• Le candidat (Jean-Luc Espinasse)

     

    Le candidat (

    Disponible sur ISédition

    Le candidat (Jean-Luc Espinasse)


    Auteur :

    168 pages numérique (epub)

    Thème : Thriller

      *******

    Résumé :

    « Mike arrive en finale d'un célèbre jeu télévisé. Il fonde tous ses espoirs dans le gain des 500.000 euros qui pourraient payer une opération chirurgicale à sa fille, et aider financièrement ses parents.

    Malheureusement, il est manipulé par le présentateur et échoue à la toute dernière question. Suite à cet échec, toute sa vie s'effondre brutalement.

    Un an plus tard, l'équipe du jeu télévisé gagne le prix du meilleur audimat à Nice. Déterminé à se venger, Mike les enlève à la sortie de la cérémonie et les emmène dans un entrepôt isolé où il a préparé une reconstitution du jeu.

    Mais, cette fois-ci, les règles ont changé et sont diaboliques : en cas de mauvaise réponse, le présentateur kidnappé doit sacrifier un de ses coéquipiers.

    Pour survivre, les huit membres de la production vont devoir s'entredéchirer dans un huis clos impitoyable... »  

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    La cage dorée (Blanche Monah)

    17/20

     

    Je remercie Harald des éditions ISEdition pour l'envoi de ce service presse. Je ne sais pas pourquoi il s'est retrouvé perdu au fin fond le la brousse depuis tous ces mois, mais il fut retrouvé et maintenant lu.

     

    Mike Birke est un homme qui a failli réussir à gagner à un jeu télévisé. 500 000 euros qui pourrait lui faciliter la vie, comme sauver sa petite fille entre autre. Il a failli et a tout perdu. Famille, amis, enfant, il n'a plus rien à perdre. C'est pourquoi il se retrouve dans ce minibus, attendant ceux qui l'ont précipité dans sa perte : Gigi et ses acolytes du jeu télévisé. Il va prendre le temps de leur montrer que le jeu est dangereux, surtout lorsqu'il est aux commandes.

     

    « Mike Birke ! C’est Mike Birke ! Comment j’ai fait pour ne pas le reconnaître tout à l’heure dans le minibus ? Qu’est-ce qu’il fabrique… ? Qu’est-ce qu’il nous veut... ? Il a vu que je l’ai reconnu. Il attendait ça. Il enlève sa casquette de chauffeur. Et ses lunettes. Il tire sur sa moustache. Elle se décolle. C’est tout à fait lui, maintenant. À part la couleur des cheveux. Il était assez blond si je me souviens bien.
    À ma gauche et à ma droite, les autres commencent à bouger. Meg semble terrifiée. Martine aussi. Les gars paraissent conserver leur sang-froid. La première surprise passée, ils ont compris que ça ne servirait à rien de gesticuler. Ils se regardent entre eux. Ils me regardent. Eux aussi ont reconnu Birke. J’ai l’impression qu’ils me laissent faire le premier pas. Je suis leur patron. Même dans cette merde. Birke est devant moi. Il ne dit rien. On reste un long moment comme ça. À attendre que l’un de nous se décide à rompre le silence. C’est très inconfortable. Ce connard a l’air de jouir totalement de la situation. Je comprends qu’on n’ira nulle part comme ça. »

     

    L'histoire apporte des éléments (de preuve ?) que les jeux télévisés sont truqués jusqu'à un certain point. La popularité n'est pas tout, mais devant l'écran ce qui fait lever les téléspectateurs de leur siège c'est justement cette mise en lumière. Lors du jeu, Mike fut décodé, décrypté, sa vie mis en pièce pour le faire passer pour un pauvre malheureux. Sa fille est importante à ses yeux, il a besoin de cet argent pour l'envoyer aux États-Unis et la sauver, pour aider ses parents à garder leur maison. Tout le monde est compatissant envers lui, a envie qu'il gagne, qu'il soit au top. Un concours de circonstances et le voila réduit à néant, perdant sa vie.

     

    L'auteur le met de l'autre côté. N'ayant plus rien à perdre, il va créer son propre jeu, celui de la mort. Car il désire plus que tout celle de Gigi, le présentateur qui l'a fait perdre, s'est moqué de lui, a tout fait pour qu'il ne soit plus aussi "ovationné" des deux. Nous pouvons voir ce que l'être humain est capable de faire. Il est seul et pourtant arrive à maitriser huit personnes. Huit !

     

    Mike est méticuleux, il a pensé à tout dans les moindres recoins, prévoyant également. Un an pour préparer sa vengeance. Un an pour les amener là où il le désire : dans un vieil entrepôt, attachés. Le jeu est lancé, les explications données, ils vont devoir tout faire pour éviter que Gigi ne meure. Mais quelque chose dans l'engrenage va compromettre sa sécurité.

     

    Le récit est à deux voix, celle de Mike et celle de Gigi. Les rouages de l'esprit humain dans leur cas est fascinant. Entre celui qui n'a plus rien à perdre et celui qui a tout à perdre c'est un joyeux bordel. Gigi montre des signes d'impatience, il va devoir faire des sacrifices. Je n'ai pas compris le jeu lors des explications, mais dès que nous lisons le déroulement cela devient beaucoup plus facile à suivre. Être capable de raisonner alors que l'on a une épée de Damoclès devient un véritable exploit. Mettre un autre être humain sur la sellette également. Plus nous avançons et plus nous voyons toute la noirceur de l'homme dans toute sa splendeur.

     

    « On est en pleine hystérie. Mais ils ont compris. Plus personne ne doute de mes intentions réelles. Ils savent que j’irai jusqu’au bout. La machine infernale est lancée. Il n’y a plus de retour en arrière possible. Il ne peut leur rester qu’une incertitude : est-ce que de toute façon je ne les tuerai pas tous ? Alors, pourquoi jouer le jeu ? Mais ils n’ont pas le choix. Ils n’ont aucune échappatoire. Eux aussi doivent aller jusqu’au bout. Moi, j’ai bien l’intention de faire payer Gi… Lui faire payer de sa vie ce qu’il m’a fait. Mais je veux qu’il passe par où je suis passé. Je veux qu’il ait des décisions monstrueuses à prendre. J’ai conçu les questions assez vicieuses pour ça, et il y a toutes les chances pour qu’il se plante… Et puis, si par un hasard extraordinaire, il allait jusqu’au bout du parcours, je le tuerais malgré tout… Pour moi. Et aussi parce que je l’ai promis à Catherine. Je serai arrêté et jugé… décrété fou… ou pas. De toute façon, plus d’importance pour moi. Vingt ans de tôle ne me font plus peur. Plus rien ne me fait peur. »

     

    Nous voyons plus certains personnages que d'autres. Chacun a ses points faibles et forts. Des pions, voila ce qu'il deviennent dès que le jeu débute. Ils ne sont pas bête et inutile, ils se rendent bien compte que quelque chose ne tourne pas rond. Lorsque les murs s'abattent, que les masques tombent, c'est le groupe des huit qui se disloque.

     

    J'ai eu une idée au niveau de la fin et de Catherine. J'avais un doute et plus nous entrons dans l'histoire plus il y avait anguille sous roche. La fin est comme je l'imaginais. L'auteur a laissé quelques miettes un peu partout afin d'y voir plus clair. Et j'avoue que les flashbacks sont bien amenés, mais ils dévoilent pas mal tout de même.

     

    En conclusion, un thriller prenant avec de bonnes surprises. Une tension qui monte en crescendo. Je me suis régalée lors de ma lecture !

     

     
    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

     

    Challenge 50 romans en 2017

     

    #challenge50romansen2017

     

    « Dans ma boite il y a... # 58Des mots sur vos lèvres # 57 »

  • Commentaires

    8
    Vampilou
    Mercredi 8 Février à 17:30
    Peut-être pas dans l'immédiat, mais je ne dis pas non !
    7
    Mercredi 8 Février à 08:03

    J'ai aussi énormément apprécié ce roman.

    6
    Mercredi 8 Février à 07:16

    Je pense que je pourrais aimé ! Merci pour la chronique ! =) 

    5
    Hamisoitil
    Mercredi 8 Février à 00:32

    Ah, je le note celui-là ! C'est pour moi !

      • Mercredi 8 Février à 19:15

        Ah yes ! (je commence à savoir ce qui te plairais :p)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :