• La mort pour... tome 1 : La mort pour compagne (M.K. Wauthoz)

     

    La mort pour compagne ()

     

    Auteur : M.K. Wauthoz      

    170 pages numérique

    Thème : Horreur

      *******

    Fait partie de la trilogie

    La mort pour...

    de M.K. Wauthoz

    4ème de couverture :

    « J’étais à mille lieues d’imaginer le lourd passé de ma famille et comptais bien effectuer ma dernière année de lycée tranquillement en compagnie de June, mon amie de toujours. Ma relation avec Marc se détériorait peu à peu et je me pris à ressentir une attirance particulière pour elle, mais gérer ces nouvelles émotions s’avéra déroutant. C’est à deux jours de la rentrée que tout bascula. J’entendis une voix étrange disserter sur la mort, et découvris avec horreur une image de moi qui me terrifia. Je me vis morte. Les événements s’enchaînèrent rapidement, semant même le trouble dans mon école, devenant toujours plus funèbres et lorsqu’enfin j’ouvris les yeux, il était trop tard. La réalité m’apparut alors bien plus macabre que tout ce que j’avais imaginé.
    Je vous livre ici la fin brutale de mon enfance mais aurez-vous le courage d’écouter mon histoire jusqu’au bout ?
    »  

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    La mort pour... tome 1 : La mort pour compagne (M.K. Wauthoz)

    Je remercie l'auteur M.K. Wauthoz pour m'avoir fait parvenir son livre, et je m'excuse encore d'avoir raté le coche sur la date prévue de lecture.

     

    Caroline, 17 ans, va encore au lycée. Alors qu'elle rentre de ses vacances, sa vie va prendre un nouveau chemin. Quittant sa meilleure amie June pour retourner chez son père, elle va d'abord entendre des voix, puis au final va une vision d'elle-même décharnée. Le miroir va lui refléter une femme sans peau, sans chair ou presque, bref que du bonheur. Que se passe-t-il pour que du jour au lendemain sa vie bascule dans la folie la plus totale ?

     

    « Lorsque je repris mes esprits, je tournai la tête pour fixer mon objectif, la porte avec la croix rouge. C’est là que je remarquai que tous les vieux s’étaient tournés vers moi et me fixaient immobiles dans le couloir. Devant et derrière moi, le couloir était à présent rempli d’individus et ils avançaient doucement.
    Jamais je n’avais connu un tel sentiment d’oppression et la peur montait encore en moi. J’aurais voulu cette fois que ma colère se déchaîne, mais elle resta latente, à peine un murmure et quoi qu’il arrive inutilisable. J’étais à leur merci, désarmée, et ils continuaient d’avancer.
    Soudain, alors qu’ils étaient presque sur moi et que mes cris ne les repoussaient en rien, j’entendis le grincement d’une porte et j’aperçus, au-dessus de tous ces vieux courbés, June qui s’avançait dans le couloir.
    — Ah, June, que je suis contente de te voir ! criai-je. Aide-moi, je t’en supplie ! »

     

    Au niveau de l'histoire, j'ai été épatée par la façon dont l'auteur raconte ce qui se passe. Les événements s'enchainent, des trous noirs persistent, des journées entières disparaissent. Et puis des sentiments qui sont forts, trop forts pour nos personnages. Tremblement de terre, attaque sanguinaire, disparition de souvenirs, apparition d'autres qui n'ont rien à voir, je dois dire que je me suis demandée où cela allait nous amener.

     

    Dans la première partie, je n'ai pas apprécié Caroline. Elle avait plutôt des réactions de gamine qui m'ont mise sur les nerfs. Je pense au fait qu'elle embrasse une fille et se dit lesbienne pour le coup et ne plus vouloir de garçon. Personnellement, je me poserais des questions avant d'être définitive sur ce point. En arrivant à un peu plus de la moitié du livre, je me suis rendue compte d'une chose : est-ce qu'elle était vraiment ainsi ? Je ne pourrais pas dire le pourquoi je me suis posée cette question, car cela serait révéler une des surprises.

     

    « Le sentiment d’oppression s’intensifia encore dans ma poitrine.
    Un nouveau flash.
    Cette fois, j’étais toujours au même endroit, mais je reçus un coup douloureux en plein cœur.
    — Qu’es-tu venue faire ici ? me demanda June.
    Je mis un certain temps à répondre, le temps pour mon corps d’encaisser le choc.
    — Je ne sais pas. (Je soufflais durement.) »

     

    J'ai adoré le côté horrifique de la seconde partie, plus courte que la première, mais plus réelle je dirais. Le récit est très bien décrit. L'angoisse, la frayeur est prenante. Un personnage va faire son apparition physique et sincèrement il a un sale caractère. Ce protagoniste est vil, sournois et ne pense qu'à sa propre sécurité. En continuant dans les personnages, j'ai bien aimé le rôle de June que nous voyons du début à la fin. C'est une véritable amie, enfin jusqu'à un certain point. L'horreur va se rapprocher un peu trop d'elle et difficile de savoir comment réagir dans ces cas-là. Le père de Caroline m'a semblé dépressif. Sauf que plus nous avançons dans l'intrigue et plus je l'ai vu comme un scientifique fou. Il m'a beaucoup amusé et ce qui arrive dans son laboratoire n'est que le résultat de ses gestes.

     

    « Et c’est comme ça, alors que tout s’était effondré autour de moi en moins d’une semaine, ne sachant pas s’il s’agissait d’un rêve… ou pas… que j’étais en train de perdre la mémoire et toutes mes facultés, que mon corps me faisait mal à chaque mouvement, à chaque respiration et même à chaque battement de cœur, que je découvris enfin la vérité : j’étais devenue... »

     

    J'ai passé un bon moment de lecture, à être totalement perdu dans le temps et l'espace. Nous entrons dans la folie d'un esprit humain, enfin de plusieurs et découvrons que la mort n'est pas vraiment définitive. L'auteur a beaucoup d'imagination et un bon grain de folie. Les événements s’enchaînent à un rythme soutenu et au final j'ai apprécié Caroline, parce qu'elle n'a rien demandé et se retrouve sur la sellette. J'ai adoré la surprise que nous offre l'auteur ce qui nous fait réfléchir d'un coup et revoir tout ce qui passé avant de lire ça ! J'avoue que j'ai hâte de savoir ce qui va se passer pour elle dorénavant.

     

    Juste un petit point : il faut penser que ce n'est pas de la lecture pour tout âge par contre.

     

    « Mes pires cauchemars étaient devenus réalité, mais cette fois, je ne me réveillerais pas pour y mettre fin. »

     

    Logo Livraddict

    babelioDéfis sur Fb

     http://2.bp.blogspot.com/-mvhno11ISwg/VnA8BII8tUI/AAAAAAAAAqo/Fvq24wkEb5U/s1600/Banni%25C3%25A8re%2B2.png

    « Le Lombard EditionsDéfi du mois de février 2016 »

  • Commentaires

    10
    Mercredi 3 Février 2016 à 14:20

    Pouaaa aujourd'hui je visite trois blog avec trois livres qui me plaisent vraiment et qui on l'air super! et en plus de petites maison d'éditions! franchement c'est super et ça donne envie de les découvrir.

    9
    Mercredi 3 Février 2016 à 08:04

    Le thème est original ainsi que la couverture. C'est le genre de roman qui pourrait le plaire, je note.

      • Mercredi 3 Février 2016 à 14:41

        Surtout que je n'ai pas pu tout raconter ^^

    8
    Mardi 2 Février 2016 à 18:10

    Belle chronique mais je sais pas pourquoi, j'ai toujours du mal à lire un livre dont l'héroïne a le même prénom que moi x) 

      • Mercredi 3 Février 2016 à 14:42

        Merci pour l'avis :) Je comprends, j'ai le même soucis lorsqu'il s'agit de Corentin (mon fils s'appelle ainsi). Par contre oui, évite d'imaginer que ce qu'il lui arrive t’arrive xD

    7
    Mardi 2 Février 2016 à 17:15

    Bonjour,

     
    Merci beaucoup.
    Cela valait la peine d'attendre, car malgré les quelques chroniques déjà reçues sur ce livre, vous avez trouvé un des points auxquels j'accordais beaucoup d'attention lors de l'écriture : le voyage dans un esprit humain et donc, anarchique. Ce n'était pas évident de faire ressentir cela et que l'histoire reste cohérente. Beaucoup y ont vu un livre de suspens et d'horreur sans nécessairement en saisir cette dimension.

     

      • Mercredi 3 Février 2016 à 14:42

        Merci à vous et oui l'esprit humain est complexe et sans entraves :)

    6
    Vampilou
    Mardi 2 Février 2016 à 17:06
    Mmm, très intrigant tout ça, j'avoue que tu m'as vraiment rendu curieuse de découvrir ce roman !
      • Mercredi 3 Février 2016 à 14:44

        C'est surtout que je ne pouvais pas raconter tout ce qu'il s'y passe, mdr :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :