhait qui ne demandait qu’à être embrassée. Je m’humectais les lèvres et mimai même une embarrassante moue à cette idée. Mes hormones prenaient le dessus sur mon cerveau et me faisaient faire n’importe quoi. Il dut comprendre mes intentions secrètes car il dessina un large sourire creusant deux petites fossettes sous son épaisse barbe… »

    Et les parents adoptifs, je suis restée sciée, pour éviter de sortir une phrase familièrement vulgaire diré-je. Et dire que certains des enfants adoptifs ont suivis leur voie ! Beaucoup de secrets dévoilés, peut-être un qui n’a pas été assez approfondi, mais il y à largement assez d’éléments à prendre en compte et le puzzle se met en place tout seul. Pour ma part, je me suis attaché aux personnages, pas à tous, mais à la plupart : shadow, Typhoon, Ousmane, Nima (dont je ne donnerais que le nom ici, mais elle à son importance dans le livre), Timon (qui m'a fait penser au roi lion :p), Max (même s'il fait partie de l'équipe de télévision). Lire les pensées de Shadow m’ont mit les nerfs en pelotes, je n’avais qu’une envie : qu’on les vire tous de cette foutue maison !

    Les détails arrivent au fur et à mesure, puis ils défilent à une vitesse folle jusqu’au bout et même arrivé au point final, j’en aurais encore voulu un peu. Oui, j’avoue je suis gourmande, excessive également. Savoir ce qui va se passer par la suite également, même si avec tous les détails ont été disséminés déci, delà, j’aime la plume de Gala, il n’y à pas à dire. Elle a toujours ce petit grain de folie, mettant les hommes en position de faiblesse, il faut bien l’écrire, aucun n’est véritablement un meneur d’hommes. Les femmes au pouvoir, mdr ! De l’originalité, dites vous bien que le fantastique sera au rendez-vous avec cette histoire, car même si cela commence par de la téléréalité, cela ne durera pas bien longtemps. Disons que cela sera présent dans les esprits. Concernant la fin, elle est juste comme je ne la voyais pas, mdr, mais j’ai aimé, vraiment aimé comment Gala termine son histoire, parce qu’au final, la plupart y trouve son compte et c’est ce qu’il y à de vraiment bien, pour une fois ! Jungle Shadow est une véritable aventure de soi-même : rechercher qui nous sommes vraiment, nous comprendre nous-mêmes. Jouer un rôle est si facile alors qu’être juste nous c’est la réalité, la franchise, se dévoiler, donc bien plus dure. Ce sont les émotions qui nous guident et font ce que nous sommes. Et vous, que préférez-vous ?

    Logo Livraddict

    babelio

     

     

     

     

    « Megan chase, tome 1, Démons personnels (Stacia Kane)Joyeuse St-Valentin (collectif d'auteurs, Sharon Kena) »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :