• Les Chroniques de Gyeon Tempête de Feu, Tome 1 (Céline Mancellon)

     

    Auteur : Céline Mancellon

    308 pages papier

    Thème : Romance historique

      *******

    Fait partie de la saga

    Les Chroniques de Gyeon

    de Céline Mancellon

    Résumé de l'éditeur :

    « Ère de Gyeon

    Année du dragon rouge

    Pays de Koro

    Choisir le futur roi, voila la responsabilité de la princesse Aijee. La jeune femme doit échanger sa liberté contre un époux, afin d'assurer la pérennité du trône.

    Quatre candidats sélectionnés parmi les notables devront la conquérir même si un seul fait battre son coeur: cet homme ténébreux qui l'attire à en oublier la raison.

    Clans, combats, complots, guerres et amour. Ouvrez la porte du Pays des Pluies pour vivre son histoire »

    Les Soeurs Charbrey, Tome 1 - Sans orgueil, ni préjugé (Cassandra O'Donnell)

    Les Soeurs Charbrey, Tome 1 - Sans orgueil, ni préjugé (Cassandra O'Donnell)

    Ce livre à été lu dans le cadre d’une masse chronique offert par les Editions Sharon Kena et je tenais à les remercier. La couverture est très belle, pas agressive et représentant une partie des personnages que nous côtoyons tout au long du récit. Le livre est découpé en deux parties, mais je vais rester sur le général du tome, pas de détails comme j’avais pu le faire sur certains livres qui étaient ainsi (à savoir ceux de Céline déjà ;))

    Nous nous retrouvons aux portes du pays des pluies et entrons dans le vif du sujet. Une jeune femme, Aijee, princesse de surcroit, en âge de se marier se doit de se trouver un mari. Son père à décider de lui trouver 4 prétendants, qui auront le droit et le devoir de montrer le meilleur d’eux-mêmes. Il s’agit d’une histoire qui aurait pu être banale, mais cela n’est pas le cas. Outre le fait que nous sommes dans un pays différent de ce que nous pouvons lire habituellement, sans compter les divers rebondissements qui nous tombent dessus littéralement, je peux vous assurer que ce livre est un vrai coup de cœur. Les personnages sont énormément travaillés, les rituels de ce pays également, sans compter l’intrigue qui n’est pas évidente. Je peux vous assurer que je suis tombée des nues en lisant certains passages dont je tairais ici. La surprise n’en sera que meilleure ou amère, cela dépend de quel point de vue nous nous plaçons.

    J’ai adoré la carte du début, qui nous montre où se situe tel ou tel lieu. Le lexique au début également et le fait que certains mots soient repris avec la lecture avec les explications et par la suite au bout de quelques pages, j’étais dans l’histoire sans chercher à savoir qui était qui, niveau prénom. J’avoue que les prénoms m’ont quelque peu perdu au tout début, mais ce n’est qu’un détail qui ne m’a pas dérangé plus que cela, puisqu’au bout de peu de lignes, j’avais l’impression d’être dans l’histoire. Céline à une manière bien à elle de montrer les paysages, les éléments qui entourent ces personnages pour nous faire tomber à pieds joints à l’intérieur du livre. Je dis bien montrer, parce que ses descriptions donnent vraiment tellement de détails, qu’il s’agit de bien plus qu’une simple écriture pour ma part. Il s’agit d’une véritable immersion dans laquelle j’ai plongé avec délice, jusqu’à la fin, sans relever la tête une seule fois. J’étais dedans, aux cotés des personnages, subissant tout ce qui à pu leur arriver et le fait que l’auteure fasse comme pour les ombres brumeuses, c'est-à-dire faire en sorte que nous puissions avoir la vision des choses de chaque personnage ou presque, est un plus non négligeable, surtout ici.

    « Ces dernières l’aideraient à grimper sur les troncs d’arbres mais aussi à se défendre de ses attaquants. Une fois les armes installées sur les semelles de ses chaussures en peau tannée de porc, elle prit également Gakis, des griffes aussi mais qui se portaient sur les paumes. Elle enfila les gants métalliques qui lui recouvrèrent la partie supérieure des mains. Une fois parée, elle inspira longuement pour trouver à l’odeur le pin le plus proche. Cet arbre demeurait le plus facilement identifiable grâce à sa résine fortement parfumée. Au clan Tynys, savoir utiliser tous ses sens était primordial pour survivre. »

    Parlons des personnages maintenant. Aijee est donc princesse, mais dans le sens rebelle. Elle adore se déguiser en garçon, à la façon de Mulan et parcourir des sentiers dont elle ne devrait pas poser ses pieds. Une journée comme les autres où elle va ‘s’enfuir’ du palais, elle va rencontrer par inadvertance ces futurs prétendants. Son choix se posera rapidement sur l’un d’entre eux, avant même l’officialisation des noms. Aijee espère qu’il en fasse parti, ce qui sera le cas. C’est une jeune femme qui aime la vie, à des amies qui compte beaucoup pour elle, même si elles sont peu nombreuses. Elle à tout de même un caractère fort, mais au fil des pages, nous la voyons murir. Lorsqu’elle tombe éperdument amoureuse, nous avons face à nous une femme amoureuse qui se défendrait becs et ongles pour celui qui à conquis son cœur. Lorsqu’elle apprend des intrigues de son passé, nous ne pouvons que rester assis et nous demander pourquoi cela lui tombe dessus. Je pourrais continuer sur tout ce qui va découler des diverses trahisons qu’elle va subir, de sa vie qui va devenir bien différentes de tout ce qu’elle à pu connaitre depuis sa naissance. Elle va murir énormément et apprendre des erreurs des autres, mais également des siennes. Entre la princesse du début et celle de la fin, son amour sera toujours aussi présent, seule sa vie sera totalement à part.

    Concernant les prétendants, ces hommes ne sont pas tous des saints. Nous avons un assassin froid et sans pitié qui se doit de devenir le futur prince, pour des raisons qui ne lui incombent pas. Il nous reste celui qui mange, dors, vit avec les livres et se montre autoritaire dès qu’une femme s’approche de sa sainte bibliothèque. Vint ensuite un monsieur de la garde rapprochée du roi –tiré directement du livre, ce qui m’a fait bien rire – un guerrier, un de ceux qui n’a peur de rien et qui se trouve être un peu plus sex que les autres. Et enfin le dernier et non des moindres, je le qualifierais d’espion double, même si nous n’en avons pas la certitude. Il me fait penser à un homme qui mange dans toutes les assiettes pour voir si celle du voisin ne serait pas meilleure que la sienne, mais avec raffinement. Ces quatre hommes ont l’envie et le désir de se rapprocher de la Princesse Aijee et tous les coups sont permis entre eux. Des rancœurs anciennes referont surface tandis que la concurrence sera rude, même si l’un d’entre eux se démarque du premier tour.

    « Chunzu la fixait en retour. Chunzu dont le corps frôlait le sien provoquant chez Aijee une chaleur inconnue qui semblait l’entourer malgré l’épaisseur de ses vêtements. Le fils du ministre de la défense inclina légèrement le buste en avant afin que son visage soit plus près de celui de la jeune femme. Celle-ci ne parvint plus à respirer normalement.
    Elle crut qu’il s’apprêtait à l’embrasser. Cette idée saugrenue prit la forme de l’intime conviction. Que c’était à cela qu’il songeait en cet instant… tout comme elle. La princesse souhaitait et redoutait ce baiser. Il approcha davantage sa bouche tout en la contemplant droit dans les yeux. Aijee ferma les siens sur-le-champ puis pinça violemment ses lèvres l’une contre l’autre. Soudain, Chunzu rit doucement et lorsque la jeune femme rouvrit les paupières, elle constata qu’il s’était largement éloigné pour la dévisager avec amusement. La princesse rougit brutalement, honteuse d’avoir espéré qu’il l’embrasse.
    — Princesse… Je ne suis pas le genre d’homme romantique qui courtise. Je vais être sincère avec vous… ne me choisissez pas. Vivez donc une délicieuse romance avec l’un de vos prétendants. Mon terrain de jeu n’est pas adapté pour une innocente telle que vous. Aijee croisa les bras dans une attitude défensive afin de camoufler sa gêne mais aussi sa déception.
    — Je ne suis pas aussi naïve que vous paraissez le croire, monsieur.
    Ma meilleure amie est une Sangha.
    Chunzu haussa un sourcil clairement moqueur.
    — Oh… vraiment ?
    — Vraiment ! fit la jeune femme, irritée. »

    J’ai beaucoup aimé Chunzu Hongdil, cet homme qui semble ne pas avoir de sentiments, n’étant que le bras droit de son père dans tout ce qui touche les disparitions inexpliquées de certains indésirables. Chun est mon préféré de tous. Il à une froideur apparente, sachant garder cet aspect dur, mais intérieurement, les sentiments qu’il peut éprouver le contraint à se poser des questions et à avancer pour lui et personne d’autre. Il va prendre conscience que le choix imposé par son père l’arrange, mais il va vite déchanter lorsqu’il comprendra où son cher père veut le mener et pas forcément jusqu’au trône. Ce qui va se passer entre la princesse et lui m’a énormément amusé, un pas en avant, deux en arrière. De l’humour, du charme et des réactions dont ni l’un ni l’autre n’avaient prévu.

    Toenie me semble un personnage essentiel, même si nous ne la voyons pas partout, elle est la suivante de la Princesse Aijee. Cette femme lui est dévouée et saura être présente lorsqu’elle en aura besoin. Avec tout ce qui va se tramer au palais, Toenie est celle sur qui l’on peut compter. Son sort peu enviable à un moment donné ne restera pas sans que quiconque ne fasse rien, ce qui va causer la perte d’un personnage clé.

    Un autre personnage est important, il s’agit de Kyann, du clan Zyr, l’un des prétendants. Son envie de savoir ce qui c’est passé en dépit de tout, ses recherches incessantes pour retrouver l’objet de ses désirs sera si fort, que nous ne pouvons pas lui en vouloir de tenter certains gestes. Cet homme va affronter une armée d’assassins, uniquement pour prouver que ses dires sont véridiques. Il va devoir choisir un camp et saura suivre ce que son cœur lui dicte.

    Entre Soonii et le Roi, m’ont fait une forte impression. Je ne pourrais pas vous dire pourquoi tout simplement parce que cela divulguerait beaucoup trop sur l’histoire et cette impression, n’était pas la meilleure que je puisse avoir pour eux. Mais une chose est sure, bien fait pour Soonii ! Des conflits politiques vont prendre le pas sur les décisions de chaque protagoniste, même s’ils ne le veulent pas. Les complots seront de toutes parts, ne laissant pas beaucoup de place à la romance, mais elle sera tout de même très présente et sera un baume au cœur pour la plupart d’entre eux.

    Concernant la fin, je n’ai pas pu me retenir de pleurer. L’acte de Chun est si poignant, si émouvant, nous sentons bien qu’il l’aime énormément au péril de sa vie. Deux mots qui vont tracer le cœur de la jeune femme et qui y resteront. J’ai hâte de connaitre leur destin, même si j’ai bien compris que le suivant ne sera pas focalisé sur Aijee, mais une autre femme dont nous avons fait la connaissance dans ce premier tome. Je ne doute pas que nous pourrons revoir cette princesse dans d’autres circonstances.

    S’il fallait retenir quelque chose, en dehors du fait que le livre est magnifiquement bien écrit, c’est qu’il y à beaucoup de revirement de situations surprenantes, de l’action, des trahisons, des complots, beaucoup de passion, une histoire d’amour poignante, émouvante qui m’a fait aimer le couple ainsi formé, mais également une partie des personnages. D’autres, j’aurais aimé les voir manger les pissenlits par les racines. En d’autres mots, je ne peux que vous le conseiller.

    Un dernier morceau, très court, mais qui vaut tout l’or du monde :

    « — Trouvé… souffla la princesse.
    — Merci, murmura-t-il à son tour.
    — Pourquoi ?
    — Quand mes yeux ne peuvent plus vous voir… j’ai l’impression de mourir. »

    Logo Livraddict

    babelio 

     

    Avis de mes partenaires

    LalecturedeSteph (Partenaire)
     

     

    « SWAP RomanceLes Chroniques de Gyeon (Céline Mancellon) »

  • Commentaires

    3
    Les Mots de Letizia
    Jeudi 1er Mai 2014 à 12:57

    Ca ne me tente pas du tout...

    2
    Mercredi 30 Avril 2014 à 11:36

    L'auteure à de grandes qualités niveau écriture, elle sait manier les mots dans la dérision comme dans le sérieux et le mélange des deux est détonnant biggrin

    1
    Mercredi 30 Avril 2014 à 04:03

    En effet, le livre semble intéressant. Je pense le rajouter à ma pile à lire. La couverture est jolie, en effet et le style de l'auteur paraît bon d'après les extraits.

    En plus...Un avis superbe et positif.

     

    * Be

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :