• La dame de Knox, tome 3 : L'insoumission (Sonia Alain)

     Résumé 

     

    « En 1349, la guerre qui perdure entre la France et l'Angleterre ne cesse de faire des victimes dans les deux camps. Forcée de fuir vers des contrées lointaines, Anne de Knox se verra obligée de faire face à une culture opposée à la sienne. Comment affronter la dure réalité des harems que veut lui imposer son époux, mais surtout, comment protéger ses enfants dans cet environnement hostile ? Hélas, quand celui qu'elle aime prend le rôle de cheikh auprès d'un sultan, il devient un tout autre homme. Quelqu'un qui lui est totalement étranger. Pendant ce temps, en France, le passé trouble de Joffrey de Knox refait surface, fragilisant le lien qui l'unit à Anne. La jeune femme devra regagner la cour du roi afin de se battre pour préserver ce qui lui appartient de droit. Jusqu'où sera-t-elle prête à aller par dévotion pour Joffrey ? L'amour à lui seul sera-t-il suffisant pour contrer la haine que leur voue Rémi, le demi-frère bâtard de Joffrey, ainsi que la soif de vengeance de Ghalib et du roi d'Angleterre ? »   
     

     Ma chronique 

     
    Je viens de terminer cette trilogie, cela faisait un moment que j'avais le tome 3 dans ma bibliothèque attendant que je m'en occupe. J'ai souvent ce soucis de ne pas "finir" une série ou trilogie pour une bonne raison : je n'ai pas envie de les quitter, car une fois la dernière page tournée, il n'y a plus rien que les souvenirs. Cette année j'ai décidé d'avancer et de devenir grande, donc je suis retournée en 1349 auprès de Anne de Knox, une femme redoutable qui fera tout ce qu'elle peut pour récupérer ce qui lui revient de droit, tout en protégeant son mari et ses enfants.
     
     
    Anne et Joffrey ont dû fuir la France suite aux nombreux événements précédents. La haute trahison prononcé sur son mari Joffrey de Knox a été comme qui dirait annulé, mais le danger est toujours aussi présent. Entre le roi d'Angleterre et celui de France, Joffrey est pris entre quatre yeux, sans compter son demi-frère qui veut le voir mort et tous ses ennemis potentiels cachés dans l'ombre. Il faut dire que Joffrey est un guerrier qui a su s'entourer des meilleurs, mais également se faire de très nombreux ennemis au vu de son importance envers l'une des deux couronnes. Tous deux, ainsi que leurs enfants et leurs familles les suivent dans un nouveau périple, celui d'aller dans un pays où il est connu comme le grand cheikh Chahine, un homme basé sous les ordres du Sultan, ayant lui-même un harem. Pour ceux qui ont déjà lu les deux premiers tomes, l'évolution de Anne est flagrante et son entêtement est plus fort qu'à ses débuts. Elle aime Joffrey et le partager avec un harem ? Quelle femme de si bonne famille le voudrait ? D'ailleurs, quelle femme voudrait prendre du plaisir avec son homme à cette époque, même si elle a également changé quelques peu ses attentes de ce côté.
     
     
    La France et l'Angleterre se font la guerre depuis longtemps, des traitres sont parmi les rangs, certains sont capables de produire des pièces et des faux pour voir des gens qui n'ont rien fait se faire pendre jusqu'à ce que mort s'ensuive. Il suffit de peu pour descendre de sa vie, un parent qui est jaloux, un voisin qui veut un terrain plus grand, un homme ou une femme qui ne désire que d'avoir plus de pouvoir, car plus de puissance signifie être dans les petits papiers du roi. La famille de Knox va avoir fort à faire entre la fuite de la France, jusqu'à son retour et tout ce qui suit après. Les trahisons ne vont pas s'arrêter à juste des mots, ou des coups fourrés pour les mettre de côté, non, ceux qui leur en veulent par jalousie vont aller plus loin que de simples mots : s'il faut les tuer, les mettre en miettes, détruire tout ce qui pourrait rester de la famille de Knox, ils le feront.
     
     
    Anne a énormément évolué depuis le premier tome et il valait mieux pour elle afin de réussir à naviguer entre les intrigues de la cour pour obtenir ce qu'elle désire et survivre à un mariage non voulu au départ, elle a réussi à s'endurcir et à devenir plus femme en même temps. C'est une mère, une femme, une amante qui ne se laisse pas abattre. Bien entendu par moment elle baisse les bras ne sachant plus comment faire pour tirer sa famille vers le haut, mais son frère et sa mère sont toujours là pour l'aider. Ils sont unis et feront front face au destin de leur famille. Je suis admirative de cette femme qui a vécu tellement de drames et de désespoir, mais qui voit le bon côté à chaque fois, même si c'est dur. Avec Joffrey, ils font un couple soudé, enfin tant que les ennuis sont derrière eux : le harem ! Nous en apprenons énormément sur son mari qui a une face cachée, je ne m'attendais pas à ça et encore moins à certaines scènes qui le montrent sous un autre aspect.
     
     
    Très peu de temps mort entre les diverses scènes, les intrigues de la cour sont à un niveau qui fait froid dans le dos, comment un homme peut aller aussi loin ? De la patience qui est mise à rude épreuve pour tous les personnages. Je pense à Ghalib qui a pris son temps pour se venger à sa façon. Le temps est un ennemi pour les De Knox qui doivent déjà se souder entre eux avant de pouvoir combattre contre le monde entier, ou presque. Joffrey n'a pas que des amis, mais le peu qui se compte sur les doigts d'une main sont capables de se dresser contre ceux qui leurs veulent du mal. Rebondissements et actions, intrigues et complots, le livre regorge de mouvements. Les émotions sont exacerbées, la peur est souvent présente, l'espoir aussi apporte la lumière. Il suffit de peu pour que l'éclat dans leurs yeux s'allume ou s'éteigne. Anne et Joffrey vont devoir passer outre leurs disputes pour se souder, tenter de se comprendre. La jeune femme ne connait pas ce passé sombre et dépravé de son mari qui la rebute. Son éducation lui interdit de penser autrement que pieuse, mais grâce à Amina, elle va se découvrir.
     
     
    C'est une tout autre version des De Knox que nous suivons, avec plus de rage, de combats, d'envie de vivre longtemps ensemble. Joffrey nous montre divers visages, celui de l'amant, du cheikh, du mari, du père, du guerrier, un seigneur de guerre, un marquis, un homme désespéré. La honte, la culpabilité, la froideur, la haine, la colère, la tendresse, l'amour, l'amitié, Joffrey est un homme à multiples facettes et la façon dont il réagit est celle d'un homme fier avec un peu trop d'ego. Ils sont complémentaires tous deux, et aussi butés, sans oublier qu'ils savent envoyer de sacrées piques. Le voyage qu'ils font n'est pas serein, mais il va les renforcer et les présenter tels un lion et une lionne. Sortir les griffes du chaton ? Non, c'est terminé, elle est devenue une véritable prédatrice prête à tout pour mettre sa patte acharnée dans un gant de velours. Il faut savoir appâter un roi avec de la douceur et une pointe de vinaigre pour le ferrer comme il faut. Le jeu est dans les deux sens et marcher sur des œufs devient fatiguant et dangereux. Dans tous les cas il faut autant de courage que d'audace pour agir.
     
     
    En conclusion, un troisième et dernier tome qui clôture cette trilogie de manière magistrale. Les personnages évoluent en fonction des intrigues qui leur tournent autour et de leur caractère vif. La plume est belle, entraînante. J'ai adoré suivre les aventures de la dame de Knox, une femme de caractère qui ne se laisse pas marcher sur les pieds et d'un guerrier dur qui apprend à s'ouvrir. Une époque où la femme n'est qu'un objet décoratif pour bon nombre de personnes, ici l'auteur a su faire la part des choses en jouant sur les intrigues et la prise de pouvoir en sous-marin. Une trilogie que je recommande vivement !

     

     Extrait choisi : 

      
     

    « — ... Lui et les enfants sont mon unique raison de vivre ! C'est pourquoi je n'hésiterai pas à détruire quiconque cherchera à leur nuire, enchaîna-t-elle d'un ton farouche.
    Surpris, Jean la scruta avec attention. Ce qu'il lut dans son regard lui fit prendre conscience qu'elle avait changé. Anne n'était plus la petite fille espiègle et insouciante qui se plaisait à le faire tourner en bourrique. Devant lui se tenait une femme à part entière, animée par un feu impératif, avec l'âme d'une guerrière et la ténacité d'une louve. Réprimant un sourire désabusé, il caressa sa joue avec affection.
    — D'accord ! Je consens à t'apporter mon soutien, concéda-t-il. Débrouille-toi pour que je ne le regrette pas ! termina-t-il en enserrant son visage entre ses mains calleuses.
    Face à son expression douloureuse, Anne saisit à quel point il lui en coûtait d'agir de cette façon. Lui, plus que n'importe quelle autre personne savait comment il était éprouvant de voir les siens s'éteindre sous ses yeux.
    »

     

     

    « Mercredi ciné #98, "Dexter", la série, saison 4Devotio (Anne-Sophie Magnosi) »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    6
    Vendredi 30 Juillet à 18:52

    OH OH OH !!!! Je ne connaissais pas du tout et tu connais mon attrait pour l'historique du coup je suis très fortement intéressée par cette trilogie !!! Je note !!!

      • Samedi 31 Juillet à 13:31

        Tu as adorer la lumière de Sonia ! Bonnes lectures :)

    5
    Kim
    Vendredi 30 Juillet à 14:02

    Je note! :)

    4
    Vampilou
    Jeudi 29 Juillet à 18:58

    Eh bien, difficile de résister à un avis aussi enthousiaste, une trilogie qu'il me faut du coup !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :