• La confrérie de la Piptarquie (Patricia Philippe Company)

     

     

    La confrérie de la Piptarquie (Patricia Philippe Company)

    disponible sur le site de l'éditeur

    La confrérie de la Piptarquie (Patricia Philippe Company)

    Auteur : Patricia Philippe Company

    310 pages

    Thème : Jeunesse fantastique

    *******

     

     

    Résumé :

    « Une dose de magie, un zeste de légendes, une bonne louche de solidarité, un brin d’humour, voilà le cocktail qui va donner naissance à une belle amitié entre dix petits sorciers.
    Ils vont créer une confrérie secrète à la manière des chevaliers de la table ronde, et partir à la rencontre d’êtres mystérieux.
    Ces histoires sont parsemées de petits faits historiques.
    Enfourchez votre balai et partez à l’aventure avec eux, Arthur et ses amis vous attendent.
     »   
     
     

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    16/20

     
     

     
    Par le biais de Babelio, j'ai eu la chance de découvrir ce livre jeunesse. Je les remercie, ainsi que la maison d'éditions qui me l'a envoyé. La couverture est douce en terme de couleur, fine dans les traits du personnage et indique que la lecture est parfaite pour les dyslexiques.
     
     
    Une intégrale où 10 petits sorciers vont vivre des aventures extraordinaires. 5 tomes et une histoire en plus pour cette intégrale qui entraîne les jeunes lecteurs et les plus vieux. "Katia poils aux pattes", "La fée Ynéha", Taïssa la sirène", "Hippolyte l'hippogriffe", "Litha et le secret du temple" et enfin "Lyncoln le Lamagon". Pierre, Iris, Prisca, Tatiana, Arthur, Romane, Quentin, Ursuline, Isidore, Étienne composent la fameuse confrérie de la Piptarquie. En cherchant bien, vous allez trouver le pourquoi ce nom. 5 garçons et 5 filles, dont deux sont amoureux, mais ne se le disent pas, pourtant ils s'en rendent tous compte. Mais ça, c'est une autre histoire.
     
     
    Arthur, sorcier, balai, confrérie... Originaire de Bretagne, je ne peux que comparer Arthur et les chevaliers de la table ronde (qui était en bois) alors qu'ici elle est en pierre et surtout c'était des adultes. Des enfants/préado qui s'identifient à ces chevaliers des temps anciens, à leur façon. C'est à la fois drôle et sympathique de les voir partir en expédition régulièrement. Ces adosorciers sont soudés, malgré les jalousies ou le fait que l'un d'entre eux râle toujours, ou que l'une d'entre elle soit la plus intelligente. Bien qu'Arthur ne soit pas un roi, il en a les compétences et c'est souvent lui qui joue le rôle de chef, sans vraiment le vouloir. Ces dix petits sorciers ont de nombreuses qualités et même des défauts qui les rendent attachiants.
     
     
    Chacune des histoires a un fil conducteur, celui de l'apprentissage. Nos dix héros sont dans l'obligation de faire des recherches pour leur école. Des quêtes dans l'histoire, les créatures mythologique ou même inexistantes, enfin est-ce que ces "animaux" n'existent réellement pas ? Les contes des "pieds-sur-terre", nous pauvres humains sans pouvoirs, racontent des histoires sur tout et n'importe quoi. Pensez aux contes d'Andersen, ou de Grimm, la façon dont nous voyons les créatures telles les sirènes, les fées, les sorciers. Tout n'est pas toujours très gentil, parfois même les chasses aux sorcières qui ont fait de nombreux dégâts. Salem n'est pas indiqué de cette façon, mais le livre recèle de nombreuses références sur des faits historiques. Tout est bien adaptés à l'âge des lecteurs prévus en gardant les grandes lignes et leur faisant comprendre que tant qu'on ne vit pas avec les personnes, on ne peut pas savoir qui ils sont vraiment.
     
     
    Sorcières, fées, mère nature, sirènes, hippogriffes, chauve-chat, chauve-souris, chats, temple, intrigues passagères ou tout simplement lieux de culte qui a été crée pour faire peur, nos dix héros sont confrontés au monde qui est le leur, jusqu'à la dernière histoire qui les emmène bien plus loin qu'ils ne l'auraient cru. D'ailleurs je trouve dommage cette fin ouverte qui appelle à un autre texte derrière, indiquant qu'il s'agit d'un premier tome et non d'une intégrale. Des aventures entraînantes, apportant bon nombre de questions et de réponses. Chacune de ces nouvelles liées entre elles apporte une morale et l'idée qu'à plusieurs c'est plus facile. D'ailleurs en parlant de ces aventures, devant les premiers mots, une ombre de sorcière chevauchant son balai est imprimée. J'en viens au second point qui m'a chiffonné : je m'attendais à une illustration pour chaque histoire, voire un peu plus, mais il n'y a rien. c'est dommage pour un livre jeunesse qui a pourtant de quoi montrer.
     
     
    Ces aventures ont de nombreux rebondissements et montrent que chaque membre de cette confrérie a un rôle plus ou moins important. Il est clair que 10 personnages cela fait beaucoup malgré tout, et sont souvent mis en avant Arthur, Romane ou encore Quentin et Ursuline. Nous voyons moins souvent les autres, mais ce n'est pas pour autant qu'ils sont moins important. Ils font partis d'un groupe soudés et ils ne font rien séparément. C'est ce qui fait leur force. Leurs esprits se mêlent les uns aux autres et le fait de vouloir faire le bien et de montrer qu'ils sont capables de s'en sortir sans l'aide des adultes est fait de manière intelligente.
     
     
    La plume est fluide aussi bien pour les petits que pour les grands. L'usage de mots inventés passe très bien et sont facilement identifiables. Les descriptions nous amènent dans des lieux magiques : l'école, les maisons, la forêt, les sources et temples. Les voyages sont soit spirituels soit physiques et apportent ce qu'il faut de magie à la lecture. De plus, les adultes sont présents sans pour autant envahir l'espace vital. Entre les professeurs qui ont des noms rigolos et les parents qui suivent tout de même les péripéties de leurs enfants, ils ne sont pas seuls. L'apprentissage par eux-mêmes est un point crucial qui permet de démontrer que les parents sont toujours là quoiqu'ils fassent.
     
     
    En conclusion, j'ai passé un bon moment de lecture, emporté dans une magie qui m'a rappelé mon enfance. Seuls deux points m'ont chagriné : le manque d'illustrations et la fin ouverte. Passés ces deux points, la lecture est entraînante, passionnante même avec des faits historiques pour que plus jeunes ils se posent déjà les bonnes questions. L'ouverture vers un autre monde, vers une autre forme de vie, vers la magie et ses conséquences, sans oublier les différentes recherches pour apprendre soi-même est une très bonne idée à leur mettre dans la tête dès le plus jeune âge.
     
     
     
    Extrait choisi :
     


    « Quentin était avec Arthur, un des garçons les plus âgés de la confrérie de la Piptarquie. Aussi grands l'un que l'autre, il voulait mener ses amis à la baguette, amis ils préféraient tous écouter Arthur. Comme tous les jeunes sorcier, il avait les cheveux d'un noir profond. Il les coiffait en brosse avec une tonne de gel pour les faire tenir. L'apparition de cette mèche blanche le contrariait énormément. Il était né avec un sens de plus que les autres, la râlerie. Il n'arrêtait jamais de se plaindre, de dire que ça n'allait pas, qu'il ne ferait pas ça, qu'il n'irait pas là. Il râlait toujours et encore, mais il faisait pourtant tout le contraire de ce qu'il disait. Au fond c'était un gentil sorcier serviable. »

     

    La confrérie de la piptarquie - Babelio

    « Dans ma boite il y a... #244Top Ten Tuesday # 195 »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    10
    Kim
    Mardi 22 Décembre 2020 à 09:00

    ça a l'air mignon, mais pas fan des fins ouvertes j'avoue !

      • Mardi 22 Décembre 2020 à 11:41

        C'est mignon, aventureux après, à toi de voir :)

    9
    Lundi 21 Décembre 2020 à 22:06
    J'apprécie généralement les fins ouvertes ^^
    Cela dit, je crains que ce roman soit trop jeunesse à mon goût. A voir.
      • Mardi 22 Décembre 2020 à 11:40

        Tu sais, personnellement je n'ai plus 10 ans depuis bien longtemps xD

        Tu me diras si tu le lis :)

    8
    Vampilou
    Lundi 21 Décembre 2020 à 21:27
    Il a l'air super chou ce roman et j'aime beaucoup les fins ouvertes personnellement !
      • Mardi 22 Décembre 2020 à 11:39

        Dans ce cas il devrait te plaire :)

    7
    Lundi 21 Décembre 2020 à 12:35
    Ça a l'air tout mignon ❤️
    6
    Lundi 21 Décembre 2020 à 10:50

    Oh ca m'a l'air sympa comme tout !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :