• Les MacKintosh, tome 1 : Un secret à travers le temps (Julie Dauge)

     

     

     

    Disponible sur Evidence Editions

      

    Le masque du silence - Livre 1 (Charlène Gros-Piron)


     

    Auteur :   

    338 pages numériques (epub)

    Thème : Historique fantasy

      *******

    Fait partie de la saga

    Les MacKintosh

    Résumé :

    « Depuis longtemps, Laetitia rêve de découvrir l'Ecosse. Quand elle entreprend enfin le voyage, cette jeune étudiante orpheline, adepte des sports de combat est loin de se douter qu'il l’emmènera aussi loin ; jusque dans les bras de Darren, ce beau chef guerrier highlander, au XVIème siècle. Dès qu'il aperçoit cette belle inconnue, Darren, laird du clan MacKintosh, est subjugué. En même temps, il est abasourdi. Comment cette délicieuse créature, aux origines obscures et aux expressions si étranges, peut-elle être si effrontée dans ses manières ? Et que dire de ses tendances à jurer et à se battre aussi bien que ses guerriers ? »  

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Les MacKintosh, tome 1 : Un secret à travers le temps (Julie Dauge)

    15/20

     

    Je remercie la maison d'éditions Evidence pour m'avoir proposé la lecture de ce premier tome. J'aime beaucoup les historiques et en lisant le résumé, j'aimais déjà le mélange entre l'historique et le retour dans le temps. La couverture est belle, lumineuse.

     

    Laetitia est une jeune femme, étudiante, qui trime comme pas deux pour réussir à obtenir son rêve : partie en Écosse. Les lectures sur les highlanders, version Harlequin n'ont plus de secret pour elle. Appelée Lilou par ses amis, nous la suivons dans sa vie contemporaine. La dernière fête, les préparatifs et la voila parti pour ce pays de rêve. Douée pour les langues, elle se débrouille très bien, partir à l'aventure est parfait pour elle. Et puis, d'un coup, après une petite sieste, elle se retrouve 500 ans en arrière, devant cinq guerriers à la mine sombre. Une arrivée plutôt remarquée dans un monde où un jean et un débardeur est mal perçu car ces affaires montrent beaucoup trop le corps d'une femme. Et puis surtout ces textiles n'existent pas. Elle sait se battre comme un homme et jure comme un charretier. Après avoir tenté de fuir ces hommes en kilt, cassé un nez au préalable, elle se retrouve devant le chef du clan MacKintoch saucissonnée dans un tartan de leur couleur. Une rencontre qui laisse des traces physiques. Mais qui laisse surtout de nombreuses questions et des problèmes à volonté.


    « — Où est-elle ?
    Erwan, le plus téméraire des deux lui répondit :
    — Nous pensions qu’elle était peut-être avec vous, laird.
    — Comment ça, vous pensiez ? Vous étiez censés ne pas la quitter des yeux. Ce n’est pourtant pas compliqué comme ordre !
    — Nous savons bien, mais elle nous a fait du chantage. Elle nous a affirmé qu’elle verrait avec vous pour régler le problème.
    Angus, le deuxième homme chargé de protéger sa femme, renchérit :
    — Alors, en ne la voyant pas revenir, nous avons pensé qu’elle était venue vous voir pour vous expliquer la situation.
    — Mais êtes-vous complètement inconscients, bon sang ?! Si je vous demande de la suivre, ce n’est pas pour vous occuper ! Il ne vous est pas venu à l’esprit qu’elle pourrait être en danger, et que c’était justement pour cela que je lui ai assigné une garde rapprochée ?! »

     

    L'histoire débute avec la rencontre de deux personnages qui tombent amoureux sans savoir qui ils sont. Leurs noms respectifs donnés, sachant que leur idylle sera impossible, ils décident malgré tout à s'aimer en cachette. Jusqu'à ce que le père de la jeune fille l'apprennent. La mort des amants va en découler une prophétie qui va terroriser les Anderson et les MacIntosh. Bien des années après, un enfant naît, puis disparait. Mort ou enlevé ? Cet enfant est celui ou plutôt celle que la prophétie attendait. Un enfant sur qui tout repose et qui ne le sait pas encore.

     

    J'ai beaucoup aimé le saut dans le temps. Imaginer être dans notre monde et d'un coup de baguette magique, ou un coup du sort, peu importe, arriver au 16ème siècle et tomber les bras d'Highlanders. Un voyage en Écosse qui devait changer la vie de Laetitia, c'est bien ce qui arrivera. Une jeune femme qui est orpheline, vivant dans une famille qui n'est pas vraiment la sienne donc. Elle ne se sent pas à sa place, vivant dans ses rêves de romance historique. Elle a un sacré caractère, ne se laisse pas marcher sur les pieds et un langage plus que fleuri... Douée dans les arts martiaux, elle se sert de son corps pour se défendre et le fait très bien. Vive et autoritaire, têtue aussi, elle oublie très rapidement la technologie de maintenant et s'adapte sans difficultés à ce nouveau monde.

     

    Le clan MacKintosh est un clan soudé. Leur chef, Darren accompagné de ses deux frères est un homme de paroles. Le fait qu'ils ne parlent pas l'anglais et croit que Lilou l'est au début, donne des situations plutôt cocasses. Tous les hommes, ou presque, sont de véritables géants, des forces de la nature, sachant manier les épées, monter à cheval. Une prophétie fait que depuis des années et des années... une jeune femme doit arriver pour sauver deux royaumes, faire cesser une guerre incessante. Les entraînements ne manquent pas tout comme les fêtes qui remontent le moral des troupes.

     

    Darren se pose quelques questions sur Laetitia. Qui est-elle vraiment? Pourquoi avoir une telle apparence, une façon de parler différente ? D'où vient-elle réellement ? Et lorsqu'il l'apprend, il n'y a pas de réel choc. Il se passe des choses tellement improbable rien qu'avec cette prophétie que cette femme pourrait très bien venir d'un autre temps. Entre les deux il y a une étincelle qui débute par un coup de boule et un coup dans les parties. Quoi de plus beau que de commencer avec la violence naturelle d'une femme contre un homme (rire) Il faut dire que tout n'est pas au plus beau fixe. Une romance qui débute mal mais qui termine sans surprise.

     

    « Il s’approcha donc d’elle, dans le but de la recouvrir. Il essaya de chasser son excitation de son regard, mais étant donné le regard qu’elle lui retourna, il supposa qu’il avait lamentablement échoué. Alors qu’il était quasiment collé à elle, il leva la main avec l’intention de lui caresser la joue pour la rassurer. Broderick lui lança au même moment :
    — Attention, Darren, c’est elle qui…
    Avant qu’il n’ait pu finir sa phrase, la jeune femme se transforma en une seconde en furie. Elle parvint, par il ne sait quel miracle, à lui décocher un coup de genou entre les jambes qui lui coupa net le souffle. Il n’avait jamais ressenti une telle douleur. Il eut l’impression que ses bijoux de famille remontaient jusque dans sa gorge pour se protéger de cette terrible créature. Une réaction instinctive le fit se pencher en avant. Grave erreur ! La diablesse en profita alors pour lui asséner… un magistral coup de boule en pleine tête.
    Juste avant de perdre connaissance, il entendit Broderick terminer sa phrase dans un murmure.
    — … a cassé le nez de Ian. »

     

    Avec les deux frères, c'est autre chose. Laetitia les laisse entrer dans sa vie plus facilement, car elle n'en a pas peur, ne ressent pas de désir pour eux, même s'ils sont bien foutus. L'humour est une belle arme et elle sait s'en servir tout comme le chantage. Cela donne des scènes drôles. La jalousie est souvent présente d'un côté comme de l'autre. Avec son caractère fort, elle arrive à faire en sorte que les hommes et les femmes du clan l'apprécient. Ils seraient près à être de son côté, à la protéger envers et contre Darren si ce dernier venait à lui faire du mal intentionnellement ou non.

     

    Côté bémol, je regrette que Laetitia soit si vulgaire. Ce n'est pas parce qu'elle est du 21ème siècle qu'elle doit jurer et sortir des gros mots à tout bout de champ. Elle a déjà beaucoup de différences avec les femmes de l'époque de Darren, c'est enfoncer un clou qui est déjà encastré. Le fait qu'elle sache se défendre est un bon point par contre contre 3 hommes, elle réussit à s'en sortir sans trop de mal, c'est tout de même peu réaliste. Je voyais également un chef de clan plus "craint" dans le sens où il se doit d'être fort dans n'importe quelle situation. Il m'a manqué un petit truc pour le voir comme un chef et non comme un second. Certaines scènes m'ont paru plutôt étrange, totalement décalé. Je sais que c'est le choc de deux "générations" de deux siècles totalement différents, mais l'enterrement de vie de garçon et de jeune fille m'a laissé avec un gout bizarre en bouche. Sans oublier que Lilou n'a aucun souci avec le manque de technologie ou de commodités ? J'aurai aimé également avoir quelques infos sur les amis de Lilou, à savoir Elise, Marc, Ethan, Etienne entre autre, car une fois qu'elle passe de l'autre côté, nous n'en savons pas plus.

     

    En conclusion, une histoire sympathique qui fait passer un bon moment. Il y a quelques manques pour l'apprécier plus comme plus d'explications entre Darren et Lilou au sujet de sa vie par exemple. La fin aurait pu également être un peu plus décrite car elle est arrivée vite surtout au niveau des explications. Malgré ces détails manquants, j'ai apprécié l'histoire d'une manière générale, sans prise de tête. Je n'ai pas vu le temps défiler. Je me demande bien de quoi va parler le tome 2 car la fin de celui-ci est complète pour Darren et Laetitia. Affaire à suivre donc !

     

     
    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :
    « Les MacKintosh, saga (Julie Dauge)La bête qui mangeait le monde (Antoine Nochy) »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    2
    Vampilou
    Dimanche 29 Juillet à 17:28
    C'est une série qui m'a toujours fait de l'oeil !
      • Dimanche 29 Juillet à 17:54
        Je ne connaissais pas avant de tomber dessus chez evidence ^^
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :