• L'Amant Vengeur, Tome 7 (J.R. Ward)

     

     

    La Confrérie de la Dague Noire, Tome 7 : L'Amant Vengeur

     

    Auteur : 

    06 Décembre 2012

    768 pages papier

    Thèmes : Fantastique/Bit lit

      *******

    Fait partie de la série

    La Confrérie de la Dague Noire

    (J.R. Ward)

    Résumé :

     

    « Une guerre fait rage à l’insu des humains. Six vampires protègent leur espèce contre la Société des éradiqueurs. Ces guerriers sont regroupés au sein de la mystérieuse Confrérie de la dague noire.

    Quand Vhengeance est approché pour tuer le roi des vampires, son mauvais côté meurt d’envie de sauter sur l’occasion.

    Mais son identité secrète de sympathe est menacée, et il va devoir se tourner vers l’unique lumière de son univers toujours plus sombre : une femelle vampire que la corruption n’a pas atteinte, l’unique chose qui se tienne entre lui et la destruction éternelle.  »  

    Du bleu à l'âme, épisode 1 (L.S. Ange)

    L'Amant Vengeur, Tome 7 (J.R. Ward)

     

    Vhengeance, un vampire qui ne fait pas partie de la Confrérie, mais il se fait aussi appeler le Reverand. Ca, c’est intéressant, on s’écarte un peu du cercle des frères pour en apprendre plus sur les civils, la fameuse hiérarchie qui n’est franchement pas sympathique du tout, un peu au temps des rois de notre temps. De plus, de part sa nature, moitié vampire, moitié sympathe, une race qui n’est pas bien vu par le monde des vampires, parce qu’ils sont considérés comme dangereux, risque d’être révélée au monde entier. 

    Frère de Bella, la femme de Zadiste, ses rapports avec les frères sont assez houleux, mais très intéressant. Ils ont beaux ne pas vouloir s’entraider, ils le feront tout de même, le Roi est menacé et Vhengeance aurait pu en profiter pour faire le travail, mais il y à des dangers bien plus grand qui sont encore dans l’ombre, menaçant de jaillir tel un diable de sa boite. Il doit vivre entre les deux mondes, ce qui est difficile, obligé de cacher sa nature de sympathe au monde de la nuit qui le rejette de plus en plus de part son travail. Et sa part de vampire fait qu’il est aussi rejeté par les sympathes, sa propre famille. Ce secret, il pensait pouvoir le garder jusque dans la tombe, ayant conclu un marché avec la princesse des Sympathes, il donne de lui, autant dire coucher avec un scorpion et en échange, elle se tait pour lui et Xhèx qui est elle aussi une métis. 

    Ehlena, une jeune femme, fait tout pour aider son père gravement malade. A une autre époque plus glorieuse, ils faisaient parties de la Glyméra, ce qui pourrait s’apparenter à l’aristocratie des vampires, mais la maladie de son père les à fait retomber dans l’anonymat et Ehlena se débrouille comme elle peut pour subvenir à leur besoin. La jeune femme à très peu d’amis, n’as pas de compagnon et la solitude lui pèse au moral, devenant l’ombre d’elle-même. 

    « - As-tu quelqu’un?
    - Comment ça?
    - Tu sais bien… une femelle. Ou un mâle.
    - Tu me crois gay?
    Quand il éclata de rire, elle piqua un tel fard que ça donna à Rehvenge envie de se lever et de la serrer dans ses bras jusqu’à l’étouffer.
    - Si tu l’étais, ça ne m’aurait pas gênée, Rehv. (Elle hocha la tête, et il eut la sensation d’avoir reçu une petite tape d’approbation sur la main.) Je pensais juste que tu… n’as jamais amené personne à la maison. Jamais. Et je ne voulais pas te… dire que tu… ah… Bon, quand je suis passée dans ta chambre un peu plus tôt – histoire de voir si ça allait – je t’ai entendu parler au téléphone. Bien sûr, je n’ai pas écouté – Je t’assure que je n’ai pas… Oh, zut.
    - C’est pas grave.
    Il lui adressa un grand sourire, puis réalisa que répondre à sa question n’était pas si facile. Du moins en ce qui concernait le fait qu’il ait « quelqu’un ».
    Ehlena… Qu’était au juste la femelle pour lui?
    Il fronça les sourcils. La première réponse qui lui venait à l’esprit était instinctive. Primitive. Et vu l’échafaudage de mensonges sur lequel reposait sa vie, il n’était pas certain qu’il soit sage de sa part de commencer à creuser trop profond dans ses sentiments. Parce que tout ça était sacrément fragile, et avait bien trop de tunnels sous la surface.
    Bella reposa lentement sa cuillère.
    - Seigneur… alors c’est vrai? Tu as quelqu’un.
    Il se força à répondre de façon à simplifier les choses. Même si ce n’était qu’une petite complication en moins dans sa pile d’emmerdements.
    - Non. Pas du tout. »

    La rencontre de ses deux blessés va tout changer. Lui, un baron de la drogue, assassin au passage et métis… Elle, douce, aimante, aidant plus souvent les autres qu’elle-même… Au début je me demandais ce que cela allait donner, leur vies sont si différentes, si peu vraisemblables et pourtant, il va y avoir quelque chose de bien plus fort que le sexe entre eux deux, car il prétend être impuissant, afin de lui éviter de se faire ‘piquer’ par son membre lorsqu’il est en érection totale. Vhen (ou Vhengeance) est moins possessif, moins mâles en rut avec elle, ce qui est plus appréciable, même si les autres ne considèrent pas les femmes comme des choses, mais plus à eux.

     « - Je devrais sans doute m’en aller. Merci pour le dîner.
    - Voilà, dit Rehvenge avec un juron. Je savais bien que j’aurais dû me taire...
    - Si votre but était de m’attirer dans votre lit, c’est exact. Parler d’une autre femelle était une erreur. Mais je suis heureuse que vous ayez été honnête...
    - Je n’essayais pas de vous attirer dans mon lit.
    - Bien entendu. Pour ne pas la tromper. (Mais bon sang, pourquoi en était-elle aussi bouleversée?)
    - Non, aboya-t-il, c’est juste que je suis impuissant. Croyez-moi, si je pouvais bander, vous mettre dans mon lit deviendrait sans aucun doute ma priorité. »

    Il y à un partage entre les deux qui à crée un équilibre, mince, mais il est présent. Le fait qu’elle vienne le sauver des griffes des Sympathes et que tous, même les frères viennent pour le soutenir et le sortir de cet enfer, est une belle preuve de courage et d’amitié. 

    « Dès qu'elle croisa le regard améthyste, elle oublia ce qu'elle venait de dire. Rehvenge, fils de Rempoon, lui vida littéralement le cerveau, comme s'il avait aspiré toute la matière de son crâne et laissé à la place quelques étincelles crépitantes. Puis il sourit. » 

    L’histoire ne se résume pas qu’à eux deux, la continuité des personnages secondaires prennent de plus en plus d’importance, comme John, qui va se rapprocher de Xhès et j’espère bien que nous en saurons plus dans les prochains tomes, parce qu’il y à ce petit truc entre les deux, deux écorchés vifs de la vie. Bien entendu, Kohler, et le fait que certains aimeraient bien le voir mort, totalement, l’Oméga qui s’amuse avec ses nouveaux jouets… 

    C’est le deuxième tome qui n’est pas axé sur un couple et je préfère de loin cet aspect, sauf que l’on ne rentre plus autant dans les histoires qu’auparavant, mais chaque histoire avance à son propre rythme et on en apprend toujours un peu plus à chaque tome et heureusement, sinon cela ne servirait pas à grand-chose je vous l’avoue. Dans tous les cas, il est fluide à lire et beaucoup d'informations sur toutes races confondues!

     

    Logo Livraddict

    babelio

    « Cinquante nuances plus sombre - tome 2 (EL James)Rachel Morgan, T2 : Le bon, la brute et le mort-vivant (Kim Harrison) »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :