• Les inénarrables aventures du sémillant et séduisant Muthésius Mutin (Alexandre Hausse)

     

    Les inénarrables aventures du sémillant et séduisant Muthésius Mutin (Alexandre Hausse)

    disponible sur le site de l'éditeur

    Les inénarrables aventures du sémillant et séduisant Muthésius Mutin (Alexandre Hausse)

    Auteur : Alexandre Hausse

    236 pages

    Thème : Romance contemporaine paranormale

    *******

     

     

    Résumé :

    « Cette journée avait plutôt bien commencé, avec un nouvel amant dont j’oublierai le prénom plus rapidement que ses adorables fesses… puis j’ai accepté une invitation que j’aurai peut-être dû refuser. Moi ? Je me présente, Muthésius Mutin, trente ans et des poussières, un mètre quatre-vingt-huit de muscles, un combattant aussi séduisant qu’efficace, à la tête la Compagnie, une organisation paramilitaire qui aide les institutions mondiales afin de repérer et de ficher les métas humains, vampires et métamorphes, pour protéger le reste de l’humanité traditionnelle.
    Il y a quarante ans que les métas ont révélé leur existence au monde et depuis, la Compagnie veille à ce que ne se reproduise pas de période de chaos et de violence comme la Terreur qui a suivi la grande Révélation.
    Après des années de gouvernance, ses fondateurs, mes parents, Eléonore et Gary Mutin ont passé le relais. J’en suis donc à sa tête, aidé de June, mon ami d’enfance, mon frère et de Rufus, mon trop séduisant garde du corps.
    J’enchaîne les conquêtes comme les succès militaires, mais en quelques jours, un engrenage de secrets révélés et de tragédies personnelles a mis à terre tout ce en quoi je croyais. Vous voulez vraiment connaître tous les détails de ce qu’il s’est passé ? Je vous préviens, toutes les oreilles ne sont pas faites pour ces secrets dévoilés au grand jour, toutes ces conquêtes amoureuses et la plupart de mes aventures sont … comment dire ? Inénarrables.»  
     
     

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    16/20

      

    Merci à Maïwenn des éditions Juno Publishing pour m'avoir envoyé ce titre. J'aime beaucoup les tons de la couvertures et le résumé est alléchant. On y parle d'une Compagnie, de vampires, de loups et autres méta et de guerre entre les humains et les autres. De quoi appâter le lecteur qui aime ce genre d'histoire, moi la première.

     

    Muthésius Mutin est un bel homme, plutôt doué dans ce qu'il entreprend, à savoir draguer et se battre, même si pour le dernier point il n'est pas aussi fort que deux loups un soir dans une ruelle. Il est à la tête de la Compagnie, une entreprise créée par ses parents, Gary et Eléonore il y a plus de trente ans, quelque temps avant la naissance de leur fils. Le livre est de son point de vue, avec ce qu'il pense, ce qu'il fait. C'est un homme qui a une bonne trentaine et pourtant parait un peu plus jeune dans certaines de ses actions. Le premier tiers du livre m'a fait peur dans le sens où je me suis demandé où l'auteur allait nous emmener et surtout que Muthésius ne pense qu'à trouver le prochain bel homme qui partagera son lit. Par chance ce n'est qu'une mise en action, volontaire de voir ce personnage un peu naïf. Cette partie laisse entendre que notre cher personnage principal est un joyeux luron qui ne pense qu'au sexe à chaque instant. Il se croit fort et cela renforce l'arrogance qu'il montre. Arrogance qui va prendre un coup lorsqu'il aura appris certaines choses. Et puis, une affaire étrange lui tombe dessus.

     

    Un vampire a été enlevé et son frère, Elder vient demander de l'aide à l'organisation qui éradique en partie tout ce qui se rapproche du surnaturel et par conséquent Muthésius. C'est à partir de ce moment que nous nous rendons compte que Muthésius est réellement naïf dans le sens où ce vampire lui en apprend plus en une soirée que ses propres parents en trente ans. La Compagnie a été crée apportant ainsi des problèmes un peu partout. Entre ceux qui restent humains et ne veulent pas entendre parler des créatures surnaturelles, des humains qui attendent de se mélanger avec eux, des créatures qui détestent et bouffent les humains et leur contraire... Une société normale en quelque sorte, car il y a toujours des insatisfaits de chaque côté. Mais là, cela devient de plus en plus complexe. Muthésius décide de le rencontrer ce vampire, contre l'avis de ses parents. Il veut le voir et chercher à comprendre pourquoi un vampire lui demande, à LUI, de l'aide. Il a beau savoir se défendre et attraper des créatures dangereuses, il n'est pas aussi doué qu'un méta, vampire ou non. Bien entendu, Mathésius n'y va pas seul, Rufus, son chef de la sécurité, ami et voudrait sûrement plus que cela sera présent.

     

    Tout se détraque dès cette demande, dès cette rencontre qui remet tout en question. Et puis cet Arthur qui sort un peu de n'importe où pour en finir là...Alors oui, le début est particulier, il faut passer outre la légèreté de Muthésius et sa façon de prendre les événements comme si c'était du tout cuit. (Je dirais environ 80 pages) Il faut creuser et continuer pour comprendre. Tout le monde se joue de lui d'une manière ou d'une autre, tout le monde ou presque. June, son meilleur ami est l'un des rares qui pense à lui, qui s'occupe de lui, qui prend soin de lui. Entre les deux hommes, c'est une amitié qui est très forte et lorsque Muthésius dérive, c'est June qui le remet sur le droit chemin. C'est un homme droit dans ses bottes et sera toujours là pour l'aider lui et sa famille. Même si cette famille cache de nombreux secrets. Et pas des petits, non, juste de quoi chambouler l'esprit de n'importe qui. Nous nous posons des questions, tout comme Muthésius qui se demande en qui il peut avoir confiance. En June oui, mais il y aura un autre homme en qui il peut se donner corps et âme sans avoir le moindre regret. Une fois que notre héro l'a compris, ce n'est plus qu'une question de temps pour qu'il devienne un homme.

     

    Rufus est un personnage que j'ai beaucoup apprécié, comme June. Il sait rester à sa place même si la chère mère de Muthésius ne l'aime pas. Plus le récit avance et plus cet homme nous dévoile ses secrets aussi, et nous comprenons pourquoi Eléonore ne veut pas de lui dans l'entourage de son fils, mais qu'importe, par moment il faut des alliés et il vaut mieux les avoir sous sa coupe, ou son poignet. Les frères vampires sont particuliers et apportent un peu de piques sanglantes, même s'ils sont aussi étonnés que nous lors de certaines révélations.Entre Rufus et Muthésius il y a des choses qui doivent se passer, des éléments qui vont les perturber, mais une fois à plat, cela ne sera plus que du bonheur, enfin une fois toutes les affaires en cours terminées.

     

    L'histoire démarre lentement avec un personnage qui se prenait pour le meilleur, qui au final c'est avéré un homme sachant combattre, sans oublier qu'il va voir ses capacités augmenter. Une fois qu'il s'est rendu compte que le monde qu'il connaissait n'était qu'une belle image pour lui faire croire que ce qu'il faisait était beau, il va démontrer qu'il est capable de voir plus loin et de faire les bons choix, même s'ils font souffrir. Certains détails par contre sont tout de même étrange : le garde du corps qui se fait remercier alors qu'il doit protéger les fesses de notre héro lorsque ce dernier part tout seul avec des ennemis, cela le fait moyen. Il faut compter sur son pouvoir de persuasion et le fait que le garde du corps est perturbé, mais le boulot c'est le boulot. Comme j'indique, c'est un détail qui revient de temps en temps, telle l'explosion d'un appartement (Mais comment ont-ils fait pour y entrer sans que quiconque ne s'en rende compte ?) Il reste quelques questions sans réponses qui mériteraient d'avoir une suite à ses aventures.

     

    L'intrigue est au final complexe. La compagnie recèle de nombreux secrets sombres qui ne datent pas d'hier : la menace d'extinction d'espèces, jouer à l'apprenti sorcier, s'amuser avec des cobayes, tenter de devenir Dieu, les expérimentations perverses pour décrypter ce que nous ne connaissons pas... Tout est bon pour éradiquer, expérimenter, jouer avec la vie des autres. C'est impressionnant la façon dont tout se lie et que les réponses auxquelles nous pouvons nous poser sur la légèreté de Muthésius devient compréhensible. Il a été jeté dans le bain depuis tout petit sans savoir, sans chercher à comprendre, agissant tel un soldat qui ne pose pas de questions. Jusqu'au drame qui remet en question tout ce qu'il pensait connaître. Jusqu'à ce qu'il apprenne qui il est réellement !

     

    « Heureusement que dans l’obscurité tombante qui règne dans le couloir, June ne peut pas apercevoir mes yeux brillants et mes poings qui s’ouvrent et se ferment compulsivement, en tremblant. Il y a à peine quarante-huit heures, mon plus vieil ami était mon meilleur complice, je me sentais proche de mes parents, sans qu’aucune zone d’ombre vienne s’interposer entre nous. Et je flirtais avec le plus bel homme qui se soit un jour intéressé à moi.
    Aujourd’hui, j’ai blessé Rufus à un tel point qu’il a disparu et le ressentiment de June à mon égard me donne envie de pleurer. Ce que je croyais depuis ma plus tendre enfance sur la Compagnie, sur mon destin à sa direction vole en éclat et le lien qui m’unissait à mes parents semble n’être qu’un tissu de mensonges.
    Sans compter que je me suis fait rouer de coups par des loups-garous, ce qui a mis à mal aussi bien ma condition physique que mon orgueil et j’ai réchappé de justesse à l’explosion de mon appartement. Quel enchaînement de coups du sort m’en a fait arriver là ? En agissant à ta guise, dans la précipitation, sans réfléchir aux conséquences, sans penser aux personnes que tu pourrais blesser… pourrait me répondre June. Je traverse les quelques mètres qui me séparent de lui, presque en courant, refoulant avec peine mes instincts violents. »

    Day's Reading # 161

      

     
    « Day's Reading # 165Les loups de Walburg, série (George J. Ghislain) »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    10
    Samedi 1er Août à 11:16

    M'oui... déjà la 4e de couverture ne me parle pas plus que cela... et ton avis me conforte dans l'idée que je n'accrocherai sans doute pas :/ Merci pour cette chronique :)

      • Samedi 1er Août à 11:32

        ça je m'en doute bien connaissant tes gouts xD Au moins tu es certaine de ton choix :)

    9
    Samedi 1er Août à 09:45
    Steph*

    Je pense que je pourrais aimer !

    8
    Vampilou
    Vendredi 31 Juillet à 16:09
    Ah, ça a l'air plutôt sympa et original, je note !
      • Samedi 1er Août à 11:31

        disons qu'on a l'impression de suivre monsieur naïf, mais tout le monde s'amuse à ses dépens

    7
    lheuredelire
    Vendredi 31 Juillet à 11:56

    Je passe mon tour pour cette fois :)

      • Samedi 1er Août à 11:30

        Aucun souci, je le comprends parfaitement :)

    6
    Diament
    Vendredi 31 Juillet à 10:13

    Je n'arrête pas de le voir passer, je vais finir par craquer !

      • Samedi 1er Août à 11:29

        Alors là, ce n'est pas mon problème mouahahah

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :