• Le tatouage, recueil (collectif d'auteurs)

     

    En vente sur Amazon

    Emulsion, au-delà du visible (Vanaly Nomain)


     

    333 pages numérique

    Thème : Recueil de nouvelles

      *******

    Résumé :

    «  5 auteurs de talent autour d’un même thème, 5 interprétations différentes du Tatouage.
    D'ancre à encre, Reru. Deux opposés, deux amis. De l'eau, de l'encre et de l'amour.

    The hypocrite's horror show, AurElisa Mathilde. 1958, Tenessee. Quand le surnaturel rencontre la réalité.

    Juste un point dans un motif, Célia Deiana. Dans ce monde alternatif les âmes soeurs portent le même tatouage.
    No future, Soyilana. Il a été choisi. Il a maintenant 13 jours pour intégrer un groupe ou mourir.
    Road Tripping, F.V. Estyer. Un road trip, deux inconnus et une semaine pour apprendre à se connaitre.
    »

     

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Le tatouage, recueil (collectif d'auteurs)

    14/20

     

    Je remercie la maison d'édition MxM Bookmark, ainsi que le site NetGalley pour m'avoir permis de découvrir ce recueil. Le titre m'a attiré de suite, étant moi-même une adepte des tatouages (et je n'ai pas fini d'en faire !) J'avais envie de découvrir ce que des auteurs pouvaient imaginer autour de ce thème qui est très large.

     

    Cinq nouvelles qui tournent autour du M/M, de l'amour et du tatouage, bien entendu, mais pas dans les mêmes "dimensions". Je dois avouer que dans un recueil il y a forcément des styles d'écriture différentes, des idées différentes. J'en ai adoré une, aimé deux et les deux autres malheureusement qui n'ont pas été concluantes.

     

    "D'ancre à encre" est ma préférée. Stan et Julien sont des amis d'enfance. Ils vivent en colocation au bord de l'océan. Stan adore le surf et son domaine de prédilection, il se le tatoue sur la fesse : une belle planche ! Julien est amoureux de ce bellâtre qui semble préférer les filles. Une soirée arrosée et une porte se ferme. Il suffit d'un grain de sable pour donner de très grosses frayeurs. Cette histoire est douce, que ce soit dans l'écriture qu'au niveau des personnages et de leur avancement. L'amitié qui laisse la place à l'amour. Il y a beaucoup de tension dans le texte. On ne peut qu'espère une belle fin pour ces deux hommes. Un récit simple qui m'a beaucoup ému. (Oui, moi j'ai été ému, je me ramollis !)

     

    « Le journaliste était bi et ne s’en était jamais caché. Il l’avait d’ailleurs toujours su et sa famille avait été assez ouverte d’esprit pour qu’il puisse traverser l’adolescence sans souffrir du rejet des siens. Sorti à peu près indemne de cette période ingrate pour n’importe qui, Julien était devenu un homme satisfait de sa vie qui ne se prenait pas trop la tête. Ceux qui comptaient pour lui se moquaient complètement de ce que pouvait être sa vie sentimentale, du moment qu’il était heureux. L’avis des autres n’avait pas grande importance. Ce dont il se souciait en revanche, c’était l’avis de Stanislas. Que son meilleur ami ait montré un tel dédain envers une potentielle relation entre eux, c’était plus que ce que Julien pouvait supporter. D’aussi loin qu’il se souvienne, les sentiments qu’il éprouvait pour Stan avaient été plus forts qu’une simple amitié ne le requérait, mais il s’en était accommodé, persuadé qu’un jour, il tomberait sur la personne qui les lui ferait oublier. Alors il pourrait regarder Stan comme son meilleur ami, seulement comme son meilleur ami, et tout irait pour le mieux. »

     

    "The hypocrite's horror show", vient en troisième place. Pourquoi ? Tout simplement parce que cette nouvelle est coupée en deux parties et que la première m'a paru très "Rocky horror picture show" pour les plus anciens qui ont déjà vu ce film. En d'autres termes, très sanglant, horrifique et compliquée. Dans les années 1960, être noir ne fait pas bon et homosexuel encore moins. Jimmy et Colin, le premier est noir, le second est blanc, décident de quitter leur petite ville pour vivre leurs rêves. Mais avant cela, Colin doit retourner à "l'église", avec sa chère maman. L'horreur éclate à l'intérieur de la maison qui sert d'office. Dans la seconde partie, quatre ans après les faits, Colin revient avec son compagnon pour tenter de comprendre ce qui s'est réellement passé, car il n'est plus que l'ombre de lui-même. Cette seconde partie passe dans le surnaturel. Les explications viennent, le besoin d'apaiser son âme sans oublier ceux qui l'entoure est bouleversant.

     

    "Juste un point dans un motif", fait partie de celles qui ne m'ont pas convaincu. Alexandre recherche son âme soeur, par le biais d'une marque qui apparaît sur sa peau. Son âme soeur aura la même. La solitude le pèse. Il s'inscrit sur plusieurs sites pour en apprendre plus et peut-être trouver celui ou celle qui est à lui. J'ai trouvé compliqué le fait qu'il y ait plusieurs sigles dont on n'a pas tout de suite la signification. Je n'ai pas réussi à m'attacher à Alex. Concernant le barman, Tristan il a un petit quelque chose bien caché qui le rend plus humain. Je pense que le format nouvelle est trop restrictif pour ce type d'histoire que j'aurai plus vu sous forme de livre avec des détails et des descriptions qui aurait plus mis en valeur le monde dans lequel ces êtres vivent.

     

    "No Future" ne m'a pas convaincu non plus. J'avoue que je ne l'ai pas comprise du départ. Une guerre terminée depuis un moment, des hommes et des femmes qui doivent trouver au plus vite ceux qui seront de leurs clans... J'ai eu beaucoup de mal à la lire jusqu'au bout et même en arrivant au final, je suis restée sur la même impression d'être complètement perdue. Et j'en suis navrée, car l'auteur a une belle écriture. Les phrases découlent toutes seules, c'est le sens qui m'a échappé.

     

    "Road Tripping", fait partie de mon top 3 (c'est ma deuxième préférée :p). Matthew prévoit de partir loin de son ex qui l'a fait souffrir. Sa soeur lui impose un covoiturage, un ami de son copain qui a peur de l'avion. C'est une semaine de voyage où les deux hommes, Asher et Matt vont apprendre à se connaître. Un petit caillou sur cette route risque de tout faire sauter. Même si on se doute de comment cela va se terminer l'histoire est douce. Les personnages ont des caractères différents. Ash a un lourd passé qui est difficile à gérer. Seul regret, le fameux coup fourré se voit du départ.

     

    « Je m’avachis sur le lit et allume la télévision pour me détendre un peu. Je songe à cette journée, à ce que j’ai appris sur Asher. Je repense à tous ses tatouages qui recouvrent ses bras, m’interrogeant sur les mystères qu’ils recèlent. Je revois son sourire, sa façon de jouer avec son piercing du bout de sa langue. Je me pose des questions sur ce qui se cache vraiment derrière cette barrière de nonchalance et de bonhomie. J’ai cru apercevoir le vrai Ash un peu plus tôt, juste après avoir discuté de ma passion pour mes livres et de mon père. Je me rends alors compte qu’à part évoquer rapidement sa sœur, il n’a pas parlé du tout de sa famille lorsqu’il en a eu l’occasion. Et je me demande bien pourquoi.
    C’est avec toutes ces interrogations en tête que je finis par m’endormir. »

     

    En conclusion, des histoires extras et d'autres un peu moins. Le tatouage prend une grande place pour certains de ces récits, pour d'autres on le voit peu. Même si toutes ne m'ont pas plu, il y a des pépites à découvrir.

     

     

    Défis sur Fb  Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

     

    #LeTatouage #NetGalleyFrance

     

    #Challenge contre l’Homophobie Edition 2018

     

     

    « Sinners of Saint, tome 3 : Scandalous (L.J. Shen)Rainbow (Belinda Bornsmith) »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    2
    Samedi 22 Septembre à 06:08

    Je ne suis toujours pas très à l'aise avec le M/M, mais peut-être avec ces petites nouvelles, je pourrais les découvrir un peu mieux.

      • Samedi 22 Septembre à 10:41

        Autant commencer par de petites histoires dans ce cas, oui pour voir si tu aimes ou non. Personnellement, je préfère le mm au ff.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :