• Le Royaume d'Arcane (David Gilson)

    Le Royaume d'Arcane (David Gilson)

    Auteur: David Gilson (TheBookEdition)

    Année de publication : 2012

     4ème page de couverture: 

     Le Seigneur Alias prend plein pouvoir et déclare la guerre au royaume en renversant la plupart des Ordres qui le gèrent, contraignant Mr Félix à fuir vers un autre monde, grâce à une clef magique, avec ses filles et ses petits fils.

    Bien des années plus tard et devenu bien vieux et malade, Mr Félix apprend la disparition des chevaliers et se doit de renvoyer ses petits fils dans leur monde afin de sauver le royaume.

    Commence alors une aventure extraordinaire pour Jack, Peter et Erwan, les trois petits enfants de Mr Félix. Ils devront déjouer les tours malfaisants du seigneur et se confronter à ses sbires.

    Entre trahison et magie, ils connaitront leurs origines et découvriront petit à petit leur terre natale et les différents peuples d'Arcane.

    Mais pour eux, le temps est compté. Le Seigneur fait détruire tous les villages qui opposeraient une résistance potentielle et lève une armée dans les Terres Maudites pour envahir le royaume, afin de devenir le maître absolu.

     

    Liens de Sang Tome 1 (Callie J. Deroy)Je vais commencer par la couverture, et j’avoue que même si c’était une livre non fantastique je l’aurais acheté juste pour cette première de couverture. Sombre et lumineuse à la fois, la lanterne me fait penser à celle du monde de Narnia, sauf qu’ici pas de neige, juste une végétation florissante qui ne donne pas forcément envie de traverser le chemin sinueux de cette couverture, mais elle est splendide, quand à celle d'avant, je la trouve vraiment trop pâle.

    Avec ce tome, on entre rapidement dans le vif du sujet, une guerre semble imminente au royaume d’arcane, faisant faire des choix à Félix, et sa famille qui doivent traverser une porte, menant à notre monde. Dès les premiers chapitres, j’ai appris beaucoup sur le Royaume d’Arcane, sans que l’auteure en parle vraiment, il fait surtout des comparaisons avec notre monde et c’est un bon moyen de faire travailler notre esprit. Félix et ses deux filles vont disparaitre de ce monde, parce qu’ils doivent survivre et surtout faire en sorte que des ‘bons’ restent en vie. Leur royaume est dans une guerre laissant les plus sombres créatures prendre le pas sur la civilisation de ce peuple qui n’aspire qu’à être en paix avec la nature, une véritable communion. 

    L’histoire en elle-même va très vite, trois ‘enfants’, Erwan, Jack et Peter, âgés de 11 ans à 25 ans, des cousins, vont être propulsés d’une manière étrange dans ce monde. Félix est leur grand-père et pourtant, l’âge entre eux est très faible, mais c’est soit une petite erreur de calcul, soit que dans l’autre monde, les femmes peuvent avoir des enfants plus tôt. Dans tous les cas, ces trois enfants vont découvrir un autre monde, bien différents de celui qu’ils connaissent. Sans compter que Félix savait qu’un jour viendrait où ces trois petits enfants devront y retourner et tenter de sauver un peuple qu’ils ne connaissent pas.

    « …Après une traversée fatigante à travers la forêt et les montagnes du sud, ils arrivèrent face à un immense palais. Ils s’arrêtèrent quelques secondes qui furent suffisantes à Erwan pour contempler le château et comprendre dans quoi il s’était plongé. Le palais possédait d’innombrables tours et fenêtres lugubres. Un nuage colossal de feu flottait au-dessus. Toute la forteresse était entourée d’un géant fossé, qu’emplissait un fleuve, de magma bouillonnant. Des créatures immondes survolaient le palais… » 

    Erwan va très vite être prit au jeu, c’est un peu comme cela que je le vois, c’est lui le plus jeune, celui qui croit encore aux contes de fées, aux sorcières et autres monstres qui puissent exister dans l’imaginaire d’un enfant. Et lorsque Félix, son grand-père donc, va lui raconter l’histoire du royaume, ce dont je déplore, c’est que nous, pauvres lecteurs n’avons que des brides et pas l’histoire entière, Erwan va être excité à l’idée de pouvoir traverser cette porte, avec une clé, qui est apparut comme par enchantement. Je ne dévoile pas le pourquoi elle est apparut, mais dès les premières pages, vous avez la réponse. Par contre, il n'aura pas le meilleur rôle je dirais dans le roman vu qu'il sera mis en danger, de part sa faute.

    Les trois enfants vont entrer dans ce monde d’une manière assez brutale et bien que leur force réside dans leur communion entre eux, le fait qu’ils ne soient pas ensemble au début, va leurs jouer des tours. J’aime beaucoup l’idée que se soit des enfants qui doivent traverser, car ils sont innocents et la magie de la découverte d’un autre monde par un adulte n’est pas vue de la même manière. Au contraire, ils ne réfléchissent pas à ce qu’il y à vraiment derrière la porte et l’aventure à leur âge ne doit pas leur faire peur. Pour ma part, un adulte aurait mit beaucoup plus de temps à se décider et puis les histoires de château et de chevaliers font toujours rêver les enfants, plus les adultes. L’apprentissage pour devenir chevalier ne va pas leur enlever cette capacité à rester des enfants et c’est important je trouve pour l’histoire, ils sont envoyés dans un monde brutal, mais ils arrivent encore à oublier le fait qu’ils doivent se battre et penser à d’autres événements plus joyeux sera leur salut.

    «  Non loin de là, la colombe continua son vol majestueux et traversa la forêt avec vitesse. Quand elle vit un campement, elle fit une descente vertigineuse et alla se poser sur un arbre mort à coté d’un faune faisant cuire de la viande pour le petit déjeuner. Le faune prit par surprise, regarda la colombe et vit qu’elle portait un message. Il le prit et quand il l’eut lu, il détala vers une tente en criant… » 

    Il y à un défaut, que je reprocherais à l’auteur et cela revient avec son autre livre, True moon, c’est les descriptions des personnages. Pas grand-chose, juste les âges et c’est tout. Physiquement, ce sont des enfants, oui, mais un peu plus ne ferait pas de mal pour moi, lectrice qui aime imaginer avec un minimum de détails. Et le fait que l’histoire aille trop vite, pas le temps de souffler que déjà j’ai eut révélations sur révélations, ce qui implique que je n’ais pas eut le temps de tout assimiler comme j’aurais aimé à la première lecture. 

    Par contre, j’ai beaucoup aimé les différentes races, surtout dans les considérés comme mauvais, les détails pour les races à part des humains sont très bien détaillé. N’oublions pas le prénom de la chatte, Biquette, qui m’a fait exploser de rire. Mais c’est sans compter les croquis, la carte, l’organigramme, tout cela à dû prendre beaucoup de temps, un véritable travail de fourmis. De plus, certains mot sont imaginés de l’auteur, avec un lexique à la fin, personne ne peut dire que ce livre n’a pas été travaillé un minimum, j’ai vraiment senti la recherche même des espèces différentes, du langage.

    Concernant les personnages secondaires, il y à donc le vrai méchant de l’histoire, le Seigneur alias et l’explication de son prénom m’a fait sourire en imaginant que s’il était bien tout cela, c’est bien un monstre de cruauté. Ensuite l’enchanteur Merlin, très sur de lui, un peu trop imbu de lui-même, mais il se révélera un très bon appui pour les enfants. Naulass également aura un grand rôle auprès de Jack et Peter essentiellement. Et lorsque vous saurez qui est vraiment Merlin et qui est vraiment Erwan et qui est… Enfin, vus me comprenez ? Je pourrais vous en citer d’autres, mais le mieux c’est de le découvrir par soi-même. Des moments de chasse très bien décrite, et des événements plus succinct, mais cela n’enlève rien au charme du livre d’une manière générale. Le nombre d’espèces, je ne pourrais pas les compter, mais les animaux de diverses sortes tels que les loups, les orques… les elfes, Kobold, leprechauns, c’est tout un monde de magie où même les arbres parlent, le jardin de statue… Ce livre me fait beaucoup penser au Monde de Narnia, un peu le même principe, des enfants qui doivent combattre pour ramener la paix dans un monde qui leur ait totalement inconnu, mais qui vont tout faire pour sauver tout le monde. Par contre beaucoup de mythologie grecque et cela m’a vraiment conquise. Seul bémol, pas assez de pages à mon goût, je suis sure et certaine que certains événements auraient pu être étoffés, mais nous en auront probablement plus dans la suite.

    « Winna galopa à vive allure dans les plaines des hautes herbes. Sa course effrénée parlait d’elle-même. Elle suivait un but précis et son but était de rejoindre au plus vite la chaumière de l’ermite, au bord du fleuve… » 

    De rebondissements en apprentissage, en découvertes, il n’y à pas un seul moment de vrai répit pour Jack, Peter, Erwan et leurs compagnons. Pour conclure, parce qu’il le faut bien et que je ne vais pas vous dévoiler la fin non plus, j’ai vraiment beaucoup aimé ce livre, autant de personnages et de légendes, de mythologie, de symboles, prophéties, animaux n’existant plus à notre époque… Il est très intéressant de voir comment tous sont mis en place et puis l’histoire de base est très bien amené. La fluidité de l’écriture, tout comme les mots utilisés, en un sens, si vous aimez tout le mélange décrit dans ce paragraphe, vous ne pouvez qu’aimer.

    Logo Livraddictbabelio

     

    Avis de mes partenaires :

    Concours des partenaires

    Concours des partenaires

    « Alex Craft, t1, NécromancienneChasseuse de la nuit, Au bord de la tombe - T1 (Jeaniene Frost) »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :