• Le fils du diable est un ange, tome 1 (Kate Oliver)

     

    Le fils du diable est un ange, tome 1 (Kate Oliver)

    Le fils du diable est un ange, tome 1 (Kate Oliver)

    Auteur : Kate Oliver

    327 pages numérique

    Thème : Fantasy

      *******

    Fais partie de la série

    "le fils du diable est un ange"

    de Kate Oliver

     

    Résumé :

    « A une époque moyenâgeuse où se mêlent magie et sortilèges, Kaouk, enfant de la honte et du déshonneur, s’est juré de déjouer les plans machiavéliques de Mortador. Or, ce dernier est un redoutable sorcier, épaulé de surcroît par le sanguinaire Volcos et une armée de renégats.
    Le chemin de Kaouk sera jalonné d’embûches, de batailles épiques et de rencontres inattendues…
    C'est ainsi qu'il fera la connaissance d’une magicienne vivant au Royaume des Lépreux, dont les visions lui parleront de mystérieuses Entités susceptibles de l'aider à rendre aux villageois opprimés leur liberté perdue.
    L’amitié de Nand, un farfadet malicieux, et la tendresse d’Opaline, son amie d’enfance, suffiront-elles à lui insuffler la force nécessaire pour mettre fin aux exactions du tyran ?
    Entre Bien et Mal, pardon et vengeance, Kaouk devra faire des choix qui bouleverseront son destin à jamais… »   

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

     

    Le fils du diable est un ange, tome 1 (Kate Oliver)

    Lorsque Kate est venue me voir pour lire son livre, j'ai accepté une fois que j'ai su qu'il s'agissait de fantasy. J'aime beaucoup ce registre et je dois dire que je suis sortie satisfaite de ma lecture.D'ailleurs je la remercie ainsi que son éditeur pour cet envoi.

     

    Le démarrage est plutôt intriguant, assez lent même si nous en apprenons sur des personnages qui vont prendre de l'importance, que se soit en premier ou second plan. L'arrivée de Kaouk ne sera pas sans embûches et lorsqu'il sera en âge de comprendre comment le monde tourne, il devra prendre les armes afin de sauver son peuple. Je pense que le résumé en dit assez pour ne pas donner trop de résumé dans mon avis.

     

    Le début ne commence pas avec Kaouk, ce qui m'a perturbé je l'avoue, mais avec ses parents, ce que j'ai apprécié, même si par moment je me sentais perdue. Toute en contradiction, mais entre le résumé qui détaille pas mal ce qui risque de se produire et les personnages qui nous sont présentés du départ, je me suis demandé où l'auteur allait. Tout avait une explication, qui arrive à grands pas, ouf sauvé !

     

    J'ai beaucoup aimé les personnages de Baïa, Mortador, Kaouk, Graal. Baïa a une force de caractère et un courage hors du commun. Sa vie ne sera pas jonchée de fleurs à ses pieds, elle devra se battre pour survivre à un monde qu'elle ne connaît pas vraiment. Une grande perte, une sagesse qu'elle va acquérir au fil des années et une souffrance qui ne la quittera jamais. Une femme forte et indépendante qui saura faire son chemin afin d'apporter une aide à celui qui saura la demander. Mortador est LE méchant par excellence. Viols, pillages, meurtres, prise de pouvoirs dans le sang, esclavagiste et j'en passe encore, il s'agit de l'homme à abattre. C'est un très bon combattant avec une enfance dure, mais cela n'explique pas sa cruauté et ses envies de conquérir le monde. Kaouk est fort, impressionnant, ses parents sont si différents et pourtant il aura réellement prit que d'un côté. Quand à Graal, la fin m'a paru peu évidente à son sujet, serait-il si égoïste que cela serait passé sous silence depuis le début de l'histoire ?

     

    « Au cours des années, la haine, la cruauté et les combats meurtriers avaient façonné son esprit et son corps. Un pantalon ajusté, glissé dans des bottes de peau souple, soulignait ses muscles saillants. De sa ceinture pendait une dague effilée encore rougie du sang de sa dernière victime. Son torse était large et puissant. Petites, mais tranchantes comme la lame d’un sabre, deux cornes effilées, vestiges de corail greffé sur son front, trouaient son crâne nu. Son menton était volontaire et ses pupilles rouge sang forçaient l’ennemi à détourner le regard. Ses canines taillées en pointe semblaient avoir été conçues pour déchirer les chairs tandis que ses incisives étaient ornées d’une obsidienne noire volée à la Montagne Sacrée. Sa voix rocailleuse sortait droit de l’enfer.

    Gare aux révoltes qui fomentaient dans les chaumières ! Aidé de Volcos, le plus redoutable de ses alliés, Mortador rétablissait rapidement l’ordre. »

     

    Bien d'autres protagonistes seront évoqués. Certains auront une place plus importante que les autres comme ce groupe de femmes qui se révélera être de formidables combattantes. Ou encore revisiter St Michel sous une nouvelle "apparition" que j'ai beaucoup aimé. Chacun d'entre eux est détaillé avec minutie, mais sans alourdir. Ce que j'ai aimé le plus, c'est la façon dont les paysages sont décrits, je pouvais voir la scène se dérouler devant les yeux et je dois dire que durant les diverses combats, je les aurais bien vu sur grand écran. Un peu dans le genre du « seigneur des anneaux », ou encore du « monde de Narnia », il aurait sa place à leurs côtés.

     

    Beaucoup d'actions et de suspenses garantis. Certains points se voient arriver sans aucun problème et d'autres sont bien plus complexes. La détermination est un point clé dans tous les personnages, ce point revient régulièrement. Déterminé à s'en sortir, déterminé à vouloir se venger, déterminé dans leurs choix. Ce premier tome nous emmène dans des contrées inconnues, semées d'embûches, sanglants. L'auteur n'hésite pas à tuer des personnages auquel j'avais une chance de m'attacher, disparu pouf en une seconde. Je ne dirais pas non plus que j'étais dans un stress permanent du début à la fin, juste par moment. Quelques bémols, comme le début, je me suis un peu perdue, mais après, ce n'est que du bonheur ! Également le fait que certains chapitres soient très courts et d'autres un peu trop long – surtout que j'aime m'arrêter à la fin d'un chapitre et pas en plein milieu – mais cela ne concerne que moi. Juste une dernière chose à dire : vivement la suite !

     Logo Livraddict

    babelioDéfis sur Fb

     

    « Catalogue Erato - sortie du 16 mars 2015Exercice de survie (Sara Bertrand) »

  • Commentaires

    3
    Vendredi 8 Mai 2015 à 17:35

    En plus, j'aime bien la couverture

    2
    Vendredi 8 Mai 2015 à 17:22

    Il est assez complexe de par les personnages, mais l'histoire est vraiment intéressante, après il faut de tout en goût sarcastic

    1
    Vendredi 8 Mai 2015 à 17:04

    Ce n'est pas trop mon genre de lecture habituelle mais je dois dire que je suis de nature curieuse ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :