• Les Imhumvamps, tome 1 : Le Miracle (Sylvie Ginestet)

     

    Les Imhumvamps, tome 1 : Le Miracle (Sylvie Ginestet)

     

    Auteur : Sylvie Ginestet     

    270 pages papier

    Thème : Fantastique

      *******

    Fait partie de la trilogie

    Les Imhumvamps

    de Sylvie Ginestet

    4ème de couverture :

    « Victime d’un accident de santé incurable, Lilly caresse l’espoir fou de surmonter cette épreuve en se faisant transmuter par un vampire.
    Une interminable quête commence alors. Un parcours semé d’embûches et de déceptions, car les vampires ne sont pas légion… et rares sont ceux qui prendraient le risque d’aider un humain. Pourtant…
    Ma vision des choses avait changé, mon but était complètement fou et dangereux.
    Pourquoi ne l’avais-je pas senti ? Je vivais la nuit la plus terrible de mon existence. Je n’avais jamais eu aussi peur.
    Mais cette nouvelle épreuve, je l’avais provoquée et je savais maintenant que je ne pourrais plus jamais physiquement revivre cela. J’étais épuisée, vidée. Or, il m’avait à peine touchée.
    La vie était trop importante pour la mettre en jeu. Je n’étais qu’une idiote en quête d’une vie meilleure, mais je devrais me contenter de ce que j’avais.
    Lilly va-t-elle renoncer à son projet, ou sa volonté de vivre une autre existence sera-t-elle la plus forte ?
    »  

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Publicité pour adultes, tome 2, épisode 1 (S. Greem)

     

    J'ai rencontré et discuté avec l'auteur, Sylvie Ginestet lors du salon de Val-joly. C'était une première autant pour ce salon que pour cette rencontre. J'en avais déjà entendu parlé, mais je n'avais jamais eut l'occasion de m'approcher de si près. Et je ne regrette absolument pas. Sylvie est très gentille, très abordable et ce premier livre est à dévorer.

     

    Lilly est une jeune femme qui est malade depuis sa naissance, ou presque. Lorsqu'un AVC la met plus bas que terre, la souffrance a atteint son apogée. Rééducation, réapprentissage de la vie, le parcours fut long et douloureux. Et puis un jour, sachant que ces maladies ne disparaitront pas d'un coup de baguette magique, elle a une idée de folie. Les légendes sont toujours tirés de faits réels, à plus ou moins grande échelle, alors pourquoi les vampires n'existerait-il pas ? Idée étrange, peut-être stupide aussi, car arrivé à ce stade, qu'est-il possible de croire ? Elle va rechercher dans les endroits qui pourraient en abriter. La nuit, les endroits lugubres, non pas les cimetières, mais les bras, les lieux qui porte un nom avec le mot « sang ».

     

    Et puis il y a ce club de jazz, qui contre toute attente sera apparemment la bonne pioche. La rencontre avec quelques membres de ce club, Vic le barman, ou encore Darren, l'un des musiciens du groupe qui se produit va rendre ses idées ahurissantes plus que probables. Je passe les détails de ce qui se passe lors de la première rencontre, puis des suivantes, par contre la finalité est la même : Vampires ou non, est-ce que Lilly aura une vie meilleure ?

     

    L'histoire est dure pour Lilly, elle est jeune et pourtant déjà affaiblie par la maladie qui ne la lâche pas. Mais ce n'est pas pour autant que l'auteur nous la montre faible et sans vie, ou sans force. Au contraire, Lilly a bien des moments où elle doute, où elle se pose des questions, mais elle se bat contre cette maladie. Elle ne veut pas de l'immortalité, elle veut vivre comme tout le monde et sa recherche, bien que folle, est un but qu'elle se donne. Et c'est ce but qui lui donne la force de continuer.

     

    Darren est énigmatique. Doué dans plusieurs domaines, comme l'écoute ou la musique. Cet homme est à double tranchant. Il montre une certaine facette de lui sur scène, une autre en dehors et une autre la nuit dans certaines rues sombres. Difficile de le cerner au départ, et une fois le livre terminé, je dirais qu'il y a d'autres côtés encore cachés, qui reste à découvrir.

     

    « Je m'installai au piano. De là, j'apercevais mon propre reflet dans une fenêtre. Cette robe était magnifique ! Je décidai alors de relever une partie de mes cheveux en chignon, puis je commençai à jouer. Les notes résonnaient dans la salle, je laissais courir mes doigts sur le clavier. Je n'avais jamais joué aussi bien ; avec autant de facilité, d'agilité. Ma concentration était telle que je ne l'entendis pas entrer, mais je le sentis au moment où il s'assit près de moi. A cet instant, une sensation étrange m'envahit. Il posa une main sur la mienne. Immédiatement, la pièce s'emplit d'un lourd silence.

    - Tu dois apprendre à contrôler tes émotions, Lilly. »

     

    J'ai beaucoup aimé les personnages de ce livre, principaux ou non. Même Marie qui pourtant au départ semble encline à rejeter Lilly. Vic est adorable et l'humanité qu'il montre est génial. Quant à Monroe, il est ce type de médecin qui pense d'abord à sa carrière et au fait que ses résultats sont ce qui pourrait lui apporter la reconnaissance et un statut envié de ces confrères. Les vampires de Sylvie Ginestet sont différents. Ô bien entendu, il y en a des bons et des méchants mais ils ont des particularités qui font que pour les détecter, il faut vraiment avoir un œil averti.

     

    Le fait que les vampires ont des pouvoirs m'ont fait penser à des vampires que j'avais crée il y a de cela très longtemps sur un forum de rpg – je dis juste que cela m'a amusé de voir que mon esprit déjanté n'est pas le seul ! J'ai aimé la façon dont l'auteur apporte les informations : au fur et à mesure. Ce n'est pas un listing imbuvable de ce que peut faire ses types de vampires. Les éléments sont disséminés dans l'histoire, apportant ce plus qui m'a donné envie d'en savoir plus à chaque page terminée. Et surtout des surprises de tailles, car humains et vampires ne sont pas les seuls habitant sur cette terre.

     

    J'ai adoré le fait que Lilly et Darren ne se sautent pas dessus pour coucher ensemble. Ils apprennent à se connaître, Lilly apprend comment agir avec son entourage.

     

    Ce premier volet n'est pas un coup de cœur pour quelques petites raisons. Rien de méchant, mais cela me travaille un peu. J'ai trouvé – oui je parle de mes goûts – que certaines scènes étaient trop rapides ou trop longues. Dans les trop rapides, je pense à la scène avec Albert où je n'ai pas vraiment compris l’intérêt dans ce qui c'est passé. Peut-être une mise en place pour plus tard. Ou encore la dernière fois que l'auteur parle de Monroe. Par contre, dans le trop long, c'est la mise en place du bal qui a pris beaucoup d'importance et je n'ai pas compris. Mais sincèrement, ce ne sont que des points de détails, car le livre a été dévoré en moins d'une journée.

     

    « Je rangeai délicatement le petit paquet dans ma poche. Ce n'était visiblement pas le moment rêvé pour le lui offrir, à moins que cela ne le calme.

    Il s'assit sur les marches du perron, je l'y enjoignis. Un long silence s'installa. Les minutes me semblaient une éternité. Devais-je entamer la conversation ? J'essayais d'écouter ses pensées, mais je n'entendais rien : il devait me bloquer d'une manière ou d'une autre.

    - Pourquoi je ne peux pas lire en toi ? demandai-je sans détourner mon regard de la voiture.

    - L'expérience, Lilly ; ce que tu n'as pas, je te le rappelle.

    Je fronçai les sourcils et compris qu'il n'était pas en colère : il avait eu peur qu'il m'arrive quelque chose. Que pouvait-il m'arriver ? Il faudrait bientôt que j'affronte le monde extérieur. Je devais m'exposer aux autres... et seule ! Ma première expérience s'était très bien passée. Alors, il n'y avait aucune raison d'avoir peur. Pour ma part en tout cas.

    - Si je reste enfermée ici, comment veux-tu que je me débrouille ? »

     

    Cela va être difficile de faire une conclusion brève, mais je vais tenter. Il n'y a pas d'actions à proprement parler comme dans certains livres de vampires, mais il y a beaucoup de rebondissements. Des moments qui donnent des frissons et d'autres qui vous emportent dans des émotions diverses. Lilly est une héroïne qui change de ce que j'ai déjà pu lire. Chaque rencontre qu'elle fait est toujours intéressante. Chaque personnage a sa propre histoire, plus ou moins développée, mais cela renforce le sentiment d'être au cœur d'une famille. Tiens, je n'ai pas parlé du mystérieux Alexandre que je ne sens pas. Je l'imagine bien plus présent dans la suite.

     

    Je sais que je reverrais Sylvie au salon fantastique, donc je sais qu'elle devra me garder un tome 2 et un tome 3, parce que j'ai hâte de pouvoir replonger dans la suite des aventures de Lilly. La fin est une sorte de nouveau départ et rien qu'à cause de cela, vivement fin février !

     

     

    Logo Livraddict

    babelioDéfis sur Fb

     http://2.bp.blogspot.com/-mvhno11ISwg/VnA8BII8tUI/AAAAAAAAAqo/Fvq24wkEb5U/s1600/Banni%25C3%25A8re%2B2.png

    Challenge "Baisse ta PAL"

    « Les Imhumvamps - Trilogie (Sylvie Ginestet)La mort pour... Trilogie (M.K. Wauthoz) »

  • Commentaires

    6
    Vendredi 29 Janvier 2016 à 17:30

    bonjour, merci pour la découverte et ton avis qui donne vraiment envie de lire ce livre, je le note dans ma wish list

    5
    Vendredi 29 Janvier 2016 à 17:26

    Comme Julia, j'aime beaucoup  l’originalité de l'univers.

      • Vendredi 29 Janvier 2016 à 18:29

        J'imagine que je le verrais un jour sur ton blog :p

    4
    Vampilou
    Vendredi 29 Janvier 2016 à 16:25
    J'aime beaucoup l'originalité de l'univers et le fait que le "handicap" soit aussi présent, ça me plaît bien !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :