• L'Amant Délivré, Tome 5 (J.R. Ward)

     

     

    La Confrérie de la Dague Noire,  Tome 5 : l'Amant Délivré

     

    Auteur : 

    18 Février 2011

    672 pages papier

    Thèmes : Fantastique/Bit lit

      *******

    Fait partie de la série

    La Confrérie de la Dague Noire

    (J.R. Ward)

    Résumé :

     

    « Une guerre fait rage à l’insu des humains. Six vampires protègent leur espèce contre la Société des éradiqueurs. Ces guerriers sont regroupés au sein de la mystérieuse Confrérie de la dague noire.

    Impitoyable et brillant, Viszs est doté d’un pouvoir de destruction incroyable et d’une aptitude terrifiante à prédire l’avenir. Torturé par son passé, il ne fait pas dans les sentiments.

    La lutte contre les éradiqueurs est sa seule passion… jusqu’au jour où il croise la route du docteur Jane Whitcomb.

    Tout pourrait changer grâce à elle, mais Viszs est rattrapé par un destin incompatible avec celui de la jeune humaine… »  

    Du bleu à l'âme, épisode 1 (L.S. Ange)

    L'Amant Furieux, Tome 3 (J.R. Ward)

     

    La devise sacrée :
    « La Confrérie de la Dague Noire
    Pour défendre et protéger
    Notre Mère, notre race et nos Frères. »

    Viszs… Une énigme à lui tout seul.

    « Haut d’un mètre quatre vingt quinze, et fils du grand guerrier connu sous le nom du Bloodletter, Vishous était un mâle imposant. Avec ses iris blancs cernés de bleu, ses cheveux d’un noir de jais, et son visage aux traits aussi acérés qu’intelligents, il aurait même pu être considéré comme magnifique. Mais sa barbe noire en pointe et les tatouages d’avertissement qui marquaient sa tempe lui donnaient l’air d’un démon ».

    Dans le tome précédent, il était celui qui tenait le plus à Butch, ses émotions étaient plus que confuses, ne sachant pas où il en était réellement par rapport au fait que son ami, Butch à enfin trouvé sa Shellane.

    Il va apprendre, tout comme nous, un nombre incalculable d’informations sur sa vraie famille, son passé, son enfance, son adolescence, les sévices qu’il à pu subir étant enfant. Sa main, si peu précieuse à ses yeux, telle une malédiction, oui, les hommes de la Confrérie sont, pour la plupart, voué à une malédiction. Et par ailleurs, Viszs voit en sa main, un fardeau, même si maintenant il à compris son fonctionnement, surtout vis-à-vis de Butch, qui rappelez-vous est devenue un frère, le destructeur des ténèbres. Mais avec toutes ces informations, on comprend mieux ses attitudes, son besoin de continuer à se faire souffrir. Il n’a connu que cela plus jeune, par un père, non pas abusif, mais un guerrier sanguinaire, ne voyant que les combats victorieux comme une bonne nouvelle et la moindre défaite comme une trahison, amenant à une torture physique et mentale quasi obligatoire.

    Lors d’une poursuite, il se fait tirer dessus et va se retrouver à l’hôpital. C’est là qu’il va faire la connaissance de Jane, chirurgien hors pair qui va réussir à le sauver, mais pour qui sa physionomie ne laissera pas indifférente. Non, le fait que son cœur soit différent de celui d’un humain, voila ce qui l’impressionne et elle aimerait pouvoir comprendre comment il fonctionne. Entre les révélations entre eux deux, le jeu du chat et de la souris, patient/Médecin, ils vont apprendre à se découvrir beaucoup plus intimement et Jane va entrer dans le monde de Viszs. Il avait une voie toute tracée, sans le savoir, quelqu’un, non, nous pouvons le dire, la Vierge Scribe avait décidé pour lui de suivre une voie, mais il va réussir à s’en soustraire, par l’aide d’un de ses frères d’armes.

    La Vierge Scribe à Viszs : « Ta femelle est prête. Je l’ai choisie parmi les Elues pour être ta première compagne. Elle est parfaitement belle et possède le sang le plus pur. Vous serez unis. Tu la féconderas, et ensuite tu féconderas toutes les autres. Tes filles iront rejoindre les Elues. Tes fils seront les prochains membres de la Confrérie. Voilà quel est ton destin : devenir le Primâle des Elues. »

    C’est un bon compromis entre eux deux, jusqu’à cette fin, si tragique qui m’a fait non pas hurler de douleur, mais je n’ai pas pu m’empêcher de pleurer. L’amour est plus fort que tout, voila ce qui devrait être gardé en mémoire. Ce tome est très bouleversant, à tous les niveaux. Les émotions sont fortes, autant entre les deux personnages principaux de Jane et Viszs, que les secondaires qui ne sont pas en restent. Il y à toujours cette marque d’affection et de solidarité entre eux tous, l’un est touché par le malheur, ils suivent tous et viennent en aide de n’importe quelle manière. Les scènes sont si fortes, que se soit au niveau sexe, il faut bien le dire, qu’entre chacune de leurs répliques, de leur rencontre, de leur retrouvaille.

    « Il posa sa main nue contre sa joue et sentit la douceur et la chaleur de son visage. Il savait que, lorsqu'il allait sortir de la pièce, il laisserait son cœur mutilé avec elle. Oh bien sûr, quelque chose battrait dans sa poitrine et ferait circuler son sang mais, à compter de ce moment-là, son cœur ne remplirait plus qu'une fonction mécanique.
    Mais, au fait, c'était déjà le cas avant de la rencontrer. Elle avait donné vie à son cœur pendant un court moment, c'était tout. »

    Jane à V : « Tu m’as fait des choses incroyables…Et si j’avais une vraie amie, je lui téléphonerai immédiatement pour lui annoncer : Bon sang, je viens de vivre le sexe le plus dingue de ma vie ! »

    Jane, à propos de V : « Super ! Un mâle dominant, bisexuel et vampire, kidnappeur de surcroît ».

    Un passage au tout début du livre, oui, je fais souvent dans le désordre, comme mes idées viennent d’ailleurs. Il s’agit de la présentation de Jane, enfant, dans sa famille, bien sur je ne mets que quelques morceaux, pas la totalité :

    "Jane finit par s'endormir. Elle s'était certainement endormie, puisque Hannah la réveilla.
    -Ça va? demanda Jane en s'asseyant.
    Sa sœur se tenait à côté du lit dans sa chemise de nuit en pilou, une curieuse expression sur le visage.
    -Faut que j'y aille.
    La voix d'Hannah était triste.
    -Aux toilettes ? Tu vas vomir?(Jane repoussa ses couvertures. Je vais venir avec t...
    -Tu ne peux pas.(Hannah poussa un soupir.)Faut que j'y aille.
    -Bon, une fois que tu auras fini de faire ce que tu dois faire tu peux revenir ici et dormir si tu veux.
    Hannah regarda cers la porte.
    -J'ai peur.
    -Ça fait peur d'être malade. Mais je serai toujours avec toi.
    -Faut que j'y aille.(Lorsque Hannah se retourna pour la regarder, elle avait l'air...plus âgé. Plus rien à voir avec la petite fille de dix ans qu'elle était.)J'essaierai de revenir. Je ferai de mon mieux….
    … Jane se leva, regarda pas les fenêtres, puis passa la tête dans le couloir. Son père parlait avec quelqu'un en bas, et la porte de la chambre de Hannah était ouverte…
    …Hannah était étendu immobile sur son lit, les yeux grand ouvert et tournés vers le plafond, la peau aussi pâle que le blanc immaculé des draps du lit. Pas un clignement d'œil….
    … Mais la petite sœur de Jane tint sa promesse. Elle revint."

    Le passé de la jeune femme ne va pas toujours l’aider et celui de Viszs, encore moins, mais deux écorchés vifs vont apprendre à se dévoiler, à se découvrir à s’aimer, tout simplement. Je trouve que l’auteur nous à comblé avec ce tome, faisant de Viszs un guerrier certes, mais au grand cœur.

     

    Logo Livraddict

    babelio

    « L'Amant Révélé, Tome 4 (J.R. Ward)Cinquante nuances de Grey - tome 1 (EL James) »

  • Commentaires

    2
    Jeudi 17 Avril 2014 à 11:05

    Oui, ce tome est triste, de part pas mal d'événements qui se produisent et la fin n'est pas forcément la plus heureuse.

    1
    Jeudi 17 Avril 2014 à 10:54

    Je crois que celui-ci est particulièrement triste, rien qu'à voir le dernier extrait que tu as posté.

     

    * Be

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :