• La perfidie d'un ange (Evelyne Sants)

     

    Disponible sur Amazon

    Ash et Vanille, tome 1 : les guerriers du lézard (Sosthène Desanges)


    Auteur :

    242 pages papier

    Thème : Thriller

      *******

    Résumé :

    « Sarah est une jeune fille dotée d’une intelligence hors norme. Elle a la chance d’être entourée par des parents amoureux et bienveillants, mais ce cadre idyllique ne lui convient pas forcément.
    Sarah se met en quête d’un destin exceptionnel, qu’elle choisira elle-même et qui sera à la hauteur de son intelligence, mais pour accomplir ce destin elle n’aura aucun état d’âme, aucun scrupule.
    Ses capacités intellectuelles lui serviront d’arme pour évincer tous ceux qui entraveront son chemin. Sa force mentale et sa froideur lui donneront le pouvoir de ne pas vaciller face à l’amour des autres.
    Existe-t-il quelqu’un d’assez puissant pour contrarier son narcissisme débridé ?
    Existe-t-il quelqu’un d’assez généreux pour lui pardonner l’impardonnable ? »  

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Sous l'emprise de l'héroïne (Cédric Castagné)

    17/20

     

    Par le biais du site simplement, j'ai eu l'occasion de découvrir un auteur, Evelyn Sants, ainsi que son livre qui a une très belle couverture. Après avoir discuté avec l'auteur de son livre, car le sujet est plutôt délicat pour une personne dans mon cas, avoir un enfant qui arrive dans l'adolescence. Mais je sais faire la part des choses et je dois dire que je serais passée à côté d'un très bon livre. Je remercie Evelyn Sants pour l'envoi de son livre qui va rejoindre ma bibliothèque.

     

    Sarah, 14 ans, est une adolescente qui est très douée, un QI exceptionnel. Fille unique, ses parents font tout ce qu'ils peuvent pour qu'elle soit à l'aise chez elle et à l'école. Son père est très souvent sur les routes pour gagner leurs vies, tandis que sa mère a arrêté son travail d'avocate pour s'en occuper pleinement. L'école est un problème pour Sarah, elle est montrée du doigt. On se moque d'elle. Le livre débute sur le père qui est appelé par la directrice de l'école car Sarah a maltraité une autre jeune fille. De plus elle s'isole, ne parlant à personne. Son cas la préoccupe. Plus ses parents vont chercher une solution, plus Sarah va échafauder un plan, machiavélique, pour faire en sorte que l'un comme l'autre ne puisse plus la "commander" et lui laisser vivre sa vie comme elle l'entend. Pour cela, elle est prête à tout, même à distiller des pensées de suicide dans la tête de sa mère qui est fragilisée.

     

    Un livre à ne pas mettre entre toutes les mains et pourtant je le conseille vivement. La couverture est belle, le titre indique déjà ce que nous risquons de trouver. Et ce n'est pas peu dire. Quant au regard du personnage sur la couverture, il est en parfaite adéquation avec le personnage de Sarah. Belle et mauvaise. Non, plutôt belle et sans conscience. Elle repousse tout ce qui se rapproche de près ou de loin à des sentiments. Tout est bon pour obtenir son bon vouloir.

     

    « Sarah était devenue indispensable, elle était très organisée et menait leurs vies d'une main de chef tout en maintenant ses études au plus haut niveau. Elle, si jeune et qui avait affronté de terribles épreuves...

    Le temps passait, mais il était devenu long. Le petit miracle que Sarah attendait tardait à venir, elle perdait espoir et se rendit à l'évidence, Alexandra ne surmonterait pas ce malheur. Sarah avait beaucoup de mal à l'admettre, mais sa tante ressemblait de plus en plus à Nicole sa mère. Qui aurait pu croire une chose pareille ? En même temps, les gènes étaient les mêmes, comment avait-elle pu être aussi naïve au point d'imaginer qu'Alexandra serait la mère idéale alors qu'elle avait été conçue par les mêmes géniteurs que la pauvre Nicole ? »

     

    Une histoire froide, écrite à la troisième personne comme si l'auteur ne voulait pas qu'on entre trop dans le récit. Troisième personne ou non, on ne peut pas rester sans émotions à la lecture. Partir d'une adolescente et la mettre en position de force, faire en sorte que c'est elle LE problème est un pari risqué. C'est futé et bien amené. L'auteur appuie énormément sur le mental de Sarah. Sa psychologie est décrite, décryptée avec minutie. Le moindre acte est pensé. Si elle appuie sur la bonne parole, le bon mot, le bon regard, tout est enclenché. Rien n'est laissé au hasard.  Travaillant avec des enfants, des adolescents, ils nous testent toujours. J'ai pu constater certains faits, bien entendu n'allant pas jusqu'au point où elle arrive à faire venir ceux qui l'entourent, mais ils sont manipulateurs jusqu'à un certain point. Sarah est brillante et son cerveau est fait pour être comme elle est.

     

    Elle a un côté sournois, machiavélique que l'on découvre très rapidement. Au départ, on se dit que ce n'est pas possible, mais plus l'histoire avance et plus on voit ce qu'elle veut. Réussir à amener sa propre mère au fond du gouffre en la rejetant est un premier pas. Plus elle grandit et plus les "choses" arrivent. Petit à petit, elle montre l'ampleur de ce dont elle est capable. Au début c'est juste des paroles, plus elle prend de l'âge et plus les mains sont en action. C'est une évolution constante dans le mal qui est très bien décrite.

     

    On peut se poser bon nombre de questions. Ses parents l'aiment plus que tout et font tout ce qu'ils peuvent pour elle. Sa tante est adorable, un modèle pour Sarah qui a une vie parfaite à ses yeux, avec un mari et une petite fille. L'école n'est pas forcément adaptée à son intelligence, mais pourquoi est-elle ainsi ? Trop d'amour l'étoufferait ? Je ne le vois pas ainsi, elle est née ainsi et tout ce que sa famille aurait pu faire ou ne pas faire ne l'aurait pas changé. Elle se sait meilleure que les autres et en joue. Comment aider une personne qui a un tel égo qu'elle écrase tout et tous pour être au sommet sans émotions ? Dépourvue de sentiments humains, elle s'apparente à un robot, un être qui calcule les probabilités de réussite sans chercher à savoir s'il y aura du mal de fait.

     

    J'ai adoré la suivre, voir jusqu'où elle est prête pour assouvir ses besoins. Il y a également le fait de ne pas la suivre sans cesse qui nous permet de souffler un peu et de nous attacher à des personnages comme son père. Sa vie est sur le fil du rasoir. Il ne se rend pas compte de comment il a pu créer un tel être. Va-t-il le découvrir ? C'est une question que je me suis posée. Bien entendu, nous avons la réponse et elle me satisfait. Tout comme la fin qui augure de meilleurs auspices pour certains personnages que nous avons pu côtoyer dans l'histoire. Par moment, je n'ai pu m'empêcher de me dire que si les parents ou une autre personne de son entourage aurait pu s'en rendre compte plus tôt, le malheur ne se serait pas autant abattu sur sa famille. Mais cela signifierait également que le personnage de Sarah aurait été trop succinct, trop léger et aurait montré beaucoup de défaillances. Ce qui n'aurait pas été logique au vu de ses capacités intellectuelles.

     

    « Je n'ai pas fait de mal, j'ai juste bataillé pour ma vie, pour ne pas me faire du mal à moi-même. J'ai juste voulu éloigner de moi la souffrance et la frustration. Je me suis en quelques sorte protégée.  »

     

    Un passage un peu longuet à un moment donné où Sarah montre son ampleur avec son oncle, mais rien de répréhensible. La plume de l'auteur est facile à suivre. Des descriptions, des phrases qui donnent envie de lire la suite. Et pas de titres sur les chapitres, mais pour quoi faire pas vrai ? Tout est dans le chapitre :p

     

    En conclusion, je suis très heureuse d'avoir pu découvrir cet auteur ainsi que son histoire. Sarah est un personnage à découvrir. Sa "cruauté" n'existe pas à ses yeux, car elle trouvera toujours le moyen de rabaisser quiconque. Elle est surdouée et c'est cette "force" qui en fait une redoutable et dérangeante "personne".

     

     
    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

     

     #challengelecture2018jailu 

     

    « Sous l'emprise du viking (Anna Lyra)Dans ma boite il y a... # 126 »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    6
    Vampilou
    Mardi 28 Août à 17:02
    J'adore la couverture et cet univers me correspond totalement !
    5
    lheuredelire
    Mardi 28 Août à 16:34

    J'aime ce que tu en dis ainsi que la couverture :p je note !

      • Mardi 28 Août à 16:50

        Super, je te souhaite une bonne future lecture :)

    4
    Sabrina Desremp
    Mardi 28 Août à 14:11

    Tu m'intrigues avec cet article !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :