• Les coeurs pourpres, tome 1 : Mordue (Séverine R)

     

     

    Les coeurs pourpres, tome 1 : Mordue (Séverine R)

    Disponible sur Amazon

    Les coeurs pourpres, tome 1 : Mordue (Séverine R)

    Auteur : Séverine R

    279 pages numérique (epub)

    Thème : Bit-Lit

      *******

    Fait partie de la série

    Les coeurs pourpres

     Résumé :

    « L'amour est-il possible dans un monde démoniaque ?
    Embarquée dans un week-end d’intégration déjanté, Angie, jeune étudiante en psychologie, croise la route d'un vampire qui la mord et la marque comme sienne. Elle se retrouve alors sous la domination d’un être impitoyable, dangereux et diabolique. Sans échappatoire, elle voit sa vie s'effondrer jusqu’à ce qu’elle croise le chemin du frère de son maître, un vampire énigmatique qui fera naître de nouveaux sentiments en elle. L’alchimie est immédiate entre les deux mais que vaut l’amour dans cet univers démoniaque où le sang, les morsures et les secrets les plus obscurs s’entremêlent ?
    Un ouvrage qui mêle romance et urban fantasy, pour le plus grand plaisir des amateurs du genre !
    »   

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Les coeurs pourpres, tome 1 : Mordue (Séverine R)

    15/20

    Je remercie la maison d'éditions Heartless, une toute jeune maison d'édition, pour m'avoir permis de découvrir leur premier titre. J'aime bien la couverture, il n'y a que la bouche qui me dérange en fait, autrement, j'aime beaucoup les couleurs.

     

    Les vampires existent et "cohabitent" avec les humains. Non pas de true blood à Bontemps ici, juste une forme de cohabitation où les vampires vivent en dessous de nous, littéralement. Tout le monde sait qu'ils existent, des lois protègent les humains et les vampires. Le gouvernement humain est toujours content lorsqu'un des leurs passent de l'autre côté : devenir un mordu pour nourrir les vampires. Angie, étudiante, part avec ses amies pour un weekend d'intégration. Autant dire que j'ai tout fait pour les rater ceux-là. C'est ce qu'elle aurait dû faire, car elle se retrouve aux prises avec un vampire du prénom de Laurent qui a décidé de faire d'elle une mordue. Les complications ne font donc que commencer pour cette jeune femme qui va voir sa vie complètement chamboulée.

     

    « Au nom du gouvernement français, je voulais vous dire que nous sommes très heureux de votre collaboration pour nous aider à maintenir la cohabitation entre les vampires et les humains, présenta-t-il comme une récitation. Je représente l’État humain et mon collègue, le roi des vampires, Vassili. Nous sommes ici pour établir le contrat que vous avez décidé de sceller avec votre nouveau maître, le duc Laurent De Monferrand.
    – Je crois que vous faites erreur, affirmai-je, je n’ai jamais établi de contrat…
    – Les marques que vous portez dans votre cou nous prouvent le contraire, coupa le vampire d’un ton sec et cassant... »

     

    Un premier tome qui démarre direct dans l'action. Nous savons du départ où nous sommes, qui existent et comment les humains et les vampires vivent ensemble, enfin sur le même terrain. (ou presque) Une histoire qui semble aux premiers abords vu et revu, mais qui au final surprend, car en fait, ce n'est qu'une fausse idée cette histoire de déjà vu. Deux frères qui se battent pour une humaine, oui, mais non car les deux sont très très différents. Entre l'un qui se prend pour le messie et l'autre qui se sent continuellement mal à l'aise vis-à-vis de son frère (pour des raisons que nous apprenons dans ce premier tome et il y a de quoi) Angie a de quoi faire, surtout que son coeur balance pour l'un, pas pour l'autre. Ville souterraine contre ville du-dessus, les gouvernements savent ce qui se passent et pourtant ils font la sourde oreille. Nulle ne peut être obligé de devenir un mordue, auquel cas les vampires ont de terribles sanctions. Mais comme ces derniers font terriblement peur, avec leur charme indéniable et le fait qu'ils sont froids autant en gestuels qu'en paroles, les humains signent LE contrat qui va les lier, jusqu'à... leur mort, ou transformation.

     

    Il ne s'agit pas d'un trio amoureux (ouf, parce que j'avoue que la fille qui ne sait pas quel type choisir et joue avec les deux, c'est un truc qui m'agace), mais d'un trio compliqué. Laurent est Duc, tant qu'à faire autant devenir la mordue d'un haut-gratin, qui sait ce qu'il veut. D'ailleurs une question reste toujours en suspend : pourquoi elle ? Pourquoi l'avoir choisie ? Car même si elle a peu d'amis, elle a une famille qui l'aime et qui la voit régulièrement, donc pourquoi elle ? Angie tombe dans un piège prévu depuis quelques temps. Elle n'a rien vu venir et nous non plus d'ailleurs. Obligée de devenir une mordue (une humaine qui donne son sang avec GRANDE joie tous les jours à un vampire, on sent l'ironie ou c'est pas assez ?), elle va découvrir tout ce qu'elle ne voulait pas connaître : la peur permanente de vivre entourée de vampires. Oui, car elle n'a pas vraiment le choix si elle veut être quelque peu tranquillisée : les humains sont TELLEMENT adorables envers leurs congénères qui sont devenus des mordus... Et puis il y a Alban, le frère torturé qui cache tout autant de secrets que son frère. Il paraît si gentil, pourtant, il ne faut pas oublier qu'un vampire, c'est un être très doué pour tromper son monde.

     

    « – Mords-la et marque-la, je te l’autorise, répéta Laurent.
     
    Lorsqu’Alban s’inclina vers mon cou, je fermai les yeux en priant pour qu’il ne cède pas. Le tableau était désolant : deux vampires se tenaient penchés sur moi, prêts à me sucer le sang, un sang qui essayait tant bien que mal de rester en moi, de se renouveler malgré les nombreuses morsures que j’avais subies en quarante-huit heures.
    – Je suis désolé, souffla Alban avant de planter ses crocs dans ma chair.
    Sa succion était forte, et lorsque Laurent prit mon poignet pour y planter les siens, je me perdis dans une pénombre ressemblant à un enfer douloureux. »

     


    Une histoire plutôt originale qui a des bons points et d'autres qui m'ont titillés nerveusement les neurones qui me restaient. La plume de l'auteur est assez particulière, dans le sens où elle "coupe" parfois des dialogues et indiquent plutôt dans la narration ce qui se dit. Il n'y a pas trop de descriptions, disons plutôt qu'il y a juste le strict minimum. Comme le point de vue est celui d'Angie à la première personne, il nous manque certains détails malgré tout.

     

    Dans les bons points (comme pour les enfants) les vampires ne sont pas forcément des monstres, mais ils ont besoin de se nourrir d'une manière ou d'une autre et ils le font. Pas de sentiments lorsqu'il s'agit de bouffe et encore moins lorsqu'il s'agit d'humain. Imaginez, ces êtres inférieurs qui se croient supérieurs parce qu'ils vivent au-dessus, pff ! Ils sont faibles, ne voient rien venir et surtout sont des sources d'ennuis perpétuels s'ils l'ouvrent un peu trop. Laurent est LE vampire par excellence : froid, cruel, sarcastique (ça j'aime !), lorsqu'il veut quelque chose, il ne va pas par quatre chemin. C'est un Duc, ce qui fait de lui un être qui a l'habitude qu'on lui dise oui tout de suite. Le non avec Angie est risible, surtout qu'il suffit d'un regard ou d'un geste pour qu'elle tremble de peur. Alban a autant de secrets sinon plus que son frère. D'ailleurs cela m'amuse de le voir manger avec entrain, manger de la nourriture humaine je parle. Les deux hommes ont leurs défauts, leurs secrets, leurs besoins. J'adorerais pouvoir en savoir plus sur Laurent pour mieux le comprendre dans ses décisions.

     

    Dans les mauvais points il y a essentiellement le caractère d'Angie. C'est une vraie girouette et cela m'a agacée. Rejetée par les siens, elle s'accroche à l'un des vampires telle une sangsue et n'hésite pas à trahir dès qu'elle le peut. Un peu de jugeote et de réflexion lui ferait pas de mal, surtout qu'elle a 19 ans. Ce n'est pas parce qu'on a eu une adolescence compliquée qu'il faut se tenir ainsi. Personnellement, une personne s'amuserait à me "vendre", je ne lui tendrais pas l'autre joue, au contraire je ne lui parlerais pas et lui ferais comprendre qu'il peut disparaitre de la surface de la terre. Je n'irais pas m'amuser avec et encore moins de prendre un café avec. L'autre point ce sont les relations qui vont vraiment très vite entre les personnages. Elle ne les connaît pas plus que cela, elle se laisse porter par leur belle gueule et hop ? (non pas dans un lit, elle est vierge, une des raisons pour laquelle elle a été choisie d'ailleurs, mais juste le fait que "oh il est beau" et le coeur s'emballe...) C'est un peu juste pour moi, il manque la confiance tout de même.

     

    « Je me figeai quelques secondes en entendant ces mots. Laurent m’avait choisie, moi ! Mais pourquoi aurait-il fait ça ? Je sortis précipitamment du hall, essayant de ne pas croiser les regards mêlés de pitié et de crainte à mon égard.
    Émilie voulut venir à ma rencontre, mais Karen et Nina l’attrapèrent pour l'empêcher de m’approcher. Pour le reste de mon espèce, j’étais devenue un phénomène de foire, et pour les vampires, un objet de convoitise. La colère ne me quittait pas tant je me sentais perdue dans cette nouvelle vie. Je commençai à revenir sur mes pas quand soudain je vis Éric se diriger vers moi d’un pas décidé. »

     

    D'autres personnages font leur apparition et restent tout au long de l'histoire. Les parents d'Angie, ses amies (dont on se passerait bien) Le professeur qui a également des secrets bien cachés. Concernant ce dernier il m'a plu. Je me suis posée pas mal de questions sur lui. Je comprends mieux certaines scènes une fois arrivée vers la fin. Fin qui par ailleurs est plutôt rapide à mon gout, j'aurais aimé en avoir plus.

     

    En conclusion, à part les deux points cités au-dessus, j'ai passé un bon moment de lecture. Lorsque les mots à suivre sont apparus j'ai eu un snif qui est sorti. Une histoire qui ne manque pas de crocs ni de magie.

     

     
    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

     

     

    « Les coeurs pourpres, série (Séverine R)Heartless Editions »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    2
    Lundi 17 Septembre à 07:18

    Cela fait longtemps que je n'ai pas lu une bonne série de vampire, peut-être avec ce titre !

      • Lundi 17 Septembre à 08:33

        ça change un peu des séries déjà sorties :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :