• le diable est immortel, tome 2 (Kate Oliver)

     

     

    Béta Lecture

     Auteur : Kate Oliver

    142 pages numérique

    Thème : Fantasy

      *******

    Fais partie de la série

    "le fils du diable est un ange"

    de Kate Oliver

     

     Risque de spoiler du tome 1 au niveau du résumé :

     

    Résumé :
     

    « Le courage et la vaillance de Kaouk lui ont permis de vaincre tous les obstacles et de connaître enfin le secret de sa naissance. Grâce à Laborgne, une magicienne à la réputation sinistre, il lève une armée et anéantit le Royaume de Mortador, un tyran sanguinaire. Mais ce dernier a raison de lui lors d’un combat singulier déloyal. Laborgne échange alors sa vie contre celle de Kaouk : il renaît ainsi de ses cendres. Mais Graal, un sorcier corrompu, le prive aussitôt de sa mémoire et Kaouk se retrouve sous sa coupe à errer de village en village, sans but et sans désirs. Le valeureux guerrier a-t-il à jamais perdu le souvenir d’Opaline, qui lui a donné deux jumeaux - Thorine et Ténébris - et dont il ignore l’existence ? L’Amour sera-t-il plus fort que la Sorcellerie ? »  

     

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Les enfants de Karia (Anthony Holay)

     

    J'ai eut la chance de faire partie des béta lecteurs de Kate et donc de connaitre la suite des aventures de Kaouk. Je la remercie, même si cela a déjà été fait plusieurs fois par mail. J'ai donc lu ce second tome, tout en sachant qu'il n'était pas totalement terminé, car il n'était pas encore passé entre les mains d'un éditeur, mais cette suite, bien que moins remplie d'actions, recèle de nombreux rebondissements.

     

    Kaouk a aidé à contribuer à sauver le monde d'une manière générale et se retrouve maintenant avec un esprit totalement perdu, déconnecté de la réalité. Graal et lui vont de villages en villages, vivant de leurs maigres revenus provenant de leur spectacle de rues. Un incident va les obliger à fuir plus rapidement que prévu et vont les faire arriver dans un lieu où Nand sera présent. La mémoire lui jouant défaut, Kaouk ne le reconnaitra pas, mais appréciera le fait de se retrouver dans ces lieux paisibles où rien ne peut les atteindre. Et ce n'est que le début, le reste sera à découvrir.

     

    J'ai beaucoup aimé retrouver Nand, ce petit homme qui était déjà présent dans le tome 1, et qui avait déjà démontré des qualités surprenantes. Dans ce second volet, j'en ai appris beaucoup plus sur lui. Déjà son passé est dévoilé, mais également avec sa façon de partir en quête afin de sauver son ami. Il est ingénieux, surprenant par bien des côtés et surtout fidèle à ses convictions. C'est un personnage qui prend beaucoup d'importance dans le livre et que j'ai beaucoup apprécié. Il ne se laisse pas avoir par des charmes féminins même maléfique. J'ai trouvé honorable sa quête, prêt à affronter des ennemis de tous horizons, traverser le pays tout entier pour arriver à son but. Kaouk sera plus présent dans la seconde moitié du livre, plus présent dans le sens où c'est lui qui redevient le personnage principal. Son cœur et son esprit ont été mis à mal, mais lorsqu'il se retrouve enfin, il aura des épreuves pour récupérer tout ce qu'il a perdu. Je ne peux en dire plus sans risquer de spoiler l'intrigue, mais il va devoir montrer de la patience pour réussir à surmonter le tout. Un autre personnage mérite notre attention, il s'agit de Chogan. Un homme qui a de multiples talents et qui est un baume au coeur pour Opaline. Il a une place importante au sein de la communauté. Ce qui va lui arriver n'était pas prévisible en partie et cela m'a fait mal au cœur pour lui. D'autres protagonistes sont importants, comme Thorine par exemple, mais il vaut mieux garder quelques bonnes et mauvaises surprises.

     

    Le miroir est l'un des objets que j'aime beaucoup, mais alors vraiment beaucoup. Il reflète très bien ce qui doit être caché, camouflé, enfouis le plus loin possible sans possibilité de retour. Et les punitions infligées sont plus que justes. J'ai adoré voir la fin de l'un des personnages, c'était parfait ! Quant à certains subterfuges utilisés, j'ai trouvé que c'était très bien foutu. Les scènes s'enchainent vite, peut-être un peu trop, mais l'histoire ne serait pas aussi vivante pour ma part.

     

    Il y a un autre point que j'ai apprécié, c'est le fait que l'auteur fait plusieurs retour en arrière sur une bonne partie des personnages, comme le frère Bênet, qui est assez énigmatique, mais dès qu'on en apprend un peu plus, j'ai mieux compris son histoire. D'ailleurs, elle est triste et je trouve dommage ce qui lui arrive vers la fin du livre. Des épreuves, encore et toujours, à se demander si un jour les personnages auront enfin droit à un peu de tranquillité et de bonheur. Dans tous les cas, la fin découle de tout ce qui s'est produit, amenant à se poser encore plus de question pour la suite. En bref un second tome qui avance dans la vie de Kaouk avec de multiples péripéties, qui nous montrent que la grandeur de l'âme d'un homme ne se mesure pas à sa taille.

     

    Juste un extrait pour terminer :

     

    "Alors que Kaouk s’apprêtait à sortir pour prêter assistance à Nand, Graal retint fermement son bras.

    Où était-ce exactement ?

    Frère Benêt inventa alors un sentier qui serpentait au-delà de la clairière. Il conduisait à une colline boisée où l’on pouvait faire des fagots d’un bois exceptionnel. C’était d’ailleurs la raison qui les avait poussés si loin du village. Kaouk insista pour porter secours à Nand, tandis que son père soignerait le moine, qui en avait décidément bien besoin ! Graal n’eut pas d’autre choix que de se plier à sa décision. Mais à peine Kaouk entrait-il dans les bois que des géants – des Farfadets métamorphosés en colosses – bondirent sur son dos. Il se défendit comme un lion, rendant coups pour coups, mais ils étaient nombreux et tout aussi costauds que lui.

    Pourquoi ses amis d’hier se retournaient-ils contre lui alors qu’il partait secourir leur chef ?

    Les chaînes volaient au-dessus des têtes ! Deux hommes parvinrent à bloquer ses jambes, tandis que deux autres maintenaient ses bras, enfin un cinquième le ficela à grand peine. Puis ils le traînèrent dans la vallée et l’enfermèrent dans une geôle creusée à même le sol. Les racines noueuses des arbres faisaient office de solides barreaux tandis qu’une roche obstruait l’entrée.

    Puis tous attendirent patiemment un signe de leur chef. "

     

     

     Logo Livraddict

    babelioDéfis sur Fb

     

    « Dans ma boite il y a... # 27Second Concours Archipel Suspense Mai 2015 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :