• L'interview de Gala De Spax

    L'interview de Lola T.


    Merci d’avoir accepté de répondre à quelques-unes de mes questions.

    Merci à toi.

     

    Qui se cache derrière l’auteur ? Racontes-nous un peu ce que tu fais en dehors.

    Je suis secrétaire dans un établissement scolaire du Sud de la France et maman de deux enfants. Ma plus grande passion (en dehors de mes enfants, bien sûr) est l’écriture, mais j’aime aussi la lecture, le shopping, le nail art et, depuis peu, les créations en pâte Fimo. J’ai découvert ça avec ma fille et j’aime bien m’amuser à créer les bijoux de mon choix.

     

    Qu’est-ce qui t’a poussé dans le domaine de l’écriture ? Peux-tu nous dire ce que cela t’apporte dans ta vie ?

    Je ne sais pas ce qui m’a poussé à écrire puisque j’ai commencé toute jeune. A l’époque, je n’avais pas la télévision dans ma chambre, ni de jeux vidéo, ni d’activité extra-scolaire. Je vivais en HLM, donc les journées de vacances se résumaient à la vie dans la rue ou écrire. J’imagine que l’écriture était un bon moyen pour passer le temps puisque je n’avais pas grand-chose à faire de mon temps libre. Ensuite, c’est devenu une habitude. J’écrivais tout ce qui me passait par la tête, c’était naturel pour moi et j’aimais ça.

    Depuis, l’écriture est une façon de vivre, sans elle je ne suis pas complètement moi.

     

    Comment fais-tu pour gérer ton travail, tout en conciliant ta famille et écrivant des romans ? As-tu des astuces à nous faire partager ?

    J’avoue que depuis que j’ai repris le boulot, c’est très difficile de concilier les trois. Je n’ai pas d’astuces et, d’ailleurs, si quelqu’un en a je suis preneuse de bons conseils (lol). C’est épuisant de mener cette double vie. J’ai la chance de commencer mon boulot en fin de matinée donc je peux écrire le matin, mais la rupture est délicate. Il m’arrive de franchir le seuil de mon boulot la tête encore pleine d’histoires de vampires ! Je suis sur mon petit nuage et il me faut affronter la vie réelle, ce n’est pas toujours évident. Le soir, je m’occupe de mes enfants et la nuit, je dors. Donc, j’écris beaucoup moins qu’avant, mais je n’ai pas le choix. Malheureusement, en France, très peu d’auteurs arrivent à vivre de l’écriture. C’est bien dommage !

     

    As-tu un lieu, un moment, une journée qui t’aide dans l’écriture ?

    Je profite de chaque matin et des vacances scolaires pour écrire. En ce qui concerne le lieu, c’est dans ma chambre pour l’écriture et dans le salon pour les corrections (j’ai besoin de moins de concentration pour corriger que pour écrire).

     

    D’où te viens cette imagination que nous retrouvons dans tes livres ? Les thèmes sont si diversifiés (de Laurelenn qui est une romance paranormale à Médivaelia, un thème fantastique en passant par Where is Bryan, une romance policière…), pourrais-tu indiquer, pour un lecteur qui ne connaitrais pas tes œuvres, quels sont tes domaines de prédilection et par conséquent dans lesquels te sent tu le mieux ? 

    Je n’ai pas de domaine de prédilection, j’aime tout écrire et j’aime surtout changer de thème pour surprendre mes lecteurs. Concernant mon imagination, je ne sais pas d’où elle me vient. C’est un peu comme rêver en plein jour, ça sort tout seul. Tout le monde peut devenir auteur, il suffit juste de mettre des mots sur ce que l’on voit.

     

    Au moment de passer à l’édition, quelles ont été les différentes étapes pour voir ton premier livre publié ? Et quel est son titre ?

    Mon premier livre publié a été « Native », en 2012. La maison d’édition Sharon Kena m’a contactée pour me proposer un contrat suite à la lecture du manuscrit. Après la signature, on m’a demandé de choisir une couverture dans un site spécialisé. Mon livre est passé entre les mains de plusieurs correctrices puis j’ai validé le tout. Voilà pour les principales étapes d’une publication.

     

    Sur tous les romans que tu as écrits : 

    - Lequel est celui qui te parait le plus accompli ? Et pourquoi ?

    Alors là, je suis désolée mais je n’arrive pas à répondre à cette question. Pour moi, ils sont tous différents donc tous accomplis à leur manière.

     

    - Quel est celui qui t’a donné du fil à retordre ? (niveau idées, écriture, ou autres)

    J’hésite entre deux.

    Where is Bryan a été très difficile à écrire car il fallait que je me mette à la place d’une policière et ce n’est pas une chose évidente lorsqu’on n’y connait rien. J’ai passé énormément de temps à faire des recherches dans ce domaine.

    Médivaelia m’a demandé aussi énormément de temps au niveau des recherches, mais ce n’est pas ce qui m’a donné le plus de fil à retordre. C’était la première fois que j’écrivais un livre Young Adult et ce n’est pas chose facile lorsqu’on n’y est pas habituée. Pourtant, ce roman peut paraitre tout simple à la lecture, mais c’est parfois le plus simple qui est le plus compliqué à réaliser.

     

    - Et au contraire lequel a été le plus ‘facile’ ?

    Native, sans aucune hésitation. J’ai l’impression que ce roman s’est écrit tout seul.

     

    - Pourrais-tu donner un extrait du livre de ton choix juste pour le plaisir de te lire, à défaut de t’entendre raconter ?

    Je livre cet extrait de « Jungle Shadow » car il a été ajouté sur booknode par une de mes lectrices et je le trouve bien choisi :

    "Il tourna son visage vers moi pour que j’acquiesce à mon tour.

    –    Pfff… soufflai-je. Je préfère qu’Ousmane…

     –    Chut chut chut, rigola-t-il. Ousmane sera entre de bonnes mains et en fin d’après-midi, tu le retrouveras.

    –    Mais…

     –    C’est un grand garçon, et je suis persuadé qu’il va beaucoup apprécier la présence de Karina.

    –    Ça c’est sûr, marmonnai-je entre mes dents tout en reluquant sa généreuse poitrine déborder de sa robe moulante. Il saute sur tout ce qui bouge.

    –    Il saute sur tout ce qui bouge ? répéta-t-il, perplexe devant la traduction de cette expression française.

    –    Oui, ça veut dire… faire connaissance, mentis-je après réflexion pour ne pas donner mauvaise réputation à mon frère.

    –    Parfait, dit-il ravi. Ousmane va donc pouvoir « sauter » Karina et nous pourrons en faire autant."

     

    Quels sont tes sentiments à chaque fois qu’une personne te dit, j’ai lu ton livre ? Que l’avis soit positif ou négatif, comment gérer la situation ?

    Quand une personne me dit qu’elle est en train de lire mon livre, cela me fait plaisir, bien sûr. Comment ne pas l’être ? C’est une immense joie que de pouvoir faire partager son univers avec les autres.

    Concernant les avis, ils sont ce qu’ils sont. Chacun ses goûts, donc je n’y prête plus vraiment d’attention. Si le livre a plu, tant mieux c’est merveilleux, sinon tant pis ! On ne peut pas plaire à tout le monde. Je pourrais même aller plus loin en disant que je n’écris pas pour plaire mais pour bousculer mes lecteurs. Donc, qu’ils aiment ou pas, à partir du moment où mes livres ne les laissent pas indifférents, c’est une victoire.

     

    Quel est, selon toi, l’histoire qui à eut le plus d’engouement auprès des lecteurs et quelles en seraient les raisons ?

    Les gens semblent avoir appréciés « Jungle shadow » plus que les autres. Peut-être parce que roman parle de téléréalité et que, tout à coup, il plonge les lecteurs dans un monde surnaturel qu’ils ne connaissent absolument pas et auquel ils ne s’attendaient pas. Rien ne les prépare à entrer dans du fantastique, tout a été fait pour que cela reste un secret (la couverture, le résumé, …).

     

    Une dernière question : as-tu d’autres projets et si oui, peux-tu nous en parler ?

    Je travaille actuellement sur un roman policier vampirique « Sang-froid ni loi ». Tout comme pour Jungle Shadow, ce livre commence banalement avant de basculer dans le paranormal. J’aime bien bousculer mes lecteurs et j’ai l’impression que celui-ci va pas mal les chambouler sur la fin…   ;)

     

    Si tu as des éléments à rajouter, je te laisse les mots de la fin avec grand plaisir !

    Merci pour cette interview bien sympathique. J’espère qu’on se verra au salon du livre de Paris le 22 mars afin qu’on puisse un peu papoter.

    Et, au passage, j’en profite pour faire un gros bisou à mes lecteurs. Merci à vous pour votre fidélité et votre amour.

     

    Encore MERCI de m'avoir répondu sur les questions que je me posais. Pour revenir sur quelques unes, je pense à celle qui te demandait ton remède miracle pour tout concilier, flute alors, mdr. Mais travailler, écrire, avoir une vie de famille... Il est vrai que je ne te connais que par le biais de Fb, mais je trouve que tu te débrouille très bien coté écriture, même si c'est plus long :p

    J'aime beaucoup le fait que tu puisse toucher à tout, tu arrive à laisser du rêve d'une manière ou d 'une autre à, je ne dirais pas tout le monde, mais je pense que tu dois pouvoir être proche de bon nombre d'entre nous.

    Le rendez-vous est prit pour le 22 (j'ai trop hâte d'y être déjà!!!)

     

     

    « Les Ombres Brumeuses (Céline Mancellon)IMM # 5 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :