• La main immaculée (Anne Bardelli)

     

    La main immaculée (Anne Bardelli)

    Jeu obscur, Episode 1 (Mell de Pouhindeu)

     Auteur : Anne Bardelli

    230 pages numérique

    Thème : Bit lit

      *******

    Résumé :

    « Marie Costello, journaliste, est plongée au cœur d’une enquête nauséabonde.
    Deux gosses gothiques ont été violemment agressés à la sortie d’une soirée.
    Afin de découvrir l’identité des coupables, elle tente d’infiltrer le milieu de la nuit, un monde qu’elle connait peu et dont elle ignore les codes.
    Au coeur du Black Pearl, boite branchée dont l’énigmatique patron ne la quitte pas des yeux, elle va découvrir que cette affaire est beaucoup plus sordide que ce qu’elle imaginait…
    »  

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    La main immaculée (Anne Bardelli)

    Je remercie les Éditions du Petit Caveau pour l'envoi de ce livre numérique en Service Presse et plus particulièrement Ambre Dubois pour sa gentillesse.

     

    Ce que je peux déjà dire, c'est que j'aime beaucoup la couverture et je ne connaissais pas Erica Petit, l'illustratrice, maintenant je compte bien regarder son travail de plus près. A part la couleur des capuches, je dirais que tout concorde à merveille avec le récit.

     

    Mais débutons par le commencement, ce qui est plus logique. Marie Costello est une jeune femme de 25 ans, dynamique, passionnée par son travail de journaliste, même si le journal pour lequel elle travaille n'est pas le meilleur. Lorsque de jeunes hommes sont attaqués et que l'un d'eux arrive à la morgue, c'est tout naturellement que son cher patron – ironie bien entendu - lui confie la mission de se transformer en gothique pour approcher ceux qui semblent être en danger. L'infiltration se passe en douceur, elle arrive même à se lier à une personne très gentille, mais malheureusement Marie ne la reverra plus jamais vivante. Le point de départ se trouve être cette mystérieuse boite de nuit où tous les jeunes qui aiment se démarquer vont : le Black Pearl. (Petit clin d'oeil à Pirates des Caraïbes ? ) Une soirée particulière, elle sauve un homme apparemment en mauvaise posture, ayant pris des photos avant. A partir de là, tout s’accélère et c'est la dégringolade extrême pour la vie de notre jeune journaliste. Son chat va malheureusement se faire poinçonner à la porte de son appartement, qui lui sera mis à sac et ce n'est que le début du désastre.

     

    J'ai adoré le dévorer ce livre, il n'y a pas d'autres mots vu qu'il ne m'a fait qu'une demie journée. Beaucoup d'actions, de rebondissements, quelques surprises qui se voient très rapidement – désolée, je suis quelqu'un qui imagine toutes sortes de choses dès que je commence à lire et forcément je tombe souvent dessus, mais cela n'empêche que j'adore me dire "Je le savais... rire sadique" heureusement je suis souvent seule à ce moment, histoire d'éviter des regards étranges. Sans compter que j'ai adoré les personnages, les bons, les moins bons, les méchants, les dépravés et j'en passe encore. De plus, il y a une très bonne morale à cette histoire concernant les différences de chacun : l'acceptation de l'autre quelque soit son âge, son sexe, sa couleur de peau, ses croyances, son style de vie... D'habitude, ce petit pavé aurait dû être au final, et bien non, je voulais déjà m'expliquer sur le beau cœur tout rouge juste au-dessus.

     

    Concernant les personnages, Marie a un sacré caractère et courage, et il lui en faudra. De plus elle a un humour particulier à toute épreuve et même lorsqu'elle dans les ennuis jusqu'au cou, qu'elle a la peur de sa vie, elle ne pourra pas faire autrement que lancer des piques et des vannes pour tenter de se montrer plus forte qu'elle n'est en réalité. Sa rencontre avec Alexis de La Tour, particule s'il vous plait, va être chaude comme la braise dans tous les sens du terme. D'un sauvetage en passant par la case grange, pour terminer dans une forêt – et j'en passe beaucoup – tous les deux vont être malmenés, surtout la jeune femme. Le passé d'Alex est peu dévoilé, mais grâce à Norbert, elle et nous en sauront un peu plus sur ce qui est sa vie. Norbert, cet homme est vraiment plein de ressource et un ami fidèle sur qui les deux protagonistes vont pouvoir s'appuyer. Mais il y aura aussi Erik et Laura, deux autres amis qui seront tout aussi importants. D'ailleurs, j'ai beaucoup aimé les joutes verbales, rapides certes, mais très piquantes entre Laura et Marie. Elles ont toutes les deux un espace vital qu'il vaut mieux ne pas approcher de trop près.

     

    Ah les méchants et il y en a, sont tout simplement bêtes comme leur pieds, sadiques pour d'autres, monstrueux au niveau de leurs pensées mais encore plus dans leurs actes. Des taupes sont partout et tous pensent que ce qu'ils font sont de bon droit... Il est vrai que tuer son voisin parce qu'il porte des jupes serait tout à fait correct – ce n'est qu'un exemple qui ne se trouve pas dans le livre bien entendu pour souligner leur façon de penser. De leur point de vue, les démons sont partout, les gothiques ne sont que d’infâmes suppôts de Satan et il faut les éradiquer... J'ai adoré le passage où l'un d'entre eux s'amuse à faire creuser une tombe et qu'une fois que l'un de ces fameux "gothiques" rapplique, il le voit sous son vrai jour, ce qui est bien pire qu'un suppôt de Satan, mais je n'en dirais pas plus. Juste un mot sur Julie, la meilleure amie de Marie, elle devrait avoir un oscar pour sa prestation auprès de la journaliste, sincèrement, j'ai adoré mais par contre, j'ai détesté entendre le bruit de ses talons hauts dans la cave. (Oui, j'avais carrément le son et lumière en lisant :p) Tout cela pour dire que les descriptions sont très bien faites, j'ai vraiment cru me voir dans ce bâtiment et assister à tout cela.

     

    Le fait que les ennemis soient infiltrés partout, que la police n'arrive pas à mettre la main sur tout ce petit monde, que les journalistes en prennent pour leur grade, qu'il n'y a pas que des "vieux" dans le coup... Le fait que l'héroïne ne soit pas une wonder woman, mais ne s'en tire pas à si bon compte, qu'elle subisse et que malgré tout elle veuille aider pour se venger de ce qui lui a été fait. Le fait que Marie se montre sceptique, mais que la façon dont Alexis l'entraine dans son monde ne peut que la convaincre de ce qu'il est vraiment... C'est tout un mélange que j'ai beaucoup aimé, même si la relation charnelle entre les deux arrive vite et surtout les sentiments qui en découlent, mais ce n'est qu'un détail – car de plus l'auteur ne nous met pas des scènes crues comme on peut voir partout et cela fait vraiment du bien !

     

    En bref, une histoire qui est bien développée et aboutie surtout, beaucoup d'actions, de rebondissements, de problèmes à résoudre, jusqu'au bout, une fin qui me met les nerfs parce que j'espère qu'il y aura une suite un jour. Des combats sanglants par moments, des préparatifs mouvementés, des trahisons, de nouvelles amitiés, une petite romance qui passe en douceur dans ce monde de brute sans que se soit ce qui prime sur le livre. Une lecture qui se fait très facilement, il suffit de relire le début de mon avis pour s'en souvenir. Bien entendu, je n'ai pas parlé de tout, il reste beaucoup de surprises à découvrir par vous même!

     

    Juste un extrait qui en dit long sur l'histoire :

     

    "« Une secte intégriste fait le ménage
    D’après une source proche de notre collaboratrice Marie Costello, une secte catholique intégriste serait derrière les derniers événements touchant la communauté gothique de Paris. Nous vous rappelons que trois personnes ont déjà été tuées : un homme non encore identifié, Hugo Castel et Audrey Lacroix. Par ailleurs, le corps de Maya Isabella qui tenait une boutique ésotérique et un cabinet de voyance dans le quartier de la Goutte d’Or a été retrouvé à son domicile hier soir. Après avoir été sauvagement frappée, elle a été égorgée et son corps suspendu par les pieds. Aucun lien n’est encore établi par la police dans ces différentes affaires si ce n’est la sauvagerie des actes et les mises en scène macabres, mais tout porte à croire que ces agressions sont le fruit d’un même groupe de déséquilibrés se donnant pour mission de « chasser les ténèbres » ! Nous sommes sans nouvelles de notre journaliste depuis plus de 24 heures, son appartement a été saccagé et elle a reçu des menaces sans ambiguïté. Nous espérons recevoir des informations rassurantes de sa part très prochainement. »
    Une photo de moi était insérée en marge de l’article, avec mon nom en légende. Je détestai cette photo, sortie de l’organigramme du service. J’y avais un sourire forcé et une queue de cheval tirait mes cheveux en arrière afin que mon visage soit dégagé. Demande expresse du photographe. J’avais l’air d’une parfaite idiote, je n’avais jamais été très photogénique... Je baissai le journal et regardai Alexis.
    ― Ils ont encore tué…"

     

    Logo Livraddict

    babelioDéfis sur Fb

     

    « Le Royaume de Messidor, livre 1 : derrière le livre (Eunice DM)Dérapages (Danielle Thiéry) »

  • Commentaires

    2
    Dimanche 21 Juin 2015 à 22:00

    Oh oui, j'ai beaucoup aimé <3

    Merci à vous et à bientôt

    1
    Anne
    Dimanche 21 Juin 2015 à 12:01

    Bonjour, et un grand merci pour cette chronique. Je suis ravie que "la main" vous ait plu ! A bientôt. Anne Bardelli

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :