• Le livre des âmes, tome 1 : Bethany (Sylvie Ginestet)

     

    En vente sur Amazon et Livr's édition


    Auteur :

    289 pages papier

    Thème : Fantastique

      *******

    Fait partie de la série

    Le livre des âmes

    Résumé :

    «  Bethany est née en 1049, dans un petit village de pêcheurs en bord de mer. La vie était rude à cette époque et l’espérance d’une vie longue et prospère bien mince. À vingt-deux ans, le jour de son anniversaire, sa vie bascula dans le vide de la haute falaise près de la forêt. Elle n’avait pas voulu cela, elle avait glissé.
    Alors qu’elle planait vers les vagues à vive allure, une main s’était tendue vers elle. Elle l’avait attrapée comme un mince espoir.
    Ce jour-là dans les eaux glacées de la mer d’Iroise, elle rencontra celui qui allait changer sa mort…

    Arny, Mathilde, Breanna et les autres ont tous un point commun : ils ont croisé Bethany. Elle est la petite main préférée de la Mort. Celle qui sait si bien choisir pour lui les plus belles âmes. Ces âmes qui rendent la mort patiente...

    Mais patiente jusqu’à quel point ?
    »

     

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Emulsion, au-delà du visible (Vanaly Nomain)

    18/20

     

     Ce livre fait partie de ma précieuse HAL depuis pas mal de temps. Je ne cessais de le voir et puis le fait de voir l'auteur a plusieurs reprises et ne l'ayant pas lu, grrr, forcément cela craint un max. Donc merci à Sylvie pour le coup de pieds afin que je le lise enfin ! Et ce jour est arrivé !!!!

     

    J'aime beaucoup la couverture qui représente une très grande partie de l'histoire et ce récit est totalement différent de ce que je pensais, dans le bon sens assurément.

     

    Bethany, c'est l'histoire de cette jeune femme qui va tomber d'une falaise juste parce que son pied a glissé. Mais une main va la secourir, celle de la mort. Elle va devenir sa petite main et récupérer les âmes pour le divertir. Car la mort est immuable, elle existe parce que la vie existe. Il n'y a rien de plus à comprendre. Enfin, pas totalement, car la mort n'intervient qu'en cas d'extrême urgence.

     

    Une histoire originale sur la mort d'une manière générale. Pas de déprime en lisant ce livre, une simple fatalité dans le fait d'accepter ou non cette arrêt de la vie. L'auteur a su créer une histoire qui rassemble tout le monde. Le fait de voir un personnage naviguer entre plusieurs pour les mettre sur la voie de leur fin. Trouver un amusement pour que la mort soit content sans qu'il ne le montre. La lecture est douce et fluide, les personnages sont attachants.

     

    « Avez-vous déjà essayé de surprendre la Mort ? Autrement qu'en ne mourant pas, alors que vous le deviez ?

    Ce qu'elle ressentait n'avait pas de mot, alors qu'elle marchait sur le sentier de la Vie, son étui sur le dos. Elle faisait rarement ce chemin en plein jour, mais elle ne pouvait pas attendre. Il était presque aussi désert qu'en pleine nuit, la seule personne qu'elle croisa fut une petite fille en tricycle, elle ne devait pas avoir plus de six ans et elle était là toute seule à pédalier le lond du Sentier.

    Bethany ne fut distraite que le temps de lui jeter un coup d'oeil, rien ne pouvait l'écarter de son objectif, elle était excitée à l'idée de lui faire plaisir. La petite fille la suivit une dernière fois jusqu'à la grille d'entrée, elle n'était pas effrayée par l'endroit : l'innocence de la jeunesse. »

     

    Bethany est une jeune femme qui, lorsqu'elle vivait, était mal dans sa peau. Plus de famille, rejetée par les siens, sa "mort" a été une forme de bénédiction. Elle travaille depuis très longtemps pour la mort, cherchant par-dessus tout son approbation. Son travail est de trouver les futures âmes à ramener à son maitre qui décidera de les faire passer de l'autre côté rapidement ou non. Elle semble faible et calme, mais plus on avance dans le livre et plus on voit son vrai tempérament. Elle ne se démonte pas facilement et il en faut pour être ainsi une petite main de la mort depuis plus de neuf siècles.

     

    Nous rencontrons ceux qui vont faire la connaissance de Bethany. Arny, Mathilde, Breanna, Cadillac, Emma... Tous ont un rôle là, sur l'instant, ou plus tard. La mort frappera à un moment donné, c'est écrit, mais comment ? C'est une autre histoire. Certaine sont douces, d'autres plus violentes, mais le résultat n'est pas toujours le même. Passer de l'autre côté est un simple point commun, mais pour y faire quoi au final ? Des déceptions, de la ténacité, des rôles à jouer et un maitre qu'il faut satisfaire.

     

    C'est une vision de la mort qui change et qui n'est pas dérangeante, bien au contraire. Il y a de l'humour, du suspense, de l'angoisse, du rire (si, si je confirme j'ai ri par moment) Oups, j'ai failli oublier, le livre est découpé en plusieurs livres, chapitres, etc... Il faut dire que Bethany offre un livre, le dernier de votre vie à ceux qu'elle a choisi. C'est grâce à ce livre que nous suivons les déboires de certains. Chaque vie est précieuse, unique, pourtant certains s'en servent pour ne rien en faire de bon. Nous suivons chacun de ces hommes et femmes dans une partie de leur quotidien afin de tenter de comprendre pourquoi eux.

     

    Entre Bethany et la mort, c'est un duo improbable qui fonctionne très bien. Il y a beaucoup de douceur, de respect entre eux. Les gestes, les actes comptent plus que les mots. C'est une relation qui évolue au fil du temps, qui reste simple et pourtant remplie de musique et d'attentions.

     

    « Elle regarda en bas et effleura l'eau du bout de ses doigts. Il la déposa avec délicatesse sur la crête d'une vague. Progressivement sa cape noire se gorgea d'eau salée, la rendant plus lourde. Au bout de quelques secondes seulement, son corps entier était submergé. Elle se redressa, regardant le bleu qui l'entourait. Elle ne nageait pas, elle ne flottait pas. Elle était juste là, elle attendait. Une lueur approchait du fond des abysses. Au fur et à mesure qu'elle se rapprochait d'elle, la forme se précisait. Bethany souriait, balayant doucement l'eau avec ses mains. Ses longs cheveux noirs flottant autour d'elle, elle était magnifique. La lueur lui tendit la main, l'invitant à la suivre. Elle prit cette main tendue avec force, elle ne voulait pas la lâcher. Elle connaissait si bien cette main. La lueur se tourna vers elle, le visage de la Mort lui souriait. »

     

    Entre Bethany et les autres personnages, il y a toujours un petit quelque chose qui fait qu'elle pourrait devenir une amie pour les uns, une véritable ennemie pour les autres. Les relations peuvent être rapide comme l'éclair ou au contraire une discussion sérieuse autour d'un café. Concernant Cadillac, je ne m'attendais pas à cela pour lui, mais en y réfléchissant bien oui, c'était une possibilité. Et puis il y a ce livre qu'elle offre. Celui qui est le fameux dernier pour chacun. Ce livre qui est une part d'eux-même, qui ressent les choses, qui écrit pour le lecteur qui le tient entre les mains.

     

    Un équilibre obligatoire entre la vie et la mort qui est très bien expliqué et qui pourrait fonctionner. En bref, un très bon premier tome qui donne envie de savoir la suite des aventures de ceux qui restent vivant ou non, car le but du jeu est de savoir comment tout cela va se terminer, pas vrai ?

     

     

    Défis sur Fb  Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

     

     

    « Chroniques des "Autobiographie/témoignage" (Année 2018)Actu : « Le journal du Nightstalker » »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    4
    Vampilou
    Lundi 7 Mai à 20:20
    Ah, j'avoue que celui-là, il me fait extrêmement envie et la couverture est sublime !
    3
    Lundi 7 Mai à 06:37

    Je ne connaissais pas ce livre, mais pourquoi pas. Merci pour la découverte.

      • Lundi 7 Mai à 19:23

        Alors en plus, si j'ai tout suivi, il y a 5 tomes de prévu, le 2 est sorti et le 3 doit l'être ou pas loin :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :