• La Couronne aux larmes de sang, tome 2 : Le dernier des Tudors (Jérôme Felin)

     Résumé 

     
    « 2005 – Étienne Flandres s’est refait à Rouen un anonymat. Il y éduque Marcange, l’enfant qu’il a sauvé des griffes du vampire à Valognes, et il a adopté Léo, jeune homme alors sans famille. Une nuit, son voisin d’en face est retrouvé mort, la poitrine lacérée. Des vampires d’un genre nouveau, créatures à qui on a donné du sang post-mortem, assiègent et asservissent la ville. Ils combattent François d’Alençon, dernier fils de Henri II et Catherine de Médicis, maître vampire, et ses légions d’anges noirs. Un commissaire et un inspecteur sont chargés des enquêtes, mais ne croient pas d’abord au surnaturel. Une supérieure venue de Paris leur ouvrira les yeux. Les civils sont les victimes de cette lutte « fratricide ». Mais au nom de quoi ? »      

     Ma chronique 

     

    Je remercie Jennifer et la maison d'éditions Evidence pour cette suite !
     
     
    Ô My GOD ! Je n'avais pas du tout vu venir cette fin pareille ! J'ai été complètement happé par ce second tome, bien plus que le premier qui était vraiment bon en plus. La couverture va parfaitement bien avec l'histoire, je dirais même l'Histoire dans l'histoire, car ce second tome est plus "historique" que le premier pour tout un tas de raisons. L'histoire débute en 1582, alors que la reine semble être souffrante. Dès ce premier chapitre nous ne pouvons que sentir que les événements du passé vont nous apporter de nombreux détails et j'en raffole ! Nous retrouvons Étienne et ses deux "fils" Marcange et Léo à Rouen en 2005, presque dix ans après les drames de Valognes, ceux-là même où une partie de la ville a été assiégée par des vampires et des créatures en tout genre. Il fallait sauver sa peau et ils ont réussi avec beaucoup de mal. Ces fameuses nuits où Marcange est devenu le fils d’Étienne par obligation et par choix de notre héros. Eux qui pensaient être un minimum en sécurité comprennent que quelque chose de grave se passe. Le ciel s'assombrit, l'air est plus frais et les cadavres commencent à s'accumuler. Surtout lorsque l'un d'entre eux, enterré depuis des années est capable de sortir de son cercueil en argent, s'il vous plait. Les ennuis ne sont pas restés bien loin de notre famille recomposée !
     
     
    Et puis nous plongeons également durant plusieurs chapitres en 1914, en pleine guerre mondiale, alors qu'un Robert se sait perdu et sera sauvé par une ombre, une créature du diable, un vampire. Le livre est décomposé en plusieurs chapitres qui nous ramènent à une époque ou une autre, suivant les personnages qui ne semblent pas avoir de lien, jusqu'à ce que le passé le plus éloigné nous démontre que tout est lié. Les histoires de famille remontent à loin, les vengeances, les trahisons, les esprits s'échauffent, les rancœurs sont tenaces et l'envie de réduire à néant ses ennemis ne s'oublient pas dans la tombe, bien au contraire. Des siècles à ruminer, à assouvir une vengeance, à préparer son apparition, à préparer son grand sommeil, sa descendance... Ce fameux dernier des Tudors va avoir de quoi faire. Mais qui est-il vraiment ? Un monstre ? Un humain ? Un vampire ? Ou tout autre chose ? Est-ce une créature du diable, ou au contraire un ange ? Là n'est pas la plus grande question, car tous ont pris quelques années, changés de vie et par-dessus tout, ces années ont démontré les liens affectifs entre Étienne et ses enfants et la communication qui est importante : les secrets sont dévoilés entre eux, pas avec le lecteur de suite et lorsque les révélations tombent, c'est la bouche bée que les pages défilent encore plus vite.
     
     
    En parlant des personnages, nous en découvrons et en revoyons des anciens. En plus des trois que je n'ai cessé de parler au-dessus, nous avons Robert, John, François d’Alençon Anjou, Catherine de Médicis, Tenenbaum,  Guibal,  Virginia Woolf,  les anges noirs, les vampires, les autres créatures... L'auteur nous a crée un monde surnaturel qui s'empare de notre vision du monde rapidement et sans que nous puissions y faire quelque chose. Les personnages humains subissent et tentent de survivre dans un monde qui n'est plus adapté à l'humanité. Flics, médecin et autres vont avoir de quoi faire. Les recherches s'éparpillent, des pièces d'un puzzle géant qui arrivent de toutes part pour enfin se mettre en pleine lumière. Quant aux créatures de l'ombre, elles sont nombreuses et ont toutes une définition particulière bien différente de ce que nous avons déjà vu (et croyez-moi, j'en ai déjà lu un paquet sur les vampires en tout genre) Cette duologie est bourrée d'Histoire avec un grand H. Au temps des reines, les échanges de missives se faisaient sournoisement. Ce second tome est a double écriture, celle des missives des temps anciens où les mots étaient quelque peu différents, la manière de s'exprimer également et celle du XXème siècle qui est plus légère en un sens, parce que c'est celle que nous connaissons le mieux.
     
     
    Des révélations nombreuses, des "heureusement que je suis assise" aussi. C'est LE tome qui s'amuse avec nos nerfs et qui nous embarque sans savoir où nous allons. Une chose est sure, nous allons à un point précis qui va nous faire affronter l'ombre à une lumière particulière. Les secrets sont bien cachés, les personnages que nous avons appris à connaitre et que nous apprenons à connaitre vont nous en mettre plein la vue et faire palpiter le cœur tout comme ronger les ongles un peu plus à chaque page. Le fait d'alterner les époques nous fait nous poser des questions sur chacun d'entre eux, sur la manière dont ils évoluent et surtout sur les hypothétiques liens qui nous sautent aux yeux à un moment donnés. Il est certain que nous ne pouvons nous demander comment tout cela va se terminer et surtout qui va rester en vie et comment !
     
     
    En conclusion, un second tome que j'ai adoré ! Des personnages qui sont à la fois attachants et détestables, des secrets bien camouflés, de nombreuses révélations, des scènes de combats entre créatures et avec ou contre les humains capable de nous montrer notre faiblesse. Le fantastique est habilement mêlé à la réalité et l'histoire. Un véritable travail de fourmi ! Il existe bien plus que ce que nous aimerions croire, qui sait s'il n'y a pas un immortel qui se cache parmi nous sans le savoir ?
     

     

     Extrait choisi :   

     

     « Des factions opposées de créatures surnaturelles semblaient se livrer une guerre sans merci. Au nom de quoi ? Les hommes n’étaient que des victimes collatérales et, pour cela, on leur prêtait encore moins d’attention, des quantités négligeables de chair et de sang laissées sur le bord du chemin… À cinquante mètres d’eux, au troisième étage de l’hôpital, on avait regroupé les victimes de la foire, soignées dans une fébrilité qui ne retombait jamais. Chirurgiens, médecins, infirmières, aides-soignants, psychologues… tous travaillaient d’arrache-pied pour tenter de faire oublier au moins une part des événements et d’effacer plus tard à la surface de la chair un maximum de cicatrices… Tenenbaum, Guibal et Duchemin y faisaient des incursions fréquentes, glanaient çà et là quelques témoignages qui concordaient tous : on y parlait d’ombres qui se matérialisaient et saccageaient les installations, des ombres qui prenaient visage humain et se penchaient vers les victimes en ouvrant une mâchoire de loup ou de fauve… »

     

    Day's Reading # 228

     

     

    « Actus #34 - Parution Editions du Chat NoirWendigo (Gwenn-Aël) »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    6
    lheuredelire
    Mardi 21 Décembre 2021 à 22:27

    Ravie que tu aies aimé ce second tome !

    5
    Vampilou
    Mardi 21 Décembre 2021 à 19:45
    Pas forcément mon style habituellement, mais tu me tentes bien !
    4
    Lundi 20 Décembre 2021 à 18:26

    Mais tu me donnes sacrément envie alors que c'est pas ce que je lis normalement powlalalaa !!!!

      • Mardi 21 Décembre 2021 à 15:37

        N'hésite surtout pas alors, j'en ai eu plein la vue !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :