• Kenan, redresseur de foi, épisodes 7 et 8 (Anthony Holay)

     

    Kenan, redresseur de foi, épisodes 7 et 8 (Anthony Holay)

    Disponible sur Amazon et Nutty Sheep

    Gwendoline arrête de fumer ! (Martine Roffinella)

    Auteur : Anthony Holay


    51 pages numérique (epub)

    Thème : Fantasy

    *******

    Fait partie de la série

    Kenan, redresseur de foi

    Résumé :

    « Kenan retrouve des Redresseurs de Foi bien angoissés au palais d’Alstore. Ils ignorent encore tout des événements de la tour des Officiants et la tension monte. Occupé à préparer une potion de vérité plus puissante avec Joas, Maël ne les a pas encore rejoints. Quand il se décide enfin, le traître dévoile son identité...

    Encore sous le choc de cette révélation, le groupe présent doit survivre et affronter leur ennemi. Jusqu’où devront-ils aller pour espérer remporter ce combat difficile ?

    Une fin en apothéose pour la première saison de Kenan, Redresseur de Foi. Prenez garde, le mal rôde... et que Sâha vous protège ! »

    Yem, tome 1 : le grand rift (Gilles Milo-Vacéri)

    Kenan, redresseur de foi, épisodes 1 et 2 (Anthony Holay)

    17/20

     

    Derniers épisodes que j'avais hâte de découvrir. Je remercie de nouveau l'auteur Anthony Holay ainsi que la maison d'édition Nutty Sheep pour cette suite et fin. La couverture suit les autres couvertures des épisodes précédents. Elles sont toutes magnifiques !

     

    Nous retrouvons les personnages de chacun des côtés ensemble, dans le palais d'Alstore. Maël tente de trouver une solution pour confondre le traître qui est parmi eux. enfin s'il existe, car plus il cherche et plus il doute. Quant à Kenan, il entre dans le palais sans armes, sans potions, invité par la reine à entrer dans les lieux pour attendre les nouvelles. Il retrouve d'autres de ces anciens compagnons. L'attente ne sera pas longue et les ennuis ne sont pas terminés.

     

    « En piteux état, celui-ci portait la morsure des dagues dans la nuque et au bas du dos, et saignait abondamment. Pourtant, il demeurait en vie.
    On ne se débarrassait pas aussi aisément de l’herbe folle.
    Des bruits de bottes envahirent les ruelles de la cité. La reine apparut alors, entourée de ses gardes et de son conseiller. Ses cheveux dorés noués en arrière, elle portait un épais manteau à fourrure en protection du froid. Maël la vit fendre la place dans leur direction, enjambant sans fléchir les cadavres qui jonchaient les pavés. Le sang souilla la traîne de sa robe éclatante, ce dont elle ne sembla guère se soucier. »

     

    Cela fait 6 jours que le démon a tué tout ce qu'il pouvait et les survivants cherchent un moyen pour trouver le traître. Pour continuer à survivre. Pour repousser le mal absolu. Pour garder un maximum de Redresseurs de foi en vie. L'histoire se poursuit vite, comme tout le reste. Avec ses attentes. Qui est derrière tout cela ? Qui a réussi l'impensable ? L'auteur arrive à nous faire ronger les ongles jusqu'au sang et même arrivée à la fin, j'ai encore des questions !! Non mais impensable de terminer ainsi. Et Pline alors ? Il devient quoi ?

     

    Les descriptions des démons sont prenantes et font froid dans le dos. La façon dont "ils" arrivent est vraiment phénoménale. Et comme nous les voyons, forcément il y a de l'action. Du sang, des boyaux et tout ce qui va avec, même de la cervelle ! L'action est bien menée, avec des temps de réflexion et des temps de combats. Les "héros" ne font pas n'importe quoi. Ils réfléchissent, calculent, analysent avant d'agir. Malheureusement ils sont un peu long à la détente, mais agir tête baissée n'est pas non plus ce qu'il faut faire. Car les morts s'empilent de plus en plus. Il y a très peu de scènes sanglantes, juste assez pour pimenter les derniers épisodes.

     

    « Il allait franchir la porte, lorsque la dizaine de gardes et d’assaillants dans le couloir explosa littéralement, sous son nez. Des têtes sanguinolentes, des membres poisseux et une bouillie de tripes emplirent le corridor. Un brouillard rougeâtre flotta un instant dans l’air. Lorsque le voile se dissipa, les restes broyés des hommes, soldats comme Redresseurs de Foi, jonchaient les pavés du corridor. La chaise, qui avait servi de bélier, se trouvait réduite en copeaux.
    La face et les habits barbouillés de sang, Bolton recula en gémissant.
    Des pas résonnèrent. Un bruit de sandales claquant sur le sol. Quelqu’un arpentait le couloir dans leur direction. Le traître… Ce dernier psalmodiait une incantation dans l’abominable langue morte — le parler d’outre-tombe : Sostir oün mayar, dehar del olmâr, oxir tal ptoor, necra dür keta ! »

     

    Les personnages vivent des heures atroces. Angoissés, ils se demandent bien ce qui leur arrive. Obliger de rester enfermés dans le palais, la peur n'est pas leur meilleure alliée. J'ai beaucoup aimé voir les anciens compagnons de Kenan et ainsi de voir leur caractère. Il vaut mieux ne pas les chercher. Quant à leur logique, parfois elle et assez... surprenante ! Pline est très peu vu, mais le peu que l'auteur nous laisse lire apporte de quoi nous questionner. Que va-t-il devenir ?

     

    En conclusion, j'ai adoré suivre les personnages dans leur périple. La fin me laisse sur ma faim, car on sent bien qu'il y en a encore des choses à découvrir. Il y a comme une précipitation dans les actes, mais il faut sauver sa peau ! Une histoire que je recommande. J'attends la suite avec impatience !

     

     

    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

     

     

    « Dans ma boite il y a... # 112Top Ten Tuesday # 59 »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    4
    Vendredi 18 Mai à 20:43

    Je suis ravie voir que tu as passé un bon moment livresque

    3
    Vampilou
    Vendredi 18 Mai à 18:55
    Je confirme, cette série me tente beaucoup !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :