• La première fois que j'ai été deux (Archibald Ploom)

     

    La première fois que j'ai été deux (Archibald Ploom)

    Disponible sur Amazon

      

    Profondeurs, tome 1 (Stéphanie Lagalle)

    Auteur :

    317 pages papier

    Thème : Contemporain

      *******

    Résumé :

    « Karen Traban est en terminale et vit seule avec une mère dépressive. Elle est brillante, musicienne et adore danser mais l'amour n'est jamais au rendez-vous. Les garçons de son âge lui semblent sans intérêt. Quand un jeune anglais, Tom, arrive au milieu de l'année scolaire dans sa classe, Karen le prend immédiatement en grippe... Elle ne sait pas encore que ce jeune homme si différent des autres va changer sa vie.  »  

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    La première fois que j'ai été deux (Archibald Ploom)

    15/20

     

    Je tiens à remercier Archibald Ploom pour m'avoir fait découvrir sa plume. La couverture m'intriguait, prétendant à un voyage. Elle est douce autant au toucher que pour le regard qui se pose dessus. Je dois avouer que le titre également m'a convaincu de l'avoir entre les mains.

     

    Karen, 17 ans ne vit pas forcément comme elle aimerait. Vivant seule avec sa mère qui ne vit qu'au travers de ses cachets d'anti-dépression, elle cherche sa voie. La musique est sa passion. grâce à elle, Karen s'enveloppe d'une bulle protectrice lorsqu'elle joue au piano. Un nouveau apparaît dans son champs de vision, un certain Tom, anglais de surcroit qui revient en France des suites du décès de son père. sa mère ne supportant plus d'être à Londres. Tous deux vont devoir travailler ensemble car il a besoin de cela pour obtenir son bac de français. Une demande expresse de leur proviseur qui sera accepté, bien entendu. Qui peut lui dire non ?

     

    « Je ne crois pas comme certains qu'un bouquin peut vous en apprendre plus que la vie. Vous tirerez toujours quelque chose d'un livre. Point. La vie c'est une autre affaire. Avec un roman, je garde la main. C'est moi qui décide. Je lis le nombre de pages que je veux, je saute un passage qui me lasse, je renonce finalement à lire parce que le sommeil me gagne. Essayez de pratiquer de la sorte avec votre existence ! Tintin ! Elle n'en fait qu'à sa tête. Vous croyez décider mais vous êtes la proie de toutes sortes de circonstances. Ce sont elles qui vous ont choisies et non l'inverse. »

     

    Une histoire qui est écrite sous la vision de la jeune femme. Nous la voyons évoluer dans son cercle. Elle vit dans un presbytère avec sa mère qui arrive à joindre les deux bouts difficilement. Mais cette dernière veut une vie meilleure pour sa fille et veux absolument qu'elle ait une meilleure situation que la sienne. Tous les parents devraient agir ainsi. Mais nous savons bien que certains pensent vouloir le bonheur de leurs enfants en les obligeant à faire des choix. Ce qui arrivera à l'une des amies de Karen. Mais la force de l'une et de l'autre va les aider à traverser diverses épreuves. La perte d'un parent est toujours difficile, qu'il soit connu ou non de l'enfant.

     

    Avant chaque chapitre, nous avons un passage d'une chanson avec les paroles bien entendu. Il ne manque plus que le son pour s'imprégner encore plus du récit. La musique est un personnage important pour l'histoire. Sans elle, pas de passions, pas de rapprochements, pas de découvertes. Elle fait partie intégrante de la plupart des personnages physiques, pour ne pas dire tous. Que ce soit les années 60/70 (1960/1970 bien entendu) ou de notre époque, elle fait bouger les corps, ouvrir les oreilles. Chacun d'entre eux a ce mode de communication. Savoir en jouer, la créer ou tout simplement l'écouter, il n'y a pas de plus beaux moments seul ou à plusieurs.

     

    Karen semble une jeune fille sage, ne pas vouloir se faire remarquer, avoir de bonnes notes, mais filer droit, raser les murs. Pourtant il y a une part en elle qui se rebelle. Sa rencontre avec Tom va lui ouvrir de nouvelles opportunités. Un voyage en Grande-Bretagne à Londres plus précisément où elle va découvrir bien plus que l'amour. 17 ans, un âge où l'insouciance devrait être encore de ce monde. Mais où la vie montre que tout n'est pas rose. Il suffit pour la mère de Tom de devenir veuve pour que l'aigreur l'emporte. Celle de Karen est bibliothécaire. Cette passion des livres apporte un plus à sa fille et à elle-même : un savoir, une réflexion qui la fait murir plus vite.

     

    C'est dans ces pages que nous pouvons suivre les diverses pensées et sujets de réflexions de Karen. Elle est différente de la plupart des jeunes filles de son âge. Sa situation, son intelligence un peu plus élevé que la moyenne. Elle ne cherche pas à se mettre en avant et ne veut pas non plus bloquer Tom dans ses choix. Car lui aussi devra faire un choix crucial pour sa propre vie. Sa mère ne supporte plus les grands-parents (les parents de son défunt mari) et donc a pris le large pour la France. Tom n'est pas un futur adulte plein de vie, cela n'arrive qu'une fois de retour à Londres. Cette ville le touche énormément. Les souvenirs, les amis. Il prend plaisir à montrer sa vie à Karen lors de leur voyage.

     

    Ah l'amour, ce truc qui fait battre le cœur va prendre dans ses filets deux personnages qui n'étaient pas forcément prêts. Karen qui n'a cessé de voir sa mère se perdre dans la dépression. Elle a des idées fixes sur ce sentiment et lorsqu'elle tombe dedans, elle va l'étudier, le décortiquer, chercher à comprendre ce qui se passe en elle. Bien que certains passages soient un peu longs, l'auteur y ajoute des pointes d'humour par le biais de Mélanie. Ce personnage qui dit ce qu'elle pense sans filtre. Karen pense souvent à ce qu'elle pourrait dire si elle était présente dans telle ou telle situation. Le cynisme fait partie par moment de notre personnage principal. Sortir avec un garçon, oui, mais pas n'importe qui. Et surtout pas avec un de sa cité, ça non. Mais lorsque ce garçon arrive sans pour autant être un chevalier sur son cheval blanc, cela déclenche quelque chose.

     

    « Ce qui me trouble le plus avec Tom, c'est le temps qu'on passe à parler tous les deux. C'est une chose que je n'arrive pas à analyser. Moi, d'habitude si réservée, je deviens un vrai petit moulin à paroles. Idem pour Tom qui est intarissable. C'est peut-être parce que nous sommes dans les premiers jours de notre histoire, le moment où les personnes ne se jugent pas encore, évitent les commentaires désagréables et les formules qui font mal, la période idyllique, sans nuage, qui ne durent que quelques semaines. C'est possible, mais en même temps j'adore vraiment échanger avec Tom. Non qu'on soit toujours d'accord, je pense qu'on est des sacrés têtes de bois tous les deux, mais nos échanges me plaisent. »

     

    Un livre dont je n'avais pas entendu parler avant que l'auteur me le propose. Un contemporain avec un soupçon de romance qui se lit facilement. Une logique concernant les sentiments des personnages. Ils ne sont pas arrivés là comme un cheveu sur la soupe, ils sont là parce que cela a été possible entre eux.

     

    Petits bémols, des passages qui sont un peu lourds/longs sur certaines réflexions de Karen. L'esprit humain est un peu chaotique et cela se ressent bien, mais difficile à digérer. Le dernier quart du livre mériterait une relecture, car je n'ai pas trop compris pourquoi il restait des coquilles alors que tout le reste était très bon. (Petit rectificatif concernant le soucis de coquilles, l'auteur a rectifié ce qui était problématique après l'envoi de ce service presse) Un léger soucis de mise en page pour les dialogues qui ne reviennent pas comme le texte, mais c'est peut-être ce que l'auteur voulait. J'avoue ne pas lui avoir demandé. Par contre je suis restée sur ma faim avec cette fin. J'aurais aimé en savoir un peu plus du côté de Tom par exemple.

     

    De nombreux sujets sont évoqués : l'apprentissage à l'école, les choix lorsqu'ils seront devenus adulte, l'amour, l'amitié, la sexualité, la musique, la lecture... Une histoire où la seconde guerre mondiale prend de la place. Un passé qui se dévoile petit à petit. Un livre très complet, peut-être un peu trop pour ce qui était un contemporain. Mais je ne regrette absolument pas ma lecture, car malgré quelques points négatifs, l'auteur a un bel avenir. Il sait nous emmener dans une histoire compliquée en douceur. A découvrir !

     

     
    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

     

     

     

    « Dans ma boite il y a... # 73La dame de Knox - saga (Sonia Alain) »

  • Commentaires

    11
    Hier à 18:40

    Je partage tout ton avis notamment ton point sur les bémols, j'ai noté les mêmes que toi ;)

    10
    Mardi 20 Juin à 23:09

    Je dois le lire prochainement, j'espère apprécier !

      • Mercredi 21 Juin à 16:35

        Apparemment il y a de tout (comme pour la plupart des livres) Je te souhaite une bonne lecture !

    9
    Diablotine
    Mardi 20 Juin à 21:42
    Je suis tout à fait d'accord avec tes bémols
      • Mardi 20 Juin à 22:02

        D'accord, merci d'avoir posée ta patte par ici :)

    8
    Vampilou
    Mardi 20 Juin à 16:46
    C'est un roman qui me fait terriblement envie !
    7
    Mardi 20 Juin à 09:29

    Ta chronique rejoint beaucoup la mienne. On a le même ressenti global pour le bon et le petit bémol.

      • Mardi 20 Juin à 15:15

        J'avoue que je ne me souviens pas de ton avis, j'irai revoir tiens !

    6
    Mardi 20 Juin à 08:02

    Je n'ai pas été transporté par ce livre. 

      • Mardi 20 Juin à 15:14

        Transporté ce serait beaucoup tout de même pour ma part, mais c'était sympa :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :