• Le Parfum du Mal (Cécile Guillot)

     

    Le Parfum du Mal (Cécile Guillot)

    Auteur : Cécile Guillot  

    176 pages papier

    Thème : fantastique/magie Wicca

      *******

    Fait partie de la trilogie

    La fille d'Hécate

    de Cécile Guillot

    4ème de couverture :

    «  Il parait que je suis devenue une femme et une sorcière accomplie… pourtant j’ai besoin plus que jamais qu’Hécate guide mes pas. Me voilà au service de la police, à tenter d’élucider des meurtres grâce à mes pouvoirs naissants. Ajoutez à cela ma recherche de boulot et mon ex qui refait surface… Voilà de quoi être déboussolée ! »

    Après la découverte de ses dons d’empathie, Maëlys est propulsée au sein d’une enquête macabre : des jeunes filles ont été retrouvées atrocement mutilées, les scènes de crime évoquant la magie noire. Elle et ses amies vont devoir explorer les côtés les plus sombres de Marseille tandis que la vie sentimentale et professionnelle de notre héroïne ne fait que se compliquer de plus en plus…
    »  

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    A quatre doses de la mort (Gilles Milo-Vacéri)

    Lorsque j’ai écrite mon avis sur le premier tome, le deuxième était presque terminé, tant j’avais envie d’en savoir plus sur Maëlys et le fait qu’Alex la boude en quelque sorte. D’ailleurs, les derniers mails qu’elle lui envoyait étaient comme un journal intime, ne laissant pas de place à l’imagination et du manque cruel qu’elle ressent. Son anniversaire va se retrouver gâché par un coup de fil qui va donc l’amener à venir aider la police. 

    Notre jeune sorcière, venant tout juste de terminer ses examens, démarre sa vie active, avec ce que cela implique, le fait de trouver un travail essentiellement pour subvenir à ses besoins. Elle continue d’écrire son journal intime à Alex, espérant secrètement, et moi aussi, qu’il lui réponde un jour ou l’autre. Malgré le manque de cette relation, Maëlys est bien entourée, ayant enfin des amies sur qui elle peut compter, mais l’inverse est vrai également. J’ai retrouvée avec grand plaisir Dorine et même sa mère qui malgré sa froideur, laisse entrevoir tout de même qu’elle s’inquiète pour elle. Patricia également sera de la partie, puisque c’est grâce à elle, ou à cause d’elle, qu’elles vont se retrouver toutes les trois sur les lieux d’un meurtre. 

    Entre ce que le fait que Maëlys va trouver un travail de psychologue dans un centre Sainte-Marguerite, avec cinq patients qui ont tous des soucis de relationnel et la plupart des personnes les prendraient pour des fous, alors qu’avec de l’attention et éviter de les prendre pour des névrosés les aideraient bien mieux. Mais je m’égare et notre petite sorcière va tisser des liens avec certains d’entre eux. Il y à Marie qui adore le chocolat, Jihanne qui se démarque par son attitude gothique et trois garçons du prénom de Nicolas, Dylan et Fabien. Et donc sa nouvelle condition de sorcière aidant la police, Maëlys n’aura plus beaucoup de temps pour elle-même.

    «Elle opina de la tête, mais demeura silencieuse. Elle avait peur et son angoisse commençait à m’oppresser.
    - Bon je me lance, se décida-t-elle. Après cela, vous penserez vraiment que je suis folle et je vais rester sans doute pas mal de temps enfermée, mais il faut que je vous raconte quelque chose… Cette fille veut vous laisser un message… Comment s’appelle t-elle déjà ? Ah oui, Blandine ! Donc elle veut que je vous dise que vous êtes en danger. Elle a parlé d’un oiseau… Un corbeau, je crois. Et puis… Je ne sais plus !
    La jeune fille éclata en sanglots.
    - Calme-toi. Et ne t’inquiète pas. Respire...Voilà, comme ça. C’est bien. Maintenant, explique-moi tout. Il s’agit bien d’une morte, c’est ça?
    -Oui, les esprits me parlent. Enfin, de temps en temps. Quand ils ont un message important à délivrer.
    - D’accord. Et cette jeune fille, tu la connaissais?
    - Non pas du tout! Mais visiblement, elle vous connaît.» 

    L’enquête va la mettre en danger, physiquement, mais aussi émotionnellement. Elle va avoir beaucoup de coups durs, perdre une personne cher à ses yeux, et devra faire face à un choix difficile, crucial. Mais cela ne se fera pas sans mal, sans perdre une part d’elle-même, ses amies vont savoir la soutenir lorsqu’il le faudra, surtout que son don d’empathie c’est développé, ainsi que sa propre magie. 

    Ce tome 2 est bien plus sombre et cela me convient parfaitement. L’écriture est toujours aussi fluide, aussi facile à suivre, l’histoire n’est pas abracadabrante, elle se tient facilement et surtout les petits détails de la vie de Maëlys sont précieux pour que l’on puisse se mettre à sa place. Les difficultés, l’appréhension de ne pas avoir le travail, puis finalement de l’avoir, les retrouvailles avec son ex, Anthony, sans compter les innombrables entrevues avec les patients, la découverte approfondie de la magie… L’auteure sait nous tenir dans les mêmes émotions que son héroïne, je l’ai suivi pas à pas, riant en même temps qu’elle et pleurant dans les pires moments, rageant contre ce qui se passe à d’autres moments.

    « - Je suis fière de toi ! Je sais que tu as résolu le problème qui te taraudait. Je suis désolée de ne pas avoir pu t’aider davantage, mais ça devait venir de toi, ton choix… … Après je suppose que tu as conscience que ce sacrifice te demandera un effort permanent, à chaque instant tu pourrais changer d’avis et te servir de ton pouvoir comme il te chante. Basculer du mauvais coté.

    - Je sais, mais ça ce n’est pas moi. »

    Je continuerais par le même problème qu’avec le premier tome : Trop court, beaucoup trop court, j’ai envie d’en avoir plus, d’en savoir plus sur Maëlys et ses amis. Les personnages secondaires sont plus présents, l’enquête policière met du piment par rapport au premier tome, plus de suspense car je me suis souvent posé la question de savoir si c’était à cause de la magie, ou juste un sérial killer ou encore de simples coïncidences… A vous de le découvrir.

    Le mélange des deux est surprenant, magies/meurtres est un bon compromis, montrant une jeune femme plus sure d’elle, qui prend enfin des décisions sur ce qu’elle veut et le déchirement que cela sera lorsqu’elle devra dire adieu à différents endroits. Je n’en dirais pas plus, juste que j’ai vraiment hâte de connaitre la suite et j’ai cru comprendre que c’était une trilogie et s’il le faut, je ferais mes yeux de chat potté pour plus qu’une trilogie, parce que je suis certaine que même si dans le tome 3, Maëlys retrouve son passé, il doit bien y avoir d’autres événements à se produire qui feront de très bons tomes, comme les deux premiers !

    La citation d’Erica Jong, tout à la fin, entre la fin du roman et les croquis est tout simplement à sa place, c’est ce que j’ai pensé en la lisant. Pour conclure ce tome, des croquis des personnages principaux sont mis en avant à la fin du tome et à part Alexandre dont j’émettrais quelques réserves, les autres sont tout simplement en concordance avec les descriptions. Un grand bravo à Anna Marine pour nous avoir montré son talent de cette manière. J'attends avec impatience la suite de Maëlys aux Editions du Chat noir! 

    Logo Livraddict

    babelio

    « La voie de la Sorcière (Cécile Guillot)Crossfire (Sylvia Day) »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :